Norvège - Finlande (Euro Hockey Challenge, match 4)

La Finlande montre les muscles

OLIMB Ken Andre-110430-268Quand on se prend sa première défaite depuis 49 ans, on a des envies de revanche. La Finlande aborde donc ce deuxième match avec l'intention de mettre les choses au point face à ces étonnants Norvégiens qui sont invaincus dans le temps réglementaire cette saison, en dix rencontres internationales.

Dès le coup d'envoi, la Norvège comprend que ce sera plus compliqué ce soir. Kristian Forsberg - reconverti en défense - perd le palet à la ligne bleue, et Ville Viitaluoma part seul au but après seulement 16 secondes (0-1). Le premier tiers-temps est beaucoup plus animé qu'hier, y compris physiquement. On se cherche très souvent, de part et d'autre. Les Norvégiens ne sont pas des anges, et même sans leurs joueurs les plus rugueux, on voit par exemple Henrik Odegaard donner une dure charge avec Petteri Wirtanen.

Après neuf minutes, Mathis Olimb freine devant la cage finlandaise et projette de la neige vers le gardien Joni Ortio. Le géant Oskar Osala vient immédiatement le punir, et est sanctionné par l'arbitre. Sur l'avantage numérique, Ken André Olimb s'infiltre au milieu de la zone offensive et donne en retrait pour un lancer puissant de Jonas Holøs (1-1).

La première pénalité norvégienne, une obstruction de Martinsen, est elle aussi exploitée : Roest écarte mal le palet de l'enclave et Mikko Mäenpää, très en verve ce soir pour se rattraper de son mauvais match d'hier, finit par envoyer un boulet de canon à mi-distance quand le palet revient sur lui (1-2).

La Norvège termine la période à quatre car Ken André Olimb a accroché Hagman. Et dès la reprise, Oskar Osala met le feu dans le slot et provoque la réaction irritée du gardien Lars Haugen, qui se fait pénaliser. À 5 contre 3, Ville Viitaluoma fait d'abord un bon travail dans le coin, trouve le relais de Mäenpää, puis délivre une belle transversale à Juha Pekka Haataja. Celui-ci réussit même un doublé sept minutes plus tard : il se sort du marquage d'Aleksander Rindal dans le coin et peut ainsi défaire Haugen (1-4). Un deuxième tiers-temps solide de la part des Finlandais.

JAAKOLA Topi-120504-545Le seul défaut dans la prestation finlandaise, c'est que l'essentiel des occasions a été créée par la première ligne. Le deuxième trio a apporté peu de soutien offensif, avec un Niklas Hagman qui semble revenu à ses mauvais jours, quand tous ses tirs manquent le cadre. Par contre, le duo Pihlström-Jormakka réussit plusieurs présences énergiéques dans la troisième période. Antti Pihlström ajoute d'ailleurs le dernier but en déviant un tir d'Ossi Väänänen (1-5). La victoire des visiteurs n'a donc pas fait un pli.

On ne s'est pas fait de fleurs ce soir, chacun se plaignant des mauvais coups adverses. Mais à ce jeu comme au hockey, la Finlande a semblé plus robuste et endurante. Parmi les noms nouveaux, le défenseur qui a marqué des points est surtout Ilari Melart, solide dans sa zone et sûr dans ses passes.

Elle a procédé à un premier remaniement en se séparant de plusieurs joueurs : Topi Jaakola, Kristian Kuusela, Atte Ohtamaa, Tomi Sallinen et Miikka Salomäki. Seul Jaakola - titulaire l'an passé - constitue une petite surprise, mais pas grande au vu de sa forme du moment. Ils seront remplacés par les défenseurs Lasse Kukkonen et Ville Lajunen, et par les attaquants Juhamatti Aaltonen, Miika Lahti et Janne Pesonen.

Désignés joueurs du match : Ken André Olimb pour la Norvège et Mikko Mäenpää pour la Finlande.

Commentaires d'après-match

Roy Johansen (entraîneur de la Norvège) : "Nous avons pris un but d'entrée, et cela a donné le ton du match. En plus, nous avons eu quelques blessures et petits problèmes, et les Finlandais étaient très excités en montant sur la glace. Ils ont joué dur et engagé dès le début, mais les arbitres n'ont pas été assez fermes pour les calmer. J'avais peur que nous subissions plus de dégâts. Le résultat est important, mais pas si important que nous puissions sacrifier des joueurs avant le championnat du monde."

 

Norvège - Finlande 1-5 (1-2, 0-2, 0-1)
Samedi 13 avril 2013 à 16h00 à Lillehammer. 1542 spectateurs.
Pénalités : Norvège 14' (6', 4', 4'), Finlande 12' (4', 6', 2').
Tirs : Norvège 20 (8, 7, 5), Finlande 41 (12, 17, 12).

Évolution du score :
0-1 à 00'16" : Viitaluoma
1-1 à 09'37" : Holøs assisté de K.A. Olimb et Lovlie (sup. num.)
1-2 à 13'18" : Mäenpää assisté de Hietanen et Viitaluoma (sup. num.)
1-3 à 20'49" : Haataja assisté de Viitaluoma et Mäenpää (double sup. num.)
1-4 à 27'54" : Haataja assisté de Mäenpää et Osala
1-5 à 45'19" : Pihlström assisté de Väänänen et Lepistö


Norvège

Gardien : Lars Haugen (2').

Défenseurs : Jonas Holøs (-2) - Kristian Forsberg (-2, 2') ; Henrik Ødegaard (-1, 2') - Aleksander Rindal (-2) ; Mats Trygg (2') - Nicolai Bryhnisveen.

Attaquants : Per-Åge Skrøder (-1) - Mads Hansen (-1) - Mathis Olimb (-1) ; Mats Rosseli Olsen (-1) - Ken Andre Olimb (-1, 2') - Jonas Djupvik Lovlie ; Robin Dahlstrøm (-1) - Niklas Roest (-1, 2') - Fredrik Lystad Jacobsen (-1) ; Andreas Martinsen (2') - Mats Frøshaug - Magnus Lindahl.

Remplaçant : Lars Volden (G). En réserve : Alexander Bonsaksen.

Finlande

Gardien : Joni Ortio.

Défenseurs : Mikko Mäenpää (+2) - Juuso Hietanen (+2) ; Ilari Melart - Mikko Kousa (4') ; Sami Lepistö (+1) - Ossi Väänänen (+1) ; Atte Ohtamaa - Topi Jaakola.

Attaquants : Oskar Osala (+2, 4') - Ville Viitaluoma (+2) - Juha-Pekka Haataja (+2) ; Niklas Hagman - Juha-Pekka Hytönen - Sakari Salminen ; Antti Pihlström (+1, 2') - Tomi Sallinen (+1) - Pekka Jormakka (+1) ; Jere Sallinen - Petteri Wirtanen (2') - Kristian Kuusela.

Remplaçants : Mika Järvinen (G), Miikka Salomäki. En réserve : Atte Engren (G), Teemu Laakso, Rasmus Ristolainen, Marko Anttila, Teemu Ramstedt.