Impossible n'est pas brestois (Finale Division 1)

Depuis l’instauration de la finale de Division 1 en trois matches, lors de la saison 2008/2009, le scénario a toujours été le même ! L’équipe qui remporte le premier match de la finale enchaîne le samedi et accède à la Ligue Magnus. Le troisième match n’a jamais été joué en quatre éditions. Certaines équipes – comme Caen ou encore Gap – ont su trouver les ressources pour l’emporter à l’extérieur au premier match. Brest y est-il parvenu ?

C’est Lyon qui a pris le meilleur départ ce soir. Les Lions menaient de deux buts après huit minutes de jeu par l’intermédiaire d’Aymeric Gillet et Alexander Olsson. Julien Lebey a répliqué à la réduction du score de David Hennebert, chassant au passage le jeune Léo Bertein, qui n’avait pas encaissé le moindre but avant ce match.

Lorsqu’Alexander Olsson s’offrit un doublé en début de tiers médian, on pensait que la messe était dite… C’était sans compter sur le sursaut d’orgueil des Albatros et de leur redoutable jeu de puissance. Les oiseaux n’avaient qu’un but de retard à la deuxième pause grâce à deux buts en avantage numérique de David Hennebert et Nick Pard.

La partie était relancée et David Poulin égalisait peu après la pause, toujours en avantage numérique ! David Croteau a mis les Bretons en avance au tableau d’affichage aux visiteurs à onze minutes de la sirène finale, une avance que les hommes de Sébastien Oprandi ont su protéger jusqu’au bout (4-5).

Les deux équipes se retrouveront à Brest samedi. Le scénario habituel se répètera-t-il et les Albtatros conjureront-ils enfin le mauvais sort, après les défaites en finale face à Neuilly-sur-Marne et Caen ?