Allemagne - Suède (Euro Hockey Challenge, match 6)

ULLMANN Christoph-Allemagne-20100516-839Vingt-quatre heures après avoir gâché le cinquantenaire de la fédération allemande (0-8) à Krefeld, la Suède défie de nouveau l'Allemagne à Francfort. Même si une dizaine de joueurs issus des deux équipes finalistes de la DEL (Cologne et Berlin) serait sur la liste du sélectionneur Pat Cortina, même si les stars de la NHL Christian Ehrhoff et Marcel Goc seront vraisemblablement du Mondial, cette incroyable défaillance de la Nationalmannshaft reste impardonnable aux yeux du grand public et des médias outre-Rhin.

Une réaction d'orgueil est attendue, c'est sur ce point que mise Cortina en titularisant de nouveau devant les filets Dennis Endras. Le tacticien italo-canadien sait pertinemment que le gardien des Adler Mannheim vaut bien mieux que ce pantin délaissé par son équipe qui a encaissé six buts en vingt minutes la veille.

Aligné aujourd'hui, son alter-ego nordique Gustaf Wesslau n'a quant à lui quasiment aucune chance de participer au prochain championnat du monde, entre les excellentes performances des finalistes de l'Elitserien (Joacim Eriksson et Johan Gustafsson) et plusieurs jokers de la NHL dont le téléphone se mettra à sonner dès lors qu'ils seront disponibles pour l'aventure nationale.

En l'espace de 2'16" en première période, les spectateurs auront le privilège de voir 3 buts. Que l'on se rassure, ils ne sont pas tous suédois. En avantage numérique, Simon Hjalmarsson ouvrira tout de même le score pour la Tre Kronor avant que le défenseur Patrick Köppchen n'égalise, également à 5 contre 4. Pas de chance, le jeune Tom Nilsson, vice-champion du monde junior quelques mois avant, reprendra de volée plein axe une passe de derrière le but de Robert Rosén à 42 secondes de la première pause.

Pourtant, l'Allemagne n'est pas prête à abandonner le match comme elle l'a fait la veille. Pas encore. À la mi-match, le capitaine Christoph Ullmann créera l'égalité par un tir en pivot puis Frank Mauer permettra aux Allemands de prendre l'avantage pour la première fois.

Définitivement puisque, après seulement 1'16" en troisième période, Patrick Hager creusera l'écart avant que Nikolai Goc ne termine le travail en marquant dans la cage vide.

Quel week-end pour les hockeyeurs allemands qui avaient encaissé leur pire défaite depuis près de 30 ans contre la Suède samedi et qui s'imposent dimanche pour la première fois en huit ans contre ce même adversaire ! Oui, une réaction d'orgueil a eu lieu avec un résultat que personne ou presque n'attendait au final. Mauvaise nouvelle toutefois pour Cortina et deux représentants majeurs : Michael Wolf s'est blessé au pied et une commotion cérébrale est soupçonnée pour Marcel Müller.

La Suède tombe de haut, surclassant son adversaire avant de se faire piéger le lendemain, notamment par des séquences d'infériorité numérique défaillantes : 3 buts allemands sur 5 ont été inscrits dans cette configuration. L'entraîneur Pär Mårts n'a alors pas tardé à ajuster sa sélection en prévision de l'Euro Hockey Tour. À l'issue de ce match, les gardiens Linus Ullmark et Gustaf Wesslau, le défenseur Henrik Tömmernes et l'attaquant Calle Ridderwall ne seront pas retenus pour la suite.

Comme on pouvait s'y attendre, de la place a été faite pour quelques finalistes du dernier championnat suédois. Rejoignent l'équipe nationale trois joueurs de Luleå : Johan Gustafsson, Johan Fransson et Linus Klasen. Les casques d'or de Skellefteå Joacim Eriksson, Petter Granberg, Jimmie Ericsson et Oscar Lindberg sont également retenus mais exemptés du premier match de l'EHT contre la Russie.

Commentaires d'après-match

Pat Cortina (entraîneur de l'Allemagne) : "Le hockey est une affaire d'engagement. Autant nous ne l'avions pas accepté hier, autant ce fut le contraire aujourd'hui. Je suis très hereux de la réaction de l'équipe. Cela démontre que si nous gardons le cap, que nous remportons les duels et que nous nous tenons au système, alors nous serons compétitifs comme ce fut le cas aujourd'hui."

Patrick Köppchen (défenseur de l'Allemagne) : "Ce fut une belle réaction après la défaite d'hier. Nous avons été combatifs et nous n'avons rien lâché. Je pense que c'est intéressant pour notre préparation de savoir que nous pouvons gagner contre les grandes nations."


Allemagne - Suède 5-2 (1-2, 2-0, 2-0)
Dimanche 21 avril 2013 à 14h45 au Eissporthalle de Francfort. 3152 spectateurs.
Arbitrage de Simon Aicher et Florian Zehetleitner (ALL) assistés de Benjamin Hoppe et Christoffer Hurtik (ALL).
Pénalités : Allemagne 10' (6', 2', 2'), Suède 10' (6', 4', 0').
Tirs : Allemagne 34 (10, 17, 7), Suède 38 (11, 12, 15).

Évolution du score :
0-1 à 17'12" : Hjalmarsson assisté de Danielsson et Jämtin (sup. num.)
1-1 à 18'28" : Köppchen assisté de Goc et Ullman (sup. num.)
1-2 à 19'18" : Nilsson assisté de Rosén et Andersson
2-2 à 31'34" : Ullman assisté de Goc et Köppchen (sup. num.)
3-2 à 33'57" : Mauer assisté de Müller et Lewandowski (sup. num.)
4-2 à 41'16" : Hager assisté de Mauer et Wolf
5-2 à 58'48" : Goc

Allemagne

Gardien : Dennis Endras.

Défenseurs : Benedikt Schopper (-1) - Benedikt Brückner (A, +1) ; Benedikt Kohl (-1) - Bernhard Ebner ; Patrick Köppchen (A, +1) - Sören Sturm ; Nikolai Goc (+2, 2').

Attaquants : Marcus Kink (2') - Michael Wolf - Eduard Lewandowski (+1) ; Marcel Müller - Martin Buchwieser - Matthias Plachta ; Patrick Reimer - Frank Mauer (+1) - Yannic Seidenberg (-1) ; Patrick Hager (+1) - Christoph Ullmann (C, 2') - Thomas Greilinger ; David Wolf (+1, 2').

Remplaçants : Jochen Reimer (G), Daniel Pietta.

Suède

Gardien : Gustaf Wesslau.

Défenseurs : Niclas Andersén - Elias Fälth (A, +2) ; Staffan Kronwall - Tom Nilsson ; Tobias Viklund (C) - Henrik Tömmernes (-1) ; Jonas Ahnelöv - Daniel Rahimi.

Attaquants : Martin Thörnberg (-1) - Niklas Persson (A, -1) - Fredrik Pettersson (-1) ; Jonas Andersson - Robert Rosén (+1) - Calle Ridderwall (+1) ; Pär Arlbrandt - Joel Lundqvist (-1, 2') - Simon Hjalmarsson (2') ; Andreas Jämtin - Dick Axelsson (-1) - Linus Omark (-1, 4') ; Nicklas Danielsson (-1).

Remplaçant : Linus Ullmark (G).