Lettonie - Bélarus (Euro Hockey Challenge, match 6)

SPRUKTS Janis-090507-163La Lettonie, qui compte zéro point en cinq journées, terminera dernière de l'Euro Challenge, même si elle gagne ce dernier match. Il est vrai que le calendrier des équipes classées de 5 à 10, qui rencontrent deux fois le top-4 et une fois les équipes présumées plus faibles, est sans doute plus compliqué que celui des équipes du troisième chapeau (la France et le Bélarus) qui échappent aux quatre grands. Ceci dit, encore faut-il gérer les confrontations face à ces "présumés plus faibles", ce que les Lettons n'ont pas fait la veille.

Ce deuxième match se passe bien mieux pour les Baltes, qui n'ont pourtant pas hésité à aligner Kristers Gudlevskis dans les cages : comme face à la Suède, le gardien de 20 ans se montre très à son avantage. La Lettonie a-t-elle enfin trouvé un espoir à ce poste ?

Le Bélarus a dissous sa première ligne pour la journée car Kulakov souffre de maux récurrents au dos. Son centre Kitarov ne sera utilisé que pour affronter une minute à 3 contre 5 en deuxième période, à un moment critique où les Lettons mènent déjà 2-0 : Janis Sprukts, genou à terre, vient de marquer en supériorité numérique pendant une pénalité différée après avoir été retenu par Yeronov. Selon les règles actuelles, le joueur précédemment sanctionné recouvre sa liberté et est remplacé pour deux minutes par le nouveau prisonnier. Stas rejoint Yeronov en prison une minute plus tard, mais Kitarov et consorts tiennent ce moment délicat.

On pense alors que le match peut tourner : peu après le retour au complet, Artyom Kisly réduit le score à 2-1 en angle fermé. Mais une perte de palet à la bleue offensive permet à Aleksejs Sirokovs et Juris Stals de partir en contre-attaque à 2 contre 1.

Le gardien Dmitri Milchakov, qui frappe sa crosse sur la glace, paraît très énervé. Alors qu'on lui promettait le poste de titulaire vacant du Bélarus, il semble peiner à maîtriser ses émotions aujourd'hui. Il boit la tasse tout à fait avec un dernier but à trois secondes de la fin. En comparaison, le jeune Gudlevskis est étonnant de sérénité...

La victime de ce voyage balte dans le camp du Bélarus, c'est le jeune Evgeni Dadonov, renvoyé à la maison. Pour le remplacer, Artur Gavrus, le meilleur joueur du dernier Mondial junior de division IA à Amiens, fera ses grands débuts internationaux en sénior.

Désignés joueurs du match : Janis Sprukts pour la Lettonie et Artyom Kisly pour le Bélarus.

Commentaires d'après-match

Andreï Skabelka (entraîneur du Bélarus) : "Les gars ont fait le travail, sauf que nous n'avons pas concrétisé comme au premier match. Un mauvais point de ces deux jours, c'est notre efficacité zéro en supériorité. Nous n'y avons pas mal joué, c'est juste que les lancers n'ont pas fonctionné. Les derniers gestes n'ont pas assez surpris les gardiens qui ont lu notre jeu."

 

Lettonie - Bélarus 4-1 (1-0, 2-1, 1-0)
Samedi 20 avril 2013 à 17h00 à l'Arena Riga. 3228 spectateurs.
Arbitrage d'Eduards Odins et Aleksandrs Borisovs (LET) assistés d'Edvards Briedis et Juris Balodis (LET).
Pénalités : Lettonie 10' (2', 2', 6'), Bélarus 12' (4', 8', 0').
Tirs : Lettonie 26 (10, 9, 7), Bélarus 26 (5, 10, 11).

Évolution du score :
1-0 à 11'35" : Cipulis assisté de Darzins et Spurkts
2-0 à 25'59" : Sprukts assisté de Cipulis et Darzins (sup. num.)
2-1 à 29'35" : Kisly assisté de A. Stas et Efimenko
3-1 à 31'13" : Stals assisté de Sirokovs
4-1 à 59'57" : Pujacs assisté de Freibergs et Cipulis


Lettonie

Gardien : Kristers Gudlevskis.

Défenseurs : Kristaps Sotnieks (2') - Agris Saviels (2') ; Grigorijs Pujacs (+3, 2') - Ralfs Freibergs (+3, 2') ; Maris Jass (-1, 2') - Janis Andersons.

Attaquants : Lauris Darzins (C, +1) - Janis Sprukts (+2) - Martins Cipulis (+2) ; Roberts Jekimovs (-1) - Miks Indrasis - Ronalds Kenins ; Vitalijs Pavlovs - Armands Berzins (-1) - Gints Meija (-1) ; Andris Dzerins (+1) - Juris Stals (+1) - Aleksejs Sirokovs (+1) ; Koba Jass.

Remplaçants : Maris Jucers (G), Martins Porejs. En réserve : Oskars Cibulskis, Juris Stals, Toms Hartmanis.

Bélarus

Gardien : Dmitri Milchakov.

Défenseurs : Yaroslav Maslennikov (-1) - Pavel Chernaok (-1, 2') ; Andrei Filichkin (-2) - Ilya Kaznadei (-1) ; Aleksandr Yeronov (+1, 2') - Ilya Shinkevich (+1) ; Evgeni Lisovets (-1).

Attaquants : Dmitri Meleshko (2') - Sergei Drozd - Evgeni Solomonov ; Konstantin Koltsov (C, -2, 2') - Evgeni Kovyrshin (-2) - Aleksei Ugarov (-2) ; Aleksei Efimenko (+1) - Andrei Stas (+1, 2') - Mikhaïl Stefanovich ; Vyacheslav Andryushchenko (-1) - Artyom Demkov (-1, 2') - Artyom Kisly ; Evgeni Dadonov ; Aleksandr Kitarov (en infériorité).

Remplaçant : Vitali Belinsky (G). En réserve : Stepan Goryachevskikh (G), Aleksandr Kulakov (dos), Oleg Goroshko (légèrement blessé).