République Tchèque - Suède (Euro Hockey Tour 4)

NOVOTNY Jiri-110515-292Avant ce match, la République Tchèque a encore l'opportunité de remporter l'Euro Hockey Tour 2012-2013. La dernière étape chez elle a plutôt bien démarré avec un succès aux dépens de la Finlande (3-2). Un résultat qui a ravi Alois Hadamczik dont l'ébauche commence à prendre forme à moins d'une semaine du Championnat du monde. Il a notamment une quasi-certitude devant les filets avec... Ondřej Pavelec !

Malgré les performances plus que satisfaisantes d'Alexander Salák cette saison, Pavelec est devenu disponible, les Jets de Winnipeg n'ayant pas réussi à se qualifier pour les play-offs. On se doute que Salák, titulaire ce samedi, aura son mot à dire sur le poste de numéro 1.

Et en attaque, l'ombre de Jiří Tlustý et Jakub Voráček se profile, l'attaquant des Hurricanes de la Caroline et celui des Flyers de Philadelphie se sont classés dans le top 10 des meilleurs buteurs de la NHL.

De son côté, Pär Mårts a déjà un forfait, celui du défenseur du Lighting de Tampa Bay Victor Hedman, en convalescence. Mais la liste comprend notamment Jhonas Enroth, Oliver Ekman-Larsson, Magnus Pääjärvi, Loui Eriksson, Patric Hörnqvist et Gabriel Landeskog. Pour les autres, il est temps de faire leurs preuves,à l'image des casques d'or de Skellefteå et coéquipiers de Pierre-Édouard Bellemare, ménagés pour le premier match de la semaine. Il s'agit du guerrier Jimmie Ericsson (qui n'a plus grand chose à prouver) et des deux nouveaux phénomènes venus du nord : le centre Oscar Lindberg et le défenseur Petter Granberg.

Finaliste malheureux avec Luleå, le gardien Johan Gustafsson amorce parfaitement la rencontre. À la 9e minute, il ne tremble pas lorsque Michal Vondrka débarque couloir gauche et sert dans l'axe Jan Kovář qui avait réussi à passer Andreas Jämtin et Staffan Kronwall. Une minute plus tard, la Suède réplique par Jonas Andersson qui part seul mais il perd le contrôle lors du geste décisif, le défenseur Tomáš Linhart l'empêchant d'armer. De manière irrégulière, puisque la Suède se voit attribuer un tir de pénalité.

Andersson s'élance, tente la feinte mais Alexander Salák reste patient et ne se laisse pas entourlouper. Les relances dans le dos de la défense adverse semble décidément une option appréciée des deux équipes. Milan Guláš trouve Jan Kovář qui, pourtant seul, ne trouve pas la solution. Celle-ci sera trouvée par les visiteurs à moins de deux minutes de la pause : Jämtin force le passage et frappe à la porte, Arlbrandt hérite du rebond et en profite du revers (0-1, 18'19").

En deuxième période, la Suède saborde un double avantage numérique lorsque Jan Kovář effectue un passage en force très violent sur Andreas Jämtin, écopant alors d'un 2'+10'. C'est d'autant plus rageant que ce sont les Slaves qui seront les plus dangereux : Petr Tenkrát passe la bleue, laisse à sa droite à Petr Vrána qui tire entre les patins de l'imposant Kronwall, Gustafsson est masqué, c'est finalement poteau sortant ! Si Niclas Andersén obtient une bonne chance plein axe avorté par la mitaine de Salák, la Tchéquie va finir la seconde période en force, notamment par de dangereuses tentatives de Jiří Novotný et Marek Trončinský.

Cela dit, la Suède tient le choc, elle ne cédera rien jusqu'au gong final malgré 30 tentatives de la République Tchèque. Face à Johan Gustafsson qui signe un blanchissage, Alexander Salák n'a certainement pas à rougir, impérial et présent dans le dernier tiers-temps devant un contre de Pär Arlbrandt puis devant un excellent tir de Martin Thörnberg.

Cette courte victoire, conjuguée à celle de la Russie aux tirs au but contre la Finlande, permet à la Suède de s'imposer dans ces Czech Hockey Games sans même avoir disputé la dernière rencontre. Signe que la Tre Kronor a bien meilleure mine que lors des trois tournois précédents de l'Euro Hockey Tour, en grande partie grâce à une solide base défensive retrouvée.

Commentaires d'après-match

Johan Gustafsson (gardien de la Suède) : "Je me sentais bien, j'ai pu compter sur l'aide de mes coéquipiers, omniprésents, qui ont beaucoup contribué à notre résultat. Avoir gardé notre cage inviolée est une grande satisfaction."

 

République Tchèque - Suède 0-1 (0-1, 0-0, 0-0)
Samedi 27 avril 2013 à 14h00 à la Kajot Arena de Brno. 5932 spectateurs.
Arbitrage de Aleksei Anisimov et Aleksandr Sergeev (RUS) assistés de Jiri Gebauer et Vit Lederer (TCH).
Pénalités : République Tchèque 16' (2', 12', 2'), Suède 10' (4', 2', 4').
Tirs : République Tchèque 30 (11, 10, 9), Suède 28 (9, 9, 10).

Évolution du score :
0-1 à 18'19" : Arlbrandt assisté de Jämtin et Hjalmarsson


République Tchèque

Gardien : Alexander Salák.

Défenseurs : Petr Čáslava (C) - Tomáš Voráček ; Jakub Krejčík - Jakub Nakládal ; Tomáš Linhart (-1) - Marek Trončinský (-1) ; Karel Kubát - Jan Kolář.

Attaquants : Petr Hubáček - Jiří Novotný - Lukáš Kašpar (2') ; Petr Tenkrát (A) - Petr Vrána - Tomáš Hertl ; Michal Vondrka - Jan Kovář (2'+10') - Milan Guláš ; Ivan Rachůnek (-1) - Petr Koukal (-1) - Tomáš Rachůnek (-1, 2').

Remplaçants : Pavel Francouz (G), Jiří Sekáč.

Suède

Gardien : Johan Gustafsson.

Défenseurs : Niclas Andersén (+1) - Elias Fälth (+1, 2') ; Petter Granberg (2') - Staffan Kronwall (C) ; Johan Fransson (2') - Jonas Ahnelöv ; Daniel Rahimi - Tobias Viklund.

Attaquants : Martin Thörnberg - Oscar Lindberg - Jimmie Ericsson (A) ; Nicklas Danielsson - Robert Rosén - Linus Klasen ; Pär Arlbrandt (+1) - Simon Hjalmarsson (+1) - Andreas Jämtin (+1, 2') ; Jonas Andersson - Fredrik Pettersson (2') - Linus Omark.

Remplaçant : Joacim Eriksson (G).