Canada - États-Unis (finale du mondial U18)

Sochi U18La finale 100% nord-américaine promet beaucoup. Les Américains vont tenter la passe de cinq titres consécutifs, mais affrontent peut-être la plus grosse équipe du tournoi. Une attaque efficace, une défense très solide, un jeu en infériorité presque parfait et un gardien régulier : le Canada a impressionné tout au long de la semaine.

Festival Desrosiers

On s'attend à un duel très physique et équilibré. Les premières minutes paraissent plus favorables aux États-Unis, qui se créent quelques bonnes situations. John Hayden déboule par exemple en deux-contre-un et trouve Philippe Desrosiers sur sa route. C'est Morgan Klimchuk qui se crée la première bonne occasion canadienne : grand écart de Thatcher Demko. Les blancs restent plus dangereux et Hudson Fasching parvient à donner en retrait pour Tyler Motte, oublié devant le but. L'attaquant échoue encore sur le gardien canadien. C'est un duel de gardiens décidément, avec un arrêt de Demko lorsque Carter Verhaeghe remet en retrait sur Josh Morrissey au cercle.

À la mi-période, Nick Baptiste parvient à fixer trois joueurs vers le banc et son revers trouve Laurent Dauphin. Ce dernier repique au centre et, d'une petite feinte, trouve un trou de souris entre les jambes du gardien (1-0 à 09'29"). Un marquage approximatif de Keaton Thompson et Will Butcher qui coûte cher ! L'occasion de revenir au score survient lorsque Yan Laplante est puni pour un cinglage. Les États-Unis tournent sans perforer la défense et seule une déviation de Mike McCarron sur une passe de Steven Santini vient inquiéter la défense en fin de pénalité. Les lignes arrières canadiennes demeurent très solides et ne laissent guère d'espace. Les joueurs de Don Hay rentrent donc au vestiaire sur cet avantage 1-0 : un grand merci à Desrosiers, auteur de 14 arrêts déjà contre 5 tirs canadiens...

On se rend coup pour coup

Légère domination américaine donc, et il ne faut pas longtemps à l'attaque pour se montrer enfin efficace. Moins de deux minutes, le défenseur Connor Clifton expédie un bon tir de la bleue et surprend Desrosiers, masqué (1-1). À l'origine, une très mauvaise relance de Sam Morin remet donc les États-Unis dans le match. Le Canada ne parait pas vraiment en jambes, battu dans beaucoup de duels et manquant de vitesse. La pénalité d'Anthony Louis leur donne de l'air, mais une mauvaise charge de Madison Bowey remet l'équipe à quatre-contre-quatre.

Les Américains sentent que le match tourne en leur faveur et insistent : McCarron impose son physique ligne de fond et attaque le but de Desrosiers, cherchant le rebond de Tyler Kelleher. Partie remise ! McCarron gagne un duel dans le coin, échappe à Samuel Bennett et Chris Bigras au cercle et trouve la cible au ras du poteau sur son cinquième tir du match (1-2). La réaction ne se fait pas attendre. Laurent Dauphin gagne un duel devant Clint Lewis dans le coin et Madison Bowey surgit pour convertir l'offrande, en deux temps, sous la jambe de Demko (2-2).

Le Canada plie, subit le jeu mais pique en contre : Bigras gagne un duel, lance Laplante pour un trois contre trois. La passe en retrait arrive sur Frederik Gauthier, lancé, pour expédier le palet au fond des filets d'un tir précis côté mitaine (3-2). Trois buts en neuf tirs pour les Canadiens... Ils rentrent au vestiaire avec un but d'avance, contre le cours du jeu.

Desrosiers, homme du match

Les États-Unis repartent avec de bonnes intentions. Anthony Louis se présente presque seul devant Desrosiers grâce à une petite passe dans l'intervale mais ne cadre pas. Les rouges restent diablement dangereux : Demko doit se coucher sur sa ligne face à Nick Baptiste et met du temps à identifier la position du palet. Debouts sur leur banc, les Américains poussent leurs coéquipiers. La pression des tenants du titre s'accentue encore. La défense canadienne brille par son placement sans faille. Desrosiers se montre irréprochable lorsqu'un attaquant parvient à franchir le rideau, à l'image d'une action ndividuelle de Shen Eiserman. Il compte déjà 27 arrêts à 8'25" de la fin du match, bloquant un tir d'Evan Allen.

Les Canadiens se contentent de placer au fond, afin de gagner du temps. La pression monte dans les dernières minutes, Desrosiers doit encore sortir la mitaine sur un bon tir de Kelleher du cercle droit. Sous pression, le Canada demande un temps mort pour recadrer la défense. Les États-Unis font de même dans la dernière minute. McCarron, poison permanent, provoque la faute de Bowey à 42 secondes du terme : six contre quatre avec la sortie de Demko. Desrosiers repousse encore une volée venue de sa droite, Frederik Gauthier et Nick Baptiste effectuent un travail défensif considérable. Le banc canadien se lève... et c'est la victoire !

Le Canada s'impose donc 3-2, presque un hold-up tant les États-Unis ont bombardé Philippe Desrosiers. Mais le gardien aura vraiment fait la différence, Demko craquant face aux rares incursions adverses. Les Américains manquent la passe de cinq, de justesse.

 

Canada - États-Unis 3-2 (1-0, 2-2, 0-0)
Dimanche 28 avril 2013, 20h, Bolchoï Ice Dome de Sochi, Russie, 6127 spectateurs.
Arbitrage de Tobias Björk (SUE) et Evgeniy Romasko (RUS) assisté de Joep Leermakers (HOL) et Eduard Metalnikov (RUS).
Tirs : Canada 12 (5, 4, 3), Etats-Unis 35 (14, 11, 10)
Pénalités : Canada 6' (2', 2', 2'), Etats-Unis 2' (0', 2', 0')

Évolution du score
1-0 à 09'29" : Dauphin assisté de Baptiste
1-1 à 21'48" : Clifton assisté de Fasching
1-2 à 29'42" : McCarron assisté de Kelleher
2-2 à 32'48" : Bowey assisté de Dauphin
3-2 à 36'26" : Gauthier assisté de Baptiste et Bigras

Canada

Gardien : Philippe Desrosiers.

Défenseurs : Dillon Heatherington - Madison Bowey (A) ; Sam Morin - Josh Morrissey (A) ; Chris Bigras - Shea Theodore ; Roland McKeown.

Attaquants : Connor McDavid - Morgan Klimchuk - Sam Reinhart (C) ; Nick Baptiste - Yan Laplante - Frederik Gauthier ; Carter Verhaeghe - Hunter Garlent - Zach Nastasiuk ; Samuel Bennett - Laurent Dauphin.

Remplaçant : Spencer Martin (G).

États-Unis

Gardien : Thatcher Demko.

Défenseurs : Steven Santini - Gage Ausmus ; Will Butcher (A) - Keaton Thompson ; Connor Clifton - Clint Lewis ; Tommy Vannelli - Dawson Cook.

Attaquants : JT Compher (C) - Anthony Louis - John Hayden (A) ; Sean Malone - Tyler Motte - Hudson Fasching ; Evan Allen - Tyler Kelleher - Mike McCarron ; Kevin Labanc - Jack Eichel - Shane Eiserman.

Remplaçant : Blake Weyrick (G). En tribunes : Hunter Miska (G).