Suisse - Allemagne (match international à Langenthal)

TRIPP John-110511-310Les bonnes nouvelles sont rares dans le hockey allemand ces derniers mois. L'équipe nationale, non qualifiée olympique, enregistre des défections inhabituelles et des blessures. C'est dire si le sélectionneur Pat Cortina peut se réjouir de l'arrivée annoncée des deux joueurs de NHL les plus précieux, le centre Marcel Goc et le défenseur Christian Ehrhoff. Le premier fera du bien par sa créativité - élément assez rare - et le second sera extrêmement utile à des lignes arrières affaiblies, qui attendent aussi Frank Hördler, malade ce week-end. Les autres joueurs de Berlin et Cologne sont arrivés, et il faut recomposer les lignes en urgence. Le jeune Marcel Noebels (21 ans, actuellement en AHL) est aussi testé pour ce qui constitue son premier match international en sénior.

La Suisse est dans la même situation avec ses finalistes de championnat. Les vainqueurs bernois sont même laissés au repos jusqu'au deuxième match. Cinq joueurs ont été coupés dans la semaine (Chiesa, Schlumpf, Rüfenacht, Sciaroni et Simek) et on a appris le forfait définitif de Romy, victime d'une déchirure musculaire. Dans le camp helvète, on attend aussi deux joueurs de NHL, le défenseur Romani Josi et l'attaquant Nino Niederreiter. Le jeune Sven Bärtschi est en revanche blessé.

La partie commence sur un bon tempo, les équipes étant prêtes au rythme international. Mais c'est clairement l'Allemagne qui arrive à imposer son jeu : un forechecking actif pour pousser l'adversaire à la faute et tirer à la cage dès que possible. La troupe de Sean Simpson est prise à son propre piège. Il manque cependant la finition... André Rankel part idéalement en contre-attaque, mais il pousse trop son palet. Frank Mauer dribble dans la défense et se présente seul devant Reto Berra, mais tire de peu à côté. La seule réaction suisse est signée du défenseur offensif Julien Vauclair, lancé en zone neutre par Reto Suri.

Le deuxième tiers-temps sera fort différent. La Suisse le fait savoir immédiatement, avec une passe transversale de Luca Cunti pour Patrick von Gunten, dont le tir précis est bien géré par Dennis Endras. À la mi-match, Andres Ambühl s'offre un superbe solo, mais lui aussi échoue sur le gardien de Mannheim, qui a retrouvé des couleurs. Les Allemands ont d'autant plus besoin d'un Endras au meilleur de sa forme que Jochen Reimer, le meilleur portier de DEL, s'est blessé au genou au cours de la semaine. Une tuile de plus à une longue liste. Tiens, en voilà une autre : un but à cinq secondes de la pause, sur un tir masqué de Patrick von Gunten.

John Tripp fête sa centième sélection par le but égalisateur en début de troisième période : excentré le long de la ligne de fond dans un angle impossible, il réussit à marquer entre les jambières d'un malheureux Reto Berra. À 1-1, les équipes ne se découvrent plus. Les Suisses se contentent de tirs lointains, sauf lorsque Morris Trachsler s'ouvre un espace pour partir en brekaway. Mais il échoue sur Endras.

En prolongation, un Patrick Von Gunten décidément dans tous les bons coups centre pour le but gagnant de Reto Suri. Les Helvètes remportent la victoire, sans totalement goûter leur prestation du soir.

Commentaires d'après-match

Sean Simpson (entraîneur de la Suisse) : "Dans le premier tiers, ce n'était pas notre jeu. J'ai eu le sentiment que certains joueurs en voulaient trop aujourd'hui."

Pat Cortina (entraîneur de l'Allemagne) : "Quand on pense que nous travaillons depuis seulement un jour et demi avec cette équipe, nous pouvons être satisfaits. Nous avons montré beaucoup d'engagement et nous avons joué un bon premier tiers. Le deuxième n'était pas aussi bon, mais Dennis Endras nous a maintenus dans le match. Au dernier tiers, nous nous sommes battus pour revenir. Nous sommes satisfaits de cette performance. Meilleurs voeux à John Tripp pour son 100e match et félicitations à Marcel Noebels pour son premier."

Patrick Köppchen (défenseur de l'Allemagne) : "Fondamentalement, nous pouvons être satisfaits de la performance, indépendamment du résultat. Il y a eu de bonnes bases. Cependant nous avons manqué quelques petites détails. Au deuxième tiers, nous n'étions pas assez compacts dans certaines phases. Demain, pour le dernier match de préparation, nous devrons remettre du gaz et tout le monde doit encore une fois tout donner."

 

Suisse - Allemagne 2-1 après prolongation (0-0, 1-0, 0-1, 1-0)
Vendredi 26 avril 2013 à 19h45 au Schoren de Langenthal. 3922 spectateurs.
Arbitrage de Danny Kurmann et Didier Massy assistés de Roger Arm et Peter Küng.
Pénalités : Suisse 6' (2', 0', 4', 0'), Allemagne 2' (0', 2', 0', 0').
Tirs : Suisse 22 (3, 12, 6, 1), Allemagne 26 (7, 6, 10, 3).

Evolution du score :
1-0 à 39'55" : Von Gunten assisté de Cunti
1-1 à 41'06" : Tripp assisté de Pietta
2-1 à 62'14" : Suri assisté de Von Gunten


Suisse

Gardien : Reto Berra.

Défenseurs : Severin Blindenbacher - Patrick von Gunten (+2, 2') ; Julien Vauclair (-1) - Mathias Seger (C, +1) ; Tim Ramholt - Robin Grossmann ; Timo Helbling - Eric Blum.

Attaquants : Denis Hollenstein - Luca Cunti (+1) - Simon Bodenmann (+1) ; Dario Bürgler - Andres Ambühl - Reto Suri ; Thibaut Monnet (2') - Morris Trachsler - Matthias Bieber ; Victor Stancescu (+1, 2') - Julian Walker - Simon Moser.

Remplaçant : Tobias Stephan (G). En réserve : Martin Gerber (G), Martin Plüss, Ivo Rüthemann, Ryan Gardner et Philippe Furrer (au repos).

Allemagne

Gardien : Dennis Endras.

Défenseurs : Nikolai Goc - Patrick Köppchen (-1) ; Benedikt Schopper - Benedikt Kohl (2') ; Moritz Müller (+1) - Jens Baxmann (+1) ; Peter Lindlbauer (-1) - Torsten Ankert (-2).

Attaquants : Thomas Greilinger (C, -1) - Felix Schütz (-2) - André Rankel (-1) ; John Tripp (+1) - Daniel Pietta (+1) - Philip Gogulla ; Marcel Noebels - Marcus Kink - Yannic Seidenberg ; Frank Mauer - Patrick Hager - David Wolf.

Remplaçant : Danny aus den Birken (G). En réserve : Rob Zepp (G), Christoph Ullmann, Marcel Müller et Michael Wolf (pause).