Slovaquie – Bélarus (Slovakia Cup, match 1)

Slovakia Cup 2013Moins de deux semaines après une double confrontation en Euro Hockey Challenge, la Slovaquie et le Bélarus croisent de nouveau le fer à Bratislava à l'occasion de la onzième Slovakia Cup, répétition générale des Mondiaux. La rencontre est lancée sur un rythme peu soutenu et la première période ne sera pas des plus agitées. Il faut attendre la 4e minute pour voir la première alerte du match à la suite d'une belle coopération entre Ján Sýkora, passeur, et Michal Sersen qui voit sa frappe contenue in extremis par Vitali Belinski. Les Biélorusses donnent le tournis à la défense locale à la 14e mais Jaroslav Janus fait en sorte lui aussi que cela soit sans incidence au score.

Changement de décor dans le deuxième tiers. La Slovaquie avait laissé entrevoir une légère domination avant la pause, elle l'accentue considérablement dès le retour des vestiaires, bien aidée il est vrai par la prison d'Aleksandr Kitarov (20'57). Le Bélarus doit alors contenir les assauts répétés des attaquants slovaques, en premier lieu celui de Libor Hudáček qui se retrouve seul devant Belinski mais qui ne profite pas de la cage ouverte pour ouvrir le score, le portier du Yunost Minsk repoussant le palet de son patin gauche. Le capitaine Miroslav Šatan puis Andrej Šťastný échouent eux-aussi dans leurs tentatives.

La pression slovaque est finalement récompensée. Dans le coin gauche, Šťastný sert en retrait Marko Daňo lequel, dans le cercle, passe du revers de la palette à Marcel Haščák, à l'affût dans le slot. Le Cassovien, finaliste malheureux de l'Extraliga, contrôle d'abord avant d'envoyer son backhand au fond des filets (1-0, 23'28). S'ensuivent les opportunités de Karol Sloboda, Sýkora, Haščák, Michel Miklík ou encore Tomáš Záborský mais Belinski répond présent alors que les siens évoluent à trois contre cinq (Yaroslav Maslenikov, 24'42, Ilya Kazanadei, 25'17). Preuve de cet élan offensif local, le nombre de tirs en deuxième période est de 19 à 7 en faveur des hommes de Vladimír Vůjtek.

La Double-Croix est maitresse du jeu jusqu'à la 35e minute avant de se prendre un énorme coup de massue. La pénalité de Branislav Mezei (34'19) marque le début du balbutiement slovaque. Le missile envoyé dans l'axe par Pavel Chernook permet d'abord aux Blancs d'égaliser (1-1, 35'27). Puis, en fin de période, c'est Alexei Ugarov, posté devant Janus, qui détourne du mollet la tentative de Roman Graborenko sur la bande gauche (1-2, 39'34). C'est une leçon d'efficacité de la part des Biélorusses qui réalisent pour le moment le parfait hold-up dans la capitale slovaque.

Secoués, les Bleus n'en sont pas moins prompts à réagir dans le troisième opus. Dès les premiers instants de la reprise, Mezei libère parfaitement Sýkora mais l'attaquant de Banská Bystrica bute encore et toujours sur Belinski. Záborský et Šťastný s'y cassent eux aussi les dents quelques minutes plus tard. Le Bélarus n'est pas loin d'enfoncer le couteau dans la plaie sur une prison de Šatan (50'19) lorque Artyom Demkov se présente seul devant le gardien slovaque : c'est Janus cette fois-ci qui réalise un arrêt décisif. Il reste moins de cinq minutes à la Slovaquie pour égaliser et la pénalité d'Ugarov (55'57) entretient l'espoir. Michal Sersen arrache alors la prolongation exactement dans la même position que Chernook sur le premier but biélorusse (2-2, 56'48).

Ni Dmitri Melesho d'un côté, ni Hudáček ni même Tomáš Slovák, de l'autre, ne parviennent à surprendre les deux gardiens en prolongation. Il faut s'en résoudre à jouer la partie aux tirs au but. La Slovaquie tient tenir un succès légitime dans sa patinoire lorsque Záborský trouve la faille en deuxième tireur. Mais comme ils l'avaient déjà fait en fin de deuxième tiers-temps, les Biélorusses tue l'ambiance par l'entremise d'Alexei Yefimenko, qui réussit coup sur coup ses deux face-à-faces avec Janus.

Commentaires d'après-match

Vladimír Vůjtek (entraîneur de la Slovaquie) : « On a développé un très bon hockey, on a mis un but et on s'est créé beaucoup d'occasions. On s'est ensuite emmêlés les pinceaux sur deux-trois changements de lignes, notre jeu s'est alors cassé et le Bélarus en a profité pour inscrire deux buts. On aurait dû davantage resserrer notre défense. On était trop crispés. On voulait gagner mais je suis quand même satisfait qu'on ait au moins égalisé. Les tirs au but sont une loterie. »

Miroslav Šatan (attaquant et capitaine de la Slovaquie) : « Exception faite de la seconde moitié du deuxième tiers, notre jeu a été bon et nous avons remporté la plupart des duels. Nous avons été dominateurs sur la glace, nous avons eu deux break-away et un double power-play. Si nous en avions profité pour mettre deux buts, le match aurait été plié. Malheureusement, notre adversaire a su utiliser au maximum le peu d'occasions qu'il a eu. Les Biélorusses s'en sortent surtout grâce à leur gardien. C'est difficile d'accepter la défaite quand le groupe a été le meilleur pendant une grande partie de la rencontre. Mais des matches comme ça, ça peut arriver, et je suis content que ça se soit passé en phase de préparation. Ce qui est important, c'est que nous n'ayons pas rendu les armes en fin de match et que nous ayons réussi à égaliser. »

 

Slovaquie – Bélarus 2-2 (0-0, 1-2, 1-0, 0-0) / 1-2 aux tirs au but
Jeudi 25 avril 2013 à 19h00 à la patinoire Ondrej Nepela de Bratislava. 8763 spectateurs.
Arbitrage de Vladimír Baluška et Daniel Konc assistés de Jozef Tvrdoň et Lukáš Kacej (tous SVK).
Pénalités : Slovaquie 6' (2', 2', 2', 0') ; Bélarus 10' (0', 6', 4', 0')
Tirs : Slovaquie 42 (7, 19, 12, 4) ; Bélarus 14 (4, 7, 3, 0)

Evolution du score :
1-0 à 23'28'' : Haščák assisté de Daňo et Šťastný
1-1 à 35'27'' : Chernook assisté de Kulakov et Kaznadei (sup. num.)
1-2 à 39'34'' : Ugarov assisté de Graborenko et Koltsov
2-2 à 56'48'' : Sersen assisté de Hudáček (sup. num.)

Tirs au but :
Slovaquie : Šatan (raté), Záborský (réussi), Stümpel (raté), Záborský (raté).
Bélarus : Meleshko (raté), Demkov (raté), Yefimenko (réussi), Yefimenko (réussi).

 

Slovaquie

Gardien : Jaroslav Janus.

Défenseurs : Tomáš Slovák (2') – Branislav Mezei (2') ; Michal Sersen – Ivan Švarný ; Milan Jurčina – René Vydarený ; Karol Sloboda – Marek Ďaloga.

Attaquants : Branko Radivojevič – Jozef Stümpel – Ján Sýkora ; Miroslav Šatan (2') – Roman Kukumberg – Libor Hudáček ; Michel Miklík – Mário Bližňák – Tomáš Záborský ; Marcel Haščák – Marko Daňo – Andrej Šťastný puis Peter Ölvecký à 31'.

Remplaçant : Rastislav Staňa (G). Non-utilisés : Július Hudáček (G), Ján Brejčák (D), Vladimír Mihálik (D), Martin Bartek (A), Tomáš Surový (A).

Bélarus

Gardien : Vitali Belinski.

Défenseurs : Pavel Chernook – Ilya Kaznadei (2') ; Oleg Goroshko – Andrei Filichkin ; Ilya Shinkevich – Yaroslav Maslenikov (2') ; Roman Graborenko.

Attaquants : Aleksandr Kulakov – Aleksandr Kitarov (2') – Konstantin Koltsov ; Aleksei Ugarov (2') – Artur Gavrus – Dmitri Meleshko ; Mikhail Stefanovich – Andrei Stas – Aleksei Yefimenko ; Yevgeni Kovyrshin (2') – Artyom Demkov – Vyacheslav Andrushchenko puis Artyom Kisly à 31' ; Yevgeni Solomonov.

Remplaçant : Dmitri Milchakov (G).