Chicago Blackhawks - Minnesota Wild (Quart de finale de conférence, match 1)

Face à l’impressionnante armada offensive des Blackhawks, peu de gens ont parié sur une victoire du Wild. Pour ne rien arranger, leur gardien titulaire Niklas Bäckström se blesse à l’aine lors de l’échauffement. Il rejoint une infirmerie qui accueillait déjà des cadres de l’équipe comme Jason Pominville ou Dany Heatley. Josh Harding est donc obligé de pallier cette absence au pied levé pour le premier match de playoffs de sa carrière comme titulaire... et sans remplaçant ! Pourtant, face à des Hawks pas encore dans le rythme des playoffs, le Minnesota ne va pas démériter et passer tout près de créer la surprise.

Si la blessure de Bäckström est un coup dur pour le Wild, l’équipe visiteuse est plus chanceuse en début de partie : après être entré dans la zone des Hawks, Cal Clutterbuck est déporté sur le côté gauche à cause du pressing adverse. Arrivé au cercle, il décoche un tir du poignet qui surprend Corey Crawford sur son côté fermé (0-1, 4’56). Si les débats sont plutôt équilibrés au niveau des tirs en première période (6 tirs cadrés partout), c’est le Minnesota qui se procure les meilleures occasions : en infériorité numérique, Matt Cullen profite d’un dégagement de son équipe qui traîne derrière les défenseurs adverses pour se présenter face à Crawford mais Marian Hossa revient pour lui couper la route et le portier peut écarter la tentative de la jambière (7’38). Enfin, à la toute fin de la période, Kyle Brodziak vole le palet à un Duncan Keith en petite forme à la bande et peut se présenter pour un 2 contre 1 avec Pierre-Marc Bouchard. Mais le plongeon de Brent Seabrook l’oblige finalement à tirer lui-même et il ne surprend pas Crawford (19’12).

En deuxième période, les locaux reviennent avec de bien meilleures intentions : une interférence sur Crawford de la part de Zach Parisé permet aux Hawks de s’installer dans la zone du Wild à 5 contre 4. Hossa combine avec Jonathan Toews, dans le slot, qui décoche un tir. Harding laisse un rebond à Patrick Kane mais le portier se reprend bien et attrape la volée de la mitaine (21’02). Kane n’a pas le temps de regretter cette occasion manquée : sur une entrée rapide en zone, toujours à 5 contre 4, il attire à lui 3 adversaires avant de décaler sur Hossa à sa gauche. Le Slovaque ne manque pas cette opportunité et son tir trouve la lucarne d’Harding (1-1, 22’06).

Les Hawks se procurent une nouvelle occasion quand Kane combine en zone adverse avec Johnny Oduya, monté pour apporter le surnombre sur le côté droit. Le défenseur suédois centre instantanément pour Michal Handzuš qui devance Ryan Suter mais Harding s’interpose (25’55). Puis, le toujours intenable Kane sert ensuite Patrick Sharp mais son tir lointain termine dans la mitaine d’Harding (36’27). Un cinglage de Keith sur Mikko Koivu offre au Wild un 5 contre 4 : le tir lointain de Cullen est dévié par Devin Setoguchi dans le slot mais Crawford est vigilant et il repousse cette tentative (38’12).

En troisième période, Bouchard profite d’un mauvais dégagement d’Oduya pour entrer en zone offensive puis, arrivé au cercle droit, il décoche un slap. Ce tir ne surprend pas Crawford toutefois il concède un rebond que Brodziak est proche de concrétiser mais il est gêné par le plongeon de Sharp (45’13). Arrivés en prolongations, Jason Zucker prend de vitesse la défense des Hawks sur une mise au jeu remportée par Cullen mais son tir tape la base du montant droit de Crawford (67’26). Les visiteurs sont à nouveau proches de la victoire sur une contre-attaque : Suter apporte le surnombre pour un 3 contre 2 et Koivu sert Parisé dans le slot mais le tir de ce dernier est dévié par Crawford, opportunément sorti hors de sa surface. Dans la continuité de cette action, Hossa entre avec Sharp dans la zone du Wild sur une nouvelle contre-attaque. Le Slovaque repique vers l’intérieur et adresse un tir vers Harding qui laisse un rebond. Sharp est bien placé mais il ne parvient pas à le reprendre et il est mis en échec par Clutterbuck (75’35).

Il y a alors du KO dans l’air et ce sont finalement les locaux qui vont frapper par l'intermédiaire de leur troisième ligne : dans sa zone, Oduya relance avec un lob en utilisant la bande. Suter pense attraper le puck avec son gant en sautant mais il le manque et le rapide Viktor Stålberg surgit derrière lui. Il fixe Jonas Brodin et passe à Bryan Bickell, arrivé devant le but. Harding tente d’intervenir de la crosse mais il est en retard et Bickell l’élimine pour marquer le but victorieux (2-1, 76’35).

3 étoiles du match : Bryan Bickell (Chicago) ***, Marian Hossa (Chicago) ** et Josh Harding (Minnesota) *.

 

Chicago Blackhawks – Minnesota Wild : 2-1 (après prolongations)
Chicago mène la série un match à 0.

Tirs cadrés : Chicago 37 (6, 10, 12, 9) ; Minnesota 27 (6, 7, 7, 7)

Evolution du score
0-1 à 4’48 : Clutterbuck assisté par Stoner
1-1 à 22’06 : Hossa assisté par Kane et Keith (en sup. numérique)
2-1 à 76’35 : Bickell assisté par Stålberg et Oduya

 

Chicago Blackhawks

Gardien : Corey Crawford.

Défenseurs : Duncan Keith (A) – Niklas Hjalmarsson ; Brent Seabrook – Nick Leddy ; Johnny Oduya – Michal Rozsíval.

Attaquants : Brandon Saad – Jonathan Toews (C) – Marian Hossa ; Patrick Sharp (A) – Michal Handzuš – Patrick Kane ; Bryan Bickell – Andrew Shaw – Viktor Stålberg ; Brandon Bolling – Marcus Krüger – Michael Frolík.

Remplaçant : Henrik Karlsson (G).

Blessés : Dave Bolland et Ray Emery. En réserve : Sheldon Brookbank, Daniel Carcillo, Jimmy Hayes, Jamal Mayers, Steve Montador, Jeremy Morin, Dylan Olsen et Brandon Pirri.

Minnesota Wild

Gardien : Josh Harding.

Défenseurs : Ryan Suter (A) – Jonas Brodin ; Marco Scandella – Jared Spurgeon ; Clayton Stoner – Tom Gilbert.

Attaquants : Zach Parisé (A) – Mikko Koivu (C) – Charlie Coyle ; Jason Zucker – Matt Cullen – Devin Setoguchi ; Cal Clutterbuck – Kyle Brodziak – Pierre-Marc Bouchard ; Michael Rupp – Zenon Konopka – Torrey Mitchell.

Blessés : Dany Heatley, Niklas Bäckström et Jason Pominville. En réserve : Brett Clark, Justin Falk et Nate Prosser.