St. Louis Blues - Los Angeles Kings (Quart de finale de conférence, match 1)

Dans cette série, Les Kings de Los Angeles affrontent des adversaires qui maîtrisent bien leur style de jeu, car St. Louis est également adepte d’une forte possession du palet grâce à un forechecking important sur les lignes adverses. Si l’an passé les Kings avaient battu les Blues quatre matchs à zéro, St. Louis a cette fois relevé le gant et livré une performance convaincante : seul Jonathan Quick a réussi à faire durer le suspense grâce à ses 40 arrêts. Malheureusement pour lui, ce qui semblait être son meilleur match de la saison s’est transformé en cauchemar en prolongations à cause d’une terrible bévue qui a donné la victoire aux locaux. Mais les Blues sont loin d’avoir volé cette victoire grâce à leur maîtrise du match.

Si Los Angeles a quelques opportunités en tout début de match, notamment pour Dustin Brown, c’est bien St. Louis qui imprime son rythme à la rencontre : dans une situation de 4 contre 4, Andy McDonald et Vladimir Sobotka combinent pour faire tourner le palet dans la zone de L.A. Finalement, ils parviennent à déstabiliser la défense et Sobotka trouve Roman Polák, démarqué dans le slot, mais le défenseur bute sur Quick (7’47). Les Blues obtiennent ensuite une situation à 5 contre 5 grâce à un trop grand nombre de Kings sur la glace et la sanction est rapide : installé dans en zone offensive, le slap de Kevin Shattenkirk de la bleue est repoussé par Quick mais Alexander Steen prend le meilleur sur Robyn Regehr et Rob Scuderi (tous les deux en difficulté pendant le match) pour marquer (1-0, 9’05).

À nouveau à 5 contre 4 grâce à une charge contre la bande de Mike Richards sur Patrik Berglund, les Blues apportent le danger devant le but de Quick quand celui-ci laisse un rebond sur un tir de la bleue d’Alex Pietrangelo mais les Kings réussissent à écarter le danger tant bien que mal (10’41). Puis c’est Jay Bouwmeester qui apporte le surnombre sur une attaque et tire dans l’angle fermé mais manque le cadre. Los Angeles ne parvient pas à dégager proprement, ce qui permet à Steen de tirer au but depuis le cercle droit mais Quick parvient à intercepter le palet entre son bras droit et son torse (16’20). Réaction des visiteurs sur un 5 contre 4 : installés dans la zone de St. Louis, Richards à la bleue trouve Drew Doughty dont la reprise est seulement repoussée par Brian Elliott. Dustin Brown et Jeff Carter tentent d’en profiter mais Elliott se couche sur le puck (20’00).

En deuxième période, on prend les mêmes et on recommence : la quatrième ligne de St. Louis se crée une bonne opportunité quand, sur un puck envoyé dans le fond, Ryan Reaves prend le meilleur physiquement sur Dustin Penner et peut faire le tour de la cage, mais Quick est vigilant et il bloque cette tentative (23’03). En face, Les Kings profitent d’une contre-attaque pour reprendre un peu d’air : Williams et Brown combinent dans la zone des Blues mais le tir de Brown est contré par Jackman. Keaton Ellerby récupère la rondelle à la bleue toutefois son tir du poignet ne surprend pas Elliott et, si Brown parvient à tenter à nouveau sa chance sur le rebond, Elliott bloque bien l’angle (26’13).

David Backes a lui une occasion de doubler la marque sur une reprise dans le slot mais Quick s’interpose et, sur le contre, Williams (un des Kings les plus remuants de tout le match) tente de prendre de vitesse la défense mais son tir du poignet lointain est facilement capté par Elliott (35’44). En fin de période, les Blues étant alors en supériorité numérique, Steen récupère un palet dans sa zone et le remonte. Il fait un une-deux avec McDonald dans la zone neutre pour effacer Jake Muzzin et, sur sa lancée, il déborde Ellerby en défense. Steen tente ensuite de glisser le palet entre les jambières de Quick mais le portier anticipe bien (39’39).

En troisième période, St. Louis maîtrise toujours : Schwartz et Backes tentent de marquer en force sur un attroupement devant le but de Quick (48’53) puis Backes à nouveau se présente seul face au portier californien après avoir opportunément récupéré un palet aérien mal négocié par Ellerby mais il est barré par le grand écart de Quick (50’45). Alors que le match est proche de son terme, le public de St. Louis commence à acclamer son équipe mais les Kings parviennent à jouer les trouble-fête : Doughty relance son équipe dans la zone neutre en trouvant Williams sur le côté droit. Ce dernier s’avance jusqu’au cercle droit et décoche un tir du poignet qui trompe Elliott, sans doute masqué par Jackman (1-1, 59’28).

Direction les prolongations : la tension monte d’un cran parmi le public quand Shattenkirk reçoit 4 minutes de pénalité pour une crosse haute. Mais les locaux n’auront pas dominé le match en vain : sur un dégagement derrière son but, Quick sort pour jouer le palet sous la pression de Steen. Le portier s’attend sans doute à ce que Steen aille presser Doughty pour se replacer en défense mais l’attaquant des Blues n’en fait rien. Acculé, Quick tente de dégager mais son palet revient mollement devant le but et Steen devance Carter pour marquer dans le but vide (2-1, 73’26).

Étoiles du match : Alexander Steen (St. Louis) ***, Jaden Schwartz (St. Louis) ** et Adam Cracknell (St. Louis) *.

 

St. Louis Blues – Los Angeles Kings 2-1 (après prolongations)
St. Louis mène la série un match à zéro.

Tirs cadrés : St. Louis 42 (14, 10, 12, 6) ; Los Angeles 29 (6, 7, 6, 10)

Évolution du score
1-0 à 09’05 : Steen assisté par Shattenkirk (en sup. numérique)
1-1 à 59’28 : Williams assisté par Doughty et Muzzin
2-1 à 73’26 : Steen (en inf. numérique)


St. Louis Blues

Gardien : Brian Elliott.

Défenseurs : Jay Bouwmeester – Alex Pietrangelo (A) ; Jordan Leopold – Kevin Shattenkirk ; Barret Jackman (A) – Roman Polák.

Attaquants : Jaden Schwartz – David Backes (C) – Alexander Steen (A) ; David Perron – Patrik Berglund – T.J. Oshie ; Andy McDonald (A) – Vladimir Sobotka – Chris Stewart ; Adam Cracknell – Chris Porter – Ryan Reaves.

Remplaçant : Jaroslav Halak (G). Blessé : Scott Nichol. En réserve : Jake Allen, Ian Cole, Kris Russell, Vladimir Tarasenko et Jeff Woywitka.

Los Angeles Kings

Gardien : Jonathan Quick.

Défenseurs : Robyn Regehr – Drew Doughty ; Rob Scuderi – Slava Voïnov ; Jake Muzzin – Keaton Ellerby.

Attaquants : Kyle Clifford – Anze Kopitar (A) – Jeff Carter ; Dustin Brown (C) – Mike Richards (A) – Justin Williams ; Dustin Penner – Jarret Stoll – Trevor Lewis ; Dwight King – Brad Richardson – Jordan Nolan.

Remplaçant : Jonathan Bernier (G). Blessés : Willie Mitchell et Matt Greene. En réserve : Colin Fraser, Alec Martinez, Nick Shore et Tyler Toffoli.