Chicago Blackhawks - Minnesota Wild (Quart de finale de conférence, match 2)

Si le premier match de la série avait laissé des regrets aux fans de Minnesota, qui auraient bien vu leur équipe remporter le match, ce n’est pas le cas de ce deuxième match. Loin de l’équipe un peu crispée de la première confrontation, Chicago a cette fois rendu une copie nettement plus probante en battant son adversaire dans tous les domaines du jeu.

La première action franche du match est pourtant au crédit des visiteurs : Kyle Brodziak presse Corey Crawford derrière son but mais celui-ci parvient à trouver à la bande Brent Seabrook. Néanmoins, le défenseur des Hawks, en difficulté depuis le début de la série, se fait subtiliser le palet et Brodziak peut déclencher un tir du poignet depuis le cercle gauche qui ne surprend pas Crawford (3’22). Réaction locale rapide : sur une contre-attaque, Duncan Keith tire depuis le cercle droit. Josh Harding concède un rebond et Patrick Kane, en embuscade à côté du but, marque. Mais l’ailier droit des Blackhawks se garde bien de fêter ce but car il a été inscrit du patin et les arbitres l’annulent logiquement (4’52). Ce n’est que partie remise : sur une situation assez similaire à l’action précédente, c’est cette fois Andrew Shaw qui tire sur Harding. Michael Frolík devance alors Tom Gilbert et reprend le rebond de la crosse pour marquer (1-0, 8’34).

En deuxième période, le Wild se montre plus entreprenant même si cela ne paye pas forcément : si Mikko Koivu reprend de volée un centre de Zach Parisé depuis l’arrière du but, Crawford s’interpose. Chicago joue à 4 contre 5 après une crosse haute de son capitaine Jonathan Toews, mais le Minnesota n’en profite pas : surpris par une contre-attaque, les Hawks provoquent un 3 contre 3 conclu par un tir de Frolík entre les jambières de Harding (2-0, 20’49). Le Wild tente de revenir au score, d’abord avec une reprise de Brodziak suite à un bon pressing de Cal Clutterbuck (26’17) puis une tentative de Parisé de marquer en force mais Crawford s’interpose et son poteau vient à son secours (30’44). À 5 contre 4, les locaux ont l’occasion de mener par 3 buts mais Toews manque sa reprise sur un rebond laissé par Harding (34’27). Finalement, sur une contre-attaque, Matt Cullen lance Devin Setoguchi face à Crawford et l’ailier trouve la lucarne gauche (2-1, 37’57).

Les visiteurs ne sont donc qu’à un but d’écart au début de la troisième période mais ils sont à la peine : sur une incursion de Kane, Michal Handzuš est bien placé devant le but mais son tir passe juste à côté du poteau. Patrick Sharp peut néanmoins récupérer la rondelle de l'autre côté du but et il prend de vitesse Harding pour marquer (3-1, 43’44). Puis c’est Brandon Saad qui subtilise le palet dans la crosse de Clutterbuck et fonce vers le but du Wild mais son revers est stoppé par Harding (45’55). Kane cause à nouveau des misères à la défense du Wild : trop occupés à défendre sur lui, les arrières visiteurs oublient Sharp, bien placé près du but. D’une passe lumineuse, Kane trouve Sharp qui n’a plus qu’à marquer dans le but vide (4-1, 54’08). Le Minnesota est définitivement KO et ne retrouvera quelques couleurs que grâce au premier but en playoffs de sa carrière du jeune Marco Scandella, sur un tir du poignet depuis le slot.

Étoiles du match : Michael Frolík (Chicago) ***, Corey Crawford (Chicago) ** et Patrick Sharp (Chicago) *.

 

Chicago Blackhawks – Minnesota Wild : 5-2
Chicago mène la série 2 matchs à 0.

Tirs cadrés : Chicago 48 (17, 14, 17) ; Minnesota 28 (7, 15, 6).

Évolution du score
1-0 à 08’34 : Frolík assisté par Shaw et Leddy
2-0 à 20’49 : Frolík assisté par Keith et Hjalmarsson (en inf. numérique)
2-1 à 37’57 : Setoguchi assisté par Cullen et Zucker
3-1 à 43’44 : Sharp assisté par Kane et Handzuš
4-1 à 54’08 : Sharp assisté par Kane
4-2 à 56’29 : Scandella assisté par Coyle et Cullen
5-2 à 59’49 : Bickell assisté par Shaw (dans le but vide)


Chicago Blackhawks

Gardien : Corey Crawford.

Défenseurs : Duncan Keith (A) – Niklas Hjalmarsson ; Brent Seabrook – Nick Leddy ; Johnny Oduya – Michal Rozsíval.

Attaquants : Brandon Saad – Jonathan Toews (C) – Marian Hossa ; Patrick Sharp (A) – Michal Handzuš – Patrick Kane ; Bryan Bickell – Andrew Shaw – Viktor Stålberg ; Brandon Bolling – Marcus Krüger – Michael Frolík.

Remplaçant : Henrik Karlsson (G).

Blessés : Dave Bolland et Ray Emery. En réserve : Sheldon Brookbank, Daniel Carcillo, Jimmy Hayes, Jamal Mayers, Steve Montador, Jeremy Morin, Dylan Olsen et Brandon Pirri.

Minnesota Wild

Gardien : Josh Harding.

Défenseurs : Ryan Suter (A) – Jonas Brodin ; Marco Scandella – Jared Spurgeon ; Clayton Stoner – Tom Gilbert.

Attaquants : Zach Parisé (A) – Mikko Koivu (C) – Charlie Coyle ; Jason Zucker – Matt Cullen – Devin Setoguchi ; Cal Clutterbuck – Kyle Brodziak – Pierre-Marc Bouchard ; Michael Rupp – Zenon Konopka – Torrey Mitchell.

Remplaçant : Darcy Kuemper (G).

Blessés : Dany Heatley, Niklas Bäckström et Jason Pominville. En réserve : Brett Clark, Justin Falk et Nate Prosser.