Allemagne - Russie (Mondial 2013, à Helsinki)

Chapeau Herr Kovalchuk !

Allemagne-Russie-IMG 1515La première ligne avec Aleksandr Radulov et Ilya Kovalchuk avait déjà été très forte contre la Lettonie, écrasée 6-0 lors du premier match avec déjà un but chacun avant de lever le pied en fin de partie. La Russie est même la seule nation du top 6 à ne pas avoir douté jusqu’à présent. Ce qui n’empêche pas le sélectionneur de faire tourner les gardiens et d’aligner cette fois Semyon Varlamov dans les buts à la place d’Ilya Bryzgalov.

Changement aussi du côté de la cage allemande. Rob Zepp, souvent préféré par Pat Cortina, laisse sa place au plus expérimenté Denis Endras. Pour le reste de l’équipe, pas de changement par rapport à l’alignement qui avait permis de mener jusqu’à trois minutes de la fin contre la Finlande lors du match inaugural.

Les Allemands semblent avoir bien digéré la déception teintée d’optimisme deux jours après être passés si près des trois points face au pays hôte, même si sur le coup d’envoi, ils sont tout près de se faire surprendre par Radulov. L’avant du Salavat Yulaev bat le portier de Mannheim et Frank Hördler sauve le palet sur la ligne de but.

Allemagne-Russie-IMG 1531Dans l’ensemble, la Russie sait se montrer dangereuse mais les Allemands restent rigoureusement en place et savent aussi s’installer en zone adverse, obligeant même une fois le gardien russe du Colorado à se précipiter dans son dégagement de la crosse et à envoyer le palet en dehors des limites de la balustrade, ce qui lui vaut deux minutes de prison.

Tout comme contre la Lettonie, la Russie cherche parfois des ouvertures sur de longues passes, notamment lors des changements de ligne. Mais les Allemands sont bien plus vigilants que les Baltes, et seul Andrei Loktionov parvient à exploiter ce genre de passe d’un bon tir, finalement capté par le cerbère des germains.

Mais la rigueur allemande a ses limites, et elles se situent aux abords de l’incroyable talent des Russes. Bien campés dans la zone offensive, Yevgeniy Medvedev  feinte le tir de la ligne bleue et passe à Ilya Kovalchuk en embuscade à côté du but. L’ailier du New Jersey a réussi à se faire oublier de la défense allemande, il contrôle le puck et ajuste Denis Endras au-dessus de l’épaule. 0-1 à 23’20

Allemagne-Russie-IMG 1581Les Allemands ne se découragent pas mais les Russes sont mieux équipés techniquement. Ils marquent un deuxième similaire au premier. Yevgeniy cette fois ne feinte pas le tir. Le robuste Aleksandr Radulov essaye de dévier, puis de prendre le rebond et enfin travaille à la récupération derrière le but pour finalement trouver Ilya Kovalchuk au même endroit où on l’avait laissé sur le premier but : à côté de la cage, à gauche. Il ne prend pas le temps de contrôler cette fois et sa reprise bat à nouveau Denis Endras. 0-2 à 30’09

Voilà les Allemands bien mal récompensés de leur vaillance à résister aux assauts russes. D’autant qu’ils font parfois bien mieux que résister, à l’image de l’infatigable Christian Ehrhoff, qui jouera plus de dix minutes par période dans cette partie !

Allemagne-Russie-IMG 1553Leurs efforts finissent par payer au bout de cinq minutes dans la troisième période sur une prison d’Aleksandr Perezhogin. Michael Wolf tire dans l’axe  puis John Tripp exploite un rebond mal négocié par Semyon Varlamov. Du bout de la crosse, le requin de Cologne arrive à pousser le palet derrière la ligne, le tout dans une certaine confusion dans l’enclave.  Dans son enthousiasme, le joueur allemand inflige même un sérieux coup de crosse, certes involontaire, au zèbre. 1-2 à 45’03 (photo de gauche)

Et même trop de confusion au goût de l’arbitre dix minutes plus tard lorsqu’à cinq minutes de la fin, Andre Rankel pense avoir égalisé sur une déviation dans le slot. Les arbitres suédois et finlandais estiment que le gardien a été gêné délibérément par Christian Ehrhoff, lui-même chargé par Yevgeniy Medvedev. La vidéo ne les fera pas changer d’avis et ils invalident le but. (photo ci-dessous)

Allemagne-Russie-IMG 1604Les Allemands poussent pour égaliser mais s’exposent aux dangereux contres. D’autant plus dangereux quand on connait la vitesse et la technique des avants slaves.

Et en fin de partie, Aleksandr Radulov et Ilya Kovalchuk s’échappent, incarnant bien l’aigle à deux têtes qui fond sur sa proie ! Le premier déporte le gardien et tente un tir du revers qui oblige le gardien à un rebond plein axe et Ilya Kovalchuk, plus vif qu’Andre Rankel qui tentait de le suivre, n’a plus qu’à tirer en cage ouverte. 1-3 à 58’20

Hat-trick pour Ilya Kovalchuk ! Les tribunes majoritairement garnies de Russes célèbrent leur héros au point de retrouver même le sombrero mexicain de Pasha Demidov sur la glace.

Denis Endras sur le banc, un dernier but en cage vide de Denis Kokarev scelle la marque dans les derniers instants, permettant aux Russes d’engranger des points avant d’affronter les Etats-Unis. 1-4 à 59’39

Allemagne-Russie-IMG 1381S’ils n’ont pas pu se jouer aussi facilement des Allemands que des Lettons avec leurs longues passes, les Russes et leur talent individuel ont réussi à faire la différence avec un Ilya Kovalchuk extraordinaire.

Les Allemands comme contre les Finlandais livrent une bonne partie et ne passent pas loin grâce à un jeu physique et une défense solide bien que parfois un peu pataude, mais devront maintenant gagner leurs matches à venir pour atteindre les quarts de finale.

Désignés joueurs du match : Christian Ehrhoff pour l’Allemagne et Ilya Kovalchuk pour la Russie.

Commentaires d’après-match :

Allemagne-Russie-IMG 1423Pat Cortina (entraîneur de l'Allemagne) : On s’attendait à un jeu difficile, on connaissait l’opportunisme des Russes. Ils ont tiré avantage de leurs occasions, surtout le 71, Monsieur Kovalchuk. Dommage. On joue bien, on mérite probablement un petit peu mieux que le 1-4. Nos deux premiers matches sont satisfaisants, il faut maintenant s’assurer de rester dans cette lignée. Et espérer gagner des points dans les rencontres suivantes. De ma perspective, il y avait but. Christian Ehrhoff est bien dans le slot mais il y a été poussé. Disons que je ne dirai pas qu’il y avait but, mais je dirais que j’aurais pris une décision différente de celle qu’a pris l’arbitre..."

Semyon Varlamov (gardien de la Russie) : "J'admets que j'étais un peu nerveux avant le match. Une année a passé depuis mes performances au Mondial 2012. Un bon début du tournoi est très important pour un gardien. Je pense que ça a fonctionné. De manière générale, l'équipe joue bien. Deux victoires, dix buts marqués, que demander de mieux."

But Ilya KOVALCHUK-IMG 1612-700

 

Allemagne - Russie 1-4 (0-0, 0-2, 1-2)
Dimanche 5 mai 2013 à 16h15 à la Hartwall Areena. 3705 spectateurs.
Arbitrage de Morgan Johansson (SUE) et Aleksi Rantala (FIN) assistés de Jon Kilian (NOR) et Johnathan Morrison (USA).
Pénalités : Allemagne 2’ (0', 2', 0'), Russie 10' (4', 4', 2').
Tirs : Allemagne 27 (8, 10, 9), Russie 26 (4, 8, 14).

Évolution du score :
0-1 à 23’20 : Kovalchuk assisté de Medvedev
0-2 à 30’09 : Kovalchuk assisté de Radulov et Medvedev
1-2 à 45’03 : Tripp assisté de Wolf et Ehrhoff (sup. num.)
1-3 à 58’20 : Kovalchuk assisté de Radulov et Medvedev
1-4 à 59’39 : Kokarev assisté de Soin et Svitov (cage vide)

Allemagne

Gardien : Dennis Endras.

Défenseurs : Christian Ehrhoff (C, -2) – Frank Hördler ; Nikolai Goc (2’, -1) – Moritz Mïller (-2) ; Jens Baxmann (-1) –Torsten Ankert (-1) ; Benedikt Kohl.

Attaquants : André Rankel (-3) – Marcel Goc (A, -3) – Felix Schütz (-2) ; Michael Wolf (A, -1) – Christoph Ulmann – Philipp Gogulla ; John Tripp (-1) – Marcus Kink – Yannic Seidenberg ; Frank Mauer (-1) – Patrick Hager (-1) – Marcel Noebels (-1) ; Thomas Greilinger (-1).

Remplaçant : Rob Zepp (G).

Russie

Gardien : Semyon Varlamov (2’).

Défenseurs : Yevgeni Biryukov (+1) - Ilya Nikulin (C, +1) ; Fyodor Tyutin (+1) - Yevgeni Medvedev (2’, +3) ; Denis Denisov (+1) - Anton Belov (2’) ; Yevgeni Ryasenski (+1).

Attaquants : Ilya Kovalchuk (A, +3) - Andrei Loktionov (+3) - Aleksandr Radulov (+3) ; Aleksandr Popov - Artyom Anisimov - Aleksandr Perezhogin (2’) ; Sergey Mozyakin - Aleksei Tereshenko (A) - Kirill Petrov ; Denis Kokarev (+1) - Aleksandr Svitov (2’, +1) - Sergei Soin (+1).

Remplaçant : Vassili Koshechkin (G).

Allemagne-Russie-IMG 1526-700