Allemagne – Slovaquie (Mondial 2013, à Helsinki)

2013-05-06-Allemagne-SlovaquieL'Allemagne a accroché la Finlande et a tenu face à la Russie, mais elle reste toujours bredouille de victoire au moment où se profile la Slovaquie, un autre gros poisson de la poule d'Helsinki. Si leurs performances sont jusqu'ici satisfaisantes, les hommes de Pat Cortina se doivent de marquer des points dans l'optique d'une qualification pour les quarts-de-finale. Si le bilan des confrontations entre les deux nations penche légèrement en faveur des Slaves (25 victoires, un nul, 19 défaites), les Allemands n'ont plus perdu en Mondial contre la Slovaquie depuis Moscou 2007 (5-1). On peut donc s'attendre, au-delà de la forme actuelle des deux équipes, à un duel serré.  

Il n'en est pourtant rien dans les premières minutes. Les noirs dominent les débats d'entrée de jeu, faisait montre d'une incroyable envie offensive tandis que les Slovaques sont à la rue en défense, se faisant déborder facilement par la rapidité des attaquants adverses. John Tripp sonne la première alerte pour Rastislav Staňa lorsque le joueur de Cologne envoie un missile entre les deux cercles (1'23). C'est ensuite au tour du déjà très remuant Andre Rankel de porter le danger dans la zone slovaque. Il profite d'abord d'une erreur de la défense slave en zone neutre pour faire peur à Staňa via une frappe entre les compas de Milan Jurčina (2'49) puis retente sa chance dans l'enclave après avoir récupéré son propre palet perdu sous la pression adverse (3'32).

2013-05-06-Allemagne-Slovaquie4Cette entame à sens unique de l'Allemagne porte ses fruits. En fond de zone, Philip Gogulla sert Nikolai Goc qui s'essaye à gauche sur la « bleue » ; Michael Wolf, à la lutte avec Marek Ďaloga devant la zone de but, redresse son bâton et dévie la frappe entre les jambières de Staňa, déjà battu de la sorte par Juhamatti Aaltonen samedi dernier (1-0, 4'01). Les arbitres valident l'ouverture du score seulement après visionnage du ralenti pour juger d'une éventuelle crosse haute de l'attaquant d'Iserlohn. La Nationalmannschaft a obtenu ce qu'elle voulait et en redemande. Après cinq minutes, elle a tiré cinq fois au but contre aucune pour ses camarades de jeu, qui n'ont même pas pris une seule fois leurs quartiers dans le camp allemand. 

Les Blancs finissent tout de même par réagir. Andrej Sekera sert en profondeur Tomáš Surový qui récupère sur la « bleue » allemande et en profite ainsi pour faire la première incursion en territoire ennemi ; si la tentative du « lion » de Prague dans le cercle gauche est contenue de l'épaule par Rob Zepp (8'32), elle marque toutefois le réveil offensif de la Double-Croix, qui va dès lors rééquilibrer le cours de la partie, même si ce redressement se fait progressivement, ses attaquants multipliant dans un premier temps les passes dans les patins et autres imprécisions. Le slap de Michal Sersen est quant à lui bien cadré mais personne n'attend le rebond (10'42). Tomáš Záborský, sur la bande droite, repique dans le cercle en mettant dans le vent Christian Ehrhoff avant d'armer mais Zepp réalise un bel arrêt de la mitaine (11'44).

2013-05-06-Allemagne-Slovaquie3Les Aigles conservent encore un certain ascendant sur la Slovaquie. Patrick Hager profite d'une percée facile dans la défense pour obliger Staňa au grand écart après avoir trouvé l'espace entre les jambes de Vladimír Mihálik (15'13). Felix Schütz se défait ensuite de Ďaloga et Jurčina mais rate la fin de son geste (16'35). Les Slovaques se montrent menaçants par l'intermédiaire de Peter Ölvecký qui, à la suite d'un engagement gagné dans le cercle gauche, déborde sur la bande, effectue un tour de cage puis se replace devant la zone de but ; son tir est repoussé par Zepp mais le Danubien s'empare de son propre rebond mais ne cadre pas sa seconde tentative (18'30). Nul doute que Vladimír Vůjtek s'apprête à recadrer ses ouailles au moment où intervient la première pause.

À l'image des Allemands vingt minutes auparavant, les Slovaques attaquent le deuxième acte pied au plancher. Surový envoie Ölvecký en break-away mais celui-ci croise trop sa frappe (23'26). John Tripp réplique en tentant à gauche après un tour de cage mais la rondelle arrive dans le gant du portier du CSKA Moscou après un ricochet sur le poteau (25'11). Ça repart dans l'autre sens. Surveillé de près par Rankel, Ölvecký parvient quand même à centrer pour Surový qui arrive esseulé à droite ; sa reprise instantanée est dégagée dans le coin droit par... la barre (26'13). À la relance dans son camp, Miroslav Šatan remonte le terrain sans être gêné, fait le tour des filets allemands puis cherche l'espace au poteau gauche mais Zepp intercepte le revers du capitaine slovaque (28'08).

2013-05-06-Allemagne-Slovaquie6-butBliznakLes Slováci trouvent enfin la faille après la demi-heure par Mário Bližňák qui reprend entre les jambières du gardien la frappe de Michal Sersen adressée dans le coin de la bande droite et de la ligne bleue (1-1, 33'30). L'obstruction de Jozef Stümpel freine toutefois leurs ardeurs (34'38) et permet surtout aux Allemands de reprendre leurs aises en attaque. En supériorité donc, Christoph Ullmann agresse Staňa au corps-à-corps mais le gardien parvient tant bien que mal à mettre la main sur le palet (34'59). C'est au tour de Wolf de se rappeler au bon souvenir du champion du monde 2002 mais le premier buteur de la soirée ne réalisera par le doublé personnel là-dessus (35'28). Les défenseurs slovaques montrent ensuite les crocs sur les autres velléités allemandes.

De retour à cinq contre cinq, Zepp est gêné par le trafic mais annihile quand même coup sur coup la tentative de Ölvecký puis le rebond de Surový (37'46). Frank Hördler se rend coupable d'obstruction et la Slovaquie dispose alors de son seul jeu de puissance de la rencontre (39'05). Elle se crée d'ailleurs une énorme chance de but en surnombre avant de reprendre le chemin des vestiaires. Sersen décoche de loin et désoriente le portier berlinois ; ni Šatan ni même Libor Hudáček, qui a la moitié de la cage ouverte devant lui, ne transforment l'aubaine (39'34). Chahutée dans le premier-temps, la Slovaquie a su redresser la barre et égaliser. L'ultime opus promet une lutte acharnée pour la victoire et les points qui vont avec.

2013-05-06-Allemagne-Slovaquie7L'Allemagne prend une option sur le succès une fois tuée son unique infériorité. Marcus Kink est le dernier relayeur d'une relance instiguée en fond de zone allemande et l'ailier de Mannheim croise parfaitement son backhand dans le cercle droit (2-1, 43'01). La joie des noirs est cependant de courte durée. Mihálik bataille dans le coin gauche et réussit à passer de derrière la cage à Záborský qui égalise dans le slot (2-2, 45'41). Dans la foulée, Andrej Sekera embrasse le poteau droit à la reprise d'une passe de Tomáš Kopecký sur la « bleue » (46'49). L'Allemagne est déboussolée. Záborský (47'51), Ölvecký (49'31) ou Ďaloga (50'43) insistent chacun leur tour tandis que Tripp s'isole discrètement derrière la défense slovaque mais manque de précision en fin de course (51'32).

Auteur de la seconde égalisation, Záborský donne l'avantage aux siens pour la première fois du match lorsqu'il repousse du revers un palet mal contrôlé par Zepp à la suite d'un centre de Roman Kukumberg dévié du patin par Michel Miklík (2-3, 52'46). L'Allemagne pousse évidemment dans les dernières minutes. Hördler sert parfaitement Wolf devant la cage slovaque et Staňa est à deux doigts de plier (54'21). La pression s'intensifie incroyablement lorsque Jurčina, à la lutte sur la bande droite avec Rankel, perd son casque mais joue quand même le puck. Le grand défenseur file logiquement en prison (58'20) et comme Zepp sort dans la dernière minute, l'Allemagne dispose d'une double supériorité. Les Slovaques ont des sueurs froides lorsque le poteau les sauve sur un énième harcèlement allemand (59'19). On en restera là.

Désignés joueurs du match : Yannic Seidenberg (Allemagne) et Michal Sersen (Slovaquie).

 2013-05-06-Allemagne-Slovaquie99

Commentaires d'après-match

Pat Cortina (entraîneur de l'Allemagne) : « Je félicité l'équipe de Slovaquie pour sa victoire. C'est pour elle un succès important. Mes joueurs voulaient vraiment gagner. On s'est créé beaucoup d'occasions en première période mais les Slovaques se sont améliorés dès la deuxième. On a repris l'avantage au score dans le troisième tiers-temps mais on a commis quelques erreurs et ils en ont profité. Il m'est très difficile de parler après ce match alors que j'ai vu mes joueurs déployer tous leurs efforts. Le tournoi n'est pas encore terminé, il y a toujours de quoi se battre. Tout reste encore possible. »

2013-05-06-Allemagne-Slovaquie2Vladimír Vůjtek (entraîneur de la Slovaquie) : « On a été mis sous grande pression, l'Allemagne nous a bien repoussés dans notre zone et on a été incapables d'entrer dans le match. On a mieux patiné à partir de la deuxième période et joué avec plus d'agressivité. Le dernier tiers-temps s'est résumé à une bataille pour les points et la victoire. Ça a commencé à devenir inquiétant pour nous après le but du 1-2. Je suis satisfait que l'on ait tenu bon, retourné le score en notre faveur et réussi à le conserver jusqu'au bout. »

Tomáš Záborský (attaquant de la Slovaquie) : « On a pris trois points importants dont nous avions besoin. Je suis très heureux que nous ayons gagné. Les Allemands ont bien joué. Ils avaient déjà bien embêté les Russes, aujourd'hui ce fut notre tour. Après la première période, nous avons amélioré notre mouvement et je suis satisfait que nous ayons su renverser la vapeur. On était beaucoup devant la cage allemande sur le but décisif et le palet est arrivé sur moi. On savait que le gardien Zepp laisse échapper beaucoup de rebonds, alors on a fait en sorte d'être nombreux devant lui et ça a payé. »

René Vydarený (défenseur de la Slovaquie) : « Les Allemands nous ont débordés par leur activité en début de match. Ils jouent avec un système atypique, nous n'arrivions pas à nous y habituer. Ils nous ont bien cadenassés sur notre ligne bleue ou sur la rouge et ils ramenaient tous les palets devant notre but. On s'attendait à quelque chose comme ça, mais c'est une chose de se le dire en regardant le tableau dans les vestiaires et c'en est une autre de le vivre en réalité. Ils ont certainement tout misé sur une seule carte, ils voulaient marquer très rapidement. L'essentiel, c'est que nous ayons commencé à patiner et être plus actifs. Je gagne enfin le jour de mon anniversaire ! »

2013-05-06-Allemagne-Slovaquie8

 

Allemagne – Slovaquie 2-3 (1-0, 0-1, 1-2)
Lundi 6 mai 2013 à 16h15 à la Hartwall Arena de Helsinki. 5078 spectateurs.
Arbitrage de Martin Frano (TCH) et Brent Reiber (SUI) assistés de Roger Arm (SUI) et Ivan Dedioulia (BLR).
Pénalités : Allemagne 2' (0', 2', 0') ; Slovaquie 4' (0', 2', 2')
Tirs : Allemagne 32 (10, 10, 12) ; Slovaquie 33 (9, 14, 10)

Evolution du score :
1-0 à 04'01'' : Wolf assisté de N. Goc et Gogulla
1-1 à 33'30'' : Bližňák assisté de Sersen
2-1 à 43'01'' : Kink assisté de Tripp et Kohl
2-2 à 45'41'' : Záborský assisté de Mihálik et Kukumberg 
2-3 à 52'46'' : Záborský assisté de Miklík et Kukumberg

Allemagne

Gardien : Rob Zepp [sorti à 59'02''].

Défenseurs : Christian Ehrhoff (C) – Frank Hördler (2', -1) ; Nikolai Goc – Moritz Müller ; Jens Baxmann – Torsten Ankert (-2) ; Benedikt Kohl (+1).

Attaquants : Andre Rankel (-1) – Marcel Goc (A, -1) – Felix Schütz (-1) ; Michael Wolf (A, -1) – Christoph Ulmann (-1) – Philipp Gogulla (-1) ; John Tripp (+1) – Marcus Kink (+1) – Yannic Seidenberg (+1) ; Frank Mauer – Patrick Hager – Marcel Noebels ; Thomas Greilinger.

Remplaçant : Dennis Endras (G). En réserve : Daniel Pietta (A).

Slovaquie

Gardien : Rastislav Staňa.

Défenseurs : Andrej Sekera – Branislav Mezei (+2) ; Marek Ďaloga (-1) – Michal Sersen (+1) ; René Vydarený – Milan Jurčina (2') ; Vladimír Mihálik.

Attaquants : Tomáš Kopecký (A, +1) – Mário Bližňák (+1) – Branko Radivojevič (A, +1) ; Libor Hudáček (-1) – Jozef Stümpel (2', -1) – Miroslav Šatan (C, -1) ; Tomáš Záborský (+1) – Roman Kukumberg (+1) – Michel Miklík (+1) ; Tomáš Surový – Peter Ölvecký – Martin Bartek.

Remplaçant : Jaroslav Janus (G). En réserve : Július Hudáček (G).

2013-05-06-Allemagne-Slovaquie9