États-Unis - France (Mondial 2013, à Helsinki)

2013-05-11-USA-France5Les deux défaites de la Russie permettent aux Américains d'envisager la première place de la poule s'ils ne commettent plus de faux-pas face à la France, l'Allemagne et la Slovaquie. Dans ce cas, ils rencontreraient probablement une de ces trois équipes dans un quart de finale théoriquement à leur portée. Mais évidemment, s'ils perdent les trois rencontres, ils peuvent aussi rentrer directement chez eux car ils n'ont pas eux non plus assuré leur qualification.

Le danger qu'ils sous-estiment l'équipe de France a certainement été levé par l'exploit des Bleus face aux champions du monde russes. C'est plus pour la France qu'il va être difficile de redescendre de son nuage après son incroyable performance de jeudi. La rentrée de Cristobal Huet et du capitaine et jeune papa Laurent Meunier, qui ont vécu ce match de rêve en spectateurs, peut les y aider car ils sont mentalement plus frais.

Les Français laissent vite des espaces et connaissent une première alerte quand Matt Hunwick manque une cage grande ouverte. En dedans dans les duels et dans le patinage, ils subissent clairement le jeu, et les deux prisons de Da Costa et de Bachet les oblige à se consommer en défense. Ils tuent les deux pénalités, mais ne parviennent pas ensuite à ressortir de leur zone. Matt Carle ferme la ligne bleue et envoie un lancer anodin à la cage que Stephen Gionta, laissé seul, vient masquer et même dévier (1-0).

2013-05-11-USA-FranceAprès cette piqûre de rappel de la difficulté du championnat du monde, la France retrouve ses vertus de base et s'évertue à reprendre forme défensivement avant de penser à réattaquer. Mais à trois minutes de la fin de la première période, alors que les Américains se sont installés après une contre-attaque, le centre Drew LeBlanc arrive directement du banc et fonce droit à la cage sans que les Bleus l'aient pris en compte dans leur positionnement, et notamment pas son vis-à-vis théorique Damien Raux. LeBlanc reçoit une passe en profondeur de Stapleton (sur qui Bachet est monté), n'a plus que Hecquefeuille face à lui pour défendre le slot et offre donc du revers une cage ouverte à Bobby Butler (2-0, photo de gauche).

La première occasion française survient au début du deuxième tiers-temps. Antoine Roussel délivre une jolie passe transversale à Charles Bertrand en troisième homme, et le tir dévié de celui-ci passe sous la palette de Brian Henderson placé au second poteau avec l'angle ouvert. La mainmise reste cependant américaine, et Damien Raux éprouve toujours autant de peine à maîtriser la vitesse de Drew LeBlanc.

2013-05-11-USA-France2Un cinglage vengeur du capitaine américain Paul Stastny (qui a reçu plusieurs coups non sifflés) accorde un premier jeu de puissance à la France. Sur l'engagement, Erik Johnson donne à son tour un coup de crosse à Fleury. À 5 contre 3, les Bleus s'appuient sur le slap de Kevin Hecquefeuille, qui marque à sa seconde tentative, après avoir échangé le palet avec Bellemare pour déplacer le gardien, que Sacha Treille masque d'un bon écran (2-1, photo de droite). Les Français restent installés à 5 contre 4, et quand Ryan Carter récupère le palet, il dégage... par-dessus le plexiglas. L'avantage numérique se prolonge, mais Aaron Palushaj tue presque trente secondes à lui seul par un excellent pressing haut dans le camp français.

Au-delà de cette phase de supériorité numérique, la France est mieux dans son match. Elle prend des lancers et va travailler dans le slot adverse. Elle s'implique à la fois offensivement et défensivement, à l'instar de Bellemare revient gêner Moss servi au second poteau avec une cage ouverte.

2013-05-11-USA-France4Ce Tyler Moss manque aussi d'efficacité car, seul deux fois de suite face à la cage, il bute deux fois sur un très solide Cristobal Huet, qui arrête aussi une échappée de Craig Smith servi par une longue passe. Le poteau vient à la rescousse sur un lancer excentré du défenseur Matt Carle.

Ce temps fort américain de fin de deuxième période aboutit à une faute de Henderson sur Carter en zone neutre. Pendant la pénalité différée, un centre rebondit sur le patin de Teddy Da Costa et entre dans le but... qui bouge au même instant car Da Costa a été poussé vers la cage par Gionta. Le ralenti ne permet pas de conclure car tout se produit à la même fraction de seconde. Le juge vidéo n'accorde pas le but. Huet doit encore réussir plusieurs arrêts pendant l'infériorité, et Laurent Meunier intercepte l'ultime palet pour renvoyer son équipe aux vestiaires avec un seul but de retard.

La France doit encore tuer deux pénalités en début de troisième période : une crosse haute de Julien Desrosiers sur l'engagement, et un coup de poing de Laurent Meunier, pas assagi par sa paternité et finalement pris par la patrouille.

2013-05-11-USA-France3Il faut attendre huit minutes pour voir le premier tir français, et il est signé du septième défenseur Maxime Moisand, accroché par Butler sur une étonnante montée offensive. Pendant la pénalité différée, Moisand pousse au fond de la cage un palet non contrôlé par Bishop, mais l'arbitre a malheureusement sifflé auparavant. Sacha Treille est le joueur le plus dangereux lors de la supériorité numérique, avec une passe en retrait qui passe entre les jambes de Bellemare dans le slot, et un tir qui tape le bras gauche de Bishop.

Les États-Unis assurent leur victoire somme toute logique avec un but chanceux : le palet échappe à Craig Smith qui revient de derrière la cage et arrive jusqu'à la palette de Paul Stastny face aux filets déserts (3-1). Yorick Treille pousse la crosse perdue par le gardien américain et prend deux minutes, dont se sert Justin Faulk pour marquer d'un tir du poignet axial, dévié par David Moss devant la cage (4-1).

Même quand le match semble perdu, les Français ne perdent pas leur combativité. Laurent Meunier arrache un engagement pour un tir de Julien Desrosiers, et Yorick Treille prend le rebond en angle (4-2). Les Bleus sortent donc leur gardien et font le siège de la zone américaine jusqu'à la fin.

Les surprises ne fonctionnement pas à tous les coups. Les États-Unis étaient un ton au-dessus, mais les Français ont réalisé un match valeureux après une première période difficile. Ils ont fini leurs charges et affiché une détermination intacte jusqu'à la sirène. Dans ce groupe très ouvert, il faudra aborder les deux dernières rencontres face à la Lettonie et l'Allemagne avec le même état d'esprit.

Désignés joueurs du match : David Moss pour les États-Unis et Antoine Roussel pour la France.

2013-05-11-USA-France9

 

États-Unis - France 4-2 (2-0, 0-1, 2-1)
Samedi 11 mai 2013 à 12h15 à la Hartwall Arena de Helsinki. 7458 spectateurs.
Arbitrage de Lars Brüggemann (ALL) et Aleksi Rantala (FIN) assistés de Roger Arm (SUI) et Johannes Käck (SUE).
Pénalités : États-Unis 8' (0', 6', 2'), France 12' (4', 2', 6').
Tirs : États-Unis 36 (12, 13, 11), France 17 (3, 7, 7).

Évolution du score :
1-0 à 07'08" : Gionta assisté de Carle
2-0 à 17'17" : Butler assisté de LeBlanc et Stapleton
2-1 à 28'24" : Hecquefeuille assisté de Bellemare (double sup. num.)
3-1 à 51'37" : Stastny assisté de Smith
4-1 à 53'23" : Moss assisté de Faulk et McBain (sup. num.)
4-2 à 58'30" : Y. Treille assisté de Desrosiers et Meunier


États-Unis

Gardien : Ben Bishop.

Défenseurs : Matt Carle (A, +1) - Justin Faulk ; Matt Hunwick (+2) - Erik Johnson (+1, 2') ; Chris Butler - Jeff Petry (-1) ; Jamie McBain (+1).

Attaquants : David Moss (+1) - Paul Stastny (C, +1, 2') - Craig Smith (+1) ; Bobby Butler (+1, 2') - Drew LeBlanc (+1) - Tim Stapleton (+1) ; Ryan Carter (+1, 2') - Nate Thompson (A, +1) - Stephen Gionta (+1) ; Aaron Palushaj (-1) - Nick Bjugstad (-1) - Danny Kristo (-1).

Remplaçant : John Gibson (G). En réserve : Cal Heeter (G), Jacob Trouba.

France

Gardien : Cristobal Huet.

Défenseurs : Yohann Auvitu (A, -2) - Antonin Manavian (-2) ; Vincent Bachet (C, -1, 2') - Kévin Hecquefeuille (-1) ; Jonathan Janil - Nicolas Besch (+1) ; Maxime Moisand (+1).

Attaquants : Julien Desrosiers (+1, 2') - Laurent Meunier (+1, 2') - Yorick Treille (+1, 2') ; Damien Fleury (-1) - Pierre-Édouard Bellemare (A, -1) - Sacha Treille (-1) ; Brian Henderson (-1, 2') - Antoine Roussel - Teddy Da Costa (2') ; Tim Bozon (-1) puis Anthony Guttig à 20'00" - Damien Raux (-2) - Charles Bertrand (-2).

Remplaçant : Florian Hardy (G). En réserve : Fabrice Lhenry (G, pied), Thomas Roussel, Nicolas Ritz.

2013-05-11-USA-France8