Los Angeles Kings - St. Louis Blues (Quart de finale de conférence, match 6)

Avec une opposition entre Los Angeles et St. Louis, on pouvait s’attendre à une série très disputée et nul doute que personne n’a été déçu sur ce plan-là. Physiques (479 mises en échec en 6 matchs) mais très disciplinés car peu de pénalités ont été sifflées, les joueurs de ces deux équipes se sont livré une bagarre de tous les instants. Tous les matchs de la série se sont terminés avec un but d’écart mais, comme l’an passé, ce sont les Kings qui se sont imposés.

Comme la plupart des matchs de la série, cette dernière rencontre n’a pas vu beaucoup de tirs cadrés (22 à 16 pour les Blues). La première action dangereuse n’arrive donc qu’au milieu de la première période pour les Kings, par l’intermédiaire du quatrième trio de l’équipe : Tyler Toffoli subtilise le palet à Roman Polák dans la zone neutre et il peut se présenter face à Brian Elliott mais son tir lointain est stoppé par le portier des Blues (9’33). Puis c’est Drew Doughty qui mène une attaque avec Colin Fraser. Le défenseur des Kings feinte dans un premier temps un tir pour s’approcher puis, arrivé dans le cercle gauche, il déclenche son tir du poignet qu’Elliott, masqué par Polák, ne voit pas (1-0, 12’37).

Réaction des visiteurs avec une reprise lointaine de David Perron à la bande gauche. T.J. Oshie est en embuscade, marqué par Rob Scuderi, pour profiter du rebond mais Jonathan Quick n’en concède pas (17’46). En fin de période, la première ligne de Los Angeles se montre enfin à son avantage : Slava Voïnov lance Anze Kopitar pour une contre-attaque dans la zone neutre. Le Slovène combine avec Dustin Brown qui rentre dans la zone adverse. Confronté à Polák, il repique vers l’intérieur et évite le retour de David Backes, ce qui lui ouvre un angle de tir depuis le slot mais sa tentative est stoppée par Elliott (18’55).

Les efforts des visiteurs payent en deuxième période : sur un tir lointain de Polák, Chris Porter, placé devant Quick, parvient à dévier le palet dans le but pour l’égalisation (1-1, 24’39). Puis, sur une contre-attaque menée par la quatrième ligne de St. Louis, Adam Cracknell combine avec Ryan Reaves dans la zone des Kings. Ce dernier se présente face à Quick et tente de la déborder avec un revers, mais le portier arrête le tir de la jambière. Reaves tente alors de rentrer le palet de force mais Robyn Regehr lui tombe littéralement dessus (31’34).

Sur une relance ratée de Voïnov pour Los Angeles, c’est Chris Stewart qui hérite d’un palet dans le slot et il tire immédiatement mais Quick est vigilant (32’15). On semble se diriger vers une égalité pour l’entame de la troisième période mais les dieux du hockey en ont décidé autrement : alors que nous sommes dans les toutes dernières secondes de la période, Dustin Penner entre en zone et prend sa chance avec un slap qui parvient à surprendre Elliott (2-1, 39’59). Après vérification de la bande vidéo, le but est accordé à 0,2 seconde de la fin de la période !

Les visiteurs réagissent au retour des vestiaires : Cracknell tire depuis le cercle gauche (42’05) puis, sur une mauvaise relance de Mike Richards stoppé par Oshie, David Perron lance Patrik Berglund seul face à Quick. Le Suédois tente de tirer entre les jambières du gardien, mais ce dernier détourne le tir. Berglund reprend ensuite le rebond mais rate le cadre (49’58). Enfin, un tir lointain d’Oshie depuis le cercle droit oblige Quick à une parade (53’50).

Dans la douleur, les champions en titre parviennent finalement à l’emporter et ils affronteront au prochain tour des rivaux locaux, quelque soit le résultat de la série Anaheim - Detroit. Ainsi, les Kings seront opposés soit aux Sharks de San José soit aux Ducks d'Anaheim, ce qui signifie qu'il y aura en finale de conférence au moins une équipe de Californie.

3 étoiles du match : Jonathan Quick (Los Angeles) ***, Drew Doughty (Los Angeles) **, Dustin Penner (Los Angeles) *.

 

Los Angeles Kings – St. Louis Blues : 2-1
Los Angeles remporte la série 4 matchs à 2.

Tirs cadrés : Los Angeles 16 (5, 8, 3) ; St. Louis 22 (8, 6, 8).

Evolution du score
1-0 à 12’37 : Doughty assisté par Fraser et King
1-1 à 24’39 : Porter assisté par Polák et Backes
2-1 à 39’59 : Penner assisté par Scuderi


Los Angeles Kings

Gardien : Jonathan Quick.

Défenseurs : Robyn Regehr – Drew Doughty ; Rob Scuderi – Slava Voïnov ; Jake Muzzin – Alec Martinez.

Attaquants : Justin Williams – Anze Kopitar (A) – Dustin Brown (C) ; Dwight King – Mike Richards (A) – Jeff Carter ; Dustin Penner – Jarret Stoll – Trevor Lewis ; Jordan Nolan – Colin Fraser – Tyler Toffoli.

Remplaçant : Jonathan Bernier (G). Blessés : Willie Mitchell et Matt Greene. En réserve : Brad Richardson, Keaton Ellerby, Nick Shore et Kyle Clifford.

St. Louis Blues

Gardien : Brian Elliott.

Défenseurs : Jay Bouwmeester – Alex Pietrangelo (A) ; Jordan Leopold – Kevin Shattenkirk ; Barret Jackman (A) – Roman Polák.

Attaquants : Jaden Schwartz – David Backes (C) – Alexander Steen (A) ; David Perron – Patrik Berglund – T.J. Oshie ; Andy McDonald (A) – Vladimir Sobotka – Chris Stewart ; Adam Cracknell – Chris Porter – Ryan Reaves.

Remplaçant : Jaroslav Halak (G). Blessé : Scott Nichol. En réserve : Jake Allen, Ian Cole, Kris Russell, Vladimir Tarasenko et Jeff Woywitka.