Allemagne - Lettonie (Mondial 2013, à Helsinki)

2013-05-11-Allemagne-LettonieC'est le match-clé du week-end, celui qui va déterminer la suite du championnat du monde pour les deux équipes. Le vainqueur jouera la qualification en quart de finale, face à la France. Le perdant, pour sa part, devra tenter de se maintenir... en essayant aussi de battre la France, pour passer devant l'Autriche.

L'Allemagne a l'avantage dans le jeu et semble un peu au-dessus de la Lettonie, qui ne retrouve pas la dynamique de sa victoire sur la Slovaquie. Mais peu après la mi-tiers, les arbitres sifflent deux "faire trébucher" à trois secondes d'intervalle contre Felix Schütz et Patrick Hager, le second étant moins évident. À 3 contre 5, Marcus Kink et ses arrières forment un triangle extrêmement resserré, et les Lettons, qui ont peu de puissance de feu à la bleue, ne savent pas trop quoi faire. Ils ne proposent rien d'autre qu'un palet envoyé le long de la ligne de fond par Sprukts. Certes, il obtient un ricochet presque gagnant sur la crosse du gardien, qui pose sa botte à temps sur le palet, mais il est décevant de devoir espérer ce genre de but de raccroc quand on joue à deux hommes de plus ! Marcel Goc tombe près de Cipulis et donne un prétexte pour infliger une faute de compensation qui met fin à cette triste double supériorité numérique.

2013-05-11-Allemagne-Lettonie2La Lettonie semble retrouver un peu d'énergie en début de deuxième période, et Cipulis est frustré par un poteau, mais ce feu de paille ne dure que quelques minutes. L'Allemagne reprend ensuite sa domination stérile, sans vraiment se créer d'occasion majeure. Cette équipe travailleuse attend toujours la talent qui lui permettra de concrétiser dans ce genre de situations. Peu avant la mi-match, sur une mise au jeu en zone offensive, Philipp Gogulla conduit le palet du revers derrière la cage et attire notamment l'oeil du centre adverse Pavlovs. Il peut ainsi délivrer une passe en retrait à son centre Christoph Ullmann, démarqué, dont la reprise ouvre le score (1-0).

Armands Berzins a été pénalisé juste avant la seconde pause pour une charge incorrecte devant le banc letton, et l'Allemagne reprend le jeu à cinq contre quatre, mais elle passe deux minutes sans s'installer. Sa capacité créative est encore en question. Et puis soudain, le joueur de quatrième ligne Patrick Hager déboule dans l'axe et envoie un tir fulgurant au-dessus de l'épaule du gardien letton. Son premier but à son troisième championnat du monde (2-0).

2013-05-11-Allemagne-Lettonie3Avec deux buts de retard, la mission de la Lettonie paraît presque désespérée. Elle fait face aux trois joueurs postés à la ligne bleue dans le système de Pat Cortina et ne peut pas arriver sur eux avec assez d'élan. Elle ne ménage pas ses efforts, elle se montre plus active, mais à aucun moment elle ne semble vraiment capable de renverser le score. La meilleure occasion est allemande, quand John Tripp feinte Freibergs et prend deux tirs du revers à trois minutes de la fin.

Les dernières minutes s'écoulent sous les "Super-Deutschland" inlassables des supporters allemands qui n'interrompent pas leurs chants même quand la sono de la patinoire insiste pour passer du Nena. Ce qui les arrête, c'est de voir Yannick Seidenberg chargé à la tête par Martins Cipulis alors qu'il se retourne après avoir pris un lancer. Une action étrange car on a l'impression que Cipulis se dirige vers le coin opposé, mais que dans sa trajectoire le coude heurte au passage Seidenberg sans mouvement intentionnel apparent, mais sans effort pour l'éviter non plus. Il est expulsé.

2013-05-11-Allemagne-Lettonie4La Lettonie, qui avait été blanchie quatre fois de suite entre les Mondiaux 2012 et 2013, semblait avoir enfin trouvé le déclic, mais ce soir elle est retombée dans son mutisme, qu'elle devra régler lundi face à l'équipe de France.

Les Allemands restent dans la course des quarts de finale et ont encore démontré la solidité de leur système défensif. Le gardien Rob Zepp, parfois décrié y compris après la défaite contre la Slovaquie, a mérité la confiance de Pat Cortina puisqu'il a enchaîné par deux blanchissages.

Le succès a été chèrement payé : Philip Gogulla a été ouvert à la mâchoire, Jens Baxmann a reçu une béquille, André Rankel a pris un coup au ménisque externe et Frank Mauer souffre d'une fracture.

Désignés joueurs du match : Frank Hördler pour l'Allemagne et Kristers Gudlevskis pour la Lettonie.

Commentaires d'après-match

2013-05-11-Allemagne-Lettonie5Pat Cortina (entraîneur de l'Allemagne) : "Nous sommes naturellement heureux de la victoire. C'était un combat difficile pour les deux équipes. Les Lettons étaient très forts. Au premier tiers surtout, ils nous ont posé des problèmes. Nous avons marqué au bon moment. La partie aurait certainement pu tourner dans l'autre sens, mais en s'appuyant sur une nouvelle bonne performance du gardien, nous avons trouvé un moyen de la décider en notre faveur."

Marcus Kink (entraîneur de l'Allemagne) : "C'était une partie rapide, les Lettons ont beaucoup patiné. Nous devions travailler dur pour tenir le tempo, mais nous y sommes parvenus. En plus, nous avons surmonté les infériorités numériques sans prendre de but. Ensuite, nous n'avons pas laissé de grosses occasions à l'adversaire. Maintenant, nous voulons aller en quart de finale. Il s'est passé tant de choses surprenantes dans ce championnat du monde, pourquoi ne pas prendre part à ces surprises."

Christoph Ullmann (attaquant de l'Allemagne) : "La clé de la réussite a été que nous avons encore été tactiquement disciplinés. Nous savions que ce serait un match décisif pour les deux équipes. Le premier but nous a donné l'élan nécessaire. Maintenant, nous sommes dans une excellente position."

2013-05-11-Allemagne-Lettonie7

 

Allemagne - Lettonie 2-0 (0-0, 1-0, 1-0)
Samedi 11 mai 2013 à 20h15 à la Hartwall Arena de Helsinki. 9199 spectateurs.
Arbitrage de Ian Croft (USA) et Brent Reiber (SUI) assistés de Jon Kilian (NOR) et Jesse Wilmot (CAN).
Pénalités : Allemagne 10' (6', 2', 2'), Lettonie 31' (2', 2', 5'+20').
Tirs : Allemagne 34 (16, 8, 10), Lettonie 26 (14, 4, 8).

Évolution du score :
1-0 à 28'05" : Ullmann assisté de Gogulla et Wolf
2-0 à 43'05" : Hager assisté d'Ehrhoff et N. Goc


Allemagne

Gardien : Rob Zepp.

Défenseurs : Christian Ehrhoff (C, +1) - Torsten Ankert (2') ; Nikolai Goc (+1) - Moritz Müller (+1) ; Jens Baxmann - Frank Hördler ; Justin Krueger (+1).

Attaquants : André Rankel (A) - Marcel Goc (2') - Felix Schütz (+1, 2') ; Philipp Gogulla (+1) - Christoph Ullmann (+1) - Michael Wolf (A, +1) ; Yannic Seidenberg - Marcus Kink (2') - John Tripp ; Thomas Greilinger (+1) - Patrick Hager (+1, 2') - Frank Mauer ; Daniel Pietta.

Remplaçant : Dennis Endras (G). En réserve : Danny aus den Birken (G), Benedikt Kohl (D), Marcel Noebels (A).

Lettonie

Gardien : Kristers Gudlevskis.

Défenseurs : Kristaps Sotnieks (-1) - Krisjanis Redlihs (-1) ; Arturs Kulda - Ralfs Freibergs (-1) ; Maris Jass (-1) - Janis Andersons.

Attaquants : Lauris Darzins (C) - Janis Sprukts (A) - Martins Cipulis (4'+5'+20') ; Gints Meija - Andris Dzerins - Miks Indrasis ; Ronalds Kenins - Armands Berzins (2') - Roberts Jekimovs ; Juris Stals (-2) - Vitalijs Pavlovs (-1) - Aleksejs Sirokovs (-2) ; puis à 40' Koba Jass (-1).

Remplaçant : Edgars Masalskis (G). En réserve : Maris Jucers (G), Agris Saviels (D), Georgijs Pujacs (D), Zemgus Girgensons (A, suspendu).

2013-05-11-Allemagne-Lettonie8