Los Angeles Kings - San José Sharks (demi-finale de conférence, match 1)

Kings de Los AngelesSharks San JoséLe derby californien s'annonce explosif, mais peut-être pas au score... Deux gardiens en forme s'affrontent. Jonathan Quick, vainqueur du titre l'an passé, et Antti Niemi, finaliste pour le trophée Vezina cette saison.

San José a brillé au premier tour, balayant Vancouver grâce notamment à un jeu de puissance décisif. Los Angeles a souffert pour sortir St Louis en six manches, à l'expérience.

San José lance en quatrième ligne Bracken Kearns, pour ses débuts en playoffs à 32 ans. Ce joueur obtient là une belle consécration, après près de sept ans de ligue mineure. Kearns avait débuté en NHL l'an passé en Floride avant de signer aux Sharks cette saison.

Los Angeles entame une série à domicile pour la première fois depuis 1992, après seize séries consécutives débutées en déplacement...

Le réalisme fait la différence

La partie débute par un round d'observation : beaucoup de prudence dans les relances et de duels dans les bandes. C'est Scott Gomez qui lance le premier tir entre les jambières de Rob Scuderi. Jonathan Quick fait l'arrêt et Slava Voynov dégage. La réplique vient de Justin Williams après un bon travail de Jeff Carter dans le coin : Antti Niemi s'impose de la plaque. Les Sharks contrent et Joe Pavelski provoque une faute de Jake Muzzin. Le jeu de puissance de San José, brillant au premier tour, entre en piste. Pavelski, en pivot, teste immédiatement Quick. Logan Couture, puis Patrick Marleau cherchent les déviations, Marleau prenant même un rebond à bout portant suite à un tir de Couture. La première unité aura mis le feu mais la défense s'en sort dans la douleur. De retour au complet, les Kings sont sauvés par Quick sur une déviation d'Andrew Desjardins dans le slot suite à un tir de l'aile.

À mi-période, San José a pris la main et domine en occasions. Joe Thornton, en puissance, parvient à trouver TJ Galiardi à travers l'enclave et il faut encore un arrêt de Quick pour garder les Kings à flots. Après ces sept tirs consécutifs de San José, l'équipe locale sort la tête de l'eau et reprend petit à petit la route de la zone adverse. Les deux équipes vont d'un but à l'autre, finissant leurs mises en échec. Profitant d'un changement de ligne, Dwight King déborde à gauche et expédie un tir puissant que Niemi peine à contrôler, pour la meilleure chance de Los Angeles depuis le coup d'envoi. Les noirs finissent en trombe : Niemi doit s'imposer devant Jeff Carter, après que la deuxième ligne locale se soit installée dans le camp adverse face à la quatrième ligne, coincée. L'élan est donné. Suite à une mise au jeu dans son camp, Mike Richards décolle, fixe un défenseur et décale Voynov, lancé. Le défenseur russe prend sa chance et trouve la lucarne à 13 secondes de la fin (1-0).

Bis répétita

Dominés une bonne partie du premier tiers, les Kings entament le deuxième avec un but d'avance. Les premières minutes, plutôt physiques, ne permettent pas de destabiliser les défenses. Les hommes de Darryl Sutter dominent légèrement, cherchent quelques tirs peu dangereux. San José réplique par une bonne présence, menée par Thornton, mais Scott Hannan n'est pas l'artilleur idéal à la bleue. Niemi, solide, maintient son équipe dans le match avec une série d'arrêts face au duo Richards-Carter. Les Sharks réagissent avec un superbe mouvement d'Andrew Desjardins, puis un bon travail de Scott Gomez et James Sheppard. Sur le contre, Trevor Lewis part en deux contre un et Niemi gagne son duel. Dans la continuité, Anze Kopitar accroche Brent Burns en défense et prend deux minutes. Le palet tourne mais les Kings sont bien positionnés, solides dans les duels et laissent peu d'espaces entre les cercles pour les combinaisons.

Le jeu de San José parait presque trop complexe, trop de passes et pas assez de tirs. La punition est immédiate. Une bonne montée de palet, échange à la bleue et le tir de Voynov trouve la jambe de Richards pour une déviation gagnante (2-0). L'attaque des hommes de Todd McLellan est complètement en panne, malgré les efforts d'un Andrew Desjardins très actif et encore bloqué par Quick. Los Angeles recule, laissant la main à son adversaire pour mieux le contrer. Un jeu dangereux lorsque Logan Couture a le palet. Il slalome plein axe et Quick ne se montre pas sûr de son arrêt. Dans la dernière minute, Raffi Torres met en échec sévèrement Drew Doughty. Le défenseur vedette semble souffrir pour rentrer au banc. Torres enchaine avec une charge discutable sur Jarrett Stoll : il prend deux minutes et les Kings se retrouvent avec une occasion en or de tuer le match. 2-0 à la pause.

Quick, impérial

En supériorité, les champions en titre frôlent le troisième but en fin de pénalité : Scott Hannan vient dégager le palet qui trainait sous Niemi, un peu perdu. Quick peine également peu après sur une action de Scott Gomez, qui embarque deux défenseurs et libère Bracken Kearns. Le vétéran de ligue mineure ne parvient pas à ajuster le premier poteau et Quick s'en sort, mais une pénalité contre Richards est signalée. La circulation du palet reste correcte sauf qu'aucun espace ne se libère face à une défense mobile et attentive. Todd McLellan tente de modifier ses lignes pour destabiliser les lignes arrières adverses : l'entraîneur des Sharks sent que son équipe manque de solutions devant. Le jeu se déroule principalement dans le camp de Los Angeles, qui attend patiemment ses contre-attaques et fait tourner l'horloge.

Quick se charge du reste, bloquant les moindres essais adverses : Desjardins, Burns à bout portant... après douze minutes, San José mène 12 tirs à 2 dans le tiers, 31-18 au total. Quick, impérial, parvient à contrôler en deux temps une tentative de Burns, servi du coin par Thornton. Le gardien doit plonger sur le palet mais permet à son équipe de garder son avance. Toute la défense fait corps devant le gardien pour bloquer les tirs et dégager les rebonds. À deux minutes de la fin, Niemi sort pour un attaquant et le public du Staples Center est debout. San José pousse, met la pression... cela ne suffit pas. Un but cage vide est même refusé à huit secondes de la fin pour un hors jeu.

Score final 2-0 : une victoire classique des Kings, basée sur une grosse défense, agressive, disciplinée et qui s'appuie sur un gardien en pleine confiance. Devant, l'opportunisme avec des contres bien menés et des tirs lointains avec des écrans. San José a finalement copieusement dominé la partie mais a pêché par précision dans son jeu. Une tendance à viser trop compliqué, à multiplier des passes stériles, notamment lors des jeux de puissance. Il faudra simplifier les choses au match 2 pour espérer reprendre l'avantage de la glace.

 

Los Angeles Kings - San José Sharks 2-0 (1-0, 1-0, 0-0)
Mercredi 14 mai 2013, 19h15, Staples Center de Los Angeles, Californie, États-Unis. 18118 spectateurs.
Arbitrage de Stephen Walkom et Eric Furlatt assistés de Lonnie Cameron et Jay Sharrers.
Tirs : Los Angeles 20 (8, 8, 4), San José 35 (8, 11, 16)
Pénalités : Los Angeles 6' (2', 2', 2'), San José 2' (0', 2', 0')

Récapitulatif du score
1-0 à 19'47" : Voynov assisté de Richards et Carter
2-0 à 12'30" : Richards assisté de Voynov et Scuderi


Los Angeles Kings

Gardien : Jonathan Quick

Défenseurs : Robyn Regehr - Drew Doughty ; Slava Voynov - Rob Scuderi ; Alec Martinez - Jake Muzzin.

Attaquants : Dustin Brown (C) - Anze Kopitar (A) - Justin Williams ; Dwight King - Mike Richards - Jeff Carter ; Dustin Penner - Jarret Stoll - Trevor Lewis ; Jordan Nolan - Colin Fraser - Tyler Toffoli.

Remplaçant : Jonathan Bernier (G)

Réservistes : Martin Jones, Jean-François Berube (G), Kurtis MacDermid, Keaton Ellerby, Andrew Bodnarchuk, Nicolas Deslauriers, Andrew Campbell (D), Nick Shore, Brad Richardson, Anthony Stewart, Brandon Kozun, Robert Czarnik, Linden Vey, Jordan Weal, Andrew Andreoff, Tanner Pearson, Brian O'Neill (A).

Blessés : Willie Mitchell (D, genou), Matt Greene (D), Kyle Clifford (A).

San José Sharks

Gardien : Antti Niemi (sorti de sa cage à 58'00")

Défenseurs : Matt Irwin - Dan Boyle ; Marc-Edouard Vlasic - Justin Braun ; Scott Hannan - Brad Stuart.

Attaquants : TJ Galiardi - Joe Thornton - Brent Burns ; Patrick Marleau - Logan Couture - Raffi Torres ; Andrew Desjardins - Joe Pavelski - Tommy Wingels ; James Sheppard - Scott Gomez - Bracken Kearns.

Remplaçant : Thomas Greiss (G).

Réservistes : Alex Stalock, Harri Sateri, JP Anderson (G), Dylan Demelo, Jason Demers, Nick Petrecki, Sena Acolatse, Taylor Doherty, Matt Tennyson (D), Tim Kennedy, Sebastian Stahlberg, Matt Pelech, Travis Oleksiuk, Freddie Hamilton (A).

Blessés : Martin Havlat (A), Adam Burish (A)