Boston Bruins - New York Rangers (Demi-finale de conférence, match 5)

Après avoir dû batailler jusqu'au match 7 en quart de finale de conférence, les deux équipes se retrouvent pour une série qui promet d'être engagée. Les Boston Bruins et les New York Rangers reviennent de loin mais avec des séries plutôt bien maîtrisées dans l'ensemble.

Après quelques jours de repos fort mérités, cette demi-finale de conférence pouvait débuter avec au TD Garden de Boston. Après un premier tiers sans buts, Zdeno Chara ouvre la marque en seconde période, les Rangers égalisent à la fin de ce tiers par Ryan McDonagh d'un tir puissant de la bleue. 14 secondes après le début du troisième tiers, les Rangers de New-York prennent l'avantage grâce à Derick Brassard ; quelques instants plus tard c'est le rookie Torey Krug qui égalise pour son premier match en séries sous l'uniforme des Bruins. On aura donc droit pour ce premier match à des prolongations et c'est Brad Marchand qui vient clore les débats après 4 minutes (score final : 3-2 ap prol.), Boston marque les esprits dès ce premier match avec une grosse présence à l'offensive et 48 tirs portés à la cage de Lundqvist.

Le second match, toujours au TD Garden, permet aux locaux de faire le break dans la série avec une nette victoire 5-2, Krug ouvre le score mais les Rangers ne se laissent pas faire et reviennent dans la partie. La victoire des Bruins se dessine lors de la seconde moitié du match avec notamment deux buts inscrits dans le dernier tiers-temps par l'intermédiaire de Marchand et Lucic. Les Blueshirts éprouvent de grosses difficultés face à des Bruins très solides et ont déjà un retard de deux victoires dans cette série (score final : 5-2).

Direction le Madison Square Garden entre la 7e et la 8e Avenue de Manhattan pour les deux prochains matchs de cette série. Dans un match plutôt fermé, ce sont une nouvelle fois les joueurs de Claude Julien qui s'imposent grâce à des réalisations de Johnny Boychuk et Daniel Paille lors du dernier tiers, pourtant les locaux avaient fait le plus dur en ouvrant la marque lors du second vingt grâce à Taylor Pyatt. La troupe de John Tortorella est au bord de l'élimination après cette troisième défaite de rang et on la sent impuissante face à l'armada des Bruins qui déploie un jeu qui ne convient guère aux Rangers (score final : 1-2).

Des changements s'imposent du côté de New-York et Tortorella prend la décision très audacieuse de laisser Brad Richards, totalement inexistant depuis le début des play-offs, dans les tribunes. Le joueur au contrat de plus de 6 millions de dollars ne reviendra pas dans cette série. Aaron Asham est également laissé de côté et ce sont Kris Newbury et Michael Haley qui prennent leurs place à l'offensive, autre retour celui de l'expérimenté Roman Hamrlik en défense en lieu et place d'Anton Strålman.

Force est de constater que ces choix furent payant, en effet les Rangers se sauvent d'une élimination certaine puisqu'ils remportent ce match après prolongation. Pourtant cela avait très mal commencé, dès le premier tiers les Bruins menaient déjà par deux buts à zéro, mais les locaux se sont enfin réveillés et ont su enfin produire leur jeu habituel pour revenir et accrocher les prolongations. C'est Chris Kreider qui inscrit le but de la libération, le jeune joueur redirigeant une passe de Rick Nash qui trompe Tuukka Rask. Les Rangers sont donc encore en vie mais sont toujours au bord de l'élimination. Revenir dans cette série face à des Bruins bien en place semble tout de même bien compliqué (score final : 4-3 ap prol.)

Retour au TD Garden pour ce match 5 qui se déroule en fin d'après-midi à Boston et Brad Richards est toujours laissé de côté et ne prend donc pas part à l'évènement.

Les Bruins prennent d'entrée d'assaut la cage de Henrik Lundqvist avec de nombreux tirs en direction du gardien suédois, qui devra sortir tout son talent et surtout sa mitaine. Ce début de match est également très physique, de nombreuses charges sont distribuées des deux côtés, et un combat s'engage entre Shawn Thornton et Derek Dorsett après que ce dernier soit venu titiller Daniel Paille. Ce duel ne fait que confirmer toute la tension qu'il y a dans ce match, et lors d'une nouvelle échauffourée, les Bruins se font pénaliser avec deux minutes sifflées contre David Krejci qui offre une première situation de supériorité. Malheureusement, comme à leurs habitudes cette saison, les Rangers ont du mal à s'installer et sont totalement incapable de porter du danger. Pourtant, contre toute attente, lors d'une brève offensive, Dan Girardi envoie un puissant slap à la ligne bleue qui file entre les bottes de Tuukka Rask (1-0 à 10'39''). Ce but ne freine aucunement la marche offensive de Boston, les Bruins continuent d'attaquer la cage adverse et la plus grosse occasion sera à la 14e minute suite à un mauvais renvoi de Del Zotto : Milan Lucic se retrouve seul devant Lundqvist mais ce dernier sort tout un arrêt et fruste le solide attaquant des Bruins.

Trois minutes après le début du second tiers-temps, les Bruins se voient offrir une supériorité suite à une faute de Mats Zuccarello sur Tyler Seguin et les locaux ne louperont pas l'occasion d'égaliser. Brad Marchand, lancé à pleine vitesse entre dans la zone offensive sur le côté gauche, laisse en retrait pour Seguin qui décale de l'autre côté pour Torey Krug qui en one-timer décoche un boulet de canon en pleine lucarne droite de Lundqvist, totalement impuissant sur ce tir (1-1 à 23'48). Ce tiers-temps sera totalement à l'avantage des Bruins et les fautes plus ou moins stupides des Rangers ne font qu'entretenir le momentum qui est pour les locaux. Cette suprématie se voit clairement à la 30e minute lorsque les noirs et jaunes campent dans la zone des Blueshirts avec de nombreux tirs dont un poteau de Lucic en manque de chance sur ce match. Les visiteurs multiplient en plus les erreurs de relance en sortie de zone et ce sera sur une relance loupée de Roman Hamrlik que le second but de Boston sera inscrit, Daniel Paille porte le palet de la zone neutre à la zone offensive, et bien que les défenseurs adverses reviennent à temps et empêchent Thornton de tirer, Campbell saute sur le retour et fait trembler les filets de Lundqvist une seconde fois (2-1 à 33'41'').

New York n'a plus le choix et doit absolument rebondir après un second tiers totalement en faveur de Boston. Mais les visiteurs ont bien du mal à s'installer durablement lors de ce troisième tiers, la faute à une défense adverse bien en place. La plus grosse occasion pour les Rangers n'intervient qu'à mi-période sur un contre de Ryan Callahan qui se retrouve seul face à Rask, le capitaine de New-York décide de tirer du revers mais le portier finlandais réalise un arrêt déterminant (49e). Plus grand-chose ne se passe dans cette fin de tiers, et bien que les Rangers de New York tentent le tout pour le tout en toute fin de match en sortant Lundqvist, ce seront les Bruins qui inscriront un troisième but libérateur grâce à Gregory Cambell qui file tout droit vers une cage vide suite à un blocage du tir de McDonagh par Nathan Horton (3-1 à 59'09'').

Les Bruins de Boston, avec la révélation de cette série Torey Krug (5 points), vont donc en finale de conférence, ils retrouveront Pittsburgh qui s'est lui aussi débarrassé facilement d'Ottawa. Cette finale s'annonce ultra-relevée avec deux des meilleures équipes de la conférence Est sur le papier. Pour New-York c'est une nouvelle déception tant les attentes en début de saison étaient élevées, certains joueurs ont énormément déçu lors de ces séries on pense notamment à la star Brad Richards mais aussi à Rick Nash qui ne totalise qu'un seul but lors de ces play-offs. Il faudra donc reconstruire une équipe solide pour l'an prochain autour de son portier Henrik Lundqvist une nouvelle fois impressionnant en séries, mais cette équipe sera-t-elle encore conduite par Tortorella ? Le doute est permis au vu de cette saison.

Étoiles du match : G.Campbell (***), M.Lucic (**), T. Rask (*)

 

Boston Bruins – New-York Rangers 3-1 (0-1 ; 2-0 ; 1-0)
Le 25/05/2013 à 17h30 au TD Garden, Boston Massachusetts. 17565 spectateurs.
Arbitrage de Tom Krowal et Brad Watson assistés de Steve Barton et Pierre Racicot.
Pénalités : Boston 11' (7', 2', 0') ; New-York 13' (7', 4', 2').
Tirs : Boston 32 (9, 15, 8); New-York : 29 (8, 9, 12).
Boston remporte la série 4-1

Évolution du score :

0-1 à 10'39'' : D. Girardi assisté de M. Zuccarello et B. Boyle.
1-1 à 23'48'' : T. Krug assisté de T. Seguin et B. Marchand.
2-1 à 33'41'' : G. Campbell assisté de S. Thornton et de D. Paille.
3-1 à 59'09" : G. Campbell assisté de N. Horton (cage vide)

Boston Bruins

Gardien : Tuukka Rask.

Défenseurs : Matt Bartkowski – Johny Boychuk ; Zdeno Chara (C) – Dennis Seidenberg ; Torey Krug – Adam McQuaid

Attaquants : Brad Marchand – Patrice Bergeron (A) – Jaromir Jagr ; David Kerjci – Nathan Horton – Milan Lucic ; Tyler Seguin - Chris Kelly (A) – Rich Peverley ; Daniel Paille – Gregory Campbell – Shawn Thortnton.

Remplaçant : Anton Khudobin (G).

New-York Rangers

Gardien: Henrik Lundqvist.

Défenseurs: Michael Del Zotto – Ryan McDonagh ; Dan Girardi (A) – John Moore ; Steve Eminger – Roman Hamrlik.

Attaquants: Ryan Callahan (C) – Derek Stepan – Carl Hagelin ; Rick Nash – Derek Brassard – Chris Kreider ; Mats Zuccarello - Hansen – Brad Boyle ; Taylor Pyatt – Kris Newbury – Michael Haley.

Remplaçant : Martin Biron (G).