Présentation Finales de Conférence NHL

Un dernier carré prestigieux

Ceci n'est pas arrivé depuis 1945, les 4 derniers vainqueurs de la Coupe Stanley se retrouvent pour les Finales de Conférence qui débuteront ce samedi avec des oppositions qui promettent des matchs très serrés, on peut d'ores et déjà présumer que ces finales d'associations iront au-delà des 4 matchs. Décrocher son ticket pour la finale de la Stanley Cup ne sera donc pas chose aisée, puisqu'on a affaire aux quatre meilleures équipes du circuit à l'heure actuelle avec Pittsburgh et Boston à l'Est et Chicago et Los Angeles à l'Ouest.

Conférence Est – Pittsburgh Penguins vs Boston Bruins : talent et expérience dans un duel à haute tension.

Ce sont les deux équipes qui ont été les plus actives cet hiver sur le marché des transferts, et force est de constater que ce choix fut payant puisque les recrues des deux équipes fournissent un travail extraordinaire lors de ces séries. On citera notamment Jarome Iginla qui prouve pourquoi Pittsburgh a mis la main sur lui avec 12 points en 11 matchs lors de ces play-offs. L'attaque des Pens est un monstre de puissance, c'est d'ailleurs la plus prolifique de ce printemps avec 47 buts au total. La défense est cependant moins efficace, seulement 8e avec 28 buts encaissés, si ça va un peu mieux depuis que Tomas Vokoun a remplacé Marc-André Fleury dans les cages, on peut se poser la question s'il peut rester performant jusqu'au bout. Rien est moins sûr, même s'il a devant lui une défense « all-star » avec des noms tel que Letang, Niskanen ou encore Orpik.

En face, la défense de Boston impressionne, en partie renouvelée lors de ces séries c'est la jeune garde qui performe actuellement. Torey Krug a étonné tout le monde en sortant toute une prestation face aux Rangers de New-York pour ses quasi-débuts en NHL avec 5 points en 5 matchs et un +3 en ratio, il est devenu la pièce maitresse du powerplay. Dans un registre plus défensif notons le bon comportement de Matt Bartkowski sobre mais efficace, ce joueur qui a fait quasiment toute la saison en AHL est en train à 24 ans de se tailler une place dans une arrière-garde déjà bien fournie avec Chara, Boychuk et autre Seidenberg. Tuukka Rask, le gardien finlandais est également un grand acteur de la réussite des Bruins, sans éclat mais toujours propre et efficace, il a largement remplacé Tim Thomas à ce poste. En attaque c'est aussi très solide avec un premier bloc composé de Marchand, Bergeron et Jagr de haute volée. On notera aussi l'excellent travail des joueurs de l'ombre tel que Paillé, Thornton ou Campbell ; en général les séries éliminatoires sont faites pour ce type de joueurs et ils contribuent énormément à la conquête de la coupe. Cette attaque semble largement complète et solide pour faire face à leur adversaires puisque c'est la seconde attaque de ces play-offs avec 38 buts avec David Kejci en meilleur compteur.

Match 1 : Samedi 1er Juin à Pittsburgh, 02H00 du matin (heure française)

 

Conférence Ouest – Chicago Blackhawks vs Los Angeles Kings: une confrontation qui se résumera à attaque contre défense ?

Ces deux franchises ont dû aller jusqu'au match 7 pour venir à bout de leurs adversaires (San José pour Los Angeles et Detroit pour Chicago). Les deux équipes ont proposé deux styles de jeu totalement différents depuis le début des séries. Les Blackhawks, bien qu'en finale de conférence, ne montrent pas le même visage que pendant la saison régulière et la série contre Detroit l'a bien prouvé. Seulement 6e attaque de ces play-offs, Chicago a du mal à s'imposer offensivement malgré la grosse performance de Marian Hossa et Patrick Sharp, c'est plutôt Toews qui déçoit avec 6 points seulement. Cependant l'armada offensive de l'Illinois possède les armes pour venir à bout du champion en titre et de sa défense de fer. L'arrière-garde de Chicago, quant à elle, est la meilleure de ces séries après Los Angeles. Emmenée par un quatuor composé de Keith, Roszival, Seabrook et Hjalmarsson, c'est pour l'instant la grande force des Hawks, avec les performances très bonnes dans ces séries du portier québécois Corey Crawford.

Une seule chose est sûre pour l'instant en Californie, Jonathan Quick est en super forme et responsable quasiment à lui tout seul de l'excellent parcours des champions en titre en séries. Le portier américain est actuellement le meilleur gardien de ces play-offs avec 94,8% d'arrêts et une moyenne de but encaissé de 1,5. Avec son arrière garde c'est la meilleure défense avec seulement 20 buts pris en 13 matchs, l'attaque est pas non plus étrangère à ce succès défensif puisque le style de jeu mis en place par Darryl Sutter impose aux attaquants d'être très impliqué dans le repli défensif. C'est notamment pour cela que la force offensive de L.A. est la moins impressionnante des 4 équipes encore en lice avec seulement 26 buts marqués. Justin Williams, Mike Richards, Jeff Carter et le défenseur russe Slava Voynov sont pour l'instant les joueurs les plus en vue et donc à surveiller lors de cette série face au vainqueur du trophée du Président (champion de la saison régulière) dans cette confrontation fort intéressante.

Match 1, Samedi 1er Juin à Chicago, 23H00 (heure française)