Le contrat de Vincent Lecavalier racheté !

C'est un coup de tonnerre dans la NHL. Ce jeudi, Tampa Bay a décidé de racheter le contrat de son attaquant vedette Vincent Lecavalier.

Pour faciliter la transition vers la nouvelle convention collective, la NHL a en effet accordé le droit à chaque équipe de racheter les contrats de deux joueurs au maximum jusqu'à cet été, sans que cela ne compte dans le plafond salarial.

Une solution qui permet d'économiser un bon tiers du versement prévu dans le contrat et étale dans le temps le tarif.

Ce système paraissait surtout destiné à se débarrasser de joueurs aux contrats un peu lourds compte tenu de leur rendement, notamment des joueurs vieillissants. Le rachat de Lecavalier n'est pas le seul, mais sans doute l'un des plus spectaculaires.

À 33 ans, l'ancien n°1 de la draft 1998 est un acteur majeur de la franchise floridienne, qu'il a portée au titre en 2004. Sa production reste très respectable (environ 0,8 point par match sur les deux dernières saisons) mais il n'apparaît plus comme un centre n°1. Il reste sur une saison de 10 buts, 32 pts en 39 matchs et compte au total 383 buts, 874 pts en 1037 matchs depuis ses débuts en 1998.

Le problème, c'est qu'il avait signé un contrat de onze ans pour un total de 85 millions de dollars en 2008 et qu'il restait encore sept années à faire. Tampa Bay a décidé de se séparer de son capitaine, payant plus de 32 millions de dollars pour cela : 8 millions de bonus à la signature sur les trois prochaines années et 24,67 millions de dollars de salaire répartis sur les quatorze prochaines saisons. L'occasion de supprimer la bagatelle de 7,7 millions de dollars dans le plafond salarial à partir de la saison prochaine.

Pour valider cela, Vincent Lecavalier devra être soumis au ballotage, mais il reste peu probable qu'une équipe ne récupère le joueur et son contrat à sept millions. Du coup, Lecavalier sera agent libre au 5 juillet et libre de choisir sa nouvelle destination. Beaucoup imaginent un contrat d'un an seulement avant un retour à Tampa Bay, où son investissement dans la communauté est particulièrement loué.

L'attaquant du Lightning n'est pas le seul joueur majeur à être victime de ce rachat de contrat.

Cette semaine, les Flyers de Philadelphie ont également coupé les ponts avec le gardien Ilya Bryzgalov. Le fantasque gardien russe, signé pour neuf ans et 51 millions de dollars en 2010, n'a pas vraiment confirmé ses prestations de Phoenix, se distinguant par des frasques extra-sportives telles que s'endormir pendant un briefing. Les Flyers devront débourser 1,5 millions de dollars par an pendant quatorze ans pour qu'il ne joue plus chez eux !

Paul Holmgren, le manager de Philadelphie, a en outre utilisé son deuxième "joker" sur le vétéran Daniel Brière, pas vraiment convaincant cette saison (seulement six buts en trente-quatre matchs).

Plusieurs autres équipes ont par ailleurs suivi le mouvement :

  • Montréal, avec Tomas Kaberle - le premier étant Scott Gomez cet hiver
  • Chicago, avec Steve Montador et Rostislav Olesz

D'autres joueurs suivront sans doute avant la date limite...