Draft NHL 2013 : Les Devils font le spectacle

Draft NHL 2013 dans le New JerseyDimanche 30 juin, les New Jersey Devils accueillaient la draft NHL 2013. La sélection des jeunes espoirs de 18 ans se déroulait cette année sur une seule journée, comme en 2006. La journée s'annonçait particulièrement longue pour les différents staffs des trente franchises, qui ont travaillé dur toute l'année pour évaluer des centaines de joueurs dans des dizaines de ligues différentes.

Et le dimanche se sera montré riche en émotions : une transaction majeure, quelques échanges secondaires et de nombreux fils d'anciens joueurs NHL sélectionnés. Le final ? Un joueur encore en activité remettant le maillot à son propre fils !

 

Retour sur cette séance de sélection 2013.


Le public se chauffe

Les supporters des Devils se font entendre dès les présentations d'équipes, sifflant copieusement les rivaux de division bien sûr - surtout l'ennemi traditionnel, les Rangers - mais accordant le même traitement au Wild de Minnesota, coupable d'avoir débauché Zach Parise l'été dernier, ainsi qu'aux Kings de Los Angeles, qui ont battu New Jersey en finale 2012.

Gary Bettman en prend lui aussi pour son grade : la ligue a sanctionné les Devils lors de l'affaire de la signature d'Ilya Kovalchuk et le club devait abandonner un premier choix dans les quatre ans qui suivaient. Hors de question de le faire devant les fans, ce sera donc le premier choix 2014. New Jersey piochera cette année en 9e position et compte cinq choix au total.

Dans une sélection 2013 bien attendue et jugée très homogène jusqu'au 60e choix, certaines équipes disposent d'un arsenal bien pourvu. Buffalo, Columbus, Calgary disposent de choix multiples au premier tour, suite à leur "destockage" de la date limite des transferts. Les Sabres, notamment, récolteront cinq jeunes sur les soixante-dix premiers.

La séance débute par un hommage à Don Baizley, un ancien agent de joueur très respecté dans le milieu, décédé cette semaine. Plusieurs équipes lui rendront honneur au fil de la journée.

Un podium surprise

Colorado débute la journée et Joe Sakic se dirige vers le podium. Toute la semaine, le staff de l'Avalanche a annoncé que Nathan MacKinnon serait le premier choix... Bluff ? Non ! L'attaquant de Halifax prend la direction de Denver. Ce patineur très rapide, centre dynamique et très bon buteur, s'est particulièrement illustré en fin de saison en playoffs et en coupe Mémorial, portant les Mooseheads au titre. Il a représenté le Canada au mondial U20 (4e). Après Matt Duchesne, Ryan O'Reilly et Gabriel Landeskog, Colorado complète sa ligne d'attaque.

Les Panthers de Floride piochent deuxième. Ils ont déjà réussi un joli coup avec Jonathan Huberdeau il y a deux ans. Dave Tallon n'a jamais pris d'Européen au premier tour en neuf ans : il brise sa ligne en choisissant Alexander Barkov en deuxième. Le buteur de Tappara a signé 21 buts, 48 pts en 53 matchs en SM-Liiga à 17 ans. C'est l'un des plus jeunes éligibles (né le 2 septembre). Ce centre passeur, au jeu physique, se remet d'une blessure à l'épaule subie en playoffs. Son père fut international russe.

Cette sélection inattendue explose toutes les listes prévisionnelles des experts. Tampa Bay, en troisième rang, va-t-il prendre Seth Jones ou remplacer Lecavalier avec un attaquant ? C'est Jonathan Drouin, d'Halifax, qui est choisi. Drouin, 105 pts et 41 buts en 49 matchs, a porté Halifax au titre en terminant meilleur marqueur des playoffs, puis en contribuant en coupe Mémorial aux côtés de MacKinnon. Il a fini 4e en U20 avec le Canada, comptant 2 buts, 4 pts en 6 matchs. Une saison royale pour cet ailier dynamique, qui a été élu joueur de l'année des trois ligues de junior majeur.

Nashville, le bonheur

Nashville a perdu Ryan Suter l'an dernier en défense : Seth Jones est une belle compensation. David Poile n'a pas caché son souhait de recruter l'arrière de Portland. Auteur de 56 pts en tant que rookie en WHL et champion du monde U20, c'est un meneur de jeu, doté d'une relance hors normes. Grand gabarit, intelligent dans son positionnement, il peut aussi jouer l'impact physique si nécessaire. C'est le fils de l'ancien joueur NBA Popeye Jones, qui l'a porté sur la glace lorsqu'il jouait à Denver, dans le Colorado. Nashville est sur un nuage : le staff espérait beaucoup que les trois premiers s'orientent vers l'attaque et laissent Jones disponible. Il fera merveille dans une brigade défensive déjà brillante, aux côtés de Shea Weber par exemple.

Carolina pioche 5e et a reçu un nombre de propositions d'échanges très important. Finalement, les Hurricanes se dirigent vers le podium. Ron Francis annonce Elias Lindholm. Le cousin de Calle Järnkrok, l'espoir de Detroit, évolue en élite suédoise, à Brynäs. Il a marqué 11 buts, 30 pts en 48 matchs à 17 ans cette saison, et participé à la médaille d'argent de la Suède en U20 avec 2 buts et 4 pts en 6 matchs. Lindholm est un joueur polyvalent, une valeur jugée "sûre" par les observateurs. Son père, drafté en 1987, a brièvement évolué en NHL, jouant 18 matchs avec Los Angeles lors de la saison 1989-1990.

Les deux frères ennemis de l'Alberta, Calgary et Edmonton, suivent.

Calgary, 6e, a désespérement besoin d'attaque et le concensus leur donne Sean Monahan. C'est le premier de leurs trois choix de premier tour. Calgary débute par un mot de sympathie envers les victimes des inondations, qui ont notamment frappé la patinoire des Flames. Et annonce, comme attendu, la sélection de Monahan. Ce centre aux qualités défensives reconnues apparait comme un joueur complet : mises au jeu, passeur, buteur... Il a inscrit 31 buts et 78 pts en 58 matchs avec les Ottawa 67's, qui ont fini dans les profondeurs du classement. Il n'était pas vraiment entouré. Calgary doit absolument reconstruire après l'échange Iginla au printemps.

Edmonton, 7e, a multiplié les attaquants ces dernières années : les sept derniers choix de premier tour étaient en attaque. Darnell Nurse permet donc de reconstruire la défense. L'arrière de Sault Ste Marie, fan de Scott Stevens, est un défenseur particulièrement physique mais aussi mobile et offensif. C'est le premier défenseur pris au premier choix et premier tour par Edmonton depuis... Michael Henrich en 1998 !

Premier échange

Pendant ce temps, un transfert est annoncé : le physique Cal Clutterbuck rejoint son ancien équipier junior John Tavares aux Islanders de New York. Minnesota obtient le jeune espoir Nino Niederreiter en retour : le Suisse a brillé en AHL sans participer en NHL cette saison. Il aura l'occasion de se relancer dans une équipe disposant d'un groupe nombreux de jeunes talents prometteurs.

Buffalo entame également sa reconstruction avec le premier de ses choix. L'an passé, ils ont pris Mikhail Grigorenko et Zemgus Girgensons au premier tour. Les observateurs s'attendent au choix d'un défenseur. Le Finlandais Rasmus Ristolainen est celui-ci. Physique, doté d'un bon tir, le capitaine de la Finlande U20 est mobile et complet. Il s'était révélé en 2012 lors du Mondial U18.

Le coup de tonnerre du jour

Le public explose ensuite : New Jersey choisit en 9e. Choisiront-ils l'énigmatique russe Valery Nichushkin ? Et bien non ! C'est un échange surprise !

New Jersey obtient Cory Schneider de Vancouver, qui devient soudain le gardien d'avenir pour l'après-Brodeur. Vancouver conserve donc Luongo, que le salaire (encore 58 millions sur 10 ans) rendait intransférable... Quel coup de maître de Lamoriello pour l'avenir de sa franchise !

Les observateurs sont très critiques envers Vancouver, qui n'a finalement pas récupéré grand chose pour un gardien d'élite.

Côté Devils, que devient Johan Hedberg ? Le vétéran suédois, remplaçant de Brodeur, dispose d'une clause de non-échange pour sa dernière année de contrat. Schneider, pour sa part, sera agent libre sans restriction dans deux ans : il faudra parvenir à le resigner...

Pour Vancouver, ce sont 4 millions qui sortent du plafond salarial pour donner de l'air à l'équipe. Mais il faudra désormais repartir avec Luongo, meurtri par deux saisons de tentatives d'échanges et de médiatisation négative. Le propriétaire de la franchise a même du prendre l'avion pour la Floride pour renouer les liens avec Luongo ! Une gestion du dossier calamiteuse...

En attendant, Vancouver pioche donc 9e : Bo Horvat rejoint les Canucks. Le buteur des London Knights a donné le titre à son équipe en marquant à la dernière seconde du match 7 de la finale OHL. Gros travailleur, défensivement solide, il s'est montré très régulier cette saison et a inscrit 33 buts en 67 matchs.

Dallas, avec son nouveau logo, choisit 10e. Valery Nichushkin rejoint le Texas. Spectaculaire et intrigant, le Russe dispose d'un talent de top-5 mais aussi beaucoup d'inconnues : critiqué pour son individualisme, il a offert le bronze à la Russie en marquant en prolongation face au Canada. Il a très bien joué en playoffs en KHL avec une qualité de patinage exceptionnelle. Mais le facteur "russe" a tendance à rebuter beaucoup d'équipes au vu des échecs de ces dernières années (Zherdev, Filatov) et des retours en Russie (Radulov, Burmistrov...). Bref, un choix qui attire l'oeil mais apparait assez risqué.

Après le top-10, des joueurs qui se valent

Philadelphie s'avance pour le onzième choix sous les sifflets des supporters des Devils. C'est le défenseur québécois Samuel Morin qui prend la direction de la Pennsylvanie. Ce défenseur de haute taille est un compétiteur physique et bagarreur, qui a pris 117 minutes de pénalité cette saison avec Rimouski. Il est cependant assez mobile et rapide pour jouer un rôle plus important.

Phoenix pioche douzième : la dernière draft des Coyotes avant de migrer à Seattle ? Réponse dans les prochains jours avec la ville de Glendale qui doit décider de l'avenir de son investissement dans la franchise. En attendant, Max Domi rejoint les Coyotes. C'est la troisième fois de suite qu'ils prennent le fils d'un ancien joueur NHL en premier choix (Henrik Samuelsson 2012, Connor Murphy 2011). Le petit gabarit - comme l'était son père Tie, bagarreur mythique - est un attaquant doué, technique, rapide, capable de mettre le feu dans une défense. L'attaquant de London reste sur deux participations à la coupe Mémorial, et la jouera en 2014 au sein de l'équipe organisatrice. Le genre de joueur qui n'a pas du tout le même profil que son père !

Le treizième choix appartient à Winnipeg. C'est le défenseur Josh Morrissey qui est appelé, une petite surprise car il était attendu en fin de tour. Ce défenseur offensif - 47 pts en 70 matchs - est un très bon relanceur, qui peut aussi jouer physique. Il a remporté l'or en U18 avec le Canada en 2013, et le bronze en 2012. Il apparait comme un projet à plus long terme que les choix précédents et n'apparaissait que 28e sur la liste de TSN, la chaîne de télévision canadienne, mais 18e chez l'organisme de recrutement McKeen.

Columbus pioche quatorzième : quelle sera la durée de "vie" de ce choix, sachant que les Jackets ont échangé les dix joueurs choisis au premier tour de leurs dix premières drafts ? Le nouveau manager général, le Finlandais Jarmo Kekäläinen (premier Européen à diriger une équipe NHL) est un ancien recruteur de St. Louis, très respecté dans le milieu. Il sélectionne un Européen, Alexander Wennberg. Le Suédois de Djurgården a compté 32 pts et 14 buts en 46 matchs en deuxième division suédoise. Wennberg est un joueur habile dans les deux sens du jeu, solide défensivement. Un joueur tenace, doté d'une belle vision du jeu.

Les Islanders piochent en quinzième. Ils viennent de laisser partir Niederreiter et ont pris sept défenseurs en sept choix l'an dernier. On s'attend donc à un attaquant. Raté, c'est Ryan Pulock, un défenseur. Le vainqueur du tir le plus puissant du Top Prospect game est un monstre physique, meneur de jeu de puissance. Il a marqué 14 buts et 45 pts en 61 matchs en tant que capitaine de Brandon en WHL.

Buffalo retourne au podium pour son deuxième choix du jour après Ristolainen. Ce choix est celui obtenu de Minnesota contre Jason Pominville. C'est un nouveau défenseur, le Russe Nikita Zadorov, qui évolue aux London Knights. Renommé pour son jeu physique, ce grand gabarit aux féroces mises en échec a beaucoup progressé. Il possède un très bon tir en jeu de puissance, mais son placement défensif reste à travailler. C'est un projet à long terme.

Ottawa, 17e, sélectionne Curtis Lazar, des Edmonton Oil Kings. Auteur de 38 buts en 72 matchs, il a connu un début de saison ralenti mais a bien fini. Lazar est un buteur mais reste assez polyvalent. Son potentiel parait plutôt destiné à une deuxième ligne. Il avait battu les records de buts de Stamkos et de points de Crosby aux Canada Winter Games 2011, un tournoi majeur au niveau midget.

Nouvel échange

Gary Bettman annonce un échange : le 20e et le 58e choix de San Jose partent à Detroit contre le 18e et ce sont les Sharks qui montent au podium. C'est le Suisse Mirco Mueller qui part en Californie. Mueller évolue à Everett en WHL et son style de jeu est souvent comparé à celui de Roman Josi. Un projet à long terme, un pari peut être risqué car Mueller n'a pas convaincu tous les experts au mondial U18, en difficulté avec un temps de jeu important.

Columbus possède un nouveau choix, le 19e. Après Wennberg, c'est Kerby Richel qui rejoint l'Ohio. Fils de l'ancien joueur NHL Warren Richel, Kerby est un attaquant très physique qui a signé 41 buts et 40 buts consécutivement avec Windsor depuis deux ans. Son patinage inquiète cependant plusieurs observateurs.

Detroit a donc reculé 20e et prend le pur finisseur Anthony Mantha. Le petit fils d'André Pronovost, ancien joueur NHL, est le seul joueur éligible à avoir marqué 50 buts cette saison, avec les Foreurs de Val-d'Or. C'est un buteur pur, au tir redoutable, mais il manque de constance, de physique et de jeu défensif.

Toronto, qui a retrouvé les playoffs, pioche donc 21e. Dave Nonis annonce Frederik Gauthier. Il a marqué 22 buts et 60 pts en 62 matchs avec l'Oceanic de Rimouski. C'est un attaquant souvent décisif, excellent lors des tours décisifs de la médaille d'or du Canada en U18, avec le but de la victoire en finale. Il a été victime d'une fracture de la mâchoire en novembre. Destiné initialement à Harvard, Gauthier a finalement rejoint la LHJMQ après un titre en triple A avec le College Esther-Blondin en 2012.

Calgary utilise en 22e son deuxième choix du jour. Le premier était un attaquant, Sean Monahan. Cette fois-ci, le Québécois Emile Poirier est appelé. Le buteur de Gatineau (32 buts, 70 pts en 65 matchs) a brillé en playoffs et amélioré sa cote au fil des mois. Poirier a souvent été comparé à Brad Marchand : efficace en échappée, combatif et solide défensivement.

Washington se montre avare de mots : pas de discours ou de remerciement, juste le nom du joueur : André Burakowsky, Suédois évoluant à Malmö. Fils d'un ancien choix de draftdes Rangers en 1985 qui a joué 23 matchs pour Ottawa en 1993-94, Andre n'a pas été retenu en U20 cet hiver. Il a remporté l'argent en U18 en 2012, mais a déçu en 2013 avec une 5e place et un seul but. Il a tout de même marqué 24 pts en 28 matchs en deuxième division suédoise.

24e choix, Vancouver. C'est le deuxième choix après l'échange avec New Jersey et Hunter Shinkaruk sort enfin. Le buteur de Medicine Hat a inscrit 49 buts, 91 pts l'an dernier et 37 buts, 86 pts cette année. Son style, proche de Patrick Kane, a progressé au niveau des passes. Le natif de Calgary pensait sans doute sortir plus tôt grâce à de bonnes prestations au niveau international sous le maillot canadien. Les recruteurs ont apparemment été inquiets de son style un peu trop périphérique et manquant de physique et de qualité défensive.

Le choix du CH, un pari

Montréal choisit en 25e et beaucoup de Québécois sont déjà sortis. C'est l'Américain Mike MacCarron qui rejoint le CH. Un très grand gabarit, mais pas extrêmement physique au yeux des recruteurs. Il a reçu 182 minutes de prison cette saison et devra donc gagner en discipline. Offensivement, il compte 16 buts et 37 pts en 59 matchs avec l'équipe du programme U18 américain. Sa prestation au mondial U18 a été décisive dans ce choix, avec 3 buts majeurs dans les derniers matchs. Un "power forward" ou un nouveau Mike Rupp ? Les observateurs hésitent... Quoi qu'il en soit, c'est une sélection anticipée par rapport aux prévisions.

26e choix, Anaheim. Bob Murray s'oriente vers la défense avec le médaillé d'or U18, Shea Theodore. L'offensif arrière de Seattle a inscrit 19 buts et 50 pts en 71 matchs. Clairement un choix offensif, car Theodore n'a pas forcément brillé sur le plan purement défensif et il manque de physique. Néanmoins, il a connu une bonne fin de saison.

Columbus retourne au podium pour la troisième fois : Marko Daňo, le Slovaque né en Autriche, est appelé. Fils d'un ancien international (Jozef a représenté la Slovaquie aux JO 1994 et 1998), il s'est fait remarquer en U20 en inscrivant la bagatalle de 4 buts et 9 pts en 6 matchs à 17 ans. Daňo, évoluait en KHL avec le Slovan Bratislava, avec qui il a marqué 3 buts, 7 pts en 37 matchs. Il a par ailleurs été sélectionné au mondial sénior, marquant un but et une passe en cinq matchs en tant que benjamin du tournoi. Ce petit gabarit, un peu agitateur sur les bords, se montre solide défensivement, habile aux interceptions.

Calgary choisit également son troisième joueur, en 28e. Le buteur de Regina Morgan Klimchuk rejoint les Flames. Auteur de 36 buts en 72 matchs, il a remporté l'or en U18 avec 8 pts en 7 matchs. C'est surtout un finisseur, qui se place bien devant le but et est un bon manieur de palet. Il manque cependant de puissance physique. Troisième attaquant : Monahan, Poirier, Klimchuk figuraient dans les 13 premiers joueurs de leur liste, les Flames sont donc ravis.

Dallas et son nouvel entraîneur Lindy Ruff piochent 29e, avec le choix acquis de Boston contre Jágr. Une surprise arrive : Jason Dickinson, pas vraiment attendu au premier tour, est appelé. L'attaquant de Guelph Storm avait bien débuté la saison mais a peiné à produire sur la fin : 18 pts en 16 matchs, puis seulement 29 en 50. Sélectionné par le Canada au mondial U18, il s'était blessé à la cheville au troisième match. Clairement un projet à long terme, mais un potentiel dans les deux sens du jeu.

Chicago, champion la semaine dernière, entame la défense de son jeune titre par la 30e sélection. Il reste de très bons joueurs sur le carreau et les Hawks ont l'embarras du choix. Cest l'agitateur Ryan Hartman qui est choisi. Un ailier rapide, physique, agressif sur le porteur de palet. Il a été décisif en U20 pour la médaille d'or américaine sur une 4e ligne brillante en infériorité numérique, et capable de museler les meilleurs lignes adverses. Un joueur qui sera sûrement très populaire à Chicago, d'autant qu'il est natif de l'Illinois et a évolué pour le Chicago Mission en U16.

Ouf, fin du premier tour, et petite pause avant la suite. Un premier tour avec assez peu de "grosses surprises" tant les profils étaient équilibrés. De grands gabarits majoritairement et un échange majeur, celui de Schneider vers New Jersey. L'équipe organisatrice n'a pioché aucun joueur jusque là.

22 joueurs sur 30 proviennent des ligues juniors canadiennes. Au total, ce sont donc 21 attaquants et 9 défenseurs qui ont été sélectionnés.


Deuxième tour


Florida, dernier de la saison régulière, choisit en premier. Le défenseur Ian McCoshen a brillé en USHL avec 44 pts en 53 matchs - 2e défenseur de la ligue - et jouera à Boston College. Capable de puissance physique, McCoshen est un défenseur solide au patinage perfectible.

Colorado prend également un défenseur, Chris Bigras, auteur de 38 pts en 68 matchs. Un relanceur propre, assez physique et doté d'une bonne vision du jeu.

En 33e, Tampa Bay sélectionne Adam Erne, auteur de 72 pts avec les Remparts de Québec. Un agitateur qui manque parfois d'engagement.

En 34e, Montréal choisit le Suédois Jacob de la Rose, international U18. L'attaquant de Leksands est un très bon patineur qui pourrait quitter la Suède pour le junior canadien. Il apparaît comme une valeur sûre de part son tempérament travailleur et ses qualités défensives. Il a inscrit 6 buts et 12 pts en 38 matchs de deuxième division suédoise, avec aussi une médaille d'argent U20.

Nouvel échange

Un transfert est alors annoncé : Andrej Sekera est envoyé à Carolina et Buffalo reçoit Jamie McBain et le 35e choix. Buffalo pioche donc pour la quatrième fois ! C'est le combatif JT Compher, capitaine de l'équipe U18 américaine, auteur de 50 pts en 52 matchs. Il aura l'occasion de briller sous les couleurs de l'université du Michigan, et d'y montrer ses qualités de patinage.

Montréal, 36e, prend le 1er gardien du jour, Zachary Fucale. Le portier d'Halifax, vainqueur de la coupe Mémorial, est réputé pour son mental, sa lecture du jeu et son attitude. Certains parlent de lui comme d'un possible gardien de franchise.

Edmonton dispose du 37e choix. Ils l'échangent aux Kings contre les 57e, 88e et 96e. Un choix audacieux car dans une draft aussi profonde, lâcher trois joueurs contre un seul parait risqué. Los Angeles sélectionne le sniper Valentin Zykov de Baie-Comeau, un russe réputé pour son éthique de travail et son impact physique, mais pas pour son patinage. Il a été élu rookie de l'année en LHJMQ avec 40 buts et 75 pts en 67 matchs, menant aussi les rookies de la ligue en playoffs (19 pts).

38e et c'est le 5e choix des Sabres. Connor Hurley, attaquant de niveau High School, a inscrit 43 pts en 25 matchs. Très bonne lecture du jeu mais il faudra de la patience. C'est le plus jeune joueur de la draft, éligible pour quelques jours. Il jouera à Notre Dame et devra progresser physiquement.

Le public des Devils se fait entendre pour le 39e choix, le premier de New Jersey après avoir échangé le 9e. Et ils échangent le 39e également ! Ils obtiennent le 42e et 73e de Phoenix. Les fans devront être patients, mais cela donnera un choix de plus aux Devils au 3e tour.

Phoenix pioche donc 39e le Québécois Laurent Dauphin, auteur d'une grosse progression avec Chicoutimi. Il a compté 57 pts en 62 matchs et des buts majeurs en fin de saison. Dauphin fut décisif en finale U18 face aux Etats-Unis, malgré un petit gabarit.

Dallas en 40e prend Remi Elie, quatrième joueur des London Knights sélectionné. Un joueur sous-estimé, très utile en 3e ou 4e ligne. Il dispose d'un bon tir, de qualités défensives et assène de solides mises en échec.

Le héros de la coupe Stanley échangé

Un nouvel échange est alors appelé : David Bolland, le buteur décisif de Chicago lors du match 6 en finale de la coupe Stanley, débarque à Toronto contre trois choix de draft : 51e, 117e cette année et un 4e tour 2014.

Philadelphie pioche 41e le Suédois Robert Hägg, bien côté : 27e par TSN et 19e par McKeen. Le défenseur de MoDo a inscrit 24 pts en 28 matchs en junior suédois. C'est un gros gabarit et un capitaine, un joueur intelligent, capable d'apporter offensivement.

New Jersey récupère Steve Santini, désigné meilleur défenseur du mondial U18. Un meneur d'hommes, capable d'éteindre une attaque adverse. Il jouera à Boston College et est natif de l'état de New-York. Un profil typique des Devils, déjà. Les Devils disposent pourtant d'une profondeur impressionnante en défense (Larsson, Urbom, Gelinas, Merrill, Severson, Helgeson, Scarlett...) mais il était difficile d'ignorer Santini, qui avait complètement muselé Valery Nichushkin puis Connor MacDavid lors du mondial U18. En revanche, il ne faudra pas comtper sur son jeu offensif. 

Le petit gabarit de Nic Petan rejoint Winnipeg en 43e rang. Petan a porté les Portland winterhawks au titre en WHL après une saison très productiveoffensivement : pas moins de 120 pts en 71 matchs ! Un meneur de jeu de haut vol, auteur de 74 passes et a aussi brillé en playoffs (28 pts). Seul inconvénient chez ce grand talent offensif : sa petite taille (1m73).

Pittsburgh sélectionne 44e le deuxième gardien du jour. Tristan Jarry, des Edmonton Oil Kings, n'était pas titulaire cette saison et n'a joué que 27 matchs, avec d'excellentes statistiques (93,6% d'arrêts).

Les Ducks d'Anaheim orientent leur choix vers Nick Sorensen, ailier suédois - de père danois - des Remparts de Québec. Il a peu joué cette année à cause d'une blessure au genou, puis à un doigt, mais a tout de même participé au mondial U20 avec la Suède. Un joueur assez technique mais qui a encore beaucoup de progrès à faire dans tous les domaines du jeu.

Le défenseur de Green Bay en USHL, Gustav Olofsson, suit au 46e rang vers le Wild du Minnesota. Ce Suédois a été nommé dans la All-Rookie team en USHL après avoir marqué 23 pts en 63 matchs. Sa famille a émigré à Denver en 2009 et il rejoindra Colorado College.

L'un des joueurs intrigant de cette draft arrive en 47e position pour St. Louis, en la personne de Tommy Vannelli. Le défenseur évolue dans le Minnesota au niveau High School et apparait comme un potentiel joueur cadre de cette draft. Médaillé d'argent en U18, il s'est révélé lors du camp de pré-sélection l'été dernier. Un grand gabarit sans beaucoup de physique, mais avec des qualités offensives intéressantes et assez rapide. Il évoluera à l'université du Minnesota.

48e, Zach Nastasiuk, d'Owen Sound, rejoint Detroit. L'ailier droit d'Owen Sound a marqué 40 pts cette saison, ralentit par des soucis à l'épaule, avant de gagner l'or en U18.

49e, les Sharks obtiennent Gabryel Paquin-Boudreau, un ailier gauche évoluant à Baie-Comeau. Il a terminé 2e marqueur parmi les rookies de la LHJMQ derrière Zykov. Il doit simplifier son jeu et accepter les zones dangereuses, mais son énergie et sa progression ont intéressé San José.

50e, nouveau choix pour Columbus avec l'arrière Dillon Heatherington. Le défenseur de Swift Current a remporté l'or en U18 est un défenseur pur, au jeu simple et au patinage perfectible.

Le champion Chicago enchaîne avec un autre défenseur, Carl Dahlström de Linköpings junior. Il s'est fait repéré sur le tard lors de tournois internationaux (4-Nations, 5-Nations en novembre et février). Une commotion l'a privé du mondial U18. Un défenseur de grand gabarit, attaquant reconverti défenseur qui brille surtout par sa solidité défensive.

En 52e, c'est le sixième choix de Buffalo ! Justin Bailey, ailier droit international U18 évoluant aux Kitchener Rangers en OHL. Bailey s'est fait remarqué en janvier-février avec deux gros mois offensifs. Son père Carlton était un ancien linebacker NFL. Justin est un joueur athlétique qui doit gagner en régularité et impact physique.

Washington préfère un défenseur et Madison Bowey, qui a brillé à Kelowna en WHL, rejoint la capitale américaine. Il a terminé 6e de la WHL avec un ratio de +41, remportant l'or en U18 avec le Canada, marquant un but décisif en finale. Il a marqué 30 pts en 69 matchs et s'est illustré toute la saison par son endurance, sa relance. Il doit gagner en patience et positionnement.

Les Stars de Dallas continuent à construire l'avenir dans les cages avec Philippe Desrosiers, portier décisif du titre canadien en U18. Lors du mondial, il a effecté 130 arrêts sur 134 tirs ! Desrosiers a été également efficace avec Rimouski, terminant 8e de la ligue en pourcentage d'arrêt et meilleur rookie dans les cages. Gardien de style hybride, solides sur les tirs en hauteur, patient, il est plus souvent pris ras-glace.

La suite propose quelques joueurs parfois évoqués au premier tour. Artturi Lehkonen, international finlandais U18 évoluant à KalPa, rejoint Montréal. Il a inscrit 30 pts, dont 14 buts, en 45 matchs de SM-Liiga et fini 4e marqueur du mondial U18 (bronze). Un joueur intelligent, meneur de jeu, manquant un peu de vitesse.

Puis, Edmonton tente sa chance avec Marc-Olivier Roy, ailier droit de Blainville-Boisbriand, auteur de 67 pts en 65 matchs avec de très bons playoffs. Un excellent patineur, qui doit gagner en physique.

St. Louis choisit également un Québécois en 57e avec l'ailier William Carrier de Cap-Breton. Dans une équipe qui a terminé bonne dernière de la ligue, il a terminé meilleur marqueur (42 pts seulement) mais n'a joué qu'une demi-saison (34 matchs) à cause d'une blessure à la cheville. Son potentiel paraît plutôt destiné aux lignes défensives.

Detroit continue avec Tyler Bertuzzi, neveu de Todd Bertuzzi qui évolue justement aux Wings. Tyler joue à Guelph en OHL. Ses statistiques paraissent modestes : 22 pts en 43 matchs. Mais, après avoir manqué 25 matchs sur blessure, il a fini la saison en feu avec 9 buts et 13 pts sur les 19 derniers matchs. Son point fort ? Les bagarres ! 15 bagarres cette saison, qui brossent le portrait d'un ailier agitateur, agressif, dans la veine d'un Andrew Shaw par exemple.

Un quatrième gardien débarque, cette fois à Winnipeg. Eric Comrie, cousin de l'ancien joueur NHL Mike, a gardé avec brio les cages de Tri-City en WHL. Après avoir signé 20 victoires en 37 matchs, il a du mettre un terme à sa saison à cause d'une blessure à la hanche. C'est un gardien compétitif, athlétique et particulièrement prometteur.

En 60e, le finaliste Boston effectue son premier choix du jour avec Linus Arnesson, défenseur de Djurgårdens.  Meilleur défenseur du tournoi des 4-Nations en novembre, il a remporté l'argent en U20 en janvier. Un défenseur patient, utilisable dans toutes les situations mais manquant un peu d'agressivité.

Le dernier choix du deuxième tour est donc Zachary Sanford, ailier gauche, à Washington. Ce grand gabarit évoluait en High School et rejoindra Boston College à la rentrée.


Petites histoires

Buffalo fait fort
Après avoir échangé plusieurs cadres - Roy, Pominville, Regehr - les Sabres ont monopolisé le micro ce dimanche : ils ont sélectionné six des 52 premiers choix. De quoi clairement reconstruire l'équipe, qui disposait déjà d'un joli réservoir de jeunes.

New York... moins
Les Rangers ont dû patienter jusqu'au 65e choix pour enfin participer à la fête. Ils ont utilisé ce choix sur Adam Tambellini, une valeur montante évoluant à Surrey en Colombie-Britannique. C'est le fils du manager général de Vancouver, et frère de l'ancien joueur NHL, Jeff.

Il faut toujours perséverer

Outre Mirco Mueller, un autre Suisse a été retenu : Sven Andrighetto rejoint Montréal. Le sniper de Rouyn-Noranda n'a pas été sélectionné lors des deux drafts précédentes. Cette fois, c'est chose faite.

D'autres joueurs "rejetés" les années précédentes ont également eu leur chance. Citons par exemple le coéquipier de Tim Bozon à Kamloops, JC Lipon, 91e à Winnipeg.

Un revanchard
Le 160e choix des Devils, Myles Bell, a lui aussi été oublié deux fois de suite lors de la draft. Mais les raisons sont plutôt extra-sportives. Le jeune joueur avait été victime d'un terrible accident de la route il y a deux ans, lorsqu'il avait pris le volant en état d'ivresse. Un accident dramatique qui avait coûté la vie à sa petite amie. New Jersey a sans doute estimé que le joueur avait suffisamment mûri et payé ce drame, qui lui a valu de nombreuses heures d'intérêt général et une interdiction de conduire toujours en vigueur. Les Devils ont en outre l'habitude de recadrer des joueurs, à l'image de leur meilleur espoir défensif John Merrill, suspendu par son équipe de Michigan il y a deux ans pendant la moitié de la saison pour des problèmes d'équipe hors glace.

La Lettonie a de l'avenir
Le poste de gardien de but en Lettonie a longtemps appartenu à Artūrs Irbe. Depuis, Edgars Masaļskis a pris la relève. Mais un jeune frappe à la porte des grands : Kristers Gudļevskis est le premier gardien letton sélectionné depuis de longues années. Il rejoint Tampa Bay au cinquième tour, 124e au total. Il a participé au Mondial senior 2013, jouant quatre matchs lorsque Masaļskis s'est blessé.

La diversité progresse
Depuis le pionnier Willie O'Ree, premier joueur de couleur en NHL en 1958, la diversité a fortement progressé. Cette saison, 69 joueurs de NHL étaient concernés : 22 noirs, 11 amérindiens, 4 hispaniques, 3 asiatiques, 2 arabes, 1 inuit et 1 indien. 

La draft NHL 2013 pourrait ajouter 8 joueurs à cette liste. Seth Jones, Darnell Nurse, Justin Bailey, Madison Bowey, Jonathan-Ismaël Diaby, Jordan Subban, Anthony Duclair et Nicholas Baptiste montrent que le hockey touche de plus en plus de milieux sociaux et culturels. 

Un Eléphant sur glace
Le 64e choix, par Nashville, est d'origine ivoirienne. Jonathan-Ismaël Diaby, défenseur de Victoriaville, est le fils d'un joueur de football ivoirien débarqué au Québec. Il a naturellement suivi ses camarades de classe en hockey et apparait comme un potentiel intéressant. Les Predators se trompent rarement sur les défenseurs sélectionnés et disposent toujours d'un réservoir très important dans ce secteur de jeu.

En famille

La draft NHL, comme souvent, est l'occasion de prendre un "coup de vieux" en voyant les fils d'anciens joueurs sélectionnés ! L'édition 2013 est à ce titre particulièrement fournie. Parmi les joueurs sélectionnés :

  • Patrik Bartošák (LAK #146), neveu de Radek Bonk, ancien d'Ottawa et Montréal,
  • Tyler Bertuzzi (DET #58), neveu de Todd Bertuzzi, actuel joueur de Detroit,
  • André Burakovsky (WSH #23), dont le père Robert a joué 23 matchs pour Ottawa en 1993-94,
  • Brendan Burke (PHX #163), fils du gardien Sean Burke qui a joué 17 saisons de NHL et est actuellement entraîneur des gardiens de Phoenix : il entraînera son fils,
  • Cole Cassels (VAN #85), fils d'Andrew qui a joué 1015 matchs NHL,
  • Gregory Chase (EDM #188), dont l'oncle Kelly a joué 458 matchs NHL,
  • Eric Comrie (WPG #59), demi-frère de Mike (589 matchs) et Paul (15 matchs),
  • Max Domi (PHX #12), fils de Tie, 1020 matchs de NHL (et 3515 minutes de prison)... pas vraiment le même profil de joueur, en revanche,
  • Ryan Fitzgerald (BOS #120), dont le père Tom a joué 18 saisons en NHL pour sept équipes, et est actuellement assistant du manager général de Pittsburgh.,
  • Jackson Houck (EDM #94), dont le père Paul a joué 16 matchs pour les Minnesota North Stars,
  • Elias Lindholm (CAR #5), dont le père Mikael a joué 18 matchs pour Los Angeles en 1989-90,
  • Anthony Mantha (DET #20), petit-fils d'André Pronovost (556 matchs NHL),
  • Peter Quenneville (CBJ #195), cousin de l'entraineur Joel Quenneville et neveu par alliance du défenseur de Boston Johnny Boychuk,
  • Kerby Richel (CBJ #19), fils de Warren, qui a joué 406 matchs NHL,
  • Jordan Subban (VAN #115), frère du défenseur de Montréal PK et de l'espoir de Boston Malcolm,
  • Adam Tambellini (NYR #65), fils de Steve, vainqueur de la coupe Stanley 1980 et frère de Jeff (242 matchs NHL),
  • Miles Wood (NJ #100), fils de Randy, qui a disputé 741 matchs de NHL.

 

Mais, si certains moments étaient émouvants - Ryan Fitzgerald félicité par tout le staff de Pittsburgh en allant chercher son maillot de Boston par exemple, le grand moment de la journée est tout de même revenu aux Devils de New Jersey.

En toute fin de draft, Lou Lamoriello obtient le 208e choix de Los Angeles contre un 7e tour 2015. Un beau geste de son ancien élève Dean Lombardi pour un moment rare. Lamoriello offre le micro à Martin Brodeur et le mythique portier des Devils annonce alors le nom de son fils, Anthony Brodeur ! Né pendant les playoffs du titre 1995, Anthony Brodeur est lui aussi gardien de but. Il n'était pas classé par le Central Bureau of Scouting mais était tout de même connu par les recruteurs, pas seulement en tant que "fils de...". Il a en effet de bonnes statistiques dans le prestigieux lycée de Shattuck St. Mary's et rejoindra Gatineau en ligue du Québec. La remise du maillot par Martin Brodeur restera sans doute comme l'une des images fortes de cette journée. Les deux se retrouveront au camp des Devils en septembre, mais ça ne sera pas une grande découverte pour Anthony, qui connaît déjà l'organisation par coeur !

"Mister irrelevant"

Le dernier joueur sélectionné est généralement surnommé "mister irrelevant". Cette année, c'est le Suédois Robin Press, défenseur de Södertalje, qui reçoit ce titre officieux, choisi par Chicago. Néanmoins, ses chances ne sont pas si mauvaises. Parmi ses compatriotes choisis en dernier, on trouve trois solides joueurs qui ont fait carrière en NHL : Kim Johnsson, Jonathan Ericsson et Patric Hörnqvist.

Quelques petites phrases

Lou Lamoriello au sujet de la sélection d'Anthony Brodeur : "J'en ai eu la chair de poule. Martin le méritait."

Darnell Nurse, au sujet de son oncle, le quaterback Donovan McNabb : "Il a été drafté plus haut que moi, mais au moins, moi je n'ai pas été sifflé sur le podium. Donc match nul."

Steve Santini, peu après avoir été drafté par New Jersey, a grandi en fan des Rangers : "J'ai cessé d'être fan des Rangers il y a dix minutes."

Jonathan-Ismaël Diaby, sur ses débuts en hockey : "Là bas, en Côte-d'Ivoire, ils ne connaissent absolument rien au hockey. Mon père n'y connaissait rien. J'ai commencé à jouer avec les amis à l'école, j'ai aimé et j'ai continué."

Et la suite ?

La draft 2014 devrait encore offrir une belle bagarre pour la place de numéro 1. L'attaque sera encore au rendez-vous avec William Nylander Altelius, fils de l'ancien joueur NHL Michael, qui affole les compteurs avc Södertalje en junior. Il sera à la lutte avec le médaillé d'or U18 Sam Reinhart, frère de Griffin, qui a déjà signé 85 pts en 72 matchs avec Kootenay.

Derrière, deux autres médaillés d'or, Nick Ritchie (Peterborough) et Sam Bennett (Kingston), et l'Allemand Leon Draisaitl (Prince Albert) sont aussi placés haut sur les tablettes.

Citons aussi parmi les candidats les attaquants Ryan MacInnis (fils de Al, le défenseur légendaire des Blues), Jakub Vrana (Tchèque évoluant à Linköpings), Anton Karlsson (Frölunda), Jared McCann (Sault Ste Marie), et Michael Dal Colle (Oshawa). Nick Schmaltz (Green Bay), Jake Virtanen (Calgary) et Alexis Pepin (PEI) sont aussi à suivre.

La défense sera tout aussi intéressante avec le grand espoir Aaron Ekblad, qui avait reçu le statut de "joueur exceptionnel" pour débuter en OHL à 15 ans, avec les Barrie Colts. Les arrières Roland McKeown (Kingston) et Haydn Fleury (Red Deer) mènent la danse peu après.

En 2015, le prodige Connor McDavid est l'incontestable favori : ce talent générationnel aurait probablement été choisi en premier dès cette année si cela avait été possible ! À 16 ans, il a terminé MVP et meilleur marqueur du mondial U18 avec 14 pts en 7 matchs, comptant déjà 66 pts en 63 matchs dans la pitoyable équipe des Erie Otters. Rapide, technique, doté d'une vision du jeu hors du commun, c'est LA star des prochaines années.

Il faudra surveiller en second couteaux les attaquants Jack Eichel (USA U17/U18), Matthew Barzal, Dylan Strome (frère de Ryan), Jordan Greenway et Ryan Gropp, tous évoluant encore à des niveaux pré-junior.

La défense s'annonce en outre très intéressante, avec Zach Werenski, le Slovaque Erik Cernak, Matthew Spencer, le Suédois Rasmus Andersson.

En 2016 - déjà - on peut aussi surveiller quelques grands talents. Tyler Benson est une machine à marquer des points choisi en n°1 par les Vancouver Giants pour évoluer en WHL à partir de 2014-2015. Il a inscrit 183 pts en 44 matchs cette saison. Le défenseur Sean Day a pour sa part obtenu le statut de "joueur exceptionnel" pour évoluer en OHL l'an prochain à 15 ans, succédant à John Tavares, Aaron Ekblad et Connor McDavid pour ce statut. Enfin, citons deux autres défenseurs : Kale Clague et Ryan Lindgren, deux arrières offensifs.