Rouen - Amiens (match amical)

Le « Crunch » amical va crescendo !

2013-08-29-Rouen-Amiens3Après avoir tous deux battu Caen, Rouen et Amiens se retrouvaient ce soir pour disputer leur deuxième match de leur préparation respective, Il s’agit donc encore d’une revue d’effectif pour les deux staffs. Une évaluation incomplète car les deux contingents seront privés de leurs meilleurs juniors U20 - respectivement au nombre de 3 et de 6 - convoqués en équipe de France, cette semaine, pour disputer quatre de leurs matches de coupe de la ligue à Chamonix et à Dijon. De plus, Rodolphe Garnier ne peut aligner Hudec souffrant.

Les Gothiques ont fait une entame correcte devant et rigoureuse derrière, bloquant les Dragons dans la zone neutre. Les joueurs locaux, encore en rodage voire amorphes, se sont fait surprendre par un jeu adverse improbable dans la bande qui permet à Bastien d’ouvrir le score pour la plus grande joie de la petite troupe de supporters picards ayant fait le déplacement sur l’île Lacroix (0-1 à 2’44). Heikki Leime a déjà pu compter sur ses recrues. Olsson a déjoué Desrosiers (6’21). Sopko s’est parfaitement imposé devant Janil (7’47), Desrosiers (9’33) et Riendeau (10’43), Ouimet, malhabile, aurait dû doubler la marque dans une cage déserte lorsque l’ex-Grenoblois a récupéré un palet que Lhenry, sorti loin de sa cage à gauche, n’a pas maîtrisé avec le bâton (8’52). Et Arnaud a montré le bout de sa crosse (13’20). Les anciens sont encore présents : Bachet a bien défendu sur Vas (11’52) en infériorité car Santala cirait le bac de la geôle. N’ayant pas dominé la pointe d’un jeu de puissance amiénois, le petit Finlandais fut en effet obligé de faire chuter Gutierrez qui sans cette intervention illicite se serait échappé…

2013-08-29-Rouen-AmiensLe deuxième tiers fut plus intéressant. Les Dragons se sont plus impliqués, ont patiné autant que leurs meilleurs ennemis, et trouvent dès lors des solutions offensives. Marc-André Thinel a rapidement égalisé en supériorité, tirant d’instinct dans une cage ouverte par un jeu installé entre Desrosiers et Rech (1-1 à 22’35). Quatre minutes plus tard, Juraj Stefanka, oublié à la bleue, s’échappe et provoque Sopko. L’ailier enfile du revers dans le haut des filets (2-1 à 26’43). L’accélération du jeu crée des espaces de chaque côté car c’est maintenant au tour de Claireaux de partir en breakaway. Lhenry se rachète d’un premier tiers difficile et stoppe la tentative du numéro douze (28’05). Vas bloque un palet lors d’une infériorité du RHE (30’11), Plus tard, c’est au tour de Faure de se sacrifier ainsi (35’13).

Dans les cinq dernières minutes, le jeu s’emballe. La recrue offensive numéro une du HCAS, Bouchard, est d’abord frustré par Lhenry (35’24) avant de provisoirement sortir, touché au visage (35’46). Goncalves se saisit d’un rebond de Tavzelj, mais Sopko récupère le palet (36’08). Ouimet est malin et cette fois ne manque pas la deuxième erreur de Lhenry. En effet, la mitaine du vétéran est incertaine sur un lancer de Dusseau et la rondelle lui échappe au poteau droit. L’ailier canadien saute sur le puck, fait rapidement le tour de la cage et égalise par la gauche (2-2 à 36’38). Riendeau, qu’on aura déjà pu apercevoir sur deux ou trois frissons offensifs, aura la dernière occasion de la période mais il est cette fois imprécis (37’09). Une bagarre éclate entre les deux coriaces Gutierrez et Fauchon. Les deux joueurs sont naturellement expulsés, ce qui handicapera plus Amiens ne disposant pas (à l’exception du gardien Bertein) de remplaçant, alors que Rouen tourne depuis le début du match à quatre lignes offensives (39’55).

2013-08-29-Rouen-Amiens2Le dernier tiers a été offensivement plaisant et pétillant avec deux gardiens spectaculaires. Il y a eu beaucoup d’occasions partagées. Pas moins que quatorze ! Neuf parades de classe ! Deux poteaux ! Et deux buts… rouennais. De près dans le trafic et aux forceps, Lampérier a concrétisé sa première action qui l’avait vu buter sur Sopko (3-2 à 42’43). Gascon a failli égaliser, mais Lhenry a détourné le caoutchouc de la botte (43’17). Bien trouvé par Olsson, un Amiénois manque le cadre (44’39). Rech est pris par la patrouille, on pense que les Gothiques vont profiter de ce troisième et dernier power-play. Mais l’occasion suivante est rouennaise. Le tir de Guillemain cherché par Riendeau rencontre la mitaine de Sopko (45’39). Là, les hommes d’Heikki Leime s’installent, créent un décalage pour que Dusseau frappe fort à bout portant. Tandis que Lhenry s’y oppose courageusement (46’35). À parité, Thinel délivre une passe pour Rech qui peut se présenter devant Sopko, qui feinte le gardien et marque du revers à mi-hauteur (4-2 à 48’34).

Malgré la cassure et la fatigue, la fin de match ne se tarit pas d’agréments. Les acteurs jouent toujours. Une déviation d’un tir de Dusseau est remarquablement dévoyée par Lhenry (49’14). Son vis-à-vis, Sopko, est brillant de la botte devant Riendeau (49’27). Après une interception, Bastien trouve Lhenry encore à la manœuvre (51’33). Sopko est royal devant la provocation et le passe-passe de Desrosiers (52’53). Ensuite, le solide rempart aura de la chance. En effet, il cumulera deux poteaux. Un premier sur un missile de Tavzelj (55’36). Le second sur un tir plus subtil de Guren pendant d’une attaque spéciale (55’48). Lors de cette infériorité, les coéquipiers de Vincent Bachet sont sortis à deux-contre-un mais Ouimet n’a pas été précis à la réception d’une passe de Serer (57’32). Un peu plus tard Bouchard n’a plus assez de lucidité pour marquer au bout d’une échappée (57’53). Dans le même exercice, Riendeau se heurte au talent de Sopko dans ce qui sera la dernière opportunité du match (59’21).

2013-08-29-Rouen-Amiens4Le RHE76, où les Dragons se sont appliqués collectivement, a dû se bouger à partir du deuxième tiers pour l’emporter assez logiquement. Chez les recrues normandes, on aura découvert et apprécié, l’apport de Miloslav Guren, l’altruisme et la conduite de palet de Yanick Riendeau, le travail dans les deux sens de Janos Vas. Au HCAS, d’abord bien organisé défensivement, on aura au minimum fait jeu égal au premier vingt et sans un manque certain de réalisme – on pense aux chances de Ouimet (8’52 & 57’32), aux breakaways de Claireaux (28’05) et de Bouchard (57’53) et aux trois supériorités jouées dont l’occasion de Dusseau (46’35) – on aurait terriblement corsé la tâche des Dragons. Les renforts ne devraient ni ralentir le rythme de jeu, ni renoncer au combat dans la bande. Avec Ramon Sopko déjà dans le coup, leur cage est bien protégée. Derrière, avec Johan Olsson, Jimi Santala n’est plus seul à la relance et François Dusseau apporte beaucoup à la bleue en jeu de puissance.

Les deux équipes en pleine préparation manquent logiquement d’endurance. Ce qui a à la fois permis ces 25 dernières minutes débridées mais aussi tout ce déficit d’opportunisme. Logiquement, il reste donc encore du pain sur la planche aux deux meilleures ennemis avant qu’ils ne se retrouvent ici même pour le « crunch » le quatorze septembre, dans seulement 18 jours. Le faux derby si tôt dans la saison n’en sera que plus ouvert, Souviens-toi d’Épinal la saison dernière.  

Joueurs étoiles du match : ***Marc-André Thinel (Rouen), ** David Bastien (Amiens), *Anthony Rech (Rouen).

Distinction au choix (de l’auteur) ou coup de cœur : Ramon Sopko

 

Rouen - Amiens 4-2 (0-1, 2-1, 2-0)

Mardi 27 août 2013 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 2500 spectateurs.

Arbitres : M.Hauchart assisté de MM Juret et Caillot.

Pénalités : Rouen 33’ (2’, 4+5+20’, 2’) ; Amiens 37’ (6’,4+5+20’, 2’)

Chances : Rouen 9 (0, 2, 7) ; Amiens 10 (1, 2, 7)

Évolution du score :

0-1 à 02’44" : Bastien assisté de Fauchon et Baazi

1-1 à 22’35" : Thinel assisté de Rech et Desrosiers (sup.num.)

2-1 à 26’43" : Stefanka assisté de Guénette

2-2 à 36’38" : Ouimet assisté de Dusseau et Bastien

3-2 à 42’43" : Lampérier

4-2 à 48’34" : Rech assisté de Thinel

 

Rouen

Gardien : Fabrice Lhenry

Arrières : Léo Guillemain – Miloslav Guren ; Andrej Tavzelj (A) – Jonathan Janil ; Raphaeël Faure – Lauri Lahesalu.

Attaquants : Julien Desrosiers – François-Pierre Guénette (A) – Marc-André Thinel (C); Anthony Rech – Janos Vas – Yannick Riendeau ; Romain Gutierrez – Loïc Lampérier – Juraj Stefanka ; Anthony Goncalves – Loup Benoit – Dimitri Thillet.

Remplaçants : Gabriel Girard (G) et #7. Absents : Stanislav Hudec (angine), Aurélien Dorey, Théo Lanvers et Johan Saint-André (EDF U20).  

Amiens

Gardien : Ramon Sopko

Arrières : Jimi Santala – Johan Olsson ; Aziz Baazi – Kevin Dusseau ; Vincent Bachet (C) – Marc-Antoine Herbet.

Attaquants : Mathias Arnaud – Martin Gascon – Danick Bouchard ; Quentin Fauchon [puis Baazi à 40’00] – David Bastien – François Ouimet ; Valentin Claireaux – Marius Serrer (A) – Romain Bault.

Remplaçant : Léo Bertein (G). Absents : Nicolas Leclerc, Fabien Bourgeois, Romain Carpentier, Fabien Kazarine, Antoine Mony, Rémi Thomas (EDF U20).