Rouen - Angers (amical)

Progrès et résistance

2013-08-31-Rouen-Angers4Deux jours après avoir pris la mesure au Haras, cette fois c’est sur l’île Lacroix que Rouen, avec Hudec enfin détenteur de sa licence, a maintenu sa cadence en remportant face à un Angers résistant, mais toujours fortement diminué par les absences de Busto, Isherwood, Albert et Crowder, son quatrième succès de suite dans ses matches de préparation.

Le triple finaliste (Coupe Magnus, de France et de la Ligue), même en alignant l’intérimaire Antonin Manavian et le suppléant d’Hardy, Alexis Neau, devant la cage, a pourtant été d’une autre veine que les précédents défaits Caen et Amiens

Néanmoins, le premier tiers est assez fermé. La prison du revenant Gary Lévèque (01’38), pour une faute sur Vas, ne permet pas aux Dragons d’être très dangereux et consent à Alexis Neau de bien rentrer dans le match. Le jeune gardien détourne Desrosiers de la botte (2’52) et est bien aidé par Börjesson qui coupe les passes rouennaises (3’05).

La première occasion arrivera relativement tard par Guénette qui ne cadrera pas (6’26). Juste après, Neau frustre Thinel (6’41) - excusez du peu. Le RHE semble avoir pris ses marques et son rythme, mais c’est une illusion car les joueurs du duo Garnier-Kinding dilapident une double supériorité qui devait être longue de deux minutes (8’47). Stefanka exagère sa chute d’une lutte avec Lévèque (9’40). Le Slovaque ira en prison pour cela. Moins de quatre minutes après les hommes du tandem Stein-Lacroix, ce sont les locaux qui évoluent à deux joueurs de moins pendant 1’17", mais les visiteurs ne sont pas plus inspirés que les champions de France en titre. Plus tard, Bellemare (16’24) profite d’une erreur défensive des jaunes (Rouen joue avec son maillot extérieur et Angers en chandail gris) et se crée la seule chance angevine – une superbe parade de Lhenry la détourne – de la première période qui touche à sa fin lorsque Loup Benoit dans la dernière seconde surprend Neau d’un tir frappé du cercle gauche (1-0 à 19’59).

2013-08-31-Rouen-Angers3La seconde période sera celle des buts. Thinel, à mi-distance sur la droite, double la marque d’un tir frappé instantané dans une cage ouverte à réception d’une passe transversale de Desrosiers (2-0 à 25’45). La cassure ne durera pas longtemps. Lhenry secoue sa cage lors d’une infériorité rouennaise. Cette fois, les patineurs de l’« Athènes de l’Ouest » sont rodés. En à peine plus de trente secondes, ils réduisent la marque par Gaborit qui, puissant devant le slot, dévie la forte de passe de Skinnars (2-1 à 26’55).

C’est au tour des compétiteurs de la ville aux « Cent Clochers » de jouer en power-play. Riendeau heurte involontairement M. Barbez, l’officiel de la soirée, qui prend quelques minutes pour souffler puis, sous les applaudissements chaleureux de la foule venue moins en nombre que pour voir Amiens, continuera très courageusement de siffler. Toujours à un joueur de mois, l’ASGA aura une première opportunité d’égaliser. Le buteur angevin, Robin Gaborit, très bien servit par Fortier, s’échappe mais Lhenry gagne le duel entre les deux hommes (29’34). Sur le jeu de puissance, Neau brille aussi sur un lancer frappé de Guren (30’04). Mais sur l’action suivante, le jeune back-up doit s’incliner lorsque Lampérier, de près dans le trafic, lève le palet du revers dans le haut de ses filets (3-1 à 30’56).

La deuxième partie du tiers médian est presque uniquement dominée par Angers. Rouen doit une fière chandelle à un Lhenry impeccable. Que ce soit Crosnier que Bellemare a formidablement trouvé (11’42), Walls (11’44) ou Gaborit (32’42). Le vétéran les a tous écœurés. Même si le courageux Goncalves l’a aidé en bloquant un tir de Börjesson (32’53), le gardien a de nouveau dû s’interposer avec brio devant Walls servi par Skinnars (35’41). Par contre, en fin de période, il n’a rien pu faire (masqué ?) sur un lancer de loin de Lévèque (dévié par Tavzelj ?) (3-2 à 38’42).

2013-08-31-Rouen-Angers2Le troisième tiers a montré lui aussi deux visages. Le premier, le plus gros du temps, a été joueur, plutôt favorable aux Dragons et le second a été haché par des pénalités de frustrations, de querelles et de mauvais gestes. Mrena a défendu comme un forcené (43’32), Skinnars a manqué de précision (44’39), Stefanka a marqué le quatrième but rouennais. Excentré dans le cercle gauche, l’ailier a trouvé la lucarne opposé d’un tir frappé (4-2 à 45’06). La quatrième ligne, qui a joué toute la rencontre, aurait dû marquer lorsqu’elle a tenu un siège en zone offensive. Mais Goncalves a touché du bois (46’26), l’envoi de Thillet a été habillement dérouté par Neau (46’44) et ce dernier a bien capté celui de Benoit (46’57). Le premier trio s’est aussi mordu la crosse sur le cerbère que d’aucuns découvraient. Guénette devant la cage a été confisqué d’un but. En tous les cas, Neau s’y est interposé (47’30). Fortier a commis une faute utile sur Desrosiers, lorsque le Franco-Canadien menaçait le but des Ducs (48’30). Mrena s’est bien meurtri du puck (48’59) mais cela n’a pas été possible lorsque Guren a pris sa chance à la pointe (5-2 à 49’26).

Après, les coéquipiers de Bellemare ont de nouveau démontré toute leur habileté en jeu de puissance. Même dans un angle fermé, Walls a réussi a trouvé un trou de souris à coté de Lhenry (5-3 à 51’37). Plus tard, Riendeau n’a pas trouvé de faille à Neau sur une occasion (52’12) et Henderson n’a pas cadré sa reprise lors d’un trois-contre-deux mené tambour battant (58’30). Ce sera tout pour le hockey ce soir. La fin du match ne sera que prisons, chamailles et intimidations en vue des futurs combats entre Normands et Angevins qui n’apporteront rien de concret aux staffs respectifs.

2013-08-31-Rouen-AngersLe RHE76 l’ayant tout aussi distinctement emporté sur un adversaire plus coriace que les précédents alors qu’il est plus en avant dans la préparation, on peut donc penser que l’équipe du président Chaix a progressé. Il reste du travail, bien entendu. On pense ici aux jeux spécifiques, à l’entente des nouveaux alignements et à la condition personnelle de chacun des joueurs. Chez les recrues, on notera un Loïc Lampérier plus à son aise au sein du troisième et du second trio. Stanislav Hudec a été un solide coéquipier. Yannick Riendeau s’est créé des occasions. Janos Vas a toujours cherché à produire du jeu. Et Miloslav Guren semble s’intégrer de plus en plus au premier trio offensif comme en témoigne sa fiche qui, malgré son poste à la ligne bleue, fait de lui un des plus joueurs les plus en vue offensivement.

L’ASGA dénombre encore beaucoup d’absents, mais malgré tout, collectivement, l’équipe a été solidaire et résistante en attendant d’avoir d’autres ambitions avec le retour de quatre titulaires. Les remplaçants des défaillants n’ont pas été des bouche-trou venus faire le nombre. Alexis Crosnier a été mentionné d’une assistance. Fredrik Börjesson a été appliqué à la relance. Andrej Mrena a été un bon combattant ce soir. Florent Aubé et Cédric Custosse ont bien travaillé. Johan Skinnars a été dangereux aussi bien à la création qu’à la finition. Un petit mot sur Alexis Neau, même si ce n’est pas une recrue : on le découvrait sur l’île Lacroix, il a sans doute été une des bonnes satisfactions des Ducs.

Joueurs étoiles du match : *** Miloslav Guren (Rouen) ; ** Braden Walls (Angers) ; * Loup Benoit (Rouen).

Distinction au choix (de l’auteur) ou coup de cœur : Alexis Neau (Angers).

 

Rouen - Angers 5-3 (1-0, 2-2, 2-1)

Samedi 31 août 2013 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 2100 spectateurs.

Arbitres : M. Barbez assisté de MM. Juret et Métais.

Pénalités : Rouen 40’ (6’, 4’, 10+10’) ; Angers 20’ (6’, 2’, 12’).

Chances : Rouen 8 (2, 1, 5) ; Angers 7 (1, 4, 2).

Évolution du score :

1-0 à 19’59" : Benoit

2-0 à 25’45" : Thinel assisté de Desrosiers

2-1 à 26’55" : Gaborit assisté de Skinnars et Walls (double sup.num.)

3-1 à 30’56" : Lampérier assisté de Guren et Gutierrez

3-2 à 38’42" : Lévèque assisté de Crosnier

4-2 à 45’06" : Stefanka assisté de Tavzelj

5-2 à 49’26" : Guren assisté de Guénette et Rech (sup.num.)

5-3 à 51’37" : Walls assisté de Henderson (sup.num.)

 

Rouen

Gardien : Fabrice Lhenry

Défenseurs : Stanislav Hudec – Miloslav Guren ; Lauri Lahesalu – Jonathan Janil ; Raphael Faure – Andrej Tavzelj (A) ; Léo Guillemain

Attaquants : Julien Desrosiers – François-Pierre Guénette (A) – Marc-André Thinel (C) ; Anthony Rech [puis Lampérier à 52’42] – Janos Vas – Yannick Riendeau ; Romain Gutierrez – Loïc Lampérier [puis Stefanka à 52’42] – Juraj Stefanka [puis Rech à 52’42] ; Anthony Goncalves – Loup Benoit – Dimitri Thillet.

Remplaçant : Gabriel Girard (G). Absents : Aurélien Dorey, Théo Lanvers, Antoine Mony et Johan Saint-André (équipe de France U20).

Angers

Gardien : Alexis Neau

Défenseurs : Fredrik Börjesson – Antonin Manavian ; Andrej Mrena – Gary Lévèque (A) ; Cédric Custosse – Florent Aubé ; Paul Bahain.

Attaquants : Johan Skinnars – Eric Fortier (A) – Robin Gaborit ; Jonathan Bellemare (C) – Braden Walls – Alexis Crosnier ; Baptiste Ylönen – Brian Henderson – Léonard Nalliod-Izacard.

Remplaçants : Florian Hardy (G), #3 et #76. Absents (sous réserve) : Damien Sanchez (?), Michael Busto (blessé), Mark Isherwood (congés), Julien Albert (?) et Tim Crowder (blessé).