Rouen - Angers (Coupe de la ligue, poule A, 1re journée)

Les Ducs renvoient les derniers vainqueurs de la coupe de la ligue à leurs leçons

2013-09-10-Rouen-AngersAngers, au complet, a frappé un bon coup à Rouen, où il manquait Hudec et Thinel, et qui aura grandement aidé dans les deux derniers tiers les finalistes 2013 à l’emporter sur sa glace de l’île Lacroix. À la faveur d’un meilleur goal-average que Brest, l’ASGA prend la tête de la poule A et distance nettement le tenant du titre.

Après la présentation officielle des Dragons, une minute de silence en hommage à M. Bernard Le Feuvre (dirigeant et initiateur du RHC de 1973 à 1983) et de deux supporters, décédés cet été, ainsi qu’une maintenance technique le long de la bande, les coéquipiers de François-Pierre Guénette, encore engourdis d’un long avant-match encaissent le premier but des Ducs. Jonathan Bellemare dans l’enclave récupère la rondelle contrée par Jonathan Janil après un lancer de Gary Lévèque et la glisse facilement dans les filets d’un Gabriel Girard cueillis à froid (0-1 à 0’28).

Le RHE76, qui évolue à quatre lignes, aura une bonne réaction. Léo Guillemain touche la barre d’un tir des poignets alors que Hardy n’esquisse aucun geste (2’43). Loïc Lampérier réussi une belle interception et s’en va provoquer le gardien adverse. Mais son revers passe au-dessus de la cage (3’59). Les Normands sont aussi souverains en défense, même à trois-contre-cinq. Le trio Tavzelj-Guénette-Desrosiers est héroïque pendant ses trente secondes de double infériorité (5’54). À sa sortie de prison, Miloslav Guren intercepte le palet en zone neutre et lance Riendeau en échappée. D’une belle feinte sur Florian Hardy, l’ailier recru égalise (1-1 à 8’06).

2013-09-10-Rouen-Angers3Les Ducs n’y sont pas dans ce début de match. Antonin Manavian s’y prend trop fort sur Goncalves et contraint ses partenaires à jouer à un homme de moins. Dans le cercle droit, François-Pierre Guénette frappe instantanément une bonne passe de Rech et conclut un bon jeu de puissance (2-1 à 10’48). Voilà les pendules remises à l’heure, mais un nouveau cadeau remet le pied angevin à l’étrier. Gabriel Girard est fébrile lorsque, de sa mitaine, il tente maladroitement de recouvrir le puck venu d’un jeu de Gaborit de derrière la cage. Skinnars dans le slot est heureux de profiter aisément de la bévue du jeune gardien et équilibre la marque (2-2 à 12’05). Ensuite, les joueurs de Rodolphe Garnier dominent encore mais ils sont moins incisifs jusqu’à la fin du tiers où Desrosiers bute de près sur un très solide Hardy (18’56).

La deuxième période ne sera pas de la même veine. Le contingent d’Alex Stein revient sur la glace avec beaucoup plus d’agressivité. Les noirs sont asphyxiés. En moins de trois minutes, Angers prend les devants. Henderson sans opposition reprend la rondelle qui traine dans la zone du gardien (2-3 à 22’41). Les coéquipiers de Jonathan Bellemare maintiennent leur dispositif et leurs dispositions. Gabriel Girard doit intervenir avec à propos de la botte sur un lancer de Walls (24’32).

La défensive des locaux est débordée. Andrej Tavzelj doit commettre une faute, utile, sur Crowder. Sur le power-play qui suit, malgré un premier barrage de Vas, de loin Manavian trouve le haut des filets normand (2-4 à 30’09). Avec orgueil, Rouen va réagir et réduire le score par Anthony Rech qui proche du slot saute sur le caoutchouc et parvient à le riper derrière Hardy (3-4 à 32’56).

2013-09-10-Rouen-Angers2Au courage mais sans trop d’inspiration, les Dragons vont de nouveau inquiéter leurs visiteurs. Florian Hardy sort alors le grand jeu pour maintenir l’ASGA en tête. Les palets de Goncalves, servit en retrait par Benoit (34’14), comme celui d’Andrej Tavzelj monté à bon escient dans l’enclave, bien trouvé par Desrosiers (37’38), seront gelés avec brio par le portier adverse. En fin de période, les joueurs des bords de Seine sont brouillons en supériorités. Au point que Rech se démène comme un beau diable pour colmater une erreur de relance qui créera un revirement angevin à deux-contre-un (36’14). Sur un de leurs deux avantages numériques, ils parviennent tout de même, par l’intermédiaire de Yannick Riendeau, à faire briller Hardy de la botte (39’33). Le cerbère préserve là, l’avance angevine avant la seconde pose.

Rouen revient sur sa banquise avec les mêmes intensions courageuses qu’au second tiers. Cela suffit à très court terme. Miloslav Guren se sacrifie sur un lancer d’Angers (40’36). Jonathan Janil slappe fort sur (le casque d’?) Hardy. Loïc Lampérier exploite le rebond laissé libre et égalise de près (4-4 à 42’07). Mais sans méthode ni rigueur, les Normands n’iront pas loin. Moins d’une minute plus tard, patatras, Jonathan Bellemare trompe un Girard impuissant en déviant un tir de Lévèque qui redonne l’avantage aux Angevins (4-5 à 43’20). Le RHE76 va devoir de nouveau prendre des risques offensifs Mais Gary Lévèque est remarquable (43’49) et Bellemare se meurtrit d’un envoi rouennais (44’14). Les Dragons s’essoufflent. Ils sont approximatifs sur une occasion (44’15).

2013-09-10-Rouen-Angers4

Alors, les Ducs reprennent le contrôle du jeu, aidés par Éric Fortier qui intercepte la rondelle (46’42). Quand Florian Hardy excelle sur une contre-attaque surnuméraire des patineurs locaux, où Riendeau est, peut-être (un poil) trop altruiste et Guénette, surpris par la générosité de son ailier droit, ne peut crucifier un incroyable Hardy aux déplacements ultra-rapides, fermant deux cages ouvertes successives pour endiguer la dernière chance rouennaise, on se dit que les carottes étaient cuites (49’09).

Ensuite, les Rouennais seront incapables de mettre à profit deux jeux de puissance, ni seulement d’inquiéter Florian Hardy, à cause, aussi, d’un Mrena qui fera don de sa personne (51’01) et d’un Fortier qui continuera ses interceptions (51’51). Les tenants du titre de Méribel boiront le calice jusqu‘à la lie. Amorphe, l’arrière-garde noire laisse traîner Tim Crowder devant la cage et abandonne Girard à son triste sort (4-6 à 54’46). Moins de deux minutes plus tard, le gardien franco-québécois (masqué ?) laissera un palet, d’Éric Fortier non surveillé dans l’enclave, passer sous sa jambière (4-7 à 56’41). Ce sera la fin du calvaire pour le malchanceux Gabriel Girard.

Ce dernier, auteur de vingt-trois arrêts, n’aura malheureusement pas réussi ses débuts sur l’île Lacroix. Nous mettrons cela sur le dos de l’émotion d’un premier match ou l’envie de trop bien faire. Ses coéquipiers ne l’ont pas aidé en abandonnant l’enclave aux Angevins qui s’y sont promenés comme dans un parc d’enfants. C’est ce qui peut expliquer l’avalanche de buts concédés ce soir.

2013-09-10-Rouen-Angers5Les lignes rouennaises, bouleversées par l’absence de leur capitaine Thinel et malgré de l’envie, ont manqué de rouages et d’automatismes à l’offensive, ainsi que de construction dans les attaques à cinq durant les quarante dernières minutes. Mais ils ont surtout failli d’organisation d’équipe en défense. Malgré tout, les attaquants ont marqué quatre buts à une défensive parfois renforcée par Antonin Manavian qui joua le plus souvent ailier. Certains comme Miloslav Guren ont surnagé donnant de l’air aux Normands. La quatrième ligne à son niveau (Goncalves-Benoit-Thillet), et à laquelle on associera Léo Guillemain, n’aura pas démérité non plus. Mais l’ambition du RHE ne peut se satisfaire "que" d’un bon rendement de cette dernière.

Sur les largesses normandes, les attaquants très réalistes d’Angers ont su faire fructifier leurs occasions. D’abord très chanceux au premier tiers, plus agressifs après les vingt minutes initiales, les Ducs ont su définitivement perturber les Dragons. Hardy a fait des arrêts qui ont compté. Plus promps aux sacrifices et plus organisés derrière, les Angevins ont mérité leur victoire. Bellemare et Fortier ont été quasi-parfaits à l’exception de leurs pénalités. Isherwood et Lévèque les ont bien appuyés offensivement et n’ont pas grand-chose à se reprocher défensivement. Börjesson et Custosse ont joué juste.

Joueurs étoiles du match : *** Jonathan Bellemare (Angers) ; ** Johan Skinnars (Angers) ; * Antonin Manavian (Angers).

Distinction au choix (de l’auteur) ou coup de cœur : Miloslav Guren (Rouen) et Mark Isherwood (Angers).

 

Rouen - Angers 4-7 (2-2, 1-2, 1-3)

Mardi 11 septembre 2013 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 2200 spectateurs.

Arbitrage de Nicolas Barbez assisté de Pierre Dehaen et Matthieu Loos.

Pénalités : Rouen 16’ (4'+10’, 2’, 0’) ; Angers 10’ (2’, 4’, 4’)

Tirs : Rouen 41 (12, 18, 11) ; Angers 30 (9, 14, 7)

Supériorités : Rouen 1/5, Angers 1/3

Chances : Rouen 8 (3, 3, 2) ; Angers 1 (0, 1, 0)

Évolution du score :

0-1 à 00’28 Bellemare assisté de Lévèque

1-1 à 08’06 Riendeau assisté de Guren

2-1 à 10’48 Guénette assisté de Rech et Desrosiers (sup.num.)

2-2 à 12’05 Skinnars assisté de Gaborit

2-3 à 22’41 Henderson assisté de Manavian et Albert

2-4 à 30’09 Manavian assisté de Walls et Skinnars (sup.num.)

3-4 à 32’56 Rech assisté de Vas

4-4 à 42’07 Lampérier assisté de Janil

4-5 à 43’20 Bellemare assisté de Lévèque

4-6 à 54’46 Crowder assisté de Fortier et Bellemare

4-7 à 56’41 Fortier assisté de Crowder et Bellemare

 

Rouen

Gardien : Gabriel Girard (23 arrêts)

Arrières : Léo Guillemain – Miloslav Guren (A) ; Lauri Lahesalu – Jonathan Janil ; Raphael Faure – Andrej Tavzelj (A).

Attaquants : Julien Desrosiers – François-Pierre Guénette (C) – Yannick Riendeau ; Romain Gutierrez – Loïc Lampérier – Juraj Stefanka ; Anthony Rech – Janos Vas – Johan Saint-André [ou Riendeau] ; Anthony Goncalves – Loup Benoit – Dimitri Thillet.

Remplaçants : Fabrice Lhenry (G) et Aurélien Dorey. Absents : Stanislav Hudec (blessure) et Marc-André Thinel (convenance personnelle).

Angers

Gardien : Florian Hardy (37 arrêts)

Arrières : Gary Lévèque - Mark Isherwood ; Andrej Mrena – Fredrik Börjesson ; Cédric Custosse – Michael Busto (A).

Attaquants : Jonathan Bellemare (C) – Éric Fortier – Tim Crowder ; Johan Skinnars – Braden Walls – Robin Gaborit ; Julien Albert – Brian Henderson – Antonin Manavian.

Remplaçants : Alexis Neau (G), Florent Aubé, Paul Bahain. Alexis Crosnier, Léonard Nalliod-Izacard et Alexandre Monnier.