Villard-de-Lans - Grenoble (Ligue Magnus, 1re journée)

Grenoble a du répondant

2013-09-14-Villard-Grenoble1On ne pouvait rêver meilleure affiche pour lancer la saison 2013/14 de la ligue Magnus avec un chaud derby isérois. De quoi rentrer tout de suite dans le vif du sujet entre deux équipes qui voudront marquer leur territoire et affirmer leurs ambitions qu'on dit revues à la hausse. La semaine dernière, les deux voisins se sont offert une petite répétition générale sur le plateau : chaque équipe a eu sa période de domination jusqu'à un score de parité (3-3) à dix minutes de la fin. Une panne dans le système de refroidissement de la patinoire a mis fin prématurément aux débats. Grenoble l'a emporté symboliquement au cours de la séance de tirs au but improvisée pour clore la rencontre. La réparation a eu lieu dans la semaine et cette fois la rencontre devrait pouvoir aller jusqu'à son terme.

Les deux équipes ont connu des fortunes diverses en coupe de la ligue : Grenoble s'est imposé mardi face à Gap (3-1) tandis que Villard s'inclinait mercredi à Briançon (4-2). Pas de quoi entamer la confiance des Ours qui retrouvent leur coach derrière le banc. Rich Metro a en effet purgé mercredi sa suspension d'un match consécutive à son emportement lors du dernier match des play-offs face à Morzine. À cette occasion, Villard avait écopé d'un match à huis clos avec sursis et d'une amende de 1500 euros. La mauvaise nouvelle de la semaine en revanche, c'est l'absence de Daniel Näslund, touché à Briançon et qui souffre d'une contusion à l'épaule et d'une déchirure au pectoral.

Du côté de Grenoble, on a le sourire après l'annonce de la signature de l'international Yorick Treille qui vient remplacer avantageusement Miguel Pereira, parti au mois d'août. L'aîné des frères Treille dispute ce soir son premier match senior officiel sous les couleurs de son club formateur. Luc Tardif Jr manque toujours à l'appel.

2013-09-14-Villard-Grenoble2Les Brûleurs de Loups avaient manqué leur entame de match la semaine dernière, raison de plus pour cette fois prendre les Ours à la gorge d'entrée. Grenoble montre ses intentions en faisant le jeu. Mais Villard est à l'affût du moindre contre et il s'en faut de peu pour qu'Abramov ne vienne surprendre Raibon mais le palet s'envole au-dessus de la cage. Le portier grenoblois doit intervenir face à Couture : après ces deux occasions villardiennes coup sur coup, le derby est cette fois vraiment lancé. Après dix minutes jouées à cinq contre cinq, les premières pénalités sont sifflées. Crt Snoj est le premier à partir en prison mais Grenoble ne profite pas de cette supériorité numérique. Snoj de retour sur la glace, c'est au tour de Villard d'avoir sa chance lorsque Petit est pénalisé. Le power-play des Ours est bien plus efficace puis qu'il ne leur faut que dix secondes pour marquer : sur un face-off en zone offensive gagné par Eriksson, Jorgensen lance à la cage, Kralj dévie au passage et trompe Raibon (1-0, 12'13").

Les choses se compliquent alors pour Grenoble. En moins d'une minute, Selan puis Crossman se retrouvent en prison. À cinq contre trois, les Ours ont les clés pour faire le break dans la rencontre. La défense grenobloise fait le dos rond et résiste héroïquement en double infériorité numérique. L'orage passe et les Grenoblois bénéficient même à leur tour d'une supériorité numérique lorsque Simonneau part en prison. L'occasion est belle et cette fois ils ne la laissent pas passer : Charland décale Pierre-Luc Lessard dont le tir en lucarne transperce Jeff Lerg (1-1, 16'47"). Grenoble a bien réagi au but villardien avec cette belle résistance en infériorité numérique suivie d'une égalisation à cinq contre quatre. Et sur leur lancée, les Grenoblois pensent même prendre les devants lorsqu'un tir de Tartari à bout portant semble tromper Lerg : le palet glisse derrière le portier villardien et franchit la ligne de but avant d'être ressorti précipitamment, mais M.Bourreau n'accorde pas le but au grand dam des hommes de Jean-François Dufour. Ceux-ci essaient quand même de faire le forcing en supériorité numérique lors des deux dernières minutes du tiers... en vain.

2013-09-14-Villard-Grenoble3Avec ce score de parité au début de la seconde période, tout semble possible et chaque équipe essaie tour à tour de prendre l'ascendant au gré des supériorités numériques accordées par M.Bourreau. Villard s'y colle en premier pendant une pénalité de Felix Petit. Puis Grenoble lorsque Mike Leone part à son tour en prison. Mais à la mi-match, le score est toujours inchangé et la rencontre toujours aussi indécise.

Les contacts deviennent de plus en plus virils et rappellent qu'il s'agit bel et bien d'un derby. Et cette année, les Ours ont du répondant dans le domaine physique avec Chris Zarb qui a remplacé Armando Scarlato dans le rôle de l'agitateur maison. Quelques explications tendues viennent agrémenter les arrêts des gardiens, histoire de mettre la pression sur l'adversaire. Julien Baylacq s'enflamme un peu trop et se retrouve sanctionné pour une charge limite sur Zarb justement. L'ex-capitaine grenoblois n'aura pas vécu une très bonne soirée avec un temps de glace très réduit et cette pénalité mal venue. D'autant plus que Yorick Treille lui a pris sa place sur le deuxième trio de power-play aux côtés de Le Blond et Tartari.

2013-09-14-Villard-Grenoble4Une deuxième ligne d'unité spéciale qui fait la différence lorsque Zarb est pénalisé pour un coude un peu haut (ce qui vu sa taille n'est guère surprenant...) : Le Blond tire à la cage, Lerg repousse mais Treille en embuscade devant la cage reprend le palet au rebond et marque son premier but en Ligue Magnus pour son premier match (1-2, 36'06") ! Le timing est parfait pour Grenoble qui prend les devants à quelques minutes de la fin du tiers. Mais Crossman est poussé à la faute dans sa zone défensive et Villard pousse pour égaliser dans les ultimes secondes du tiers... En vain, les Brûleurs rentrent au vestiaire avec leur précieux avantage.

Un avantage qu'ils pensent être décisif, mais ils vont vite déchanter en début de troisième période. Une pénalité du fougueux Crt Snoj leur donne l'opportunité de creuser l'écart. Mais visiblement encore la tête au vestiaire, les Grenoblois n'arrivent pas à s'installer en zone offensive. Une passivité étrange qui est vite sanctionnée : de retour sur la glace, Crt Snoj transperce la défense grenobloise et centre pour Norbert Abramov qui marque du revers comme à la parade (2-2, 44'54"). Sonnés, les hommes de Jean-François Dufour ont à peine le temps de réaliser ce qui leur arrive que Kralj laisse en retrait à Couture à la ligne bleue qui reprend sans contrôle et expédie le palet d'un tir millimétré au ras du poteau de Raibon qui s'incline pour la deuxième fois en onze secondes (3-2, 45'05").

2013-09-14-Villard-Grenoble5La patinoire André Ravix exulte et ne s'attendait sans doute pas à un retournement de situation aussi soudain. Poussés par leur public, les Ours semblent lancés vers la victoire mais une fois encore Grenoble va montrer une grosse capacité de réaction au bon moment. Et c'est Baptiste Amar, excellent ce soir et galvanisé par son statut de capitaine retrouvé, qui montre l'exemple : sur une contre-attaque rondement menée, Amar trouve la lucarne de Lerg sur un tir précis (3-3, 46'56").

Tout est à refaire, donc, et à dix minutes de la fin, bien malin qui peut dire qui va s'imposer. Une pénalité de Gervais semble être le coup de pouce dont Villard a besoin mais le boxplay grenoblois repousse les assauts des Ours. La tension monte au fil des minutes et la défense villardienne montre un premier signe de faiblesse sur un 2 contre 1 entre Lafrance et Charland mais ce dernier voit son tir parfaitement bloqué par Lerg. Bis repetita quelques minutes plus tard, avec cette fois Charland dans le rôle du passeur qui temporise et adresse une passe dans le tempo à Félix Petit qui conclut avec brio ce 2 contre 1 d'école (3-4, 54'52"). Cette fois, l'avantage semble décisif pour Grenoble, même si Rich Metro va tout tenter jusqu'au bout en demandant un temps mort puis en sortant Jeff Lerg à 1'30''de la fin de la rencontre. Les Ours poussent mais ne trouvent pas le cadre et Tartari finit par marquer dans la cage vide à quatre secondes de la sirène (3-5, 59'56").

2013-09-14-Villard-Grenoble6Des buts, de l'intensité, du suspense : il y avait tous les ingrédients pour faire de ce derby une réussite. Il a fallu attendre longtemps avant de savoir de quel côté la rencontre allait basculer. Dominateur dans l'ensemble, Grenoble s'est mis sérieusement en danger en encaissant ces deux buts coup sur coup au début de la troisième période. Une saute de concentration qui aurait pu s'avérer fatale. Mais cette équipe grenobloise a du répondant. Comme lors du premier tiers-temps, l'égalisation est venue rapidement. Et finalement les Brûleurs s'en sortent avec une victoire pour leur premier match d'une saison qu'on dit prometteuse.

On attendait la prestation de la première ligne canadienne et on n'a pas été déçu : un but de Lessard et un très beau but vainqueur marqué par le duo Charland-Petit. Mais ce soir, ce sont les débuts de Yorick Treille qui retenaient toute l'attention. Des débuts réussis puisqu'il a marqué. Sa ligne avec Mitja Sivic et le virevoltant Jordann Perret, intenable ce soir, promet beaucoup et apporte des solutions supplémentaires en attaque. Tout comme celle de Le Blond et Tartari (associés à Bedin), toujours aussi présente. Les jeunes (Perret, Delemps, Bedin) ont encore marqué des points ce soir. Il faudra compter avec eux cette saison ! Grenoble peut préparer sereinement le déplacement mardi à Gap et la réception d'Épinal pour la deuxième journée vendredi.

Il s'en est fallu de peu pour que les Ours remportent leur premier succès de la saison. Malgré la défaite, cette équipe de Villard a donné du fil à retordre à un des favoris de la Ligue Magnus et devrait pouvoir en inquiéter encore beaucoup d'autres. C'est sur le plan physique que les Ours ont fait le plus de progrès. Avec Chris Zarb, Andreas Lindström et Robin Drogue, tous à plus d'1,90m, l'arrière-garde villardienne est très intimidante. Finis, les gabarits légers et l'équipe basée essentiellement sur la vitesse de patinage. Désormais les Ours ont les arguments pour répondre présent physiquement et ce sont parfois même eux qui imposent le défi. En attaque, la première ligne est toujours présente avec deux buts signés Couture et Kralj. Mais la nouveauté, c'est que la deuxième ligne contribue aussi à l'offensive avec le surprenant Crt Snoj, joueur intense et rapide, ainsi que le jeune Norbert Abramov qui tire pleinement à profit du temps de glace qui lui est offert en montrant déjà une belle assurance. Il en faudra la semaine prochaine car les Ours continuent leur début de saison infernal avec la réception de Briançon en coupe de la ligue et un déplacement délicat à Angers en Ligue Magnus.

Désignés meilleurs joueurs du match : Matic Kralj (Villard-de-Lans) et Yorick Treille (Grenoble)

(Photos Philippe Crouzet - www.ipernity.com/doc/182273/album)

Commentaires d'après-match (d'après Le Dauphiné Libéré) :

Rich Metro (entraîneur de Villard-de-Lans) : « Nous avons fait un bon match mais face à l'efficacité de Grenoble, il ne faut pas faire d'erreur. »

Jean-François Dufour (entraîneur de Grenoble) : « Les gars ont su se ressaisir après ces deux buts encaissés coup sur coup. On a fait des erreurs mais on a montré du caractère. »

Yorick Treille (attaquant de Grenoble) : « Je suis vraiment satisfait de mon premier match. Il y avait beaucoup d'intensité, c'était un vrai derby. Cela fait quand même longtemps que je n'ai pas joué et il faut que je travaille pour retrouver le rythme des matchs et atteindre un bon niveau de forme. »

 

Villard-de-Lans - Grenoble 3-5 (1-1, 0-1, 2-2)

Samedi 14 septembre 2013 à 20h30 à la patinoire André Ravix de Villard-de-Lans. 1150 spectateurs.
Arbitrage d'Alexandre Bourreau assisté de David Courgeon et Gwilherm Margry
Pénalités : Villard-de-Lans 12' (6', 4', 2'), Grenoble 14' (6', 6', 2')
Tirs cadrés : Villard-de-Lans 21 (8, 5, 8), Grenoble 34 (8, 14, 12)

Évolution du score :

1-0 à 12'13" : Kralj assisté de Jorgensen et Eriksson (sup. num.)
1-1 à 16'47" : Lessard assisté de Charland et Sivic (sup. num.)
1-2 à 36'06" : Treille assisté de Le Blond et Tartari (sup. num.)
2-2 à 44'54" : Abramov assisté de Snoj
3-2 à 45'05" : Couture assisté de Kralj et Eriksson
3-3 à 46'56" : Amar assisté de Le Blond et Tartari
3-4 à 54'52" : Petit assisté de Charland et Delemps
3-5 à 59'56" : Tartari (cage vide)

Villard-de-Lans

Gardien : Jeff Lerg (sorti de 58'28'' à 59'56'')

Défenseurs : James Jorgensen – Nicolas Favarin (A) ; Pierre-Antoine Simonneau (C) (2') – Chris Zarb (4') ; Robin Drogue – Andreas Lindström ; Udo Marie.

Attaquants : Vincent Couture (A) – Jens Eriksson – Matic Kralj ; Crt Snoj (4') – Mike Leone (2') – Norbert Abramov ; Kévyn Richard – Quentin Jacquier (puis Kenny Martin) – Bastien Sangiorgio.

Remplaçants : Anthony Koren (G), Bastien Lardière, Pierre Sanchez, William Pras. Absent : Daniel Näslund (épaule/pectoral).

Grenoble

Gardien : Sébastien Raibon

Défenseurs : Pierre-Luc Lessard – Stéphane Gervais (2') ; Baptiste Amar (C) – Jason Crossman (4') ; Nicolas Antonoff – Maks Selan (2').

Attaquants : Francis Charland – Felix Petit (4') – Toby Lafrance (A) ; Joris Bedin – Christophe Tartari – Mathieu Le Blond ; Mitja Sivic – Jordann Perret – Yorick Treille ; Sébastien Delemps – Julien Baylacq (A) (2') – César Joffre.

Remplaçants : Antoine Bonvalot (G), Mathieu Pons. Absents : Kévin Martenon (entorse cheville), Luc Tardif Jr (inflammation).