Grenoble - Épinal (Ligue Magnus, 2e journée)

Grenoble en manque d’efficacité

2013-09-20-Grenoble-Epinal3Après leur entame réussie du côté de Villard-de-Lans samedi dernier (5-3), les Brûleurs de Loups ont remporté mardi à Gap leur deuxième victoire consécutive en coupe de la ligue face aux Rapaces. Une victoire laborieuse car acquise en prolongation (6-5) mais importante en vue de la qualification pour les quarts-de-finale. Place désormais à la Ligue Magnus avec la réception des Dauphins d’Épinal, défaits lors de la première journée par Dijon (4-5) mais qui se sont repris mardi en coupe de la ligue face à Mulhouse (5-1).

Grenoble récupère pour ce premier match de championnat à domicile le capitaine Baptiste Amar, ménagé mardi à Gap, mais doit toujours déplorer l’absence de Francis Charland, touché à la cheville samedi dernier en fin de match à Villard-de-Lans et déjà absent à Gap. Du côté d’Épinal, Steven Cacciotti, ménagé mardi pour des douleurs aux cervicales, fait son retour ce soir. En revanche, Peter Slovák, blessé au coude, est absent ce qui conduit Yoann Chauvière à retrouver la défense spinalienne. À noter que Stéphane Gervais, passé à Grenoble, retrouve ses ex-coéquipiers pour la première fois cette saison.

Après la traditionnelle présentation des joueurs grenoblois au public et aux sponsors, le coup d’envoi peut enfin avoir lieu. L’absence de Charland a conduit Jean-François Dufour à réorganiser ses blocs, et la première ligne canadienne est donc cette fois complètement éclatée. À l’inverse, Épinal débute avec un premier bloc 100% canadien. Après une grosse pression grenobloise en début de match, Joris Bedin fait trébucher un défenseur spinalien derrière la cage d’Hočevar. Une faute en zone offensive qui permet à Épinal de revenir dans la zone grenobloise et à Jan Plch de tester Raibon pour la première fois. Un lancer de Meilleur passe tout près du poteau, mais Grenoble s’en sort finalement sans trop de problème. De retour à cinq contre cinq, les Brûleurs de Loups reprennent leur domination et Amar teste Hočevar d’un bon lancer que le portier spinalien capte sans laisser de rebond. En manque d’automatismes, les lignes d’attaque grenobloises gardent le plus souvent la possession du palet, mais n’arrivent pas à se procurer de situation de tir vraiment dangereuse. Une obstruction de Maxime Ouimet leur offre leur première supériorité numérique. Une supériorité vite écourtée par une faute de Matthieu Le Blond qui remet les deux équipes à quatre contre quatre.

2013-09-20-Grenoble-Epinal2Défensivement, Grenoble répond présent, mais en attaque l’absence de Francis Charland semble peser. Épinal a du mal à jouer durablement en zone offensive mais préfère procéder par contre-attaques. Et sur l’une d’entre elles, Benjamin Breault dévie le palet sur le poteau. S’ensuit une échauffourée qui coûte deux minutes de pénalité à Antonoff, coupable d’avoir voulu se faire justice lui-même. Les deux minutes d’infériorité numérique se passent tranquillement pour Grenoble qui repart à l’attaque à cinq contre cinq.

Un lancer de Félix Petit est repoussé en l’air par Hočevar, mais Šivic, présent à la retombée, pousse le palet vers la cage et Fabien Leroy le détourne involontairement du patin derrière la ligne (1-0, 16'59"). Dans la foulée, Amar remet le palet sur la cage d’Hočevar, ce dernier repousse mais est gêné par Jordann Perret. Toby Lafrance se saisit du rebond et marque dans la cage grande ouverte (2-0, 17'39"). En quarante secondes, Grenoble marque deux buts un peu chanceux, réalisés avant tout grâce à un gros trafic devant la cage, mais qui viennent au bon moment après une première période assez peu dangereuse des Brûleurs de Loups.  

Épinal commence bien le deuxième tiers avec une bonne présence dans la zone grenobloise mais Jan Plch est emporté par son élan et commet une faute derrière la cage de Sébastien Raibon. Grenoble évolue donc en supériorité numérique mais s’emmêle les patins à la ligne bleue : Kuralt récupère la rondelle et la glisse à Petrak qui se présente seul face à Raibon et loge le palet sous la barre (2-1, 21'49"). Surpris en infériorité numérique, les Brûleurs de Loups poussent pendant le reste du power-play pour rattraper leur erreur. Ils n’y parviennent pas, mais de retour à cinq contre cinq, ils lancent une contre-attaque foudroyante par Petit qui temporise et sert en retrait Mitja Šivic dont le lancer sans contrôle lui permet de trouver la lucarne d’Hočevar (3-1, 23'30"). Belle réaction de Grenoble qui reprend deux buts d’avance après cette contre-attaque parfaitement exécutée. Rassurés, les Brûleurs de Loups continuent de dominer les débats en créant du trafic devant la cage mais en peinant pour trouver des occasions franches.

2013-09-20-Grenoble-Epinal4Et sur un nouveau palet perdu en zone neutre par Grenoble, les Dauphins vont lancer une contre-attaque rapide : Petrak décale sur la gauche Anze Kuralt qui tire devant Baptiste Amar en angle opposé et trompe Sébastien Raibon, visiblement surpris par le tir (3-2, 30'36"). La réaction grenobloise est immédiate avec une grosse pression sur la cage spinalienne, Hočevar en perd même sa crosse et Breault est poussé à la faute par Mitja Šivic. En sortant Raibon, les Brûleurs de Loups parviennent même à tenir le palet à six contre cinq pendant de nombreuses secondes. Une longue séquence terminée par un tir de Gervais capté par Hočevar mais qui n’aura pas de suite car la supériorité numérique grenobloise est de nouveau interrompue par une pénalité de Le Blond… comme lors du premier tiers ! Malgré une petite frayeur pour Hočevar, qui reste au sol après un arrêt difficile, Épinal parvient à se montrer encore dangereux par Perna. Suite à un lancer de Baylacq, un arrêt compliqué d’Hočevar provoque quelques frictions autour de la cage et une pénalité de Breault. Grenoble termine le tiers en power-play mais sans grande réussite.

Grenoble aborde donc le troisième tiers en supériorité numérique pour encore quelques secondes, l’occasion de s’installer en zone offensive. Mais les hommes de Jean-François Dufour sont assez timides et les Vosgiens en profitent à l’image de Perna qui récupère un palet « oublié » par Jason Crossman, mais Raibon s’interpose. De l’autre côté de la glace, Tartari vole un palet en zone offensive et manque la finition en échouant sur Hočevar. Les Brûleurs de Loups poussent pour se mettre définitivement à l’abri et sont proches du quatrième but sur un bon décalage de Lafrance pour Gervais monté aux avant-postes, mais Hočevar détourne le palet au dernier moment.

2013-09-20-Grenoble-Epinal1Le jeu est ouvert avec des actions qui se succèdent d’une cage à l’autre. Finalement, Jordann Perret se fait faucher par Yannick Offret, ce qui donne une nouvelle supériorité numérique pour Grenoble. Encore dangereux sur un lancer en angle fermé de Gervais, les Grenoblois peinent à forcer le verrou spinalien bien en place devant Hočevar qui ne laisse pas beaucoup de rebonds. Une passe en retrait de Le Blond trouve Tartari idéalement placé devant la cage, mais la reprise n’est pas cadrée. De l’autre côté de la glace, les attaques spinaliennes sont sporadiques tant Grenoble a la mainmise sur la rondelle sans pour autant concrétiser…

Les dernières minutes sont tendues et les occasions s’accélèrent entre des lancers de Kuralt et Perna bien arrêtés par Raibon puis une tentative de Delemps bloquée par Hočevar. Grenoble maîtrise parfaitement le palet dans la zone spinalienne au cours des deux dernières minutes mais concède quand même une dernière occasion de Kuralt bien servi par Plch. Heureusement pour Grenoble, Raibon réalise un double arrêt décisif pour préserver la victoire de son équipe alors que Jan Plch réclamait un but marqué semble-t-il après le coup de sifflet de l'arbitre.

Épinal s’est bien accroché dans cette rencontre pourtant mal commencée pour eux après ces deux buts encaissés coup sur coup au premier tiers. Les Dauphins ont fait preuve de caractère, et comme face à Dijon, échouent à seulement un but. Hočevar a été très bon dans ce match, même si les deux palets relâchés au premier tiers ont coûté les deux premiers buts. Défensivement, Épinal a bien résisté en infériorité numérique et a souvent empêché Grenoble d’avoir des situations de tir très franches. À la peine pour poser le jeu, les meilleures occasions offensives sont venues de contre-attaques à l’image des deux buts de Petrak et Kuralt. Le bloc « slovaquo-slovène » a d’ailleurs été nettement plus en vue que le premier bloc canadien dans cette rencontre avec un très bon Kuralt, encore tout près de l’égalisation à quelques secondes du terme. Prochain rendez-vous samedi prochain avec la réception d’Angers, mais avant il y aura un déplacement à Strasbourg mardi en coupe de la ligue. Une nouvelle semaine compliquée s’annonce pour les Dauphins.

2013-09-20-Grenoble-Epinal5Les Brûleurs de Loups ont assuré le minimum ce soir, en gagnant d’un but sur leur glace sans pour autant convaincre. L’absence de Charland a semble-t-il bien perturbé l’alignement grenoblois qui s’est subitement trouvé sans solution offensive. Malgré une mainmise totale sur la possession du palet, les Grenoblois ont manqué d’imagination dans la finition des actions malgré un très bon Šivic, servi par un toujours excellent Petit. Insuffisant pour mettre à distance plus rapidement une équipe spinalienne accrocheuse, et du coup Grenoble s’est fait peur inutilement jusqu’à la dernière seconde.

Yorick Treille a eu une bonne activité, notamment dans la protection du palet, mais n’est semble-t-il pas encore au top physiquement, ce qui l’empêche de peser encore plus sur le jeu grenoblois. Quant à la défense, elle s’est fait surprendre à deux reprises sur les deux buts spinaliens, à chaque fois sur des pertes de palets en zone neutre (dont une fois alors que Grenoble évoluait en supériorité numérique !). Il faudra certainement plus d’efficacité la semaine prochaine pour ramener un succès de Briançon. En attendant, Grenoble effectue un début de saison parfait sur le plan comptable avec quatre victoires en quatre matchs dans les deux compétitions et peut retrouver sereinement le parfum du derby avec la venue des Ours mardi à Pôle Sud.

Désignés meilleurs joueurs du match : Mitja Šivic (Grenoble) et Andrej Hočevar (Épinal)

(Photos Philippe Crouzet - www.ipernity.com/doc/182273/album)

Commentaires d'après-match (d'après Le Dauphiné Libéré) :

Jean-François Dufour (entraîneur de Grenoble) : « On avait à cœur de faire un gros match après notre prestation mardi dernier contre Gap. »

Toby Lafrance (attaquant de Grenoble) : « Je bénéficie d’un bon travail de mes coéquipiers et j’ai simplement à mettre le palet au fond. Cela me fait d’autant plus plaisir d’avoir marqué qu’Épinal est mon premier club en France. Ils ne te rendent jamais la victoire facile. On va avoir une belle semaine avec d’abord le derby contre Villard-de-Lans et puis le déplacement à Briançon en Ligue Magnus. J’y ai passé une belle année. Mais je ne peux pas imaginer qu’ils aient baissé de niveau.»

Sébastien Raibon (attaquant de Grenoble) : « J’étais frustré à la fin du deuxième tiers d’avoir pris deux buts en si peu d’occasions. Il fallait rester concentré et j’ai essayé de tenir le score. Ce n’était pas un match évident. »

 

Grenoble - Épinal 3-2 (2-0, 1-2, 0-0)

Vendredi 20 septembre 2013 à 20h à la patinoire Pôle Sud de Grenoble. 2800 spectateurs.
Arbitrage de Bruno Colleoni assisté de David Courgeon et Guillaume Florentin
Pénalités : Grenoble 8' (6', 2', 0'), Épinal 10' (2', 6', 2')
Tirs cadrés : Grenoble 39 (12, 16, 11), Épinal 17 (6, 6, 5)

Évolution du score :

1-0 à 16'59" : Šivic assisté de Petit et Gervais
2-0 à 17'39" : Lafrance assisté de Perret et Amar
2-1 à 21'49" : Petrak assisté de Kuralt (inf. num.)
3-1 à 23'30" : Šivic assisté de Petit et Delemps
3-2 à 30'36" : Kuralt assisté de Petrak et Chauvière

 

Grenoble

Gardien : Sébastien Raibon.

Défenseurs : Baptiste Amar (C) – Maks Selan ; Nicolas Antonoff (2’) – Jason Crossman ; Pierre-Luc Lessard – Stéphane Gervais.

Attaquants : Jordann Perret – Toby Lafrance (A) – Yorick Treille ; Joris Bedin (2’) – Christophe Tartari – Mathieu Le Blond (4’) ; Mitja Šivic – Felix Petit – Sébastien Delemps ; Julien Baylacq (A) – César Joffre.

Remplaçants : Antoine Bonvalot (G), Mathieu Pons, Quentin Scolari. Absents : Francis Charland (blessure à la cheville), Kévin Martenon (entorse cheville), Luc Tardif Jr (inflammation genou).

Épinal

Gardien : Andrej Hočevar (sorti de 59'33" à 60'00").

Défenseurs : Maxime Ouimet (A) (2’) – Francis Meilleur ; Gašper Sušanj – Yoann Chauvière ; Martin Charpentier – Fabien Leroy.

Attaquants : Steven Cacciotti (C) – Benjamin Breault (4’) – Dominic Perna ; Anže Kuralt – Michal Petrák – Ján Plch (A) (2’) ; Anthony Rapenne – Pierre-Charles Hordelalay – Yannick Offret (2’) ; Maxime Martin – Victor Pivron.

Remplaçants : Pierre Mauffrey (G), Kévin Benchabane. Absents : Peter Slovák (blessé au coude), Romain Mauffrey (blessé).