Sacha Treille, le gamin qui fait de l'ombre aux vieilles gloires

La grande particularité de l'Extraliga tchèque cette saison, c'est que neuf clubs déclarent viser le titre ! Des ambitions aussi ouvertement affichées, c'est rare dans un championnat. En fait, le premier titre de champion de Plzen au printemps a ouvert des appétits. Beaucoup se disent "pourquoi pas moi ?"

Le Sparta Prague, qui a fait revenir de KHL le gardien Tomas Pöpperle et l'ancien capitaine de l'équipe nationale Tomas Rolinek, apparaît comme le favori, en compagnie de Trinec qui a su conserver son attaque de feu menée par le détenteur des records offensifs du championnat Martin Ruzicka. Mais après cinq journées, c'est son rival le Slavia qui s'est installé en tête grâce aux performances exceptionnelles - au-dessus de 97% d'arrêts - de son jeune gardien Dominik Furch, formé dans un troisième club de la capitale, le Kobra Prague.

TREILLE Sacha-120504-114En fait, on a plus vite fait de citer les cinq clubs qui n'ont pas déclaré viser le titre. Et dans ces cinq clubs, seul le "HK Mountfield" titre pour l'instant son épingle du jeu, à la troisième place alors qu'il n'a joué qu'un seul match dans son nouveau domicile de Hradec Králové. Mais malgré le déménagement-éclair - en deux jours - de la franchise à la mode américaine, il est important de signaler que le hockey à Ceské Budejovice n'est pas mort : une équipe a été remontée au niveau juste inférieur sous le nom du club historique de la ville, le Motor. Et il y avait 5000 spectateurs de moyenne lors des deux premières rencontres pour voir l'équipe des "fidèles" autour du capitaine Ales Kotalik. Plus que pour voir le Lev Prague en KHL...

Les quatre autres clubs "non-ambitieux" sont dans les dernières places. Sortis de la poule de relégation l'an passé, Chomutov et Liberec savaient que le redressement serait un processus lent, et peuvent légitimement envisager une place en pré-playoffs. Karlovy Vary, en revanche, s'attendait à souffrir : le club de la ville thermale a fait une cure... d'économies et doit intégrer beaucoup de nouveaux joueurs. Il est dernier.

Avec seulement deux victoires aux tirs au but en cinq rencontres, Kladno est pour sa part avant-dernier. Après avoir vécu un rêve pendant le lock-out NHL en début de saison dernière (la ligne formée au club Zidlicky-Kaberle/Tlusty-Plekanec-Jagr), il a réussi à attirer pour de bon un élément de ce cinq majeur, le défenseur de NHL Tomas Kaberle. Il a aussi fait revenir le vétéran Petr Tenkrat (36 ans) en lui offrant un contrat long de trois saisons. Après tout, les joueurs durent à Kladno, puisque le capitaine Pavel Patera répond toujours présent à 42 ans. Pour l'instant, les "vieux" peinent à démarrer : Patera, Tenkrat et Kaberle sont à -4, pendant que Sacha Treille - un "gamin" de 25 ans au milieu de ces anciens - affiche +5...

L'international français réussit en effet un retour remarqué dans son premier club tchèque (Kladno) après deux saisons tourmentées au Sparta Prague. Sacha Treille a obtenu 4 buts et 2 assistances lors des trois premières journées, et a trôné en tête du classement des marqueurs, où il a été rejoint par trois autres joueurs, mais pas encore dépassé.