Grenoble - Villard-de-Lans (Coupe de la ligue, poule C, 3e journée)

Comme à l'entraînement...

2013-09-24-Grenoble-Villard2Les Ours et les Brûleurs de Loups se retrouvent pour le deuxième épisode du derby isérois, cette fois dans le cadre de la coupe de la ligue. Lors de la première journée de la ligue Magnus, les deux équipes s'étaient séparées sur une victoire grenobloise 5-3 à André-Ravix à l'issue d'un match extrêmement disputé. Depuis, Grenoble a accumulé les victoires (quatre toutes compétitions confondues) et Villard-de-Lans... les défaites (quatre également). Mais à leur décharge, les Ours ont connu un début de saison dantesque en affrontant deux fois Briançon, une fois Grenoble donc et une fois Angers samedi dernier. Et ce dernier match donne de l'espoir aux hommes de Rich Metro qui ont poussé les Angevins aux tirs au but après une prestation très solide. Un premier point marqué en Ligue Magnus qui vaut presque une victoire. De quoi aborder ce derby avec optimisme, car Villard a encore toutes ses chances pour se qualifier avant d'affronter Grenoble puis Gap à deux reprises.

Les Grenoblois pour leur part ont été à la peine samedi face à Épinal. Largement dominateurs dans le jeu, ils ont eu du mal à concrétiser leurs actions, se faisant peur jusqu'à la toute fin de la rencontre. Un avertissement sans frais alors qu'ils tentent la passe de trois en coupe de la ligue. Une victoire les approcherait un peu plus d'une qualification en quarts-de-finale. Pour cette rencontre, les Brûleurs de Loups doivent toujours déplorer les absences de Francis Charland et Luc Tardif. À Villard, Daniel Näslund et Quentin Jacquier manquent encore à l'appel. Le capitaine Pierre-Antoine Simonneau, touché aux adducteurs, a dû également déclarer forfait.

2013-09-24-Grenoble-Villard1Alors que l'on s'attend à une rencontre engagée et disputée dès l'entame, ce sont surtout les locaux qui imposent leur rythme. Un très beau mouvement collectif à quatre contre deux prend de vitesse la défense villardienne pas encore rentrée dans le match : Antonoff trouve Joris Bedin qui ouvre le score assez facilement (1-0, 02'28"). Les Ours n'y sont pas vraiment. Ils semblent assez lents dans leurs déplacements et montrent bien moins d'engagement physique que lors de la rencontre sur le plateau.

Kévyn Richard commet une faute inutile en zone offensive. Il sera bientôt imité par Mike Leone, pénalisé pour avoir accroché Tartari. Gervais place un bon lancer, mais Grenoble rate l'occasion de marquer à cinq contre trois. Leone, de retour sur la glace, repart en prison pour une faute en zone offensive. En à peine huit minutes, les Villardiens ont déjà été sanctionnés à trois reprises, à chaque fois des fautes évitables. Les Ours semblent quand même tirés d'affaire sur une contre de Kralj qui provoque la faute de Gervais alors qu'il allait se présenter devant Raibon. Mais paradoxalement, c'est à quatre contre quatre que les Brûleurs de Loups marquent : Crossman derrière le but centre pour Felix Petit dont la reprise astucieuse lobe Jeff Lerg (2-0, 08'52").

Les Villardiens sont empruntés dans ce premier tiers et se font surprendre bêtement à l'image de Jorgensen, poussé à la faute par Delemps alors que celui-ci était seul dans la bande face à quatre Villardiens. Un bel effort du junior grenoblois, récompensé quelques secondes plus tard en supériorité numérique lorsque Baptiste Amar vient conclure face à la cage un très beau jeu à trois avec Treille et Gervais (3-0, 11'31"). Le score est déjà lourd pour les Ours qui ne réagissent que par quelques tentatives de Kralj, toutes arrêtés par Raibon.

Devant l'apathie villardienne, les Brûleurs de Loups en remettent une couche. Joris Bedin, intenable ce soir, déboule sur l'aile gauche, centre pour Matthieu Le Blond qui reprend sans contrôle... et le palet glisse tout doucement derrière la ligne de but au grand dam de l'infortuné Jeff Lerg (4-0, 13'58"). 2013-09-24-Grenoble-Villard4On peut d'ailleurs se poser la question de l'opportunité de titulariser le portier américain ce soir, lui qui a reçu neuf points de suture suite à un choc à la tête reçu contre Angers et qui jouait ce soir avec un bandeau autour de la tête.

Toute la frustration villardienne ce soir est symbolisée par Jens Eriksson qui prend dix minutes de méconduite en contestant le but de Le Blond. Après le premier tiers, la rencontre semble déjà pliée tant Villard parait hors du coup.

Et l'impression ne fait que se confirmer en deuxième période. Car si Raibon doit s'interposer d'entrée sur un tir de Leone, c'est bien Grenoble qui continuer à pousser. Jean-François Dufour commence déjà à faire tourner son effectif en lançant sur la glace ses défenseurs juniors, Quentin Scolari et Mathieu Pons. Le rendement grenoblois ne baisse pas pour autant. Christophe Tartari, adresse une passe en retrait « caviar » à Joris Bedin qui convertit l'offrande seul face à la cage au milieu d'une défense villardienne sans réaction (5-0, 23'35"). Le temps pour Raibon de bloquer un palet de Richard et l'attaque grenobloise continue son festival offensif. Sivic déborde sur l'aile gauche et centre au cordeau pour le jeune Sébastien Delemps qui participe lui aussi à la fête (6-0, 28'42").

Cette fois, Rich Métro se décide à demander un temps mort pour essayer de stopper l'hémorragie. Il met également fin au calvaire de Jeff Lerg, très mécontent de revenir au banc après avoir encaissé six buts en une petite moitié de match. Anthony Koren prend le relais, ce qui décide Jean-François Dufour à lancer lui aussi son gardien remplaçant, Antoine Bonvalot, à la mi-match. Mais le jeune portier grenoblois n'aura pas autant de travail qu'avec l'équipe de France U20 pour ses débuts à Pôle Sud devant son public. Car le plus clair de l'action continue de se passer de l'autre côté de la patinoire.


Sur une nouvelle supériorité numérique grenobloise concédée par Jens Eriksson, Grenoble déroule. Cette fois c'est Yorick Treille qui d'une passe lumineuse trouve Tartari devant le but, lequel n'a plus qu'à pousser le palet dans la cage grande ouverte (7-0, 31'30"). 2013-09-24-Grenoble-Villard3L'addition commence à être salée pour une équipe de Villard de moins en moins concernée, mais elle continue de s'alourdir. Yorick Treille se trouve cette fois à la conclusion d'une belle passe transversale de Toby Lafrance (8-0, 33'33"). Rich Metro a compris depuis longtemps que ce match n'était pas pour Villard. Il fait tourner abondamment sa quatrième ligne avec les anciens juniors grenoblois Bastien Lardière et William Pras. Un but sera même refusé à Lafrance car marqué avec le patin. Les Ours finiront par sauver l'honneur en fin de tiers sur une supériorité numérique : Jorgensen fixe Raibon et sert Eriksson sur la droite dont la reprise en lucarne fait mouche (8-1, 38'23"). Un but même pas célébré par les Villardiens. De toute façon, ils n'en auraient pas eu le temps car vingt secondes plus tard, Sivic en rajoute une couche en exploitant d'un palet en lucarne une passe caviar de Felix Petit qui distribue le jeu derrière le but (9-1, 38'44").

Les hommes de Rich Metro auraient sans doute aimé monter dans le bus sans disputer le troisième tiers-temps tant cette rencontre est un calvaire pour eux. Jens Eriksson est de nouveau pénalisé pour une faute en zone offensive. Tartari aurait pu marquer le dixième but en supériorité numérique sur un palet relâché par Koren, mais l'arbitre avait sifflé avant. Finalement, c'est à Maks Selan que revient cet « honneur » quelques secondes plus tard. 

2013-09-24-Grenoble-Villard5Le défenseur slovène n'a plus qu'à pousser au fond une passe derrière le but de Joris Bedin (10-1, 43'56"). La défense villardienne était une nouvelle fois aux abonnés absents. Felix Petit sera pénalisé à son tour, mais même en power-play, les Ours n'y sont plus. De retour sur la glace, Felix Petit fait rugir Pôle Sud de plaisir par son maniement exceptionnel de la crosse qui lui permet de passer en revue plusieurs Villardiens sans perdre le palet. Mais Dufour va surtout économiser ses joueurs majeurs dans ce troisième tiers sans grand intérêt en vue du sommet à Briançon samedi : Julien Baylacq et César Joffre, peu en vue depuis le début de saison, auront eu ainsi abondance de temps de glace ce soir. Tout comme Scolari et Pons qui se relaient en défense aux côtés de Gervais ou Amar... Norbert Abramov réduira finalement l'écart pour Villard en supériorité numérique d'un joli tir en lucarne après avoir fixé Bonvalot (10-2, 54'16").

Villard n'y était pas du tout ce soir ce qui peut paraître surprenant après le derby très accroché de la première journée et surtout la grosse performance des Ours en Anjou samedi. Alors, fatigue physique et mentale suite aux soixante-dix minutes disputées contre les Ducs et au long déplacement qui accompagnait ce match ? 2013-09-24-Grenoble-Villard6Ou bien décompression due au changement de compétition en attendant un autre gros match de Ligue Magnus face à Amiens samedi ? Difficile de savoir ce qui s'est passé dans la tête des Ours ce soir. Toujours est-il qu'ils n'ont absolument pas répondu présents au niveau de l'engagement attendu pour un derby. Compte tenu de sa blessure, Jeff Lerg aurait même pu être économisé, ce qui lui aurait permis de se reposer avant de retrouver les Gothiques. Après ce naufrage collectif, Rich Metro devra trouver les mots pour remotiver ses joueurs qui ont pris une grosse claque ce soir, abandonnant toute ambition dans cette compétition. La venue d'Amiens devra servir de rédemption à des joueurs qui ont beaucoup à se faire pardonner après ce non-match.

Les Brûleurs de Loups de leur côté ont déroulé tranquillement leur hockey avec une réussite maximale. Une satisfaction après le match d'Épinal qui avait justement montré quelques lacunes grenobloises dans ce domaine. Mais ce soir, les Grenoblois ont réussi tout ce qu'ils ont tenté ou presque dans le sillage d'un Joris Bedin survolté et d'un Felix Petit véritable maître à jouer de cette équipe. Et l'ensemble de l'équipe était au diapason comme en témoignent les neuf buteurs différents, bien souvent à la conclusion de très beaux mouvements collectifs. Défensivement aussi, les hommes de Dufour ont répondu présents avec un match sérieux de bout en bout. En faisant ce match d'entraînement grandeur nature, les Grenoblois n'auraient pas pu mieux préparer le difficile challenge qui les attend samedi à Briançon. Car l'effectif a pu tourner avec notamment un temps de glace important pour les plus jeunes (Scolari, Pons, Delemps, Joffre, Perret sans oublier Bonvalot), ce qui a permis de reposer les cadres. Tant mieux car les Diables Rouges opposeront une résistance bien plus consistante que ces Ours fantômes. Un premier test révélateur qui s'annonce pour Grenoble, désormais quasiment assuré de la qualification pour les quarts de finale en coupe de la ligue.

Désignés meilleurs joueurs du match : Joris Bedin (Grenoble) et Norbert Abramov (Villard-de-Lans)

(Photos Philippe Crouzet - www.ipernity.com/doc/182273/album)

Commentaires d'après-match (d'après Le Dauphiné Libéré) :

Jean-François Dufour (entraîneur de Grenoble) : « Nous avons fait une entame de match satisfaisante en créant beaucoup de trafic devant la cage. Nous avons réussi à imposer notre jeu. »

Antoine Bonvalot (gardien de Grenoble) : « Ce n'est jamais simple d'entrer en cours de tiers. Ce sont des matchs comme cela qui me font progresser. »

Norbert Abramov (attaquant de Villard-de-Lans) : « C'est difficile de trouver les mots après une telle défaite. Si on connaissait les causes, cela serait simple. Je crois que l'on a fait un non-match. Mon but ? Je ne peux pas m'en satisfaire. C'est vraiment anecdotique. »

 

Grenoble – Villard-de-Lans 10-2 (4-0, 5-1, 1-1)
Mardi 24 septembre 2013 à 20h à la patinoire Pôle Sud de Grenoble. 2300 spectateurs.
Arbitrage de Damien Bliek assisté de Gwilherm Margry et Frédéric Peurière
Pénalités : Grenoble 8' (2', 2', 4'), Villard-de-Lans 24' (8'+10', 2', 4')
Tirs cadrés : Grenoble 29 (9, 12, 8), Villard-de-Lans 21 (6, 9, 6)

Évolution du score :
1-0 à 02'28" : Bedin assisté de Antonoff et Tartari
2-0 à 08'52" : Petit assisté de Crossman et Lessard
3-0 à 11'31" : Amar assisté de Gervais et Treille (sup. num.)
4-0 à 13'58" : Le Blond assisté de Bedin et Tartari
5-0 à 23'35" : Bedin assisté de Tartari et Delemps
6-0 à 28'42" : Delemps assisté de Sivic et Petit
7-0 à 31'30" : Tartari assisté de Treille et Le Blond (sup. num.)
8-0 à 33'33" : Treille assisté de Lafrance et Perret
8-1 à 38'23" : Eriksson assisté de Jorgensen et Zarb (sup. num.)
9-1 à 38'44" : Sivic assisté de Petit et Delemps
10-1 à 43'56" : Selan assisté de Bedin et Perret (sup. num.)
10-2 à 54'16" : Abramov assisté de Snoj et Sangiorgio (sup. num.)

Grenoble

Gardien : Sébastien Raibon puis Antoine Bonvalot à 30'10".

Défenseurs : Baptiste Amar (C) – Maks Selan ; Nicolas Antonoff – Jason Crossman ; Pierre-Luc Lessard – Stéphane Gervais ; Quentin Scolari ; Mathieu Pons.

Attaquants : Jordann Perret – Toby Lafrance (A) – Yorick Treille ; Joris Bedin – Christophe Tartari – Mathieu Le Blond ; Mitja Sivic – Felix Petit – Sébastien Delemps ; Julien Baylacq (A) – César Joffre.

Absents : Francis Charland (blessure à la cheville), Kévin Martenon (entorse cheville), Luc Tardif Jr (inflammation).

Villard-de-Lans

Gardien : Jeff Lerg puis Anthony Koren à 28'42".

Défenseurs : James Jorgensen – Nicolas Favarin (C) ; Andreas Lindström – Udo Marie ; Robin Drogue – Chris Zarb.

Attaquants : Vincent Couture (A) – Jens Eriksson – Matic Kralj ; Crt Snoj – Mike Leone – Norbert Abramov ; Kévyn Richard – Kenny Martin – Bastien Sangiorgio ; Pierre Sanchez – Bastien Lardière – William Pras.

Absents : Pierre-Antoine Simonneau (adducteurs), Quentin Jacquier (abdomen), Daniel Näslund (pectoral).