Villard-de-Lans - Grenoble (Coupe de la ligue, poule C, 4e journée)

Une revanche pour Villard, la qualification pour Grenoble

2013-10-01-Villard-Grenoble3C'est déjà le troisième derby de la saison entre les deux voisins isérois ! Grenoble est sorti vainqueur des deux premiers : difficilement en Ligue Magnus lors de la première journée à André Ravix (5-3) et largement mardi dernier à Pôle sud en coupe de la ligue (10-2). Un non-match total des Villardiens difficilement explicable, mais ces derniers ont repris le sens de la marche samedi en décrochant leur premier succès de la saison face à Amiens en Ligue Magnus (4-2). Une victoire qui a fait du bien au moral dans le Vercors car l'enchaînement des matchs (et des défaites) face aux « gros » du championnat commençait à peser sur le mental et le physique des Ours. Les Brûleurs de Loups de leur côté ont poursuivi leur série de victoires avec une grosse performance à Briançon (2-0) ; gardant ainsi la tête de la Ligue Magnus avec Angers et Rouen.

2013-10-01-Villard-Grenoble2Malgré tout l'enjeu de ce match est pourtant clairement limité. Après trois rencontres, le groupe C a quasiment déjà livré son verdict : vainqueurs à trois reprises, Grenoble et Briançon devraient s'acheminer tranquillement vers les quarts de finale. À l'inverse, Gap et Villard, défaits à trois reprises, n'ont quasiment plus rien à espérer de cette compétition. L'enjeu sera donc symbolique entre une équipe de Villard désireuse de se racheter de son match catastrophique la semaine dernière et des Grenoblois qui veulent poursuivre leur série d'invincibilité depuis le début de la saison. Le staff villardien a annoncé hier l'arrivée d'un nouveau joueur, l'ancien Briançonnais Luka Tosic, pour renforcer la défense. Pas encore qualifié, il manque à l'appel ce soir tout comme Simonneau et Näslund, toujours blessés. À Grenoble, Joffre, touché à une côte suite à une sévère mise en échec à Briançon, a rejoint Charland à l'infirmerie tandis que Perret est retenu avec les U20.

2013-10-01-Villard-Grenoble1L'entraîneur grenoblois annonce d'ailleurs la couleur en titularisant Bonvalot dans les cages pour la deuxième fois cette saison après un premier match à Gap, déjà en coupe de la ligue, et une moitié de match contre Villard mardi dernier.  Son objectif est de lui donner du temps de jeu tout comme aux autres juniors emmenés pour l'occasion (Scolari, Pons, Moreau et Orset). Une rotation de l'effectif qui devrait permettre aux cadres de se reposer et à Luc Tardif, enfin de retour à Briançon, de monter en puissance. Mais les choses ne se passent pas tout à fait comme prévu. La tête encore au vestiaire, la défense grenobloise laisse filer Matic Kralj qui ne se faisait pas prier pour servir Vincent Couture lequel ouvre le score après seulement une minute de jeu (1-0, 01'00"). Cueilli à froid, Bonvalot avait sans doute rêvé d'un meilleur départ. Les minutes suivantes sont équilibrées mais le réalisme est du côté des Ours qui profitent des largesses défensives grenobloises en inscrivant un deuxième but par Jens Eriksson suite à une belle action en triangle de la première ligne villardienne (2-0, 08'44"). Bonvalot, livré à lui-même, n'y peut pas grand-chose.

2013-10-01-Villard-Grenoble4Un tel début de match fait désordre pour les Brûleurs de Loups qui ne tardent pas à réagir. Une belle reprise de Maks Selan sonne comme une première alerte, mais Lerg s'interpose sans trembler. C'est une nouvelle fois de Joris Bedin que vient le réveil grenoblois : Toby Lafrance s'échappe en contre-attaque et joue parfaitement le coup avec Bedin dont la reprise ne laisse aucune chance à Lerg (2-1, 11'07"). Après avoir été le joueur du match mardi dernier puis buteur à Briançon, Bedin récidive et montre sa grande forme actuelle. Quelques secondes plus tard, Grenoble égalise suite à une grosse mêlée devant la cage de Lerg, mais l'arbitre refuse le but et envoie Chris Zarb en prison. Une décision contestée par les Grenoblois qui pensaient bénéficier de l'avantage mais le coup de sifflet avait semble-t-il retenti avant que le palet ne rentre.

Le power-play grenoblois entre finalement en action avec Gervais et Amar qui bombardent Lerg à la ligne bleue, mais c'est de retour à cinq contre cinq que Grenoble fait la différence grâce à un autre homme en forme, Felix Petit, qui remonte un palet, tire sur Lerg et récupère son propre rebond pour égaliser (2-2, 13'43"). Les Brûleurs de Loups reviennent de loin après un début de match compliqué et auraient même pu revenir au vestiaire avec un but d'avance après un 2 contre 1 entre Petit et Treille.

Les hommes de Jean-François Dufour ont l'occasion de reprendre l'avantage au début du deuxième tiers suite à une pénalité de Lindström. Pas forcément en réussite ce soir, le power-play grenoblois échoue encore malgré un tir de Lessard à bout portant encore arrêté par Jeff Lerg. Finalement c'est une nouvelle fois à cinq contre cinq que Grenoble trouve la solution grâce à une magnifique feinte de Sivic (34 ans aujourd'hui !) qui évite Lerg, s'ouvre le but et marque du revers (2-3, 26'01").

2013-10-01-Villard-Grenoble5Même si un surnombre grenoblois donne une chance à Villard de se relancer, les Brûleurs de Loups semblent avoir remis leur patte sur la partie. Surtout qu'un déluge de pénalités s'abat alors sur les Ours, visiblement dans l'œil de M.Bliek. Zarb, une nouvelle fois pénalisé, a la chance de voir Félix Petit l'accompagner en prison alors que Grenoble avait joué l'avantage avec un joueur de champ supplémentaire. Mais les affaires villardiennes se gâtent surtout lorsque Jorgensen se fait sanctionner pour un cinglage sur Bonvalot suite à un 2 contre 1 mal négocié. Trente secondes plus tard, Matic Kralj commet un cross check sous les yeux de l'arbitre et part en prison à son tour. Entre temps, Andreas Lindström avait eu le tort de dire ce qu'il pensait à M.Bliek et prenait 10 minutes de méconduite.

Avec toutes ces pénalités villardiennes, les Grenoblois ont l'occasion de faire définitivement le break en double supériorité numérique. Mais à force de prendre un peu trop leur temps, le chrono défile et les joueurs pénalisés (cinq au plus « mauvais » moment !) reviennent un à un sur la glace. La « faute » à un Jeff Lerg particulièrement en forme devant sa cage et à un manque d'imagination grenoblois. Et les Brûleurs de Loups vont regretter de ne pas avoir pu profiter de tant de situations favorables, car sur un contre ponctué par un tir de Kenny Martin, le palet est contré par Bonvalot mais retombe en cloche derrière la ligne (3-3, 38'01"). Compte-tenu du scénario du tiers, un score de parité est un petit miracle pour les Ours qui peuvent remercier leur gardien en rentrant au vestiaire.

Grenoble commence la dernière période en supériorité numérique, M.Bliek n'ayant pas trop apprécié certains commentaires de Rich Metro en fin de deuxième période. Les Brûleurs de Loups s'en remettent une nouvelle fois à Mitja Sivic pour reprendre les devants au tableau d'affichage : son lancer dans le trafic est dévié malencontreusement par Favarin (4-3, 41'57"). Mais moins de deux minutes plus tard, tout est à refaire lorsque Norbert Abramov profite lui aussi d'une défense iséroise un brin statique pour remettre les deux équipes à égalité après un tour de cage réussi (4-4, 43'33"). Et les Grenoblois n'ont pas fini de souffrir car cette fois, ce sont eux qui sont dans le viseur de l'arbitre qui rééquilibre habilement les pénalités. En l'espace de trente secondes, Tardif puis Treille se rejoignent en prison et cette fois c'est une double supériorité numérique pour les Ours. Une occasion en or, mais le box play grenoblois est tout aussi efficace que celui de son vis-à-vis.

2013-10-01-Villard-Grenoble7Incapables de se départager en supériorité numérique, les deux équipes finissent la troisième période au complet, avec un palet qui va d'une cage à l'autre sans jamais franchir la ligne de but. Les Brûleurs de Loups ont pourtant clairement l'ascendant dans cette troisième période comme en témoignent les tirs cadrés (14 à 4 !). Mais devant la cage villardienne, il y a un certain Jeff Lerg, dans un état de grâce ce soir, qui semble attirer vers lui tous les palets qui se dirigent vers les buts villardiens... Les coéquipiers de Baptiste Amar multiplient les tentatives mais ne parviennent pas à mettre suffisamment de trafic devant Lerg pour vraiment le gêner. En plus, Dufour met Lafrance au repos lors de ce troisième tiers, ce qui fait que Grenoble évolue avec seulement une vraie ligne offensive (Treille-Petit-Sivic) et deux lignes défensives (Tardif-Tartari-Le Blond et Bedin-Baylacq-Delemps). Pas suffisant pour tromper des Villardiens qui s'accrochent et un Jeff Lerg qui réalise un arrêt miraculeux face à Petit à quelques minutes de la sirène alors qu'il avait déserté la cage pour aller chercher un palet derrière les buts. En manque d'efficacité, les Grenoblois sont finalement contraints de disputer une prolongation.

Celle-ci sera de courte durée. Le sifflet de M.Bliek envoie Baptiste Amar en prison pour une faute discutable derrière la cage grenobloise. Le sort de la rencontre se joue donc à quatre contre trois... et même à quatre contre... un (!) lorsque Lessard et Petit cassent leur crosse. Une situation ubuesque qui se termine évidemment par un but de Villard marqué par Matic Kralj (5-4, 62'05").

2013-10-01-Villard-Grenoble6Bien que copieusement dominés dans la deuxième partie du match, les Ours ont fait preuve de caractère et obtiennent une revanche symbolique dans un match sans véritable enjeu. L'occasion de se faire pardonner après leur match catastrophique à Pôle Sud une semaine plus tôt. Et ce succès, ils le doivent en grande partie à Jeff Lerg, sans aucun doute l'homme du match côté villardien. Mis sous pression au second et au troisième tiers, il a multiplié les arrêts miracles, donnant une chance à ses coéquipiers d'aller chercher la victoire, ce qu'ils ont fait finalement. Même si les Ours sont définitivement éliminés de la coupe de la ligue, ils enregistrent avec satisfaction un deuxième succès à domicile en deux rencontres. Une bonne manière de préparer le long déplacement à Brest qui les attend samedi.

Un point suffisait visiblement au bonheur des Brûleurs de Loups qui assurent ainsi leur qualification pour les quarts-de-finale surtout que Briançon l'emportait dans le même temps face à Gap. Mais les Grenoblois n'auraient jamais dû laisser échapper un succès qui leur tendait les bras malgré un début de match raté. Incapables de concrétiser de nombreuses situations de supériorité numérique, notamment au deuxième tiers-temps alors qu'ils avaient l'occasion de faire le break, ils sont restés constamment à la portée de Villard. Le power-play grenoblois a été décevant ce soir avec un manque de trafic devant la cage et une incapacité à trouver les décalages, même à cinq contre trois. Et la défense n'a guère apporté plus de satisfaction avec des largesses entrevues aux antipodes de la rigueur affichée à Briançon qui avait permis de maintenir les Diables Rouges à distance samedi. Du coup Bonvalot n'a pas vraiment été aidé dans sa tâche et les juniors n'ont pu bénéficier du temps de glace escompté du fait du score serré jusqu'au bout. Ce relâchement collectif a finalement coûté ce match aux Grenoblois, mettant ainsi bêtement un terme à leur série d'invincibilité. Une défaite heureusement sans conséquence mais qui fait désordre dans ce début de saison sans nuage. Grenoble a trois jours pour préparer la réception de Caen et remettre les pendules à l'heure.

Désignés meilleurs joueurs du match : Jens Eriksson (Villard-de-Lans) et Mitja Sivic (Grenoble)

(Photos Philippe Crouzet - www.ipernity.com/doc/182273/album)

 

Villard-de-Lans – Grenoble 5-4 après prolongation (2-2, 1-1, 1-1, 1-0)

Mardi 1er octobre 2013 à 20h30 à la patinoire André-Ravix de Villard-de-Lans. 510 spectateurs.
Arbitrage de Damien Bliek assisté de Gwilherm Margry et Adrian Popa
Pénalités : Villard-de-Lans 26' (4', 12+10', 0', 0'), Grenoble 14' (2', 6', 4', 2')
Tirs cadrés : Villard-de-Lans 25 (9, 8, 4, 4), Grenoble 45 (15, 16, 14, 0)

Évolution du score :

1-0 à 01'00" : Couture assisté de Kralj et Eriksson
2-0 à 08'44" : Eriksson assisté de Couture et Kralj
2-1 à 11'07" : Bedin assisté de Lafrance
2-2 à 13'43" : Petit
2-3 à 26'01" : Sivic assisté de Petit
3-3 à 38'01" : Martin assisté de Richard
4-3 à 41'57" : Sivic assisté de Delemps et Lessard
4-4 à 43'33" : Abramov assisté de Zarb
5-4 à 62'05" : Kralj assisté de Couture et Zarb (sup. num.)

Villard-de-Lans

Gardien : Jeff Lerg

Défenseurs : James Jorgensen (2') – Nicolas Favarin (C) ; Chris Zarb (4') – Udo Marie ; Robin Drogue – Andreas Lindström (2'+10').

Attaquants : Vincent Couture (A) – Jens Eriksson (2') – Matic Kralj (2') ; Crt Snoj – Mike Leone (2') – Norbert Abramov ; Kévyn Richard – Kenny Martin – Bastien Sangiorgio ; Quentin Jacquier.

Remplaçants : Anthony Koren (G), Pierre Sanchez, Quentin Robert, William Pras. Absents : Pierre-Antoine Simonneau (adducteurs), Daniel Näslund (pectoral), Luka Tosic (non qualifié).

Grenoble

Gardien : Antoine Bonvalot

Défenseurs : Baptiste Amar (C) (2') – Maks Selan (2') ; Nicolas Antonoff – Jason Crossman ; Pierre-Luc Lessard – Stéphane Gervais ; Quentin Scolari ; Mathieu Pons.

Attaquants : Joris Bedin – Toby Lafrance (A) – Yorick Treille (2') ; Luc Tardif Jr (2') – Christophe Tartari – Mathieu Le Blond ; Mitja Sivic (2') – Felix Petit (2') – Sébastien Delemps ; Julien Baylacq (A) ; Valentin Moreau.

Remplaçants : Sébastien Raibon (G), Victor Orset. Absents : Francis Charland (blessure à la cheville), Kévin Martenon (entorse cheville), César Joffre (côte cassée), Jordann Perret (équipe de France U20).