Brest - Angers (Coupe de la Ligue, Poule A, 4è journée)

Battus mais pas abattus

Michael DupontVictorieux de très belle manière à Chamonix, les Albatros savent qu’il sera très dur d’enchaîner avec un nouveau succès face aux Ducs angevins qui les avaient battus 4-1 au match aller. Toujours privé de deux défenseurs (Aurélien Gréverend et Vladimir Holik), Brest peut néanmoins aligner quatre blocs grâce à l’apport de joueurs de la réserve.

Les Ducs doivent eux aussi se passer entre autres des services de Braden Walls et Eric Fortier. Ceci n’est pas de trop pour des Albatros loin d’être favoris qui sont pourtant les premiers à porter le danger sur la cage adverse poussant les Angevins à une double faute (0’46’’). Un cinq contre trois prématuré qui prend sans doute à froid des Brestois qui n’en profitent pas.

La logique reprend ses droits par la suite avec Michael Dupont toujours solide qui est testé à plusieurs reprises par des Ducs de plus en plus entreprenants. Fait rarissime, Nicholas Pard est pris de vitesse et commet une faute sur Jonathan Bellemare (5’39’’). Son équipe réduite à quatre fait bloc avec comme toujours le vaillant David Hennebert qui récolte sans doute un bel hématome en bloquant un gros lancer visiteur (7’30’’).

Après avoir fait le dos rond, les Bretons se montrent plus incisifs à défaut d’être opportunistes. Pard, en sortie de prison, pousse un peu trop loin son palet alors qu’il filait seul vers le but d’Hardy (7’35’’). Emmené par un Michal Dian virevoltant, le pressing local gêne Angers qui perd plusieurs palets au niveau de sa propre ligne bleue.

Mais les joueurs du Maine-et-Loire ne sont pas un ténor de Magnus pour rien. Une fois en zone d’attaque, on assiste à un véritable jeu de puissance… mais à cinq contre cinq. Tim Crowder se joue du jeune Gaëtan Cannizzo en le dribblant dans son dos pour transmettre à Skinnars qui lui remet au deuxième poteau pour marquer de près (0-1 à 14’45’’).

CROWDERtim20130910142Une ouverture du score logique étant donné que les occasions les plus franches sont à mettre au crédit des Ducs. Mais les déchets dans les relances aperçues par-ci par-là leur coûtent l’égalisation sur une passe de Mark Isherwood chipée par Jaroslav Prosvic. Le joueur gaucher se trouve du mauvais côté pour avoir un but ouvert mais parvient à glisser le palet au-dessus du bouclier de Florian Hardy (1-1 à 19’24’’).

Sans pression, les deux équipes proposent du beau jeu avec très peu de prisons et d’arrêts de jeu. Néanmoins les attaquants angevins manquent parfois de précision sur des occasions franches. Ceci confirme aux Albatros qu’il y a peut-être un résultat à faire ce soir. David Croteau n’a pas froid aux yeux lorsqu’il attaque avec succès seul contre trois le rideau défensif des Ducs (26’10’’). Le but n’est pourtant pas au bout. Idem pour le tir plein axe de David Poulin repoussé par Hardy (26’10’’).

C’est pourtant dans ce temps fort breton qu’Angers retrouve sa mire et inscrit un but assassin par Skinnars qui hérite d’un bon travail de Crowder derrière le but (1-2 à 26’39’’). Eux qui paraissaient fébriles une poignée de secondes auparavant... Ni Prosvic, ni Dian ne concrétisent leurs actions par la suite (31’40’’). Les Albatros sont volontaires et engagés, parfois même un peu trop. Hardy en perd son casque sur une crosse haute du toujours très combatif Valentin Dumélié pénalisé sur l’action (32’41’’).

Comme toutes les pénalités dans ce match, les deux minutes s’écoulent sans qu’aucun but ne soit inscrit. Pourtant revenu à cinq, les Albatros ne parviennent pas à dégager un palet restant dangereusement roder devant leur but. C’est finalement Henderson qui récupère le disque et crucifie à bout portant l’infortuné Dupont (1-3 à 34’53’’). Un but qui aurait largement pu être évité par la défensive brestoise qui a eu deux voire trois occasions de se dégager.

Autre coup dur pour Brest qui perd David Croteau (35’), vraisemblablement préservé pour la rencontre bien plus importante de samedi face à Villard-de-Lans. L’autre magicien de l’équipe, Michal Dian, est toujours là pour sa part et ses grigris font tourner en bourrique Cédric Custosse qui commet un retenir (36’18’’). Sébastien Oprandi prend son temps mort pour laisser ses joueurs souffler un peu et préparer au mieux cette supériorité numérique. Peine perdue car l’avantage est annulé par un surnombre (37’26’’).

Fort d’un avantage de deux buts, les Ducs ont les choses en mains à l’entame de la dernière période. L’écart n’est pas loin de grossir sans un Dupont impérial qui sauve une tentative de Cody Campbell sur sa ligne (42’) puis s’interpose avec tout autant de brio sur Skinnars (46’40’’). Brest semble avoir un peu baissé de rythme mais se montre tout de même rassurant, y compris en infériorité par l’intermédiaire de Thomas Evans vraiment très serein et propre dans ses interventions.

HENDERSONbrian20130910113Cannizzo aussi fait son travail mais dans une position peu orthodoxe. Accroupi sur sa ligne de but, il vient en aide à son gardien en arrêtant un tir avec son torse (49’28’’). Une juste récompense étant donné que l’offensive angevine aurait dû être annulée pour un hors-jeu de plus d’un mètre non sifflé.

Alors que la flamme qui anime les Brestois semblait s’éteindre à petit feu, elle rejaillit subitement sur un assaut rageur de David Poulin qui parvient en pleine course à contrôler le palet de la main et se le remettre sur la palette pour déjouer Hardy (2-3 à 55’04’’). L’égalisation est très proche d’arriver dans la foulée par Dian qui passe à Prosvic en bonne position mais l’action n’aboutit pas et l’ancien Caennais prend même un coup au visage (55’58’’).

N’ayant plus rien à perdre et regrettant sans doute d’avoir pris son temps mort plus tôt dans la partie, Sébastien Oprandi fait sortir Michael Dupont. La stratégie échoue rapidement puisque Angers prend possession du palet par Crowder qui s’empresse de tirer vers la cage désertée (2-4 à 58’30’’).

La victoire des Ducs est scellée à l’issue d’une belle rencontre où les Albatros auront ardemment défendu leurs couleurs. Angers a toujours fait la course en tête et s’est procuré de nombreuses occasions. Malgré tout les Ducs n’ont pas semblé si souverain, notamment sur quelques séquences défensives ponctuées d’erreurs qui coûtent par exemple le premier but brestois.

Il faut dire qu’en face il y avait des Brestois de plus en plus convaincants. Très remuants et combatifs les Albatros s’inclinent, logiquement certes, mais de peu et sur des petites erreurs qu’il conviendra de gommer par la suite.

Après tout, mieux vaut commettre ce genre d’erreur en Coupe de la Ligue qui n’est pas un objectif majeur du club. Cependant la déception se lisait clairement sur les visages des joueurs en fin de match, preuve en est que même si l’enjeu est moins important, Brest a tout de même à cœur de donner son maximum. Cette compétition est aussi l’occasion de donner du temps de jeu aux joueurs plus jeunes ou moins utilisés qui ont parfaitement rempli leur rôle ce soir.

Les joueurs sont maintenant focalisés sur la rencontre très importante qui les attend samedi soir face aux Ours de Villard-de-Lans. Il s’agira de confirmer la victoire obtenue sur la glace de Chamonix.

 

Brest – Angers 2-4 (1-1, 0-2, 1-1)

Mercredi 1er octobre 2013 à 20h00 au Rïnkla Stadium. 680 spectateurs.

Arbitrage de Alexandre Bourreau assisté de Charles-Edouard Salmon et Clément Goncalves.
Pénalités : Brest 8' (2’, 4’, 2’), Angers 8' (4’, 2’, 2’).

 

Évolution du score :

0-1 à 14’45’’ : Crowder assisté de Skinnars et Bellemare

1-1 à 19’24’’ : Prosvic

1-2 à 26’39’’ : Skinnars assisté de Crowder et Custosse

1-3 à 34’53’’ : Henderson assisté de Albert

2-3 à 55’04’’ : Poulin assisté de Rambelo et Pain

2-4 à 58’30’’ : Crowder (cage vide)

 

Brest

Gardien : Michael Dupont (sorti de 58’20’’ à 58’30’’).

Défenseurs : Daniel Carlsson (C) – Thomas Evans ; Nicolas Motreff – David Poulin ; Gaëtan Cannizzo – David Hennebert (A) ; Clément Gonzales – Sacha Grimshaw.

Attaquants : Michal Dian – Jaroslav Prosvic (A) – Graham Avenel ; Aïna Rambelo – David Croteau (puis Pain à partir de 35’) – Nicholas Pard ; Jonathan Avenel – Erwan Pain (puis Motreff à partir de 35’) – Quentin Berthon ; Dimitri Motreff – Valentin Dumélié – Jérémy Cormier.

Remplaçant : Arnaud Goetz Absents : Aurélien Gréverend, Vladimir Holik.

Angers

Gardien : Florian Hardy

Défenseurs : Fredrik Börjesson – Michaël Busto (A) ; Gary Lévèque – Mark Isherwood ; Andrej Mrena – Cédric Custosse.

Attaquants : Julien Albert (A) – Brian Henderson – Robin Gaborit ; Johan Skinnars – Jonathan Bellemare (C) – Tim Crowder ; Antonin Manavian – Cody Campbell – Alexandre Monnier ; Jordy Angles.

Remplaçants : Alexis Neau (G), Paul Bahain, Florent Aubé. Absents : Braden Walls, Éric Fortier, Alexis Crosnier, Léonard Nalliod-Icazard, Tomáš Balúch.