Rouen - Chamonix (Ligue Magnus, 4e journée)

Sacrée soirée

2013-10-05-Rouen-Chamonix4Après le match inachevé de mardi contre Caen en coupe de la ligue, les Rouennais (sans Thillet) devaient avoir à cœur de "remettre les pendules à l'heure" dans leur antre de l'île Lacroix lors de cette quatrième journée. Et c'est ce qu'ils ont fait avec une victoire, grâce à un box-play parfait autour le plus souvent d'un combatif Andrej Tavzelj, et décrochée au troisième tiers face à une équipe chamoniarde au complet et revancharde à souhait après sa défaite à domicile contre le promu, Brest. En quête de rachat, le CHC a failli réussir et nourrira sans doute de nombreux regrets nés au cours de la deuxième période lorsque les Chamois menant au score n'ont pas su tuer le match, notamment en supériorité et trente-huit secondes en double avantage, écœuré par un Gabriel Girard qui maintiendra la tête des Dragons hors de l'eau.

Vu le contexte des deux équipes, il était donc attendu que l'entame sente la poudre. À froid, les Normands sauvent une infériorité. Puis, c'est au tour des Haut-Savoyards de contrecarrer un désavantage où Janos Vas bute sur la solide botte de Fouquerel (3'29).

2013-10-05-Rouen-Chamonix3À parité de joueurs, les débats sont équilibrés. Juraj Stefanka trouve un poteau (6'25) pour répondre à Masson qui échauffe Girard, choisi pour garder la cage du RHE76 (6'04). Finalement, Yannick Riendeau ouvre le score (et son compteur de but en ligue Magnus) en déviant un lancer frappé fort de Lahesalu de la pointe (1-0 à 08'26).

Les visiteurs ne n'arrêtent pas de travailler dur pour autant. Arnaud Hascoet adresse un premier avertissement que Girard détourne (8'55). Décomplexés, les coéquipiers d'Alexandre Audibert restent agressifs. Parfois trop quand Vincent Kara charge dans le dos Guren qui s'effondre sur la glace sans que Monsieur l'arbitre en chef n'y ait à redire. Ou plutôt si, le zébré royal envoie Stanislav Hudec en prison après que le Slovaque a fait comprendre à l'ailier de 23 ans que son comportement était dangereux. Le power-play des joueurs de Stéphane Gros ne dure pas, car sur le contre mené par Julien Desrosiers, Gras est sanctionné pour une faute sur le partenaire du Franco-Canadien qui l'accompagnait sur cette occasion nette (12'04).

À quatre contre quatre, les patineurs de la commune la plus haute de France restent calmes et concentrés. En zone offensive, Kevin Gadoury récupère plein axe une relance hasardeuse de la défensive des champions de France et manœuvre un tir passe qui fixe Girard et rend le travail plus facile à Tremblay pour égaliser de près (1-1 à 13'02).

2013-10-05-Rouen-ChamonixLorsque Mathias Terrier commet une faute sur Riendeau, il laisse ses compagnons à trois contre quatre pendant trente et une secondes. Enfin, à trois contre quatre est un bien grand mot, car après une cage ouverte loupée par Yannick Riendeau (13'51), l'arbitre de ligne, trop engourdi et mal placé, freine non pas un mais deux palets de Guren à la ligne bleue le long de la bande. Vincent Kara peut ainsi le récupérer beaucoup plus aisément et le transmettre à Tremblay qui part en échappée tromper magnifiquement du revers dans le haut des filets un Girard médusé (1-2 à 14'46). Les joueurs des bords de Seine sont groggys et ceux de la vallée de l'Arve finissent mieux le tiers. Ils n'étaient pas loin de creuser l'écart si Gabriel Girard ne les avait pas stoppés (19'17).

Les Normands se sont ressaisis dans le vestiaire. Ils abordent bien la période médiane. Loïc Lampérier, servi par Stefanka, est paré par Fouquerel. Jonathan Janil est lui stoppé par le gardien d'en face lorsque le défenseur monte prêter main forte à son offensive (25'11).

2013-10-05-Rouen-Chamonix5Lorsque Stanislav Hudec se rend en prison pour une faute sur Rubin, Tavzelj et Rech travaillent fort et il faut tout un slalom de Gadoury pour prendre en défaut la garde de la ville aux cent clochers. Gabriel Girard boxe l'envoi du joueur de centre de la mitaine et maintient son équipe dans le match (30'20). Avec Stanislav Hudec toujours dans la geôle, Juraj Stefanka est tout heureux d'envoyer Benoit défier le portier adverse, mais Hardy « casque d'or », est revenu du diable vauvert pour annihiler la tentative du natif de La Tronche (30'59). Juste sur l'ouverture de la porte du cachot d'Hudec, Julien Tremblay, bien servi par Gras, voit son tir dérouté par Girard (31'42). Le CHC se montre encore dangereux, cette fois par Mathias Terrier, mais la botte de Girard veille au grain (33'06).

Les Chamois sont aguerris et résistent à l'image d'Arnaud Hascoet à un jeu de puissance rouennais. Pendant celui-ci, Julien Desrosiers coupe une passe d'un contre blanc rondement mené et éloigne le danger alpin (34'32). Grâce aussi à des jambières très fermes, Clément Fouquerel évite l'égalisation que Vas tentait d'obtenir du revers (35'40). Les Haut-Savoyards ont fait mieux que courber le dos et disposent d'une excellente aubaine. En effet, Raphaël Faure est condamné au banc des pénalités juste après une faute sur Janil non sifflée. Ensuite, Brent Patry tombe aussi facilement qu'une feuille de marronnier en automne, lorsque Benoit passe à côté de lui. À trois (Guénette-Tavzelj-Desrosiers) contre cinq pendant trente-huit secondes, les Dragons résistent et Gabriel Girard est chanceux de voir un palet s'éloigner alors qu'il l'a perdu de vue dans le trafic sous l'impulsion de Gadoury (39e). Une rondelle qui file finalement dans la crosse de Raphael Faure à sa sortie de prison. Hardi, le jeune arrière provoque Fouquerel en duel et obtient l'égalisation rouennaise à l'arrachée (2-2 à 39'11).

2013-10-05-Rouen-Chamonix2Un mauvais but encaissé au mauvais moment par les Chamois, ni vraiment mérité ni vraiment contre le cours du jeu. À la reprise, les deux équipes sont sérieuses et rigoureuses, plus que le trio arbitral qui siffle dans l'à peu près hors-jeu, pénalité et compensation. Heureusement, ces faits de jeu n'influenceront pas, à notre avis, le sort du match qui penchera pour Rouen. Marc-André Thinel remet fort devant le but et Vas se jette, solide près du but le Hongrois devance son vis-à-vis et dévie le caoutchouc dans le filet (3-2 à 45'39). Rouen prend les devants et ne les lâche plus malgré un breakaway d'Arnaud Hascoet qui ne cadre pas (47'40).

Plus tard, la patrouille envoie Fabien Veydarier au cachot pour avoir empêché Riendeau - sur lequel une première faute grossière n'avait pas été sifflée - de manœuvrer. Là, les hommes de Rodolphe Garnier ont été bien inspirés de saisir leur chance. Ce qu'auparavant leurs adversaires n'auront pas su faire. Loïc Lampérier se projette sur le rebond d'un tir de loin de Faure (4-2 à 51'34). Ensuite, les Chamoniards se font prendre à leur propre jeu tellement perturbateur. La quatrième ligne locale, grâce à un échec-avant teigneux, fait déjouer la relance ennemie. Romain Gutierrez proprement repéré par ses partenaires fusille Fouquerel dans le haut des filets (5-2 à 52'14). Stéphane Gros demande son temps mort et recadre ses troupes qui, aidées d'une supériorité, dominent les sept dernières minutes. Mais Gabriel Girard est imparable. Le goalie, sauvé par sa barre (Hardy à 54'58), maintient définitivement les Chamois Tremblay (54'33 & 58'00) et Rubin (59'12 & 59'35) à distance de ses coéquipiers rouennais qui remportent une victoire après un bon gros match de hockey.

Joueurs étoiles du match : *** Julien Tremblay (Chamonix), ** Raphaël Faure (Rouen), * Gabriel Girard (Rouen).

Distinction au choix (de l'auteur) ou coup de cœur : Kevin Gadoury

Commentaires d'après-match (dans le communiqué du CHC)

Stéphane Gros (entraîneur de Chamonix) : "Malgré la défaite, c'est un match rassurant. La rencontre s'est jouée sur des petites erreurs bien exploitées par Rouen. Depuis que je suis à Chamonix, c'est la première fois que l'on tient tête ainsi aux Rouennais chez eux. Pourtant, nous avons déjà gagné là-bas, mais samedi soir nous avons fait jeu égal. Après ce début de calendrier difficile, il faut maintenant gagner des points."

 

Rouen - Chamonix 5-2 (1-2, 1-0, 3-0)
Samedi 5 octobre 2013 à 20h30 au centre sportif Guy Boissière. 2700 spectateurs.
Arbitrage de Damien Bliek assisté de Charlotte Girard et Joffrey Yssambourg.
Pénalités : Rouen 16' (6', 6', 4') ; Chamonix 12' (6', 2', 4')
Tirs : Rouen 40 (23, 6, 11) ; Chamonix 35 (14, 8, 13)
Chances : Rouen 8 (4, 4, 0) ; Chamonix 13 (3, 4, 6)

Évolution du score :
1-0 à 08'26" : Riendeau assisté de Lahesalu et Guénette
1-1 à 13'02" : Tremblay assisté de Gadoury
1-2 à 14'46" : Tremblay assisté de Kara (inf.num.)
2-2 à 39'11" : Faure assisté de Guénette (inf.num.)
3-2 à 45'39" : Vas assisté de Thinel
4-2 à 51'34" : Lampérier assisté de Faure et Vas (sup.num.)
5-2 à 52'14" : Gutierrez assisté de Saint André et Goncalves

 

Rouen

Gardien : Gabriel Girard (33 arrêts)

Défenseurs : Lauri Lahesalu – Jonathan Janil ; Stanislav Hudec / Raphael Faure – Miloslav Guren ; Andrej Tavzelj (A) – Léo Guillemain.

Attaquants : Julien Desrosiers – François-Pierre Guénette (A) – Yannick Riendeau ; Anthony Rech – Janos Vas – Marc-André Thinel (C) ; Loïc Lampérier – Loup Benoit – Juraj Stefanka ; Anthony Goncalves – Romain Gutierrez – Johann Saint-André.

Remplaçants : Fabrice Lhenry (G) et Aurélien Dorey. Absent : Dimitri Thillet.

Chamonix

Gardien : Clément Fouquerel (35 arrêts).

Défenseurs : Kyle Shearer-Hardy – Fabien Veydarier ; Brent Patry – Damien Torfou ; Riku Silvennoinen – Arthur Cocar.

Attaquants : Vincent Kara – Laurent Gras (A) – Arnaud Hascoet ; Julien Tremblay – Kévin Gadoury – Alexandre Audibert (C) ; Benjamin Rubin – Clément Masson (A) – Mathias Terrier.

Remplaçants : Victor Goy (G), Clément Colombin, Jérémy Arès, Patxi Biscard.