Angers - Briançon (Ligue Magnus, 4e journée)

Des Diables Rouges réalistes

Jonathan BellemareDuel au sommet pour cette quatrième journée de Ligue Magnus puisque les Ducs d'Angers reçoivent les Diables Rouges de Briançon. Le public angevin ne s'est pas trompé et s'est déplacé en nombre (1100 spectateurs) pour ce premier vrai test de la saison.

Briançon ne se présente pas au complet puisque Thibault Farina et Lionel Tarantino sont absents. Angers quant à lui sera amputé de deux avants : Tomas Baluch et Braden Walls.

Dès le début de la rencontre, Angers presse fort la cage adverse mais Ronan Quemener – le portier breton des Diables Rouges – répond présent devant les assauts de Brian Henderson (1') ou Jonathan Bellemare (3'). Quelques instants plus tard, Mark Isherwood file plein axe et décoche un missile de la bleue que le gardien adverse n'arrive pas à contrôler ; Tim Crowder gratte le palet et sert Jonathan Bellemare derrière la cage. Ce dernier remise plein axe sur Johan Skinnars qui place la rondelle dans la lucarne – côté mitaine – d'un Ronan Quemener impuissant (1-0, 3'41'').

Angers démarre bien et ne laisse pas de répit à des Briançonnais qui peinent à se relancer. Néanmoins l'assise défensive des Diables Rouges est solide, à l'image d'un Sébastien Bisaillon volontaire et dur sur l'homme.

Il faudra attendre la moitié de ce tiers pour voir enfin la bande à Marc-André Bernier pointer le bout de son nez. Une pénalité de Julien Albert permet aux Briançonnais de s'installer dans la zone angevine. Mais cette supériorité ne donne rien malgré de belles tentatives de Mathieu Jestin ou Damien Raux (10'). La deuxième partie de ce tiers sera finalement plus équilibrée entre les deux équipes. Les deux portiers internationaux restant impériaux sur leur ligne respective.

Le début de deuxième tiers-temps est du même acabit que le précédent. Une domination angevine de tous les instants. La troisième ligne angevine (Albert – Henderson – Gaborit) pose d'énormes soucis et, grâce à son intensité physique, met à mal la défense des Diables Rouges. Au contraire de Jonathan Bellemare – un ton en dessous dans ce match – qui loupe sa passe en zone défensive et est coupable d'un ''accrocher'' flagrant. Le capitaine des Ducs laisse ses partenaires en infériorité. Quelques secondes plus tard, Éric Fortier réalise une obstruction peu flagrante sur Ronan Quemener, qui abuse le zèbre de la rencontre en se laissant bien tomber.

Quoi qu'il en soit, les Angevins se retrouvent en double infériorité numérique et se font punir rapidement. Dave Labrecque, bien servi dans l'enclave par l'inépuisable Sébastien Bisaillon, a peu de mal à ajuster Florian Hardy (1-1, 25'27''). Rageant pour le portier des Ducs qui avait pourtant sauvé la baraque durant cette infériorité en réalisant deux gros arrêts face à ce même Labrecque.

Ce but n'entame pas le moral des hommes d'Alex Stein qui continuent de faire le jeu. Ronan Quemener, dans un très grand soir, sauve tout ce qui peut l'être et réalise deux mitaines de haut vol sur des tirs de Antonin Manavian (31') et de Mark Iskherwood (34'). Même si la domination est angevine, il faut bien reconnaître que la finition laisse à désirer. Le dernier tir de ce tiers est l’œuvre du Briançonnais Denny Kearney, qui reprend plein axe une offrande de Marc-André Bernier. Mais le portier angevin, idéalement placé, bloque la rondelle (39').

Le troisième tiers est aux antipodes des deux premiers. Briançon impose son rythme et Angers n'arrive pas à se dégager. Florian Hardy est sur tous les fronts et évite à ses coéquipiers bien des désagréments. Il sera ainsi impérial sur des tirs de Bostjan Golicic (42') et Marc-André Bernier (44'). Quelques instants plus tard, Teddy Trabichet loupe maladroitement une cage vide (45').

Le public angevin ne comprend pas vraiment ce qui arrive à ses protégés  mais l'énergie dépensée lors des deux premiers tiers explique peut être cela. Mais ce qui devait arriver arriva, et le plus logiquement du monde Briançon va prendre l'avantage gràace à ce diable de Dave Labrecque. Après un bon pressing des avants, Richie Crowley  sert le numéro 56 des Diables Rouges qui trouve la lucarne de Florian Hardy, côté bouclier. Le portier angevin ne pouvait absolument rien sur ce superbe but (1-2, 47'26'').

Cela ne change pas la physionomie de ce tiers puisque Briançon continue de jouer, au contraire d'angevins maladroits et fatigués. Il faut attendre les cinq dernières minutes pour voir Angers sortir la tête de l'eau à la faveur d'une double sanction briançonnaise. À 5 contre 3, Angers contrôle la rondelle mais ne se montre pas forcément dangereux et n'arrivera pas à égaliser.

À deux minutes de la fin, le coach angevin Alex Stein prend un temps mort et décide de sortir son gardien. Malgré deux superbes occasions (tir ras glace de Tim Crowder sur la base du poteau droit de Quemener / feinte de Jonathan Bellemare qui place la rondelle du revers sur le montant gauche du gardien), les Ducs ne reviendront pas.

Un très beau match entre deux belles équipes. Angers aurait pu l'emporter mais l'envie était clairement briançonnaise. Dominée durant deux tiers, l'équipe du ''sorcier'' Luciano Basile peut s'appuyer sur de solides garçons comme Sébastien Bisaillon ou Ronan Quemener en défense.

Étoiles du match : *** Ronan Quemener (Briançon), ** Sébastien Bisaillon (Briançon), *  Dave Labrecque (Briançon)

 

Angers - Briançon 1-2 (1-0, 0-1, 0-1)
Samedi 5 octobre 2013 à 18h30 à la patinoire du Haras. 1100 spectateurs.
Arbitres : Alexandre Hauchart assisté de Jérémie Douchy et Anne-Sophie Boniface
Pénalités : Angers 14' (4', 4', 6') ;  Briançon 14' (4', 0', 10').
Tirs cadrés : Angers  33 (10, 12, 11) ; Briançon 20 (8, 5, 7)

Évolution du score :
1-0 à 03'41" : Skinnars assisté de Crowder et Bellemare
1-1 à 25'27" : Labrecque assisté de Bisaillon (double sup. num.)
1-2 à 46'26'' : Labrecque assisté de Crowley et Kearney