Grenoble - Briançon (Coupe de la ligue, Poule C, 5e journée)

Le récital grenoblois

2013-10-08-Grenoble-Briançon3Après les quatre premiers matchs, la poule C de la coupe de la ligue a déjà livré son verdict : Briançon et Grenoble sont qualifiés pour les quarts de finale, Gap et Villard-de-Lans sont éliminés. Il ne reste plus qu'à savoir qui terminera premier de la poule. Tel est l'enjeu de la double confrontation entre les Brûleurs de Loups et les Diables Rouges ce soir et mardi prochain. Les Grenoblois ont un petit handicap dû à leur défaite après prolongations à Villard-de-Lans mardi dernier alors que les Briançonnais ont fait carton plein contre Villard et Gap. De ce fait, la victoire est indispensable aux Grenoblois ce soir s'ils veulent préserver une chance de finir à la première place. À l'inverse, une victoire haut-alpine mettrait fin au suspense pour la première place.

Au-delà de l'enjeu relativement limité, un Grenoble-Briançon n'est jamais un match comme les autres. Question de suprématie régionale sans doute. Les Diables Rouges doivent se souvenir que Grenoble s'était imposé à René Froger lors de la troisième journée de Ligue Mangus (2-0) et voudront certainement prendre leur revanche ce soir avant de revenir le 22 décembre pour le Winter Game. À Grenoble, le jeune défenseur Kévin Martenon effectue son retour de blessure et est présent dans l'effectif pour la première fois. Seul Joffre est encore à l'infirmerie côté grenoblois. Ankerst est absent du côté de Briançon qui reste sur une grosse victoire à Angers samedi (2-1). Signe de l'importance toute relative du match, les deux gardiens remplaçants, Bertrand et Bonvalot, débutent la rencontre devant les cages.

2013-10-08-Grenoble-Briançon1Samedi contre Caen en Ligue Magnus, les Brûleurs de Loups n'avaient jamais réussi à faire vraiment la différence au tableau d'affichage malgré une nette domination. Peut-être la raison de leur départ canon ce soir. Toujours est-il que Grenoble survole les premières minutes de jeu face à une équipe briançonnaise bien timorée. On est assez loin de la configuration du match de Ligue Magnus à Briançon où les Grenoblois s'étaient contentés de défendre et de jouer les contres. Là, le palet ne quitte pas leur crosse. Sous pression, les Diables Rouges (qui évoluent en bleu ce soir !) finissent par commettre des erreurs. Après une première déviation dangereuse de Baylacq, un palet perdu par Briançon provoque un turnover : Antonoff récupère le palet, s'avance et marque en finesse du revers face à un Bertrand bien mal parti (1-0, 04'52"). Mais le portier haut-alpin n'est pas au bout de ses peines. Après un joli jeu de Jordan Perret en zone offensive, le pressing de Yorick Treille le long de la bande est payant : le palet ressort pour Toby Lafrance qui fusille Bertrand d'un tir sous la barre (2-0, 07'09"). Nouveau palet perdu par Briançon et nouvelle sanction grenobloise !

Grenoble joue vraiment bien et mène déjà de deux buts. Aurélien Bertrand fait ce qu'il peut mais il est le plus souvent laissé à l'abandon devant sa cage. Il réussit un bel arrêt face à Lafrance qui s'était engouffré dans le trou béant entre deux défenseurs briançonnais. Puis il bloque un lancer d'Antonoff, décidément très en verve ce soir. Malheureusement pour lui, l'habituelle doublure de Quemener s'emmêle un peu les patins sur un tour de cage de Mitja Sivic et Toby Lafrance n'a plus qu'à pousser le palet au fond (3-0, 14'06").

Alors que Kearney et Selan s'étaient déjà embrouillés, Joris Bedin obtient la première supériorité numérique de la rencontre en poussant Devin à commettre la faute sur lui. Deux minutes plus tard, Luc Tardif trouve une très belle lucarne et donne quatre buts d'avance à son équipe (4-0, 16'33"). L'addition est lourde pour Briançon et les réactions des Diables Rouges sont sporadiques. Bonvalot est tout de même contraint de réaliser un bel arrêt réflexe dans les dernières minutes du tiers. Même une pénalité de Lafrance concédée dans les dernières secondes du tiers ne change rien : les deux équipes rentrent au vestiaire sur ce score mérité mais assez surréaliste de 4-0 pour Grenoble.

2013-10-08-Grenoble-Briançon2Les Brûleurs de Loups tuent sans trop de difficulté leur pénalité. Et ils reprennent rapidement l'initiative du jeu face à une équipe briançonnaise quelque peu démobilisée. Sivic à bout portant puis Tardif tentent tour à tour d'alourdir le score, mais cette fois Bertrand répond présent. Signe de la tension qui règne généralement entre les deux équipes, une bagarre éclate entre Matthieu Le Blond et Richie Crowley après qu'un but grenoblois ait été marqué après le coup de sifflet de l'arbitre. Les deux joueurs tombent les gants et en viennent aux mains mais M.Bergamelli fait preuve de clémence en les pénalisant seulement par un 2'+2' au lieu de les renvoyer au vestiaire. Cette bagarre déconcentre les Grenoblois qui se ratent sur un changement de ligne. Bostjan Golicic en profite pour s'échapper mais il se heurte à Bonvalot qui réalise son premier arrêt clé du match.

La réaction grenobloise vient par Francis Charland sur un 2 contre 1 joué avec Sivic. Le buteur québécois, peu en réussite ce soir, ne parvient pas à conclure. Finalement Jordann Perret, toujours aussi actif, obtient une pénalité de Szélig. Nouvelle supériorité numérique pour Grenoble qui déroule en power-play. Après un rebond dangereux repris par Amar, Toby Lafrance trouve une lucarne magnifique pour son triplé personnel (5-0, 28'43").

2013-10-08-Grenoble-Briançon4À la mi-match, le sort de la rencontre est déjà connu entre une équipe grenobloise en pleine réussite et des Briançonnais aux abonnés absents. Le festival local se poursuit avec un sixième but sur un tir à ras de glace de Luc Tardif, qui participe lui aussi à la fête (6-0, 33'30"). Le score prend alors des allures de déroute pour les Diables Rouges qui ne donnent pas vraiment l'impression de pouvoir réagir. Et quand ils parviennent enfin à se montrer à l'offensive, ils tombent sur un Bonvalot au diapason de ses coéquipiers en sortant un double arrêt décisif de la jambière.

Les esprits continuent de s'échauffer alors qu'une nouvelle bagarre oppose Labrecque et Selan après une tentative de piquage de ce dernier. En supériorité numérique pour deux minutes, les Diables Rouges reprennent l'initiative et finissent par marquer en toute fin de tiers sur un tir en lucarne de Mathieu Frécon (6-1, 39'20"). Sur le coup d'envoi, Yorick Treille peut redonner immédiatement six buts d'avance aux siens en récupérant un palet qui traîne devant Bertrand mais il ne parvient pas à conclure.

2013-10-08-Grenoble-Briançon5La dernière période ne sert plus à grand-chose mais les Brûleurs de Loups continuent à jouer malgré leur large avance, ce qui est tout à leur honneur. Luc Tardif, qui joue son quatrième match depuis son retour au jeu, commence à trouver ses repères et ouvre les hostilités dans le troisième tiers-temps. De l'autre côté de la glace, Bonvalot n'est pas perturbé par son but encaissé et réalise un nouvel arrêt clé. Dufour et Basile font tourner leurs lignes en donnant du temps de glace aux plus jeunes. C'est ainsi que Kévin Martenon effectue ses premiers pas sur la glace en Magnus cette saison.

Florian Chakiachvili fait trébucher Jordann Perret, mais le Grenoblois part également en prison pour avoir exagéré sa chute. À quatre contre quatre, Luc Tardif rate une nouvelle occasion de marquer alors que Bonvalot continue son festival avec un arrêt autoritaire face à Marc-André Bernier. Briançon ne semble pas forcer pour tenter de revenir dans cette troisième période relativement tranquille. Alors que Golicic retient Treille, Grenoble se retrouve de nouveau en supériorité numérique. Une nouvelle occasion mise à profit par... Toby Lafrance qui signe un quadruplé en trouvant de nouveau la lucarne, de près cette fois (7-1, 55'15"). Et les anciens Briançonnais sont en forme puisqu'après Lafrance, c'est Sivic qui tient à participer à la fête avec un joli but marqué en hauteur (8-1, 56'36"). La déroute briançonnaise est cette fois complète.

2013-10-08-Grenoble-Briançon6Cette formule de coupe de la ligue réserve parfois des rencontres inattendues, surtout lorsque l'enjeu est limité dans les phases de poule. C'était le cas du Grenoble-Villard d'il y a deux semaines (10-2). C'est encore le cas de ce Grenoble-Briançon au score improbable (8-1). Au moins, le public de Pôle Sud se régale et voit des buts. Car les Brûleurs de Loups ont fait le spectacle avec un jeu collectif, plaisant et engagé du début à la fin. Une vivacité qui avait manqué vendredi contre Caen et qui a fait la différence ce soir. À l'image de Toby Lafrance dans une forme éblouissante avec quatre buts à la clé, de Luc Tardif Jr qui retrouve la forme avec un doublé ce soir et bien sûr d'Antoine Bonvalot qui a réussi sa meilleure performance pour sa troisième titularisation dans cette compétition, la première à Pôle Sud. Même si l'enjeu de la rencontre était limité, cette rencontre a été prise très au sérieux par les coéquipiers de Baptiste Amar qui se sont fait plaisir et marquent des points psychologiquement face à un rival. Avant d'aller défendre la première place de la poule dans une semaine à René Froger...

Du côté briançonnais, c'est une rencontre à vite oublier sinon elle pourrait laisser des traces. Rarement sous l'ère Basile, les Diables Rouges ont pris une telle déculottée. Et même si l'enjeu était faible et qu'une décompression suite à la victoire à Angers était possible, une défaite aussi large fait plutôt mauvais effet et n'a sans doute pas dû être du goût de coach Luciano. Auteurs d'erreurs inhabituelles en début de match, les Briançonnais ont offert les deux premiers buts sur un plateau à Grenoble et n'ont ensuite jamais vraiment su se remettre dans le sens de la partie. Aurélien Bertrand n'a guère brillé devant la cage pour une de ses rares titularisations alors que la défense a complètement coulé, laissant parfois des trous béants dans lesquels s'engouffraient les attaquants grenoblois. Avant de tenter de prendre leur revanche dans une semaine, les Briançonnais devront se relancer face à Amiens samedi en Ligue Magnus.

Désignés meilleurs joueurs du match : Toby Lafrance (Grenoble) et Mathieu Frécon (Briançon)

(Photos Philippe Crouzet - www.ipernity.com/doc/182273/album)

Commentaires d'après-match (d'après Le Dauphiné Libéré) :

Jean-François Dufour (entraîneur de Grenoble) : « J'ai aimé la manière avec laquelle on a joué. On a fait des choses plus simples et efficaces. Je suis aussi très satisfait de la prestation d'Antoine Bonvalot  J'avais demandé à l'équipe de jouer pour lui. »

Antoine Bonvalot (gardien de Grenoble) : « C'était mon troisième match avec les pros. Je suis très content de ma prestation. J'étais bien concentré et j'ai bien été aidé par mes coéquipiers. »

Luciano Basile (entraîneur de Briançon) : « On n'avait pas la profondeur de banc pour rivaliser. Et puis, tous les joueurs de Briançon n'avaient pas le niveau de la Ligue Magnus... »

 

Grenoble – Briançon 8-1 (4-0, 2-1, 2-0)

Mardi 8 octobre 2013 à 20h à la patinoire Pôle Sud de Grenoble. 3200 spectateurs.
Arbitrage de Jimmy Bergamelli assisté de Gwilherm Margry et Adrian Popa
Pénalités : Grenoble 24' (4', 8'+10', 2'), Briançon 26' (4', 8'+10', 4')
Tirs cadrés : Grenoble 31 (11, 12, 8), Briançon 22 (7, 7, 8)

Évolution du score :

1-0 à 04'52" : Antonoff
2-0 à 07'09" : Lafrance assisté de Treille
3-0 à 14'06" : Lafrance assisté de Sivic et Gervais
4-0 à 16'33" : Tardif assisté de Selan et Antonoff
5-0 à 28'43" : Lafrance assisté de Treille et Amar (sup. num.)
6-0 à 33'30" : Tardif assisté de Selan et Le Blond
6-1 à 39'20" : Frecon assisté de Bisaillon et Cerkovnik
7-1 à 55'15" : Lafrance assisté de Selan et Bedin (sup. num.)
8-1 à 56'36" : Sivic assisté de Petit et Charland

 

Grenoble

Gardien : Antoine Bonvalot

Défenseurs : Pierre-Luc Lessard – Stéphane Gervais ; Baptiste Amar (C) – Jason Crossman ; Nicolas Antonoff – Maks Selan (6'+10') ; Kévin Martenon ; Quentin Scolari.

Attaquants : Mitja Sivic – Felix Petit – Francis Charland ; Joris Bedin – Toby Lafrance (A) (2') – Yorick Treille ; Luc Tardif Jr – Christophe Tartari – Mathieu Le Blond (4') ; Julien Baylacq (A) – Jordann Perret (2') – Sébastien Delemps.

Remplaçant : Sébastien Raibon (G). Absent : César Joffre (côte cassée).

Briançon

Gardien : Aurélien Bertrand

Défenseurs : Sébastien Bisaillon – Richie Crowley (4') ; Viktor Szélig (A) (2') – Teddy Trabichet (A) ; Florian Chakiachvili (2') – Mathieu Jestin.

Attaquants : Denny Kearney (2' + 10') – Dave Labrecque (2') – Marc-André Bernier (C) ; Bostjan Golicic (2') – Damien Raux – Pierre-Antoine Devin (2') ; Cédric Di Dio Balsamo – Sébastien Rohat – Mathieu Frécon ; Gasper Cerkovnik – Thybaud Rouillard – Thibault Farina.

Remplaçant : Ronan Quemener (G). Absents : Jaka Ankerst (blessé), Lionel Tarantino (saison terminée).