Rouen - Villard-de-Lans (Ligue Magnus, 5e journée)

À plein régime

2013-10-12-Rouen-VillardRouen réalise une superbe performance et décroche sa cinquième victoire de rang en ligue Magnus, grâce notamment à cinq buts de Julien Desrosiers qui a su faire fructifier les jeux, parfois exceptionnels, de Yannick Riendeau. Solide derrière et opportuniste en attaque, le RHE76 conserve (en compagnie de Grenoble) sa place de leader au championnat. Villard-de-Lans a, pour sa part, rendu une copie bien pâle et s’est montré bien trop fébrile en défense, malgré un Jeff Lerg qui a fait bien son travail, pour inquiéter des Rouennais euphoriques. À tel point que les Ours repartent fanny des terres Normandes. Après la claque reçue à Brest, ce n’est pas vraiment de bon augure avant le déplacement à Chamonix le week-end prochain.

Les Rouennais ont entamé la partie tambour battant. Rythme qu’ils garderont jusqu’au coup de sifflet final. En effet, pleine d’envie mais également réaliste, tout a réussi à une équipe haut-Normande des grands jours. Par contre, sans cesse sous pression, Villard-de-Lans a pris l’eau.

Julien Desrosiers avait prévenu dans la presse locale : « Cette semaine, à l’entraînement, on a travaillé l’offensive. On a fait quelques mises à jour. » Et cela a été une révolution lorsque l’on se rappelle que, mardi en coupe de la ligue, à Angers, Hardy avait blanchi l’attaque rouennaise, ce qui a coûté le match aux hommes de Rodolphe Garnier. L’ailier gauche a ouvert le score, trouvé à la ligne bleue par Guillemain, il a décroché la lucarne coté plaque (1-0 à 05’11). Moins de cinquante secondes plus tard, le Franco-Québécois derrière la cage a été le plus malin lorsque qu’il a contourné le but sur la droite et a cherché un rebond victorieux en repiquant le palet au centre. C’est le pauvre Jorgensen qui dévie le puck dans le son propre filet (2-0 à 05’57). Plus tard, Yannick Riendeau fait tout un numéro dans le cercle droit puis entre les oreilles. C’est Vas de près qui profite du rebond, du Canadien, laissé libre par la défensive des Isérois (3-0 à 10’36).

2013-10-12-Rouen-Villard3L’affaire est déjà dans le sac malgré le (bien seul) courageux Jeff Lerg quand la deuxième période reprend. Le gardien fera un miracle lorsque Riendeau et Desrosiers se présenteront seuls devant lui en redoublant (trop ?) de passes que Lerg lira jusqu’au bout pour finalement frustrer les deux attaquants rouennais (23’44). Mais le portier devra s’incliner lorsque le duo jouera plus simplement quelques instants plus tard. La transversale de Yannick Riendeau vers Desrosiers est aussi magistrale qu’insoupçonnable. L’international français frappe fort de la droite dans une cage béante (4-0 à 27’12). La recrue québécoise n’a pas fini son récital. Grâce à une passe « toupie » improbable, Yannick Riendeau procure une nouvelle position de tir frappé à Desrosiers qui retrouve un filet entrouvert (5-0 à 31’31).

Villard n’y arrive pas même en supériorité. Luka Tosic la joue trop facile à la pointe et Gutierrez peut lancer Rech. En échappée, l’ailier envoi au-dessus de la mitaine (6-0 à 34’07). Sur leur quatrième jeu de puissance, les Dragons retrouvent de l’efficacité en équipe spéciale. Marc-André Thinel, à la pointe, fait un tir-passe qui fixe Lerg et que Desrosiers pourra donc déjouer plus aisément. Le numéro quarante-deux marque là son cinquième but en quarante minutes (7-0 à 39’45). Ce sera le dernier but de Julien Desrosiers de la soirée, mais pas le dernier du RHE parce qu’il reste encore un tiers… qui reprendra tardivement après une maintenance sur une surfaceuse à la mécanique branque branlante.

D’abord, Janos Vas d’une crosse un peu haute dévie un lancer de Tavzelj sur le patin de Lerg qui au poteau droit le pousse dans son but (8-0 à 41’11). Puis Juraj Stefanka excentré trouve une lucarne phénoménale au-dessus de l’épaule gauche de Lerg (9-0 à 51’34). Enfin, en infériorité, Dimitri Thillet lance Rech en breakaway. L’ailier gauche réussit son second duel face à Lerg d’un envoi entre les jambières et clôt la marque (10-0 à 58’43).

Joueurs étoiles du match : *** Julien Desrosiers (Rouen), ** Yannick Riendeau (Rouen), * Janos Vas (Rouen).

Distinction au choix (de l’auteur) ou coup de cœur : Jens Eriksson (Villard-de-Lans).

 

Rouen - Villard-de-Lans 10-0 (3-0, 4-0, 3-0)

Samedi 12 octobre 2013 à 20h30 au centre sportif Guy Boissière. 2218 spectateurs.

Arbitrage de Bruno Colleoni assisté de Charles-Édouard Salmon et Aurélien Smeeckaert.

Pénalités : Rouen 16’ (2’, 4’, 10’) ; Villard de Lans 16’ (4’, 4’, 8’)

Tirs : Rouen 45 (16, 20, 9) ; Villard de Lans 22 (9, 7, 6)

Chances : Rouen 5 (1, 3, 1) ; Villard de Lans 4 (1, 2, 1)

Évolution du score :

1-0 à 05’11 Desrosiers assisté de Guillemain

2-0 à 05’57 Desrosiers assisté de Guénette

3-0 à 10’36 Vas assisté de Riendeau et Desrosiers

4-0 à 27’12 Desrosiers assisté de Riendeau et Goncalves

5-0 à 31’31 Desrosiers assisté de Riendeau et Janil

6-0 à 34’07 Rech assisté de Gutierrez et Janil (inf.num.)

7-0 à 39’45 Desrosiers assisté de Thinel et Guénette (sup.num.)

8-0 à 41’11 Vas assisté de Tavzelj et Thinel

9-0 à 51’34 Stefanka assisté de Lampérier

10-0 à 58’43 Rech assisté de Thillet (inf.num.)

 

Rouen

Gardien : Gabriel Girard (22 arrêts)

Défenseurs : Lauri Lahesalu – Jonathan Janil ; Raphaël Faure – Miloslav Guren ; Andrej Tavzelj (A) – Léo Guillemain ; Stanislav Hudec.

Attaquants : Julien Desrosiers – François-Pierre Guénette (A) – Yannick Riendeau ; Anthony Rech – Janos Vas – Marc-André Thinel (C) ; Loïc Lampérier – Loup Benoit – Juraj Stefanka ; Anthony Goncalves – Romain Gutierrez – Dimitri Thillet / Johann Saint-André.

Remplaçant : Fabrice Lhenry (G). Absents: Aurélien Dorey Vincent Nesa et Théo Lanvers.

Villard de Lans

Gardien : Jeff Lerg (35 arrêts)

Défenseurs : Luka Tosic – Nicolas Favarin (C) ; James Jorgensen – Chris Zarb ; Pierre-Antoine Simonneau – Andreas Lindström ; Robin Drogue – Pierre Sanchez.

Attaquants : Vincent Couture (A) – Mike Leone – Bastien Sangiorgio ; Kévyn Richard – Jens Eriksson – Matic Kralj ; Crt Snoj – Quentin Jacquier / Kenny Martin – Norbert Abramov.

Remplaçant : Anthony Koren (G). Absents : Udo Marie (transféré à Caen), Quentin Robert, William Pras et Daniel Näslund.