Ak Bars Kazan - Medveščak Zagreb (KHL, 18e journée)

ak barsmedvescakLe Medveščak n'est en KHL que depuis six semaines mais le club de Zagreb a largement fait parler de lui. Par ses origines croates, malgré une culture hockey très ancienne, qui sont toutes relatives étant donné l'effectif quasiment nord-américain. En raison du succès éclatant lors du premier match en laminant le CSKA 7-1. Quand les Ours ont subi sept défaites consécutives après ce premier coup de tonnerre. Puis lorsque Zagreb a aligné par la suite huit victoires de rang, série brisée par le Spartak Moscou la semaine dernière. Une série victorieuse étonnante pour une nouvelle franchise qui possède le plus petit budget de la KHL.

C'est tout logiquement qu'il a donc fallu plusieurs matches de rodage pour une équipe fortement renouvelée et à l'identité très AHL. On peut considérer que l'entrée en KHL est réussie car l'armada entraînée par Mark French est aujourd'hui redoutée. Le Medveščak occupe en effet le troisième rang de la Conférence Ouest - à égalité parfaite avec le Dinamo Riga - et s'est trouvé un titulaire devant les buts. Le Canadien Barry Brust (30 ans) est l'un des meilleurs à son poste tandis que toute l'équipe pousse désormais dans le même sens. Le seul regret se nomme Steve Montador. Victime d'un choc à la tête qui compromet sérieusement la suite de sa carrière, le défenseur de 33 ans s'est dit attristé de quitter Zagreb pour retourner au Canada, touché par l'environnement familial qui lie le club de hockey et ses nombreux fans dans la capitale croate.

On ne présente plus l'Ak Bars de Kazan. Depuis dix ans, l'équipe du Tatarstan, toujours bien placée, fait figure de puissance à l'Est. Quoi de plus surprenant de voir le Léopard des neiges allongé sur le roc de cette Conférence. La meilleure défense de la KHL peut compter sur son mur international Konstantin Barulin entouré par les indispensables Konstantin Korneyev, Ilya Nikulin, Evgeni Medvedev et un nouvel arrivant qui a fait largement ses preuves, le Canadien Shaun Heshka au jeu très propre.

Burmistrov - VarnakovEn attaque, la nouvelle vague est portée par le retour du prodige Aleksandr Burmistrov (à gauche sur la photo ci-contre, aux côtés de Varnakov), parti de Kazan dès qu'il a eu l'opportunité de rejoindre la NHL, revenu sitôt à la maison lorsque ses plans nord-américains se sont fissurés. Burmistrov comptabilise 16 points en 17 parties, épaulé par son jeune collègue Kirill Petrov et quelques cadres dont Aleksandr Svitov, Aleksei Tereschenko, Janne Pesonen et Tim Stapleton. L'Ak Bars a donc tourné la page avec succès de l'ère Zaripov, joueur emblématique pendant plus d'une décennie, parti durant l'intersaison pour Magnitogorsk et actuel meilleur buteur de la KHL.

Meilleur buteur à égalité justement avec un des visiteurs du jour. Après avoir été élu meilleur franc-tireur de la NHL en 2006 sous l'uniforme des Sharks de San José, Jonathan Cheechoo, en pleine réussite, ne lâche pas prise en ce début de saison. Et son équipe s'offre donc un nouveau test d'envergure chez l'ogre de la face orientale.

D'emblée, Barry Brust apparaît un peu fébrile. Cela aurait pu sourire d'abord à Aleksandr Svitov - son tir est capté par le gant de Brust - puis à Tomas Vincour - son essai frappe la barre transversale après un rebond généreux sur un tir lointain de Dmitry Obukhov. Si le jeune Américano-Danois Patrick Bjorkstrand représente le premier danger de Zagreb, les Ours croates se retrouvent en infériorité après une faute de Luke Walker. Le Medveščak résiste mais à 16 secondes de la fin de cette pénalité, l'Ak Bars va prendre l'avantage. Shaun Heshka lance de loin avec force, le palet se faufile entre les jambières de Brust, Mikhail Varnakov le pousse au fond des filets (1-0, 08'50").

But Varnakov Ak BarsLes Tatars ne veulent pas s'arrêter en si bon chemin et continuent un pressing monstre. Ils augmentent de rythme et gagnent la majorité des duels. La défense russe couvre la tentative de Glumac, servi par Walker placé derrière le but, tandis que, de l'autre côté, l'attaque va une nouvelle fois faire un malheur. Aleksandr Burmistrov file derrière la cage, freine, se retourne et passe à Varnakov qui marque, poteau droit, dans un trou de souris pour un doublé (2-0, 14'19"). L'entonnoir croate ne fait pas peur à Kazan puisque Burmistrov et Lukoyanov, tour à tour, le transpercent plein axe, cela donnent des frayeurs à Brust.

Néanmoins, avant la pause, le Medveščak essaiera d'en faire de même, notamment avec deux occasions successives de Michael Ryan, tir en pivot et tir balayé, mais Konstantin Barulin continue de faire bonne impression.

De retour des vestiaires, les visiteurs, remontés, contiennent Kazan dans son propre camp pendant près de deux minutes. Ce qui a le don d'exaspérer Burmistrov qui fait tomber irrégulièrement Vesce. En jeu de puissance, le Medveščak se crée de bonnes opportunités par Vesce, Linglet et Ellison. C'est toutefois à forces égales qu'il réduit le score. Ryan Vesce passe en profondeur pour un appel parfait de Charles Linglet qui devance la défense tatare et loge la rondelle pleine lucarne (2-1, 27'43"). À la mi-match, alors que la formation croate persévère à un rythme élevé, grosse frayeur pour Matt Murley.

Agression PaninDéjà fautif sur une pénalité différée, Grigory Panin ne se calme pas, se dirige vers Murley, à genoux contre la bande, et lui assène un violent coup de coude. L'ailier new yorkais se relève avec difficulté mais il retombe immédiatement, il est sonné, la nuque couverte de sang. Panin écope au final de 2'+5'+20', donc expulsé de la rencontre.

Il est à signaler qu'il n'en est pas à son premier coup d'essai puisque, pas plus tard que le mois dernier, ce défenseur de 27 ans avait agressé Petr Vrana du Lev Prague, ce qui lui avait valu un match de suspension. Sa récidive pour cet acte dangereux, odieux et irresponsable pourrait lui coûter très cher.

C'est donc un long avantage numérique pour Zagreb, Linglet, placé côté droit, trouvera d'ailleurs le poteau. Mais l'Ak Bars va profiter d'un flottement adverse. Korneyev offre une longue passe à Obukhov qui prend de vitesse tout le monde et creuse l'écart (3-1, 32'47"). Le Medveščak ne se désunit pas malgré ce coup de poignard et repart à l'assaut. Linglet, Ellison et Vesce sont intenables et mitraillent Barulin, absolument héroïque devant tant d'opposition.

Kirill Petrov Ak BarsLe deuxième coup de poignard intervient à 4 minutes de la deuxième pause. Kirill Petrov (photo ci-contre) dégage son camp, Danil Faizullin se saisit du palet en zone neutre et temporise, il remet à Petrov en zone offensive qui canarde avec succès Brust (4-1, 36'16"). Il s’agit du deuxième but de suite encaissé en supériorité numérique pour le Medveščak qui était pourtant dans cette configuration pendant 7 minutes. Ellison et Thomas ne pourront non plus surprendre un Barulin intraitable sur sa ligne de but. Cela se complique sérieusement pour les hommes de Mark French.

Dans le troisième tiers, la troupe de Valery Belov exprime encore un visage déterminé. La défense prend en tenaille Ryan, attiré par un rebond. En attaque, Bodrov ne peut profiter d'une transversale de Tkachyov, son tir est repoussé par Brust. À la 47e minute, Petrov, à gauche, croise un peu trop son tir devant un angle ouvert. Cependant, l'équipe croate va ramasser le poignard.

Kurtis Foster transmet à l'opposé à Patrick Bjorkstrand qui déborde couloir gauche et qui frappe lucarne opposée (4-2, 46'52"). 28 secondes plus tard, toujours couloir gauche, Ryan Vesce centre fort devant le but, le palet est contré par un patin et finit sa course dans le but et l'incompréhension générale (4-3, 47'20"). Les Ours reviennent donc dans la partie de manière inespérée. Vesce et Martinovic tentent de déjouer Konstantin Barulin qui se reprend aussitôt cette bévue. Il manque tout de même quelques centimètres à Michael Ryan, poteau gauche, pour réceptionner une passe de Bill Thomas à la 51e.

Matt Murley MedvescakPassé ce mauvais moment, la défense de Kazan ne se laisse plus chahuter tandis que Tkachyov et Vincour tentent de tuer ce suspense imprévu. La poussée du Medveščak manque de punch et de créativité. Mark French le constate et rappelle ses hommes à l'ordre pour un temps mort, il sort Brust pour créer le surnombre. Une solution vite anéantie par Kazan. Jonathan Cheechoo, étonnamment discret aujourd'hui, se fait subtiliser le palet près du banc par Tereschenko qui se charge de le catapulter dans les filets déserts (5-3, 58'43").

Malgré un retournement de situation totalement inattendu dans cette troisième période, l'Ak Bars Kazan a une fois de plus contrôlé son sujet. Cette victoire permet à l'équipe de Valery Belov de conserver une maigre avance sur le menaçant Barys Astana, l'autre grosse écurie de la Conférence Est. Le Medveščak a encore beaucoup de travail pour venir à bout des plus coriaces et conserver une certaine régularité. Cependant, l'équipe affiche toujours de bonnes intentions et beaucoup de discipline, les play-offs semblent largement dans leurs cordes.

Enfin, concernant l'agression de Panin, la KHL a annoncé ce vendredi une suspension de 11 matches, une amende de 2,5 millions de roubles (57 000 €) et fera son possible pour des sanctions supplémentaires. Inutile de préciser que Matt Murley (photo ci-dessussera indisponible pour une durée indéterminée.

 

Ak Bars Kazan - Medveščak Zagreb 5-3 (2-0, 2-1, 1-2).
Jeudi 17 octobre 2013 à 17h00 à la TatNeft Arena de Kazan. 4860 spectateurs.
Arbitrage de Jyri Rönn et Anatoly Zakharov assistés de Evgeni Streltsov et Denis Tarasov.
Pénalités : Ak Bars Kazan 31' (0', 29', 2'), Medveščak Zagreb 4' (4', 0', 0').
Tirs : Ak Bars Kazan 21 (8, 4, 9), Medveščak Zagreb 39 (11, 15, 13).

Évolution du score :
1-0 à 08'50" : Varnakov assisté de Heshka et Stapleton (sup. num.)
2-0 à 14'19" : Varnakov assisté de Burmistrov
2-1 à 27'43" : Linglet assisté de Vesce
3-1 à 32'47" : Obukhov assisté de Korneyev (inf. num.)
4-1 à 36'16" : Petrov assisté de Tereschenko (inf. num.)
4-2 à 46'52" : Bjorkstrand assisté de Foster
4-3 à 47'20" : Vesce assisté de Martinovic
5-3 à 58'43" : Tereschenko


Ak Bars Kazan

Gardien : Konstantin Barulin.

Défenseurs : Ilya Nikulin (C) - Konstantin Korneyev ; Shaun Heshka - Evgeni Medvedev (A) ; Stepan Zakharchuk (+1) - Grigory Panin (2'+5'+20') ; Albert Yarullin (+1).

Attaquants : Janne Pesonen (+1) - Aleksei Tereschenko (A) - Kirill Petrov ; Tim Stapleton - Aleksandr Burmistrov (4') - Mikhail Varnakov ; Dmitry Obukhov (+1) - Aleksandr Svitov (+1) - Tomas Vincour ; Vladimir Tkachyov - Evgeni Bodrov - Artem Lukoyanov (-2) ; Danil Faizullin.

Remplaçant : Evgeni Yaroslavlev (G).

Medveščak Zagreb

Gardien : Barry Brust [sorti à 58'36"].

Défenseurs : Sasa Martinovic (+1) - Mathieu Carle ; Ivan Svarny (+1) - Kurtis Foster (-2) ; Hannu Pikkarainen (-2) - Mark Katic.

Attaquants : Matt Murley (-1) - Bill Thomas (-3) - Jonathan Cheechoo (C, -3) ; Charles Linglet - Ryan Vesce (A) - Matt Ellison (+1) ; Michael Ryan (-1) - Andrew Murray (A, +1) - Patrick Bjorkstrand (+1) ; Mike Glumac - Boyd Kane - Luke Walker (+1, 4') ; Gal Koren.

Remplaçant : Andrej Vasiljevic.