Cholet - Angers (Coupe de France, 16e de finale)

Les Ducs continuent l'aventure

GABORITrobin20130910035Cholet reçoit Angers pour ce tour de Coupe de France. Une ambiance sympathique règne dans la patinoire Glisséo entre dirigeants et supporters. Il est vrai que les relations entre les deux clubs sont fraternelles puisque plusieurs jeunes des Ducs d'Angers font régulièrement des aller-retours grâce aux fameuses ''licences bleues''.

Une belle affluence (environ 950 spectateurs) et une bonne colonie angevine dans les gradins. Il faut dire que les deux villes du Maine-et-Loire ne sont distantes que d'une soixantaine de kilomètres.

Il ne fallait en tout cas pas arriver en retard puisque dès les premières secondes Cholet inquiète Florian Hardy  de près. La réaction des pensionnaires de Ligue Magnus ne se fait pas attendre lorsque Paul Bahain est le plus prompt à reprendre un rebond consécutif à un lancer à la bleue de Fredrik Borjesson (0-1, 00'41'').

Un départ idéal pour les protégés du Président Juret qui dominent de la tête et des épaules des Dogs vraisemblablement intimidés par l'adversaire.

Malgré une situation de supériorité, Cholet n'arrive pas à s'installer en zone offensive et Angers neutralise son adversaire, grâce notamment au gros travail de Brian Henderson et Julien Albert. Quelques instants plus tard, Cody Campbell part de la ligne rouge plein axe et passe en revue toutes les lignes des Dogs avant d'ajuster Roman Svaty en lucarne (0-2, 07'06''). Superbe but du numéro 50, bien aidé par la passivité déconcertante du bloc choletais.

Les Ducs contrôlent le cours de la rencontre et inquiètent régulièrement Roman Svaty. Le portier slovaque de Cholet limite la casse et réalise quelques beaux arrêts. En fin de tiers il doit s'incliner deux fois. Un tir ras glace de Paul Bahain lui file entre les bottes (0-3, 17'41''). Robin Gaborit reprend instantanément le palet qui touche les deux montants avant de terminer sa course dans la cage (0-4, 18'12'').

Les Ducs ont donc un avantage conséquent avant d'entamer le second tiers. Mais le discours de Julien Pihant – coach des Dogs – a dû être prolifique puisque ses joueurs se mettent enfin à jouer et décident de tout donner. A contrario, les Ducs relâchent inconsciemment la pression. De ce fait, le jeu se déroule essentiellement dans la zone angevine. Il faut un Florian Hardy vigilant sur des tentatives des deux Tomas (Grofek et Marcinek). Cholet se voit même refuser un but pour un crosse haute flagrante (26').

Paul Bahain se retrouve en prison pour un faire trébucher plus maladroit que méchant. La sanction est quasi immédiate et Radim Heman passe la bleue plein axe avant d'ajuster Florian Hardy, qui ne peut que ralentir la rondelle (1-4, 35'17''). Glisséo reprend de la voix et encourage ses protégés qui vont inscrire un nouveau but... de la main, justement refusé par Alexandre Bourreau, le zèbre de la rencontre (37').

Alex Stein, le coach angevin, voit bien que son équipe joue en dilettante et demande un temps mort pour recadrer les choses. En vain, et le tiers se finit sur ce score de quatre à un en faveur d'Angers.

Le dernier tiers montre des Angevins tout de même plus concernés. Ils tuent définitivement tout suspense en moins de quatre minutes. Dans un premier temps par Robin Gaborit qui ajuste Roman Svaty à mi-hauteur (1-5, 42'48''). Dans un second temps par Johann Skinnars qui récupère un loupé de Tim Crowder devant le slot (1-6, 43'33'').

Julien Pihant décide alors de sortir son gardien au profit de Rapahël Sanyas. Six minutes plus tard, Alex Stein en fera de même en replaçant Florian Hardy par Alexis Neau. La fin de match est assez anecdotique et Julien Albert inscrit un septième but. Bien lancé sur le côté gauche, il ajuste le back-up choletais en trouvant le petit filet opposé (1-7, 55'43'').

Les Ducs passent donc en huitièmes de finales et ne se sont pas réellement mis en danger contre des Dogs vaillants mais limités.

Étoiles du match : *** Robin Gaborit (Angers), ** Johann Skinnars (Angers), * Julien Albert (Angers)

 

Cholet – Angers : 1-7  (0-4, 1-0, 0-3)
Mardi 22 octobre 2013 à la patinoire Glisséo. 950 spectateurs.
Arbitrage de Alexandre Bourreau assisté de Clément Goncalves et Matthieu Loos.
Pénalités : Cholet  4’ (0’, 0’, 4') ; Angers 16’ (2’, 4’, 10’)

Évolution du score :
0-1 à 00'41" : Bahain assisté de Borjesson et Albert
0-2 à 07'06" : Campbell assisté de Crowder et Mrena
0-3 à 17'41" : Bahain assisté de Henderson et Albert
0-4 à 18'12" : Gaborit assisté de Bellemare et Fortier
1-4 à 35'17'' : Herman assisté de Parviainen et Drodz (sup. num.)
1-5 à 42'48'' : Gaborit assisté de Fortier et Custosse
1-6 à 43'33'' : Skinnars assisté de Crowder et Campbell
1-7 à 55'43'' : Albert