Toulouse-Blagnac – Anglet (Coupe de France, 16e de finale)

Les Bélougas domptent l'Hormadi

Nous voici à la patinoire Alex Jany de Toulouse pour cette soirée de 1/16e de finale de Coupe de France. Face à face, les Bélougas, équipe de D2 fraîchement descendue et qui joue ce soir pour la première fois à domicile après un début de championnat en demi-teinte. En face, Anglet, pensionnaire de D1, est actuellement 5e de son championnat. Une division d'écart et une différence significative de forme, on ne donne pas cher de la peau des Bélougas. 721 spectateurs se sont pourtant déplacés en ce mardi soir à la patinoire de secours du TBHC en attendant la disponibilité de l'antre de Blagnac.

Ecrasés en 14 minutes

L'équipe du TBHC, presque renouvelée à plus de 80% par rapport à celle de l'année dernière, gagne l'engagement. Les premières joutes sont équilibrées. Anglet fait très bien circuler le palet, mais les Bélougas montrent de très bonnes capacités individuelles dans le maniement du palet. Le round d’observation semble lancé, peu d'attaques mais un jeu de passes des deux cotés. Pourtant, à la 5e minute, suite à un enchaînement de passes à une touche de crosse, Kevin Marias-Magill glisse le palet au fond des cages d'Aku Maikola, titularisé pour la première fois dans les cages basques (1-0). Les spectateurs restent dubitatifs. Le hockey est un sport où le hasard n'a pas vraiment sa place, et mener au bout de 5 minutes de jeu n'est absolument pas significatif.

Pourtant les Bélougas tiennent le coup et font même mieux que résister, ils mènent littéralement le jeu. Parfaitement rassurés par leur gardien qui reste vigilant, ils peuvent se concentrer sur le jeu offensif. En double supériorité numérique suite à un surnombre et une charge avec la crosse, Jussi Korvakangas réussit à tromper Aku Maikola. 2-0, décidément, ce n'était pas le scenario annoncé. Bien sûr le but intervient dans une situation défavorable pour Anglet, mais le TBHC ne mène pas qu'au tableau d'affichage. Sur la glace, on a une équipe cohérente, offensive, dont les défenseurs bloque parfaitement toutes les offensives de l'Hormadi. Le calvaire des visiteurs n'est pas terminé. Jaakko Kerisalmo marque après un rebond laissé par le gardien Maikola. 3-0 en moins de 14 minutes, les Bélougas exultent. Les visiteurs n'ont jamais été vraiment en mesure d'inquiéter les Bélougas.

Toujours en tête

LAFRANCESCA Gautier-111001-169Le deuxième tiers est habituellement le tournant des matchs entre équipes de divisions différentes. Souvent l'équipe la plus forte, même menée, commence à déployer son jeu et reprend la tête. C'est après la première pénalité contractée par Toulouse-Blagnac qu'Anglet a l'occasion de commencer sa remontée. Nous sommes à la 24e minute, Gautier Lafransesca se présente seul face à Niklas Lehti. Le gardien se couche trop tôt, la cage est vide, pourtant l'attaquant de l'Hormadi emporté par son élan rate le cadre. Quelle occasion manquée ! Pourtant Anglet ne perd pas espoir et continue de se lancer à l'attaque. À la 31e minute, Alexandre Labonte, avec beaucoup de maladresse, rate le cadre devant un but grand ouvert. Toujours 3-0, le TBHC résiste.

En dépit des nouvelles aspirations offensives de l'Hormadi, les Bélougas continuent de maîtriser le match. La défense est solide, les palets sont déviés, les attaquants sont chargés, bref, de très beaux mouvements défensifs. Anglet n'est pourtant pas à l'abri des contres. À la 33e minute Jussi Korvakangas bien lancé bute sur Maikola qui laisse un rebond repris pour un second tir par le numéro 18 des Bélougas. Encore bloqué. Le tiers se termine sans que le score ne change. D'un côté, on a une équipe des locaux qui joue très bien les phases défensives sans pour autant retrouver le réalise offensif de la première période. De l'autre, l'Hormadi qui reste très maladroite devant le but et ne hausse pas suffisamment le jeu et l'impact physique pour recoller.

Un réveil bien trop tardif

Dernier tiers. Toujours trois buts d'avance pour le TBHC. Anglet est remonté sur la glace avec une envie plus visible. Dès l'engagement le jeu s'accélère. À la 45e minute, Gautier Lafransesca tire de la bleue en essayant de surprendre Niklas Lehti qui reste parfaitement vigilant. On sent que les Basques ont conscience que s'ils ne marquent pas rapidement la défaite est inéluctable. C'est sur un palet dévié par le patin d'un défenseur que l'Hormadi ouvre son compteur. 3-1, c'est l'inévitable Gautier Lafransesca qui est à l'origine du but. Suite à la réduction du score, une grosse bagarre générale éclate. C'est le tournant du match : Anglet est pénalisé trois fois en cinq minutes. Comment revenir au score en enchaînant ainsi les situations d'infériorité numérique ? C'est peut-être ce qui va sauver les Bélougas, car il est clair que du côté de l'Hormadi l'envie est là. De retour à égalité numérique, Geraud Marechal réussit à redonner espoir aux siens en réduisant le score à 3-2. Un retour est-il possible ? Malheureusement pour l'Hormadi, les Bélougas sont disciplinés et rigoureux en défense et le score en reste là. Les Bélougas sont en huitièmes de finale.

Conclusion

Un début en fanfare du TBHC sur ses terres. Il est vrai que l'affrontement semblait déséquilibré tant par la différence de division que par les précédentes sorties des deux équipes. Mais il semble que la mayonnaise commence à prendre sur les bords de la Garonne, et il y aura certainement une chance de le prouver avec un tirage probable contre une équipe de ligue Magnus. Pour Anglet en revanche, c'est la désillusion. Ce match était abordable, mais le jeu présenté ce soir n'était pas suffisamment appliqué et construit pour espérer battre une équipe très bien organisée et très peu pénalisée.

 

Toulouse-Blagnac - Anglet 3-2 (3-0, 0-0, 0-2)
Mardi 22 octobre 2013 à la patinoire Alex-Jany. 721 spectateurs.
Arbitrage de Laurent Garbay assisté d'Adrian Popa et Frédéric Hemmery.
Pénalités : Toulouse-Blagnac 4' (0', 4', 0'), Anglet 22' (4', 2', 16').

Évolution du score :
1-0 à 05'14" : Marias-Magill assisté de Halme et Kerisalmi
2-0 à 11'19" : Korvakangas assisté de Laine et Savajol (double sup. num.)
3-0 à 13'49" : Kerisalmi assisté de Laine et Halme
3-1 à 46'53" : Lafrancesca assisté de Sage-Vallier
3-2 à 55'22" : Maréchal assisté de Rousselin

Anglet

Gardiens : Aku Maikola

Défenseurs : Elliot Sivel, Kevin Igier, Thomas Baubriau, Jimmy Ferrez, Dave Grenier, Antti Valtteri Autio, Maxime Suzzarini

Attaquants : Geraud Marechal, Thibaut Sage Vallier, Florent Neyens, Matthieu Vissio, Gautier Lafrancesca, Benoit Ladonne, Alexandre Labonte, Nicolas Thos.

Absents : Zbynek Hampl, Xavier Daramy, Luc-Olivier Blain.

Toulouse-Blagnac

Gardiens : Niklas Leht

Défenseurs : Veli Matti Talonen, Jani Laine, Kevin Codevelle, Aleksi Laine, Sébastien Pommier, Jussi Korvakangas

Attaquants : Kevin Marias – Magill, Fabrice Faure, Clément Blaser, Marvin Krukoff, Sébastien Savajol, Santeri Halme, Alexis Codevelle, Manuel Plamondon-Ratte, Jaakko Kerisalmi, Maxime Faup