Toulouse-Blagnac – Val Vanoise (Division 2, 5e journée)

Val Vanoise en leader

Patinoire Alex Jany de Toulouse. Les Bélougas accueillent aujourd'hui le leader de la poule A : Val Vanoise. D'un côté, les Bouquetins dominent la poule depuis la 2e journée en dépit d'une défaite en prolongation face à la Roche/Yon. De l'autre, le TBHC qui a connu un début de championnat difficile mais qui a réussi à s'accrocher au classement et, après sa glorieuse victoire en coupe de France face à Anglet, espère continuer sur la voie de la victoire. Nous voici donc dans la patinoire de remplacement du TBHC toujours privé de son antre de Blagnac. 583 spectateurs seulement, mais un public acquis à la cause des Bélougas. À noter le déplacement d'une poignée de supporters des Bouquetins. Après le show des Bélou-Girls, le match commence.

Très équilibré

Le début du match est très tendu. On sent la nervosité dans les deux camps. Le jeu n'est pas fluide, haché, avec beaucoup de pertes de palet. Il faut attendre la 4e minute pour voir la première franche occasion. Dorian Duchosal met dans le vent la défense du TBHC et réussit à se présenter seul face à Niklas Lehti. Le tir rase le poteau.

La première pénalité a lieu à la 5e minute. Si Val Vanoise est parfaitement en place et fait circuler le palet, la défense des Bélougas est quasi parfaite et c'est seulement avec un tir en deux minutes que se termine cette phase de supériorité pour les visiteurs. Soyons clairs, ce sont les Bouquetins qui mènent le jeu. Leur jeu collectif est rapide, ils sont souvent les premiers sur les palets, mais l'équipe n'est pas très efficace devant le but, les occasions sont souvent gâchées. Les Bélougas se contentent de procéder en contre. À la 8e minute, Kevin Marias Magill, après avoir échappé à la défense adverse, tente de feinter Yann Chamel en ne tirant pas au but mais en faisant le tour de la cage par le côté gauche. Le palet manque de se faufiler entre le poteau et la jambière du gardien. La tension est vraiment palpable, mais curieusement c'est Vanoise qui laisse transparaître des signes d'énervement. Les gestes agressifs s’enchaînent et Niklas Lehti est presque systématiquement bousculé lors de ses arrêts. Le tiers se termine sur l'impression mitigée que le match n'est pas encore lancé.

Le match s'emballe

Les deux équipes remontent sur la glace. Le jeu ne semble pas avoir évolué. Les équipes s’observent. Entre les dégagements interdits et les palets dehors, le jeu est toujours haché. Les Bélougas développent la première action construite à la 25e minute. Jaako Kerisalmi et Santeri Halme partent en contre ensemble. Le Bouquetins se sont fait piéger, le seul défenseur recule dos au but, dans l'axe de celui-ci. C'est un jeu d'enfant pour Jaako Kerisalmi de miner une frappe avant de transmettre le palet à Santeri Halme qui a le but grand ouvert. 1-0 presque contre le cours du jeu. Le match n'a repris que depuis deux minutes lorsque Veli Matti Talonen se lance dans un numéro solitaire. Il s'élance sur le côté droit, semble dépasser le point idéal de tir, et alors que l'angle semble impossible, il repique vers le centre et propulse le palet sous la barre transversale. 2-0, les contres blagnaco-toulousains se révèlent très efficaces.

Si l’attaque du TBHC trouve enfin de l'efficacité, c'est la défense qui fait preuve de faiblesse. David Brissette Cayer met à profit le recul défensif tardif des locaux. Il réussit à s’infiltrer en zone offensive alors que l’intégralité de la défense des Bélougas est encore en zone neutre. 2-1, le but était presque inévitable. Niklas Lehti n'y pouvait rien. C'est encore une erreur défensive, parfaitement exploitée par Dorian Duchosal, qui apporte l'égalité au tableau d'affichage. À un mètre du but, un défenseur du TBHC manque un contrôle et ne voit pas que le palet est entre ses patins. Le numéro 14 adverse n'a plus qu'à pousser le palet au fond des filets. 2-2, égalité. Le tiers se termine. Les deux équipes se sont lâchées beaucoup plus qu'au 1er tiers, mais si Val Vanoise a démontré que ses attaquants de pointe étaient très efficaces, c'est surtout la défense blagnaco-toulousaine qui a montré ses limites dans le jeu collectif.

Une ridicule histoire de cages et d'équilibre sportif

Au 3e tiers, le TBHC ne subit plus le jeu, il le crée. La défense a clairement été sermonné à la pause tellement elle est plus vigilante et remonte les palets de façon propre.

C'est à la 50e minute que le match va prendre un tournant... ridicule. L'arbitre siffle l'arrêt du jeu. Incompréhension générale en pleine phase de supériorité numérique pour les Bélougas. L'annonce est faite que le pied d'un but serait tordu, et que pour ne pas compromettre l'équilibre sportif il faut changer les cages de camp (comme si interrompre une phase de powerplay où l'attaquant allait tirer au but n'allait pas porter atteinte à l'équilibre du jeu !). C'est dans la confusion générale qu'un joueur des Bélougas se retrouve à pousser la cage sur la glace au travers de la patinoire sous les cris d'un public médusé. Le match reprend, l'équilibre sportif est sauf ! La tension est à son comble, frustré par l'interruption, Jani Laine rageur reprend un rebond de Manuel Plamondon-Ratte et trompe Yan Chamel. 3-2.

À la 55e minute, encore la manifestation de l'équilibre sportif. À la stupéfaction générale, Val Vanoise rassemble ses joueurs près du banc pour discuter avec l'encadrement, pendant que le TBHC attend la mise en jeu sous les hurlements du public qui crie au retard de jeu. C'est dans l'énervement général que l'inarrêtable Dorian Duchosal trompe Niklas Lehti et ramène le score à 3-3. Les deux équipes sont assurées de prendre 1 point. Ces 20 minutes auront été éprouvantes pour les nerfs de tout le monde car, au vu du match serré, il est clair qu'il ne faudra pas grand-chose pour faire basculer la rencontre.

49 secondes de prolongation

Après avoir rappelé au public que l'équilibre sportif serait respecté avec une nouvelle inversion des cages dont le défaut invisible semble fortement préoccuper le corps arbitral, le coup d'envoi est donné. Au bout de 17 secondes de jeu, Veli Matti Talonen est envoyé sur le banc de la prison pour obstruction alors qu'il était en phase offensive et possédait le palet. David Brissette Cayer donne la victoire à son équipe en trompant Niklas Lehti à 4 contre 3. Fin du match.

Conclusion

Val Vanoise repart de Haute-Garonne avec les deux points de la victoire. Le score final et la répartition des points sont mérités car, si les deux équipes ont montré de belle choses, il est clair que les Bouquetins sont très costauds en ce début de championnat et que, bien menés par David Brissette Cayer, ils peuvent aller loin cette saison. Pour les locaux, ce résultat important permet à l'équipe de remonter en 4e position et d'avoir de l'espoir quant à la suite du championnat.

 

Toulouse-Blagnac – Val Vanoise 3-4 (0-0, 2-2, 1-1, 0-1)
Samedi 26 Octobre 2013 à la patinoire Alex Jany 583 spectateurs.
Arbitrage de Marie Tjana Picavet assistée de Jérémy Poulain et Olivier Salicio.
Pénalités : TBHC 10' (2', 4', 2', 2'), Val Vanoise 22' (12', 6', 4', 0').

Évolution du score :

1-0 à 24'59" : Halme assisté de Kerisalmi
2-0 à 26'27" : Talonen assisté de Halme
2-1 à 27'31" : Stoklasa assisté de Cayer
2-2 à 37'41" : Cayer assisté de Duchosal et Stoklasa
3-2 à 52'00" : Laine assisté de Plamondon-Ratte (sup. num.)
3-3 à 54'21" : Duchosal assisté de Cayer et Stoklasa
3-4 à 60'49" : Cayer assisté de Vrtek et Stoklasa (sup. num.)

Val Vanoise

Gardiens : Yan Chamel

Défenseurs : Jan Soldan, Jérôme Roumeau, Sylvain Chritofaia, Petr Zich, Dimitri Yelo, Adrien Sforza, Jan Zmeskal

Attaquants : David Brissette Cayer, Mickael Bouvier, Dorian Duchosal, Vladislav Vrtek, Romain Pierrel, Philippe Saby, Petr Stoklasa, Peter Kopecky, Benjamin Simiand

Toulouse-Blagnac

Gardiens : Niklas Lehti

Défenseurs : Veli-Matti Talonen, Jani Laine, Kevin Codevelle, Aleksi Laine, Sébastien Pommier, Jussi Korvakangas

Attaquants : Kevin Marias-Magill, Fabrice Faure, Clément Blaser, Marvin Krukoff, Sébastien Savajol, Santeri Halme, Alexis Codevelle, Manuel Plamondon-Ratte, Jaakko Kerisalmi, Maxime Faup