Publicité

Luleå - Skellefteå (SHL, 17e journée)

Lulea HF logospevxbic1w34j1v5wfy6elwfbDeuxième opposition cette saison entre les deux derniers finalistes du championnat suédois, les deux meilleures formations actuelles, les grands rivaux du nord. Le Luleå HF, l'équipe la plus septentrionale à une centaine de kilomètres du cercle polaire, accueille le Skellefteå AIK de Pierre-Édouard Bellemare.

Depuis le début de la SHL, Luleå n'a pas faibli par rapport à la saison passée, et a même haussé le ton dernièrement : les Ours polaires ont glané des points à chacune de leurs six dernières parties. Si sa défense affiche la même rigueur, l'entraîneur Jonas Rönnqvist dispose d'un des duos les plus prolifiques de Suède : Linus Klasen - Niklas Olausson.

Klasen, 27 ans, avait échoué pour s'imposer en NHL à Nashville malgré une saison en élite à 51 points en 51 matches en 2010 avec Södertälje. Actuellement, le petit ailier - dont le gabarit peinait à soutenir la comparaison aux standards nord-américains - totalise 28 points, le deuxième meilleur total de la ligue. Son rendement est si impressionnant qu'il a d'ores et déjà dépassé sa récolte de la saison dernière ! La confiance de Klasen semble contagieuse puisque Olausson, centre de 27 ans, est au pied du podium des marqueurs, démontrant un sens du but qu'on ne lui soupçonnait pas. La complémentarité totale du duo a largement dynamisé l'attaque et amélioré un jeu de puissance défaillant par le passé.

Cette confiance, elle n'est pas forcément aussi partagée du côté de Skellefteå. L'ailier canadien George "Bud" Holloway, meilleur marqueur et élu meilleur joueur du pays au précédent exercice, si décisif par le passé, n'a inscrit aucun but. Un sérieux problème au vu de sa valeur, et sachant que l'écart entre le SAIK et les autres équipes s'est réduit considérablement. Luleå, plus fort que jamais, n'a plus que 3 points de retard au classement sur le leader.

Bellemare - 7 points pour le moment - et ses coéquipiers ne font plus l'unanimité. Ils connaissent en effet une période difficile avec trois défaites à leurs quatre derniers matches. La dernière reste dans les mémoires puisque Brynäs s'était imposé 7-3 avec cinq buts inscrits en première période. Néanmoins, Skellefteå reste la bête noire de son plus grand rival. Luleå a en effet perdu les six dernières confrontations dont la première de la saison sur le score de 1-0. Une fois de plus, les lignes du SAIK sont bouleversées avec un trio Holloway - Bellemare - Lindström, Joakim Lindström ayant déjà 18 points à son compteur.

Hit Per Ledin LuleåUne série noire en cours pour un patron dans le doute, un challenger en totale confiance. Le derby sulfureux du nord s'annonce encore pimenté. 

Alors que Jonas Rönnqvist titularise une nouvelle fois David Rautio, Markus Svensson, qui avait déjà blanchi Luleå, est préféré à Henrik Karlsson, pourtant de nouveau appelé en sélection pour le Tournoi Karjala par Pär Mårts. Le staff de Skellefteå et son trio d'entraîneurs privilégient pour l'instant un système d'alternance qui pourrait leur sourire sur la durée.

La première occasion est pour les visiteurs, c'est donc Rautio qui s'y colle. Bellemare met beaucoup de cœur à l'ouvrage et travaille au coin droit, il libère le palet et effectue une diagonale à l'opposé, Johan Alm frappe de la ligne bleue, Rautio repousse. Plusieurs supériorités numériques sont rapidement accordées, d'un côté comme de l'autre. Se montrent dangereux Chris Abbott, en déviant une reprise de volée de Robin Jonsson qui touche le montant, et Jimmie Ericsson, forçant la porte mais plaqué au sol. À la 10e minute, Melker Karlsson, étrangement seul devant David Rautio, ajuste mal sa reprise.

Néanmoins, surpris par Brynäs la semaine dernière, le Skellefteå AIK met du rythme et de l'intensité. Un travail collectif qui finit par payer. Ils récupèrent la rondelle le long de la bande à gauche de la ligne de but, Emanuelsson, cerné par la défense, prolonge pour Oscar Möller qui contourne Rautio et ouvre le score (0-1, 14'22"). Une minute plus tard, Bellemare (au-dessus du but) puis Emanuelsson (arrêté par Rautio) auraient même pu doubler la mise. Le SAIK mène toutefois à la première pause malgré un dernier tir de Klasen, dévié de la jambière par Svensson.

De nouveau, Skellefteå met beaucoup d'application dès le retour des vestiaires, un bon relais entre Ericsson et Arvidsson aurait d'ailleurs pu surprendre David Rautio. Malgré beaucoup de mouvements, le jeu reste assez fermé, le SAIK n'ayant rien à envier au dispositif de verrouillage du LHF.

Pi-Ed. BellemareÀ la 27e minute, Pavel Skrbek frappe de loin, le palet rebondit sur la bande, Fabricius, poteau gauche, reprend le rebond mais Markus Svensson reste imperturbable. Quelques secondes plus tard, David Rautio plie une nouvelle fois.

Luleå cafouille sa transition en zone neutre, Pierre-Édouard (photo ci-contre) se jette vers la balustrade pour récupérer la mauvaise passe, rentre en zone offensive, relaie avec Holloway qui dose mal le une-deux. Heureusement vient l'aide de Arvid Lundberg, serré de près, il prépare la frappe de Bellemare, plein axe, qui balaie et envoie le palet pleine lucarne (0-2, 27'06").

L'affaire se corse donc pour les Ours polaires, leurs supporters deviennent plus discrets tandis que les touristes, qui ont fait le voyage depuis le Västerbotten, ne cessent de crier "Bellemare !" en hommage à leur vaillant assistant-capitaine. Deux pénalités supplémentaires - dont une pour l'international français - n'auront aucune incidence. Descendu au rond d'engagement lors du jeu de puissance du LHF, la reprise de Linus Persson est tout de même dangereuse. Cependant, en sortant de prison, Bellemare est à deux doigts de l'interception, Luleå frôle la correctionnelle. Les deux équipes livrent en tout cas une rencontre extrêmement sérieuse défensivement.

Il n'y a plus de question à se poser pour les locaux au troisième tiers. Niklas Olausson l'a bien compris et effectue un appel rapide, la couverture du défenseur Jonas Frögren est toutefois nette et sans bavure, le dernier rempart Svensson ne peut que s'en réjouir. À la 44e, "Pi-Ed" Bellemare, à gauche, se distingue une nouvelle fois en offrant une splendide passe à l'opposé pour Bud Holloway qui, encore aujourd'hui, ne marquera pas son premier but même s'il s'avère tout près sur cette action.

De l'autre côté, Luleå continue de travailler, notamment avec les frères Abbott. Cam reçoit le palet au corner droit, patine dos au but et tire en pivot, la défensive de Skellefteå repousse avec beaucoup de sang-froid. À une douzaine de minutes de la fin, Lindgren fait trébucher Vyacheslav Trukhno, jeu de puissance pour Luleå. Markus Svensson essuie de nombreuses tentatives dont plusieurs de Linus Klasen, incontrôlable.

Möller et Arvidsson SAIKLe LHF persévère à forces égales. À la 52e, Linus Persson, couloir gauche, obtient une passe dans le dos de Chris Abbott mais bute sur Svensson. À la 55e, Niklas Olausson effectue un tir balayé mais Skellefteå lui laisse peu de champ pour parfaire son action.

Sans surprise, David Rautio rejoint son banc pour un joueur de champ supplémentaire, les Ours polaires continuent de mordre, Linus Klasen et Per Ledin canardent Markus Svensson mais Viktor Arvidsson (à droite sur la photo aux côtés de Möller) enterre définitivement les espoirs de Luleå en marquant dans les filets déserts (0-3, 59'36").

C'est à croire que le derby du nord incite le Skellefteå AIK à se dépasser. Le champion a réagi avec brio en affichant beaucoup de rigueur du début à la fin. Parmi les joueurs les plus en vue, on retiendra évidemment la performance de Markus Svensson, le cauchemar de Luleå, qui obtient son troisième jeu blanc de la saison, son deuxième face au LHF qui n'a pour l'instant trouvé aucune faille malgré 51 tirs adressés en deux parties. Le gardien suédois de 29 ans passe d'ailleurs au deuxième rang des meilleurs portiers de la ligue en terme de pourcentage d'arrêts... devant David Rautio.

Quant à Pierre-Édouard Bellemare, en plus de son troisième but de la saison, en vrai joueur-clef, il aura encore démontré beaucoup d'abnégation dans les duels. Luleå a été intraitable ces derniers temps, certes, mais n'a pas réussi à dompter sa bête noire et jaune, encore sur son trône.

Commentaires d'après-match

Markus Svensson (gardien de Skellefteå) : "Cela nous fait du bien et c'était un match très agréable à jouer. Nous avons eu une bonne défense, une bonne possession pendant 60 minutes. Pour l'instant les matches face à Luleå sont très serrés. Ce qui fait la différence, c'est de marquer en premier. C'est une satisfaction de garder sa cage inviolée mais c'est un effort collectif."


Luleå - Skellefteå 0-3 (0-1, 0-1, 0-1).
Mardi 29 octobre 2013 à 19h00 à la Coop Arena de Luleå. 6301 spectateurs.
Arbitrage de Patrik Sjöberg et Sören Persson assistés de Emil Yletyinen et Jan Sandström.
Pénalités : Luleå 10' (6', 4', 0'), Skellefteå 10' (4', 4', 2').
Tirs : Luleå 21 (4, 10, 7), Skellefteå 14 (4, 4, 6).

Évolution du score :
0-1 à 14'22" : Möller assisté de Emanuelsson
0-2 à 27'06" : Bellemare assisté de Lundberg et Holloway
0-3 à 59'36" : Arvidsson assisté de Alm


Luleå HF

Gardien : David Rautio (sorti de 59'00" à 59'36").

Défenseurs : Marcus Oskarsson - Pavel Skrbek (2') ; Dean Kukan (-1) - Daniel Gunnarsson (-1) ; Andreas Hjelm (-2) - Robin Jonsson (-2).

Attaquants : Cam Abbott - Chris Abbott (C, -1, 2') - Linus Persson (A) ; Linus Klasen (-1) - Niklas Olausson (A, -1) - Per Ledin (-1, 2') ; Karl Fabricius (2') - Niklas Fogström - Anton Hedman (2') ; Vyacheslav Trukhno (-2) - Lucas Wallmark (-2) - Daniel Mannberg (-2).

Gardien : Daniel Bellissimo (G), David Selberg, Peter Cehlarik.

Skellefteå AIK

Gardien : Markus Svensson.

Défenseurs : Johan Alm (+2) - Erik Andersson (+1) ; Fredrik Lindgren (+1, 2') - Arvid Lundberg ; Jonas Frögren - Niclas Burström ; Sebastian Aho.

Attaquants : Jimmie Ericsson (C) - Erik Forssell (+1) - Viktor Arvidsson (+1, 2') ; Joakim Lindström (A, +1, 2') - Pierre-Édouard Bellemare (A, +1, 2') - George Holloway (+1) ; Oscar Möller (+2) - Melker Karlsson (+1) - Petter Emanuelsson (+1) ; Adam Pettersson - Martin Lundberg (+2) - Pontus Petterström ; Oskar Sundqvist.

Remplaçant : Henrik Karlsson (G).