Rouen - Épinal (Coupe de la ligue, 1/4 de finale aller)

Rouen, une avance minimum

Les Dauphins n'ont certes pas gagné pour le compte du match aller des quarts de finale de la coupe de la ligue, mais ils ont dû aller puiser dans leurs ressources pour ne pas perdre de trop, cherchant même le match nul dans la dernière minute. Un dénouement mi-figue mi-raisin pour les Dragons, qui ont longtemps cru l'empoter plus largement, subissant la maestria d'un Jan Plch une nouvelle fois étincelant.

RIENDEAUyannick20130914029Épinal avait rapidement ouvert le score par Gašper Sušanj d'un tir de loin (0-1 à 01'33) avant, moins de quatre minutes plus tard, de doubler la marque dans une défense aux abonnés absents. Sur une attaque surnuméraire, Dominic Perna était très intelligent et délivrait une passe juste à propos que Cacciotti fructifiait à ras la glace (0-2 à 05'12). Rouen a stoppé l'hémorragie par Riendeau qui se saisissait d'un rebond dans le trafic (1-2 à 06'18). Le match s'est ensuite musclé et les pénalités ont commencé à pleuvoir de chaque côté. Si Fabrice Lhenry se montrait efficace devant Kuralt (11'28), Hocevar voyait surtout le danger passer tout près de sa cage (Riendeau à 13'04, Thinel à 13'34, Stefanka et Rech à 14'16).

Après avoir bien défendu en infériorité, la défense spinalienne oubliait Janos Vas dans le cercle droit. Lauri Lahesalu l'aperçut et lui délivra une magnifique passe transversale que le Hongrois repris sans contrôle dans un filet ouvert (2-2 à 15'00). Les hommes de Rodolphe Garnier avaient remis les compteurs à l'heure (d'hiver). On passait dès lors aux choses sérieuses. Anthony Goncalves cherchait Maxime Ouimet et réciproquement. Une échauffourée plus tard, faisait jouer les joueurs de Raphael Marciano à trois contre cinq. Lauri Lahesalu, très en vue depuis le début de saison, crucifiait Hocevar d'un tir de loin entre ses jambières (3-2 à 16'31).

Le RHE 76 avait brillamment marqué tôt et cela lui laissait encore un power-play long d'une minute et quarante-huit secondes. Yannick Riendeau en profitait à ras la glace d'un lancer croisé éclatant (4-2 à 17'47). Ce but énerva Raphaël Marciano qui s'adressa à l'arbitre avec véhémence. Un peu de trop pour M.Bliek qui expulsait le coach lorrain. De mémoire de (plus tout jeunes) supporters, il nous semble qu'on n'avait pas (jamais ?) vu un entraîneur expulsé à Rouen en plus de vingt ans !

Ce fut peut-être un mal pour un bien. Car Rouen, malgré de belles chances de François-Pierre Guénette (19'16) et de Lampérier (21'11) ne marquera pas pendant son avantage d'un homme long de cinq minutes. Après avoir si bien défendu, Épinal va dominer le tiers médian. D'abord, les Vosgiens se heurtent à un Fabrice Lhenry royal. Michal Petrák (24'47) et Perna servi par Breault (27'06) sont frustrés par le gardien rouennais, avant que Maxime Ouimet ne trouve la faille à ras la glace après une prodigieuse passe arrière de Plch (4-3 à 28'21).

Les Dauphins sont sereins et les Dragons enchaînent les pénalités. Heureusement, Fabrice Lhenry veille en infériorité devant Breault (31'22) et Perna (35'24), puis les coéquipiers de Steven Cacciotti manquent de lucidité en power-play. Anže Kuralt (36'29), Plch (37'08) et Petrák (38'19) n'y arriveront pas, bien que bien placés !

Les visiteurs ont laissé passer leur chance. Les locaux profitent de la seconde pause pour se réorganiser. Dans le dernier vingt, Rouen reprend sa domination concrétisée d'un but de Gutierrez qui reprend son propre rebond juste sous la barre (5-3 à 49'43). Maxime Ouimet ne retient pas ses nerfs sur Thinel et Guénette. L'arrière est sanctionné de quatre minutes de pénalité, au cours desquelles les Normands ne se montreront pas capables de marquer malgré une occasion d'Anthony Rech (51'45). Puis, Janos Vas ne peut surprendre Hocevar (56'55). On se dirige vers la fin du match lorsque Plch réalise un exploit et loge la rondelle à mi-hauteur dans les filets (5-4 à 57'42).

Le vétéran ailier droit maintient ainsi la flamme de l'espoir des Dauphins dans ce tour de coupe de la ligue, même s'il faudra deux buts d'avance aux Spinaliens pour passer ce quart de finale face aux Dragons de Rouen.

Joueurs étoiles du match : *** Yannick Riendeau (Rouen), ** Jan Plch (Épinal), * Janos Vas (Rouen).

Distinction au choix (de l'auteur) ou coup de cœur : Maxime Ouimet (Épinal).

 

Rouen - Épinal 5-4 (4-2, 0-1, 1-1)
Mardi 29 octobre 2013 à 20h30 au centre sportif Guy Boissière. 2530 spectateurs.
Arbitrage de Damien Bliek assisté de Thomas Caillot et Pierre Dehaen.
Pénalités : Rouen 18' (10', 6', 2') ; Épinal 14' (16'+5'+20', 0', 4').
Tirs : Rouen 42 (19, 7, 16) ; Épinal 26 (9, 11, 6).
Supériorités : Rouen 2/7, Épinal 0/5.
Chances : Rouen 12 (6, 2, 4) ; Épinal 9 (2, 7, 0).

Évolution du score :
0-1 à 01'33" : Susanj assisté de Plch et Chauvière
0-2 à 05'12" : Cacciotti assisté de Perna et Ouimet
1-2 à 06'18" : Riendeau assisté de Vas et Rech
2-2 à 15'00" : Vas assisté de Lahesalu et Rech
3-2 à 16'31" : Lahesalu assisté de Guénette et Riendeau (double sup.num.)
4-2 à 17'47" : Riendeau assisté de Thinel et Guénette (sup.num.)
4-3 à 28'21" : Ouimet assisté de Plch et Petrak
5-3 à 49'43" : Gutierrez
5-4 à 57'42" : Plch assisté de Bréault


Rouen

Gardien : Fabrice Lhenry (22 arrêts).

Défenseurs : Lauri Lahesalu - Jonathan Janil ; Raphaël Faure - Miloslav Guren ; Andrej Tavzelj (A) - Léo Guillemain.

Attaquants : Loïc Lampérier - François-Pierre Guénette (A) - Marc-André Thinel (C) ; Anthony Rech - Janos Vas - Yannick Riendeau ; Dimitri Thillet - Juraj Stefanka - Romain Gutierrez ; Anthony Goncalves - Loup Benoit - Johann Saint-André.

Remplaçants : Gabriel Girard (G), Aurélien Dorey, Théo Lanvers. Absents : Julien Desrosiers (ischio-jambiers), Stanislav Hudec (instance de départ), Antonin Manavian (non qualifié).

Épinal

Gardien : Andrej Hočevar (37 arrêts).

Défenseurs : Maxime Ouimet (A) - Francis Meilleur ; Gašper Sušanj - Yoann Chauvière ; Martin Charpentier - Victor Pivron.

Attaquants : Steven Cacciotti (C) - Benjamin Breault - Dominic Perna ; Anže Kuralt - Michal Petrák - Ján Plch (A) ; Yannick Offret - Pierre-Charles Hordelalay - Fabien Leroy.

Remplaçants : Pierre Mauffrey (G), Maxime Martin, Romain Mauffrey, Kevin Benchabane. Absents : Peter Slovák (blessé), Mario Larocque (non qualifié), Anthony Rapenne (genou).