Rouen - Caen (Ligue Magnus, 8e journée)

Caen coule, Rouen roucoule

2013-11-02-Rouen-CaenLe fonds de commerce de Rouen, c'est son abnégation, sa soif de victoire et son talent offensif. Face à Caen, le RHE 76 n'a pas dérogé à cette règle. Alors, quand les Dragons y ajoutent la vitesse et l’envie et ce dès les premières secondes du match face à des Drakkars apathiques, les Haut-Normands ne mettent qu’un peu moins de cinq minutes pour mettre leur sceau sur la rencontre.

En vitesse et présence devant le but, dans ces secteurs, les hommes de Rodolphe Garnier, et en particulier Loïc Lampérier auteur du tour de chapeau, ont tout simplement concassé des Bas-Normands dispersés qui ont offert des boulevards dans leur slot et à la ligne bleue de leur territoire. Isolé sur les deuxième et troisième buts, Lucas Normandon, qui avait mal commencé sur le premier tir de la partie, n’a même pas pu retarder l’échéance. Les Dragons restent logiquement invaincus après huit journées.

2013-11-02-Rouen-Caen4Loïc Lampérier a facilement ouvert le score au bout de sept secondes seulement du cercle gauche d’un tir à ras la glace qui a laissé Normandon sans réaction (1-0 à 00’07). Une mauvaise relance caennaise à la ligne bleue, permettait une échappée que Yannick Riendeau transformait parfaitement du revers dans le haut des filets (2-0 à 01’21). Luc Chauvel demanda précipitamment son temps mort, mais sans succès, car moins de trois minutes après, le duo Vas-Rech, parfait, créait un filet ouvert pour Riendeau (3-0 à 04’12). Ensuite, grâce à la puissance de Lampérier, Thinel voulait remiser dans le trafic mais aperçu au dernier moment le filet libre et le trouva de près (4-0 à 07’06).

Caen allait enfin entrer dans le match, mais c’était déjà trop tard. Le HCC résistait à sa première infériorité, se créant même la meilleure occasion des deux minutes par Brice Chauvel qui inquiétait Girard (10’18). Finalement, en breakaway Jérémie Romand réduisait la marque d’un joli but en lucarne gauche (4-1 à 10’49). En rush, Charles Geslain (13’33) répondait à Guénette (12’47). Puis, les coéquipiers de Thibaut Geffroy étaient pris à plusieurs reprises par la patrouille. Après que Jean-Christophe Gauthier (15’13) eut une belle chance en contre, épuisé il ne pouvait plus défendre sur Guénette qui marquait en power-play (5-1 à 15’21). C’est après une faute offensive de Da Costa que Lampérier, à l’aide d’un ricochet chanceux, faisait passer le puck au-dessus de Normandon (6-1 à 18’50).

2013-11-02-Rouen-Caen2À la reprise, le gardien visiteur a laissé sa place à son remplacent Quentin Kello. Celui-ci fera bien son boulot de la plaque sur un lancer de Guren (22’08) et un autre de Riendeau (23’18). Mais il s’inclinera lors de la prison de Vadim Gyesbreghs, sur un tir de Vas après une passe en retrait intelligente de Stefanka (7-1 à 24’22). Moins de deux minutes plus tard, Thinel se saisira d’un rebond après un envoi de Lahesalu et enfilera son deuxième but (8-1 à 26’28).

Le match est plié depuis bien longtemps et la deuxième moitié de la rencontre fera un peu plus briller les gardiens. Quentin Kello sauve ce qui reste de la galère blanche devant Vas (26’40 & 37’05) et Thillet (33’14). Gabriel Girard stoppe une sérieuse offensive adverse (26’48) et anticipe parfaitement un jeu du duo Poudrier-Gauthier (33’41) avant de s’incliner, pendant que ses coéquipiers jouent à un homme de plus, devant Jean Christophe Gauthier auteur d’un brillant café-crème dans une défense rajeunie avant que le Canadien ne trouve la lucarne gauche. Somptueux (8-2 à 38’21).

2013-11-02-Rouen-Caen3Lors du dernier tiers, la foule pensait (souhaitait) la dizaine de but abordable. Surtout quand Loïc Lampérier marquait son troisième but très tôt après le retour des joueurs sur la glace (9-2 à 40’18). Mais ce fut tout ou presque car seul Jérémie Romand apportait du croustillant dans cet ultime vingt minutes. D’abord, lorsque l’ailier perdait son duel face à un solide Girard (41’27). Avant, ensuite, de profiter quelques petites secondes plus tard d’une nouvelle échappée pour marquer de la même (fort belle) manière que son premier but (9-3 à 41’34).

Bref, s’il faut souligner le non-match des Caennais, on soulignera aussi et surtout la belle copie des Rouennais, plus que jamais leaders du championnat. De quoi bien passer la trêve internationale.

Joueurs étoiles du match : *** Marc-André Thinel, ** François-Pierre Guénette, * Loïc Lampérier.

Distinction au choix (de l’auteur) ou coup de cœur : Jérémie Romand

 

Rouen - Caen 9-3 (6-1, 2-1, 1-1)
Samedi 2 novembre 2013 à 20h30 au centre sportif Guy Boissière. 2624 spectateurs.
Arbitrage de Laurent Garbay assisté d'Anne-Sophie Boniface et Aurélien Smeeckaert.
Pénalités : Rouen 2’ (2’, 0’, 0’) ; Caen 14’ (8’, 4’, 2’)
Tirs : Rouen 53 (16, 21, 16) ; Caen 19 (5, 8, 6)
Chances : Rouen 9 (3, 5, 1) ; Caen 7 (2, 3, 2)

Évolution du score :
1-0 à 00'07" : Lampérier assisté de Guénette et Thinel
2-0 à 01'21" : Riendeau assisté de Vas et Faure
3-0 à 04'12" : Riendeau assisté de Rech et Vas
4-0 à 07'06" : Thinel assisté de Lampérier et Guénette
4-1 à 10'49" : Romand assisté de Gyesbreghs
5-1 à 15'21" : Guénette assisté de Riendeau et Thinel (sup. num.)
6-1 à 18'50" : Lampérier assisté de Guénette et Janil (sup. num.)
7-1 à 24'22" : Vas assisté de Stefanka et Rech (sup. num.)
8-1 à 26'28" : Thinel assisté de Lahesalu et Janil
8-2 à 38'21" : Gauthier assisté de Stuart et Poudrier (inf. num.)
9-2 à 40'18" : Lampérier assisté de Guénette et Thinel
 

Rouen

Gardien : Gabriel Girard (16 arrêts)

Défenseurs : Lauri Lahesalu – Jonathan Janil ; Raphaël Faure – Miloslav Guren ; Andrej Tavzelj (A) – Léo Guillemain ; Aurélien Dorey – Théo Lanvers.

Attaquants : Loïc Lampérier – François-Pierre Guénette (A) – Marc-André Thinel (C) ; Anthony Rech – Janos Vas – Yannick Riendeau ; Dimitri Thillet – Juraj Stefanka – Romain Gutierrez ; Anthony Goncalves – Loup Benoit – Johan Saint-André.

Remplaçant : Fabrice Lhenry (G). Absents : Stanislav Hudec (instance de départ), Antonin Manavian (non qualifié), Julien Desrosiers (blessé) et Vincent Nesa.

Caen

Gardien : Lucas Normandon (10 arrêts) puis Quentin Kello (34 arrêts) à 20’00.

Défenseurs : Shawn Stuart – Nicolas Deshaies ; Vadim Gyesbreghs – Alexis Gomane (A) ; Jordan Dewey – Alexis Birolini.

Attaquants : Jean-Christophe Gauthier – Thiery Poudrier (A) – Charles Geslain ; Udo Marie – Thibault Geffroy (C) – Alexandre Palis ; Brice Chauvel – Kevin Da Costa – Jérémie Romand ; Fabien Metais – Damien Grendka – Hugo Damy.

Remplaçants : Martin Ropert et Yohann Robert.