Angers - Dijon (Ligue Magnus, 8e journée)

Dijon s'offre le duel des Ducs

Les Angevins s'étaient déplacés en nombre pour cette huitième journée de Ligue Magnus. Les Ducs d'Angers sont toujours privés des deux ''gros'' attaquants que sont Braden Walls et Tomas Baluch. Les Ducs de Dijon ne sont pas en reste puisqu'ils doivent se passer de Benoît Quessandier et de Peter Vallier.

Le match démarre sur un très bon rythme et le public ne s'ennuie guère durant les 10 premières minutes. Mais les deux portiers français (Florian Hardy pour Angers, Henri-Corentin Buysse pour Dijon) veillent au grain.

Les Dijonnais se retrouvent en infériorité numérique dès la cinquième minute de jeu. Angers installe bon an mal an leur jeu de puissance mais Eric Fortier verra son tir dévié de l'épaule par Henri-Corentin Buysse. Quelques secondes plus tard, Jonathan Bellemare envoie un missile en plein casque du portier visiteur (6'). Buysse mettra quelques secondes à s'en remettre.

Gauthier SébastienUne fois cette supériorité terminée, les débats s'équilibrent et le rythme de la rencontre baisse d'intensité. Il faudra attendre la quinzième minute de ce tiers pour voir Johann Skinnars filer en prison. L'ex-Dijonnais est coupable d'un ''faire trébucher'' grossier. Quoi qu'il en soit, il laisse ses partenaires en infériorité numérique.

Dijon s'installe rapidement dans la zone adverse. Andrej Mrena, le défenseur angevin, travaille le long de la bande derrière son but et dégage du revers...plein axe ! Une aubaine pour Nicolas Ritz qui contrôle la rondelle avant de la placer en pleine lucarne (0-1, 15'13''). Les cinq dernières minutes seront stériles et plus rien ne sera marqué durant ce tiers.

Le discours d'Alex Stein a dû être musclé car les Ducs d'Angers repartent pied au plancher pour ce deuxième acte. Ils seront d'ailleurs récompensés très rapidement. Cody Campbell avance côté droit et tire ras glace ; Buysse détourne de la botte dans la palette de Jonathan Bellemare qui marque en cage vide (1-1, 21'34'').

On croit les Angevins relancés mais ce n'est pas vraiment le cas. Les pertes de palet se multiplient et les passes ne sont pas précises. De ce fait, à courir après la rondelle, les protégés du Président Juret se voient sanctionner par deux fois. La première supériorité dijonnaise ne donnera rien. La deuxième (consécutive à une charge dans le dos très dangereuse de Robin Gaborit sur Alexandre Mulle) permettra aux Bourguignons de mettre un deuxième but. Derrière la cage, Johan Andersson sert dans l'axe Sébastien Gauthier qui mystifie Florian Hardy entre les bottes (1-2, 28'14'').

Les Ducs tenteront bien de revenir mais le jeu trop brouillon et l'absence de combativité dans les moments clés leur fait défaut (pas de présence sur les nombreux rebonds laissés par Buysse, travail dans les bandes très approximatif, etc...). Le score en restera là à l'issue des quarante premières minutes.

Le dernier tiers démarre sur le même rythme que la fin du précédent. Une nouvelle supériorité dijonnaise sera fatale aux Angevins. Sébastien Gauthier – encore lui – a tout le temps de s'avancer et de placer la rondelle en lucarne, côté mitaine (1-3, 45'30''). Les Angevins voient leurs adversaires faire le break.

La fin de match est assez anecdotique et la défense de Dijon contient les quelques velléités angevines, notamment grâce au sobre mais efficace Maxime Robichaud.

L'humiliation finale interviendra lors de la dernière supériorité angevine. À quatre contre cinq, les dijonnais vont réussir à faire tourner le palet presqu'une minute sans encombre...

Angers enchaîne une deuxième défaite de rang assez inquiétante vu le contenu affiché. À l'inverse, Dijon a l'air bien armé pour créer quelques bonnes surprise durant ce championnat. Comme à son habitude, Jarmo Tolvanen a réussi à attirer quelques très bons joueurs (Johan Andersson, Maxime Robichaud, Emmanuel Boudreau et, bien sûr, Sébastien Gauthier)

Étoiles du match : *** Sébastien Gauthier (Dijon), ** Henri-Corentin Buysse (Dijon), * Nicolas Ritz (Dijon)

 

Angers – Dijon 1-3  (0-1, 1-1, 0-1)
Samedi 2 novembre 2013 à la patinoire du Haras. 1000 spectateurs.
Arbitrage de Nicolas Barbez assisté de Charlotte Girard et Jérémy Douchis.
Pénalités : Angers 8’ (2’, 4’, 2') ; Dijon 12’ (4’, 6’, 2’)
Tirs : Angers 35 (15, 11, 9) ; Dijon 28 (10, 12, 6)

Évolution du score :
0-1 à 15'13" : Ritz (sup. num.)
1-1 à 21'34" : Bellemare assisté Borjesson et Campbell (sup. num.)
1-2 à 28'14" : Gauthier assisté de Andersson et Ahsberg (sup. num.)
1-3 à 57'48" : Gauthier assisté de Robichaud et Ritz (sup. num)