États-Unis - Slovaquie (Deutschland Cup)

STAPLETON Tim-130505-608La Slovaquie aborde son premier tournoi de préparation olympique avec trois blessés parmi les douze défenseurs invités au camp olympique d'été (Granak, Baranka, Jurcina), même s'il y en a quatre autres sur la glace (Sersen, Vydarený, Starosta, Daloga). Cette équipe se fait pourtant totalement déborder en montant sur la glace de Munich.

Après cinq minutes, les Américains réussissent une bonne action collective que Dan Sexston conclut en tirant au-dessus du bouclier de Jan Laco. Le vétéran slovaque Branko Radivojevic se fait ensuite pénaliser pour une obstruction, et l'attaquant de KHL Tim Stapleton - clairement le plus capé de son équipe puisqu'il était le cinquième marqueur américain aux derniers Mondiaux - signe un but spectaculaire en glissant le but dans la cage vide. Totalement livré à lui-même, Laco est le seul à éviter une déroute à la Slovaquie dans cette première période.

SERSEN Michal-130506-049

La Slovaquie accumule les fautes de crosse et n'arrive pas à réagir et à s'installer dans la zone adverse. Le pauvre Laco arrête le tir de Stapleton puis le rebond de Bourque, mais ne peut rien sur le troisième tir de suite signé Peter Mueller, l'ancien joueur de NHL et grand espoir du hockey américain qui essaie de relancer sa carrière à Kloten. Le score de 0-3 devient lourd. Une supériorité numérique permet cependant à Michal Sersen de l'adoucir juste avant la pause.

Le troisième tiers-temps voit un très net regain de vigueur des Slovaques, qui reste longtemps sans récompense malgré les efforts de Zaborsky notamment. Il faut attendre une situation de 5 contre 3 pour que Sersen inscrive un doublé, le défenseur se révélant aujourd'hui un buteur inhabituel. La colonie de supporters slovaques redouble d'encouragements et se réjouit de l'égalisation in extremis de Marcel Hossa. C'est donc un joli renversement de situation pour la Slovaquie, qui s'impose sur un pénalty gagnant de Branko Radivojevic.

Désignés joueurs du match : Michal Sersen pour la Slovaquie et Ryan Zapolski pour les États-Unis.

Commentaires d'après-match

Vladimír Vujtek (entraîneur de la Slovaquie) : "Nous avons mal débuté, nous étions timides et statiques. Les gars ont peut-être mal compris la tactique choisie. Ils ont laissé les Américains nous échapper. Nous nous sommes améliorés à partir de la mi-match et nous avons changé de tactique en troisième période, c'était excellent. [Le débutant Tomáš Sýkora] a été un des seuls à attaquer un peu dès le début du match. Bien sûr il était nerveux pour son premier match, mais il a fait ce qu'on attendait de lui."

René Vydareny (défenseur de la Slovaquie, 100e sélection) : "Il a semblé que nous avions laissé nos jambes dans le bus. Cela nous prend du temps pour être chauds, ce n'est pas en deux entraînements. Les Américains sont meilleurs techniquement, nous jouons un système collectif. J'ai débuté en Suède en 2005, cela fait longtemps. À un moment de ma carrière, je ne pensais pas atteindre les 100 sélections, j'étais coincé à la cinquantaine et souvent blessé. Heureusement je suis revenu et j'ai eu la confiance du coach Vujtek."

 

États-Unis - Slovaquie 3-3 (2-0, 1-1, 0-2, 0-0) / 0-1 aux tirs au but
Vendredi 8 novembre 2013 à 16h30 à l'Olympia Eisstadion de Munich. 4550 spectateurs.
Arbitrage de Georg Jablukow et Gordon Schukies (ALL) assistés de Dominic Erdle et Andreas Hofer (ALL).
Pénalités : États-Unis 10' (0', 4', 6', 0') ; Slovaquie 12' (8', 2', 2', 0').
Tirs : États-Unis 36 (15, 8, 11, 2) ; Slovaquie 34 (12, 7, 13, 2).

Évolution du score :
1-0 à 04'48" : Sexston assisté de Connolly et Shannon
2-0 à 07'34" : Stapleton assisté de Mueller et Wilson (sup. num.)
3-0 à 34'57" : Mueller assisté de Bourque et Stapleton
3-1 à 38'28" : Sersen assisté de Radivojevic et J. Mikus (sup. num.)
3-2 à 53'51" : Sersen assisté de Vydareny et Radivojevic (double sup. num.)
3-3 à 57'28" : Marcel Hossa assisté de Spirko et Kudroc

Tirs au but :
États-Unis : Mueller (arrêté), Stapleton (arrêté), Shannon (arrêté).
Slovaquie : J. Mikus (poteau), Zaborsky (arrêté), Radivojevic (réussi).
 

États-Unis

Gardien : Ryan Zapolski.

Défenseurs : Andy Wozniewski (C, +1) - Dylan Reese (+2, 2') ; Clay Wilson (+1) - Nick Bailen (2') ; Jeremy Dehner (-1) - Grant Lewis (-1) ; Gabe Guentzel.

Attaquants : Nick Palmieri (-1) - Chad Kolarik (-1) - Steve Moses (-1) ; Chris Bourque (+1, 4') - Tim Stapleton (A, +1) - Peter Mueller (+1) ; Chris Connolly (+1) - Ryan Shannon (A, +1) - Dan Sexston (+1, 2') ; Phil McRae - Derek Ryan - Pete MacArthur.

Remplaçant : Jeff Frazee (G).

Slovaquie

Gardien : Jan Laco.

Défenseurs : René Vydarený – Michal Sersen ; Branislav Mezei (4') – Tomáš Starosta (A) ; Marek Daloga (+1) - Kristian Kudroc ; Ivan Švarný (-1) - Peter Mikuš (-1).

Attaquants : Milan Bartovic (C) – Juraj Mikúš – Branko Radivojevic (A, -1, 2') ; Tomáš Záborský – Tomáš Surový – Michel Miklík ; Radoslav Tybor - Marcel Hossa (2') - Rastislav Špirko ; Tomáš Sýkora (-1) - Andrej Štastný (-1) - David Skokan (-1, 4').

Remplaçants : Rastislav Stana (G), Peter Zuzin. En tribune : Lukáš Handlovský.