Finlande - Suède (Euro Hockey Tour 2)

HAGMAN Niklas-090506-984Le nouveau sélectionneur de la Finlande, Erkka Westerlund, a déjà fait ses preuves. Du beau jeu et cinq victoires consécutives. Après avoir déjoué Tchèques et Russes, la victoire dans le Tournoi Karjala leur tend les bras car un seul point leur suffirait pour assurer la première place. Cela ne fait aucun doute d'ailleurs pour la foule, abondante comme très souvent pour ce tournoi, venue soutenir ses Lions.

La Finlande veut qu'on la prenne au sérieux, y compris pour Sotchi où sont souvent cités comme favoris le Canada et la Russie mais aussi la Suède. Niklas Hagman, agacé, a gentiment rappelé au quotidien suédois Expressen que la formation Suomi est le seul pays à avoir obtenu trois médailles lors des quatre dernières olympiades, soit depuis l'introduction des joueurs NHL aux Jeux Olympiques.

De son côté, la Suède a en fait encore une chance, franchement improbable, de devancer la Finlande au classement du Tournoi Karjala. Il faudrait alors sortir l'artillerie lourde puisque une victoire avec six buts d'écart serait nécessaire. Pour ainsi dire impossible, vu le niveau affiché par les Leijonat.

Expatrié en Amérique du Nord la saison dernière, le gardien Niko Hovinen, aujourd'hui au Metallurg Magnitogorsk, sait donc à quoi s'attendre. Il va devoir faire face aux stars de la SHL, brillantes contre la République Tchèque mais éteintes par les stars russes de la KHL. Henrik Karlsson défend de nouveau les filets suédois. Il n'a encaissé que 2 buts en 3 matches d'Euro Hockey Tour cette saison.

Ayant loupé leur début de match face aux Russes, les Suédois mettent du rythme et du muscle dès l'entame de la rencontre. Il y a certes beaucoup de tentatives, mais bien souvent non cadrées car trop hâtives. Contrairement aux Finlandais qui suivent le rythme mais construisent plus de manière réfléchie. Même si, à la 5e minute, Petri Kontiola fait une passe dans le dos qui ne sert à rien alors que suffisamment de champ s'offrait à lui. Quelques secondes plus tard, Nicklas Danielsson est le premier pénalisé, la menace finlandaise va alors se rapprocher.

Sakari Salminen est décalé à droite mais attend trop pour armer alors que Henrik Karlsson était déjà allongé. À la 10e, Karlsson et Salminen ne se quittent plus, le premier cité intervient en repoussant de justesse de la jambière droite alors qu'il semblait être pris à contre-pied. Les deux équipes vont connaître un coup dur à 12'43" lorsque Leo Komarov, en pleine vitesse, assène un coup de genou à Mattias Janmark-Nylén. La Finlande perd Komarov, expulsé, et la Suède, son jeune attaquant, celui-ci marchant difficilement en direction des vestiaires. C'est d'autant plus frustrant pour la Finlande qui connait une deuxième expulsion en deux jours après celle, la veille contre la Tchéquie, de Lepistö.

Cela offre donc cinq minutes de supériorité numérique à la Tre Kronor qui éprouve des difficultés à l'utiliser, par manque de créativité et de précision. Cependant, après 3'30" à 5 contre 4, la Suède se fait enfin dangereuse. Möller, à gauche, frappe après un échange avec Danielsson, la rondelle est arrêtée mais rebondit, Ullström se jette, il est au fond des filets. Non ! Pas le palet, qui s'éloigne, mais Ullström ! Finalement, à 4 secondes de la fin de la prison (!), Niklas Olausson, derrière la cage, sert Pär Arlbrandt, devant l'enclave (0-1, 17'39"). Dommage pour la Finlande qui avait bien résisté jusque-là sous les ovations du public à chaque dégagement.

Une pénalité de Jere Karalahti en début de deuxième période n'aura par contre aucune conséquence, les Lions pouvant de nouveau respirer. Un lancer lointain de Mäntylä aurait pu surprendre Karlsson. Tout comme Enlund, lancé couloir droit, qui élimine du revers le défenseur Burström mais son essai est repoussé des jambières. Pour une interférence, Osala se voit sanctionner. Alors que Pihlström aurait pu être dangereux sur un contre, la Suède inscrit son cinquième but de la semaine en jeu de puissance. L'engagement est gagné par David Ullström qui transmet à Linus Klasen, le lutin de Luleå trompe alors Hovinen côté gant  d'un slap puissant pleine lucarne (0-2, 28'17").

LEHTERA Jori-100520-044Quelques occasions franches voient le jour. Profitant d'une mauvaise relance, Hjalmarsson, plein axe, ne peut cadrer. Klasen, situé corner droit, sert Lundqvist devant le demi-cercle, Hovinen est à la parade. Pihlström fait le tour de la cage, ressort poteau gauche et sert Hagman, poteau droit, sans succès. Enfin, Kontiola, à gauche, effectue une sublime transversale pour Aaltonen qui ne réussit pas à déjouer Karlsson, décidément solide.

La Finlande réussit tout de même à réduire le score après une faute de Niclas Andersén. Jori Lehterä, derrière le but suédois, passe à la ligne bleue à Jere Karalahti qui frappe avec succès (1-2, 34'35"). Les hommes de Westerlund auraient même pu égaliser à maintes occasions. Une grosse accélération de Pihlström, un tir balayé de Karalahti et un duo Kontiola - Hagman dangereux en avantage numérique s'avèrent menaçants.

Ce sont les Suédois que l'on retrouve en supériorité au début du troisième tiers. Thörnberg hérite d'un rebond brûlant tandis que Bång tente de viser entre les jambes de Hovinen.

Les Finlandais cherchent de leur côté à égaliser. Tir en pivot de Jarkko Immonen. Rebond dangereux dont bénéficie Niklas Hagman. Oskar Osala qui obtient une chance dans l'axe suite à un palet perdu des Suédois. Andersén pressé dans sa zone et qui concède un lancer du revers de Hagman.

Dans les dix dernières minutes, les locaux ne ralentissent pas et persévèrent dans ce sens. À la 52e minute, la tentative de Lehterä est freinée par une jambe suédoise, Hietanen se saisit alors du palet et manque de peu cette égalisation. Karlsson est vigilant, même devant le slap de Kontiola qu'il capte de la mitaine. Mais à seulement 3 minutes de la fin, Hagman obtient le palet à la ligne rouge, déborde couloir gauche, se débarrasse le long de la balustrade de Klingberg qui se retrouve au sol et s'en va battre Karlsson comme une fusée (2-2, 56'52"). Ce but sublime, en plus de forcer une prolongation, permet aux Finlandais d'arracher ce point qui leur permet de remporter le Tournoi Karjala.

Cependant, la Suède s'imposera finalement en prolongation, assez rapidement d'ailleurs. John Klingberg, fautif sur le but de Hagman, récupère le palet en zone offensive, le donne à Simon Hjalmarsson, placé au rond d'engagement de gauche, qui voit Sebastian Erixon à l'opposé, ce dernier donnant la victoire aux siens d'une belle reprise de volée (2-3, 61'48").

La Suède empoche une deuxième victoire en trois matches et met fin à une série de cinq victoires consécutives de la Finlande après un match intense et rythmé. Comme souvent quand les faux frères se rencontrent. Après deux ans de disette, les Finlandais remportent néanmoins le Tournoi Karjala malgré des fautes qui ont semble-t-il agacé le coach Westerlund. La revue d'effectif pour Sotchi continuera le mois prochain pour la troisième étape de l'Euro Hockey Tour en Russie. Après cette étape, Pär Mårts a d'ores et déjà signalé qu'il annoncera une liste de 20 joueurs suédois déjà sélectionnés pour Sotchi.

Commentaires d'après-match

Pär Mårts (entraîneur de la Suède) : "Nous avons très bien réagi. Notre succès contre la République Tchèque (6-0) était peut-être surestimé, tant nous étions pâles contre la Russie. Néanmoins, aujourd'hui, cela a bien mieux fonctionné."

Erkka Westerlund (entraîneur de la Finlande) : "Si nous n'avions pas couru autant après le score, notre approche aurait été différente. Les premiers buts ont leur importance. Je ne suis pas pas satisfait dans le sens où nous avons pris des pénalités inutiles et que nous sommes longtemps restés en désavantage numérique."


Finlande - Suède 2-3 (0-1, 1-1, 1-0, 0-1).
Dimanche 10 novembre 2013 à 16h30 à la Hartwall Areena de Helsinki. 11641 spectateurs.
Arbitrage de Pavel Hodek et Jan Hribik (TCH) assistés de Iika Kiilunen et Sakari Suominen (FIN).
Pénalités : Finlande 31' (5'+20', 6', 0', 0'), Suède 10' (4', 4', 2', 0').
Tirs : Finlande 37 (12, 11, 13, 1), Suède 32 (7, 11, 10, 4).

Évolution du score :
0-1 à 17'39" : Arlbrandt assisté de Olausson et Danielsson (sup. num.)
0-2 à 28'17" : Klasen assisté de Ullström (sup. num.)
1-2 à 34'35" : Karalahti assisté de Lehterä et Salminen (sup. num.)
2-2 à 56'52" : Hagman assisté de Immonen et Karalahti
2-3 à 61'48" : Erixon assisté de Hjalmarsson et Klingberg


Finlande

Gardien : Niko Hovinen.

Défenseurs : Topi Jaakola - Lasse Kukkonen (A) ; Juuso Hietanen (+1) - Sami Lepistö ; Jere Karalahti (-1, 2') - Tuukka Mäntylä ; Jyri Marttinen - Ossi Väänänen.

Attaquants : Leo Komarov (C, 5'+20') puis Jonas Enlund (+1, 2') à 12'43" - Jarkko Immonen (+1) - Antti Pihlström (-1) ; Juhamatti Aaltonen - Petri Kontiola - Mika Pyörälä (-1) ; Niklas Hagman (+1) - Jori Lehterä (A) - Sakari Salminen ; Teemu Hartikainen - Petteri Wirtanen - Oskar Osala (2').

Remplaçant : Jussi Rynnäs (G).

Suède

Gardien : Henrik Karlsson.

Défenseurs : Niclas Andersén (-1, 2') - John Klingberg ; Daniel Rahimi - Sebastian Erixon (+1) ; Niclas Burström - Johan Alm ; Elias Fälth (A).

Attaquants : Linus Klasen - Joel Lundqvist (C, -1) - Martin Thörnberg (-1) ; Oscar Möller (+1) - Niklas Olausson - Anton Rödin ; Nicklas Danielsson (2') - Dennis Rasmussen - Mattias Janmark-Nylén puis Daniel Bång à 12'43" ; Simon Hjalmarsson (A, +1) - David Ullström (2') - Pär Arlbrandt ; Robin Figren (-1).

Remplaçants : David Rautio (G).