Français Volants – Tours (Division 2, 8e journée)

Ce match entre les Français Volants de Paris et les Remparts de Tours constitue l’affiche de cette 8e journée du championnat de D2.

Cette confrontation entre deux équipes historiques du hockey français est intéressante pour plusieurs raisons. Tours, candidat déclaré à la montée à la D1, vient de subir sa première défaite en prolongation la semaine dernière, qui plus est à domicile, et les Français Volants viennent de connaître deux défaites consécutives. Ce match est donc capital pour ces deux équipes.

La patinoire est pleine et bruyante, notamment grâce aux quelques 80 supporters tourangeaux ayant fait le déplacement pour encourager leur équipe. Cette partie promet beaucoup.

Le match est à peine lancé que Petr Domin teste la vigilance du gardien parisien, Billy Blase, avec un premier tir cadré au bout de 13 secondes. Ce premier tir donne le la : les occasions et les tirs fusent de part et d’autre pendant les deux premières minutes, sans occasionner de chaudes alertes néanmoins. Les tirs tourangeaux s’intensifient, Thomas Kukucka cadrant un premier dangereux que Billy Blase stoppe. Les Volants refont surface dans la partie grâce à la première pénalité infligée aux Remparts à 4’11’’. Si les Parisiens arrivent à nouveau à cadrer quelques tirs pendant cette supériorité, la plus grosse occasion est l’œuvre du Tourangeau Thomas St-André qui s’offre une belle échappée à 4’51’’. Billy Blase répond présent. Cette supériorité numérique est donc globalement mal maîtrisée par les Parisiens. À 6’46’’, c’est au tour de Tours de se voir proposer une supériorité. Là encore, la défense prend le pas sur l’attaque hormis un très bel double arrêt de Billy Blase à 8’21’’ devant Stefan Klimek.

Si le jeu s’équilibre quelques instants, les Remparts ouvrent le score à 12’22’’. Belle accélération de Robert Kirner derrière la cage, passe immédiate et reprise de Petr Domin. Imparable. Les Parisiens ne se découragent pas et Félix Chougui est le premier à proposer un beau tir plein axe à 14’19’’ : François Lacerte réalise l’arrêt. 23 secondes plus tard, Gaël Guilhem égalise suite à un engagement dans la partie offensive. Après un double arrêt sur des tirs de Milan Vatusko et Kévin Dugas, Gaël Guilhem score dans une cage vide sur un palet laissé libre.

À 15’40’’, Milan Vatusko réalise un petit festival en partant de la bleue et bute sur le gardien tourangeau. La fin de ce premier tiers voit les locaux légèrement dominer mais sans se créer de réelles occasions.

Les spectateurs ont assisté à un très bon premier tiers, les joueurs proposant un jeu technique et vif avec deux équipes au diapason de ce rendez-vous. Les Français Volants ont su élever leur niveau de jeu depuis leur dernière prestation à domicile. Tours montre une force collective impressionnante sur ce premier tiers : quand les joueurs appuient, la différence se voit immédiatement.

Le deuxième tiers commence timidement, la première occasion étant l’œuvre du Tourangeau Thomas St-André en un contre un à 22’08’’, mais ce dernier rate le cadre. Au bout de quelques minutes, les Tourangeaux concèdent deux pénalités : pendant 56 secondes, ils vont jouer à 5 contre 3 contre les Français Volants. Et contre toute attente, ces derniers seront dans l’incapacité de créer un véritable jeu de puissance, bien au contraire. À 4 contre 5, le Tourangeau Robert Kirner s’offre un contre devant le cerbère parisien : Billy Blase réalise l’arrêt. Le jeu s’équilibre entre les deux équipes. À 25’40’’, Kévin Dugas propose un tir dangereux au gardien tourangeau, pleine lucarne droite de celui-ci.

50 secondes plus tard, Billy Blase réalise un double arrêt devant des tirs de Tomas Kukucka et Mickaël Lamothe qui se sont échappés en deux contre un. Des deux côtés, des tirs sont réalisés, l’avantage au nombre étant du côté des visiteurs. À 32’55’’, Mickaël Lamothe réalise un très beau tir de la bleue qui prenait la lucarne gauche du gardien parisien qui réalise l’arrêt. À 35’35’’, Gaël Guilhem passe le palet de derrière la cage à Milan Vatusko qui décale immédiatement sur sa gauche Félix Chougui qui marque. Explosion dans les tribunes côté parisien.

55 secondes plus tard, Tours réagit par l’intermédiaire de Thomas Saint-André qui voit son tir longer la ligne de but à quelques centimètres avant d’être sauvé en toute hâte par un défenseur parisien. Ce sera la dernière grosse occasion tourangelle avant la fin du deuxième tiers, les Parisiens monopolisant le palet pendant les deux dernières minutes.

Même si Tours a semblé plus solide sur ce tiers au nombre d'occasions, les Volants, remplis d’abnégation, ont su relever le défi et prendre l’avantage. Mais tout reste possible pour les deux équipes.

Les cinq premières minutes du troisième tiers voient Billy Blase effectuer plusieurs arrêts. À 46’19’’, sur un tir de Matej Kiska, Billy Blase effectue un superbe arrêt de la mitaine. La pression tourangelle s’accentue, les locaux jouant en contre. Le jeu commence à s’équilibrer au bout de sept minutes, les Tourangeaux ayant concédé à ce moment une pénalité.

À 51’10’’, les Volants réalisent le break par l’intermédiaire de Gaël Guilhem. Suite à un engagement, il se joue de deux défenseurs avant de tirer en pleine lucarne à la gauche du gardien tourangeau. Ce dernier est impuissant sur ce magnifique tir. Ce but fait mal au moral des visiteurs : Tours semble avoir perdu pied et propose des attaques désorganisées. À 55’40’’, Antoine Dauthier rate l’immanquable sur une offrande venant de la droite de Milan Vatusko. Après cette opportunité parisienne, les Tourangeaux jettent leurs dernières armes dans la bataille. Thomas St-André, sur une magnifique passe de la bleue, part en un contre un et tire : Billy Blase sauve sa cage. Dans les derniers instants, Jérôme Pourtanel fait sortir son gardien François Lacerte afin de proposer une supériorité numérique à son équipe.

À 36 secondes de la fin, suite à un palet perdu, Milan Vatusko est récompensé de son activité et marque le quatrième but des parisiens dans une cage vide. Le match se termine sur ce score de 4 à 1 devant une assistance ravie.

Si les Remparts de Tours possèdent indéniablement de très bonnes individualités, la force collective et l’abnégation des Français Volants ont réussi à prendre le dessus. Tours reste un poids lourd du championnat de D2 mais son collectif est à parfaire. Sur ce match, les Parisiens ont su gommer leurs deux dernières prestations et peuvent espérer une belle suite de championnat.

 

Français Volants – Tours 4 – 1 (1-1, 1-0, 2-0)

Samedi 16 novembre 2013 à la patinoire Sonja Henie. 450 spectateurs.

Arbitrage de M Bataillie assisté de MM Turbert et Elbaze.

Pénalités : Paris 10’ (4’, 6’, 0’) ; Tours 16’ (4’, 10’, 2’)

Evolution du score :

0-1   à 12’23’’ : Domin assisté de Kirner et Klimek

1-1   à 14’47’’ : Guilhem assisté de Levot et Dugas

2-1 à 35’35’’ : Chougui assisté de Vatusko et Guilhem

3-1 à 51’10’’ : Guilhem

4-1 à 59’24’’ : Vatusko assisté de Chougui (cage vide)