Autriche - Slovénie (tournoi EIHC d'Innsbruck)

STARKBAUM Bernhard-130504-035Si l'Autriche s'est qualifiée pour les Jeux Olympiques, elle le doit notamment à son gardien Bernhard Starkbaum. Sa première saison en élite suédoise fut un grand succès : doté d'un pourcentage d'arrêts de plus de 93%, il a qualifié MODO en play-offs, des quarts de finale qui lui ont cependant moins réussi. Mais son club, en difficulté financière, a décidé de faire confiance à deux gardiens de 20 ans pour économiser le salaire de Starkbaum. Celui-ci s'est entraîné avec les juniors en attendant de trouver un club. Même son prêt à Björklöven en deuxième division ne l'a pas aidé : il est resté sur le banc.

Ce tournoi international, à trois mois des Jeux olympiques où Starkbaum doit jouer un rôle capital, est donc une aubaine. Enfin, le gardien numéro 1 de l'Autriche peut disputer un match, pour la première fois depuis le championnat du monde. Il a absolument besoin de retrouver le niveau de la compétition.

L'Autriche, qui se faisait une petite fierté d'avoir affronté l'équipe de France sans le moindre naturalisé, a dérogé ce soir à la règle : Brian Lebler dispute son premier match pour son nouveau pays. Pourtant, son patronyme est déjà familier... En effet, son père Edward Lebler, après un titre de champion universitaire en NCAA, a fait toute sa carrière professionnelle en Autriche, pays d'origine de ses parents. Possédant la double nationalité, il a participé à deux Jeux Olympiques - dont ceux "à domicile" de Calgary - et six Mondiaux B dans les années 80 avant de retourner dans sa région natale, en Colombie-Britannique, où il tient une pharmacie. Ses deux fils ont suivi exactement le même parcours : naissance au Canada et arrivée en Autriche dès la fin de l'université, où ils ont tout de suite été champions avec Linz.

Après deux années en Autriche, les frères Lebler deviennent à leur tour sélectionnables. Ce ne sera pas le cas de Michael, qui avait tout juste le niveau pour la quatrième ligne et a arrêté sa carrière cet été pour rentrer au Canada comme ingénieur. En revanche, Brian suit son rêve olympique. Il pouvait difficilement rêver meilleurs débuts internationaux, puisqu'il marque après moins de dix minutes de jeu, d'un beau tir en lucarne entre les cercles. Cependant, sa prestation défensive est un peu moins convaincante que son efficacité offensive : Lebler perd le palet sur un coup d'épaule en zone neutre de Marcel Rodman, qui est ensuite à la réception du centre de la gauche de Jan Urbas à la fin de la contre-attaque slovène la plus dangereuse.

ALTMANN Mario-130504-035Cette action est le premier gros arrêt du gardien Bernhard Starkbaum, mais pas le dernier. Il a en effet beaucoup de travail dans le deuxième tiers-temps. Mario Altmann donne le palet à l'adversaire (Sabolic) dans sa zone dès le coup d'envoi. Starkbaum est de loin le meilleur joueur de son équipe : il fait face aux offensives du redoutable trio Jeglic-Ticar-Sabolic et compense les erreurs défensives qui s'accumulent. Même s'ils sont combatifs dans leur enclave, les Autrichiens éprouvent beaucoup de problèmes à se dégager et à relancer proprement.

Il faut l'avouer, Starkbaum a aussi de la réussite, surtout au troisième tiers-temps quand un tir du cercle gauche de Jan Mursak frappe sa barre transversale. La plupart des occasions sont "offertes" par l'équipe adverse : Thomas Raffl vole le palet dans la crosse de Rok Ticar dans la zone slovène et, après un une-deux avec Herburger, prend un tir détourné in extremis par le haut de la botte ; dans l'autre sens, Urbas intercepte une relance de Lebler dans sa zone et vient titiller un Starkbaum toujours solide. La partie pourrait basculer d'un côté comme de l'autre, elle est finalement décidée par un cinglage de Klemen Pretnar. En supériorité numérique, Thomas Hundertpfund dévie un tir de Stefan Ulmer et Andreas Kristler vient l'aider au rebond.

Starkbaum, lui, signe un retour parfait à la compétition : blanchissage !

Désignés joueurs du match : Brian Lebler pour l'Autriche et Sabahudin Kovacevic pour la Slovénie.

Commentaires d'après-match

Matjaz Kopitar (entraîneur de la Slovénie) : "Cette fois, nous avons rencontré un adversaire physiquement plus fort. Cela leur a apporté certains avantages. Ils ont aussi été des patineurs plus rapides. Bien sûr, ce n'est pas spécialement inquiétant pour le moment, mais c'est un avertissement. Il est difficile de réussir sans la bonne approche. On peut beaucoup apprendre de ce match préparatoire. Les faits sont clairs, nous avons manqué d'efficacité et ça fait partie intégrante du sport. Demain, je souhaite par-dessus tout une meilleure entrée dans le match. Nous devrons améliorer les performances et ne devrons pas nous permettre des pénalités stupides."

 

Autriche - Slovénie 2-0 (1-0, 0-0, 1-0)
Vendredi 8 novembre 2013 à 18h30 à la TWK Arena d'Innsbruck. 1570 spectateurs.
Arbitrage de Manuel Nikolic et Georg Veit (AUT) assistés de Martin Smeibidlo et Florian Widmann (AUT).
Pénalités : Autriche 18' (2', 2'+10', 4'), Slovénie 8' (2', 2', 4').
Tirs : Autriche 22 (11, 6, 5), Slovénie 33 (9, 15, 9).

Évolution du score :
1-0 à 09'49" : Lebler assisté de Koch et F. Iberer
2-0 à 50'27" : Kristler assisté de Hundertpfund et S. Ulmer (sup. num.)


Autriche

Gardien : Bernhard Starkbaum.

Défenseurs : Mario Altmann (+1) - Florian Iberer (+1) ; Robert Lukas - Martin Schumnig (2') ; Stefan Ulmer (2') - Dominique Heinrich ; Sven Klimbacher - André Lakos (A).

Attaquants : Manuel Latusa (+1) - Thomas Koch (+1) - Brian Lebler (+1) ; Thomas Raffl (C) - David Schuller - Raphael Herburger ; Andreas Kristler - Thomas Hundertpfund - Oliver Setzinger (2'+10') ; Rafael Rotter (2') - Michael Schiechl - Martin Ulmer.

Remplaçant : Rene Swette (G). En réserve : Mathias Lange (G), Johannes Reichel (D), Markus Peintner, Daniel Oberkofler, Gregor Baumgartner, Andreas Nödl (A).

Slovénie

Gardien : Luka Gracnar [sorti à 57'40"].

Défenseurs : Sabahudin Kovacevic - Blaz Gregorc ; Klemen Pretnar (2') - Matic Podlipnik ; Ziga Pavlin - Andrej Tavzelj ; Luka Tosic (-1, 2') - Matevs Erman (-1).

Attaquants : Robert Sabolic - Rok Ticar - Ziga Jeglic (2') ; Jan Urbas - Marcel Rodman (C) - Jan Muršak ; Gregor Koblar - Ales Music - Bostjan Golicic ; Anze Kuralt (-1, 2') - Miha Verlic (-1) - Gal Koren (-1).

Remplaçant : Robert Kristan (G).