Amiens - Neuilly (Coupe de France, Huitième de Finale)

Amiens prend son quart.

2013-11-19-Amiens-Neuilly-1Ce huitième de finale entre Amiens et Neuilly-sur-Marne ne devrait pas offrir beaucoup de suspense, entre un pensionnaire du milieu de tableau de D1, et un pensionnaire historique de l'élite, qui commence peu à peu à prendre son rythme de croisière, et qui, surtout, n'a pas perdu à domicile depuis fin septembre. Mais Neuilly va tenter l'exploit de se hisser en quarts, avec le retour au Coliséum d'Antoine Richer, l'ancien coach des Gothiques, avec qui il a remporté deux titres, un en tant que joueur, l'autre en tant qu'entraîneur, et de Loïc Sadoun.

Les Gothiques sont toujours privés de quatre éléments pour la réception des Franciliens. Le Coliseum est plutôt bien garni, malgré la concurrence certaine du match décisif pour la qualification en Coupe du monde de football entre la France et l'Ukraine.

Le match démarre timidement, et les actions se font rares. les Amiénois contrôlent le palet mais ne sont guère dangereux, alors que les Nocéens ne se présentent que très rarement en attaque, se contentant de bien défendre, pour protéger leur gardien, Kevin Beech.

2013-11-19-Amiens-Neuilly-2Peu à peu, les Gothiques se lancent à l'offensive, et sur un tir mal repoussé, Kevin Dusseau tente sa chance sur un slap puissant, qui ne bat pas Beech, qui va commencer à voir un peu trop souvent les attaquants locaux devant ses cages. 

En effet, Danick Bouchard part en contre et donne un caviar à François Ouimet qui rate un but pourtant « tout fait », puis derrière, en supériorité numérique, Santala récupère le palet, dribble un défenseur, prend un tir rasant, mais le cerbère des visiteurs fait l'arrêt.

Puis Ouimet a une nouvelle occasion d'ouvrir le score, lorsque David Bastien réalise un gros travail pour lui transmettre le palet devant le but, mais il tire au-dessus. Le tiers se finit sur une pénalité contre Romain Carpentier à 26 secondes de la fin, qui ne donne pas d'occasion dangereuse pour les hommes de Frank Spinozzi.

Le compteur se débloque

2013-11-19-Amiens-Neuilly-3Le tiers est encore jeune, mais Neuilly se procure une énorme occasion, Stanislav Polodna ratant une cage vide qui aurait permis de croire à l'exploit. Malheureusement pour les Nocéens, Amiens va accélérer et mettre à mal la défense. Sur une pénalité sifflée contre Leyland Plaire, Danick Bouchard, servi par Santala, arme un tir puissant au ras de la glace, et trompe Beech pour ouvrir le score (1-0, 25'26). Amiens ne semble pas satisfait de ce petit but d'avance, mais ne monte pas beaucoup l'intensité, suffisant toutefois pour ne pas être inquiétés par des visiteurs qui n'ont pas la clé.

Les occasions se font rares, mais une nouvelle fois, Amiens trouve le moyen de battre la vigilance du portier adverse. Mathias Arnaud dévie astucieusement un tir au ras de la glace de Valentin Claireaux, pour glisser le palet entre les jambières de Kevin Beech (2-0, 34'46). Peu de temps après, Ilpo Salmivirta met le palet en fond de glace, Carpentier remise devant la cage, et Claireaux, présent en embuscade, alourdit la marque (3-0, 35'12). Frank Spinozzi prend son temps mort pour remobiliser les troupes. Marc Slupski est seul en zone offensive, prend sa chance, mais Ramon Sopko ne tremble pas, sur une fin de tiers marquée par deux pénalités nocéennes qui ne donnent rien.

Neuilly est blanchi

2013-11-19-Amiens-Neuilly-6Le début du dernier tiers est marqué par des pénalités à la pelle. Tout d'abord contre Maxime Dubuc, coupable d'un cinglage, qui offre une double supériorité aux Gothiques. Mais 18 secondes plus tard, Ouimet est à son tour rattrapé par la patrouille pour être envoyé sur le banc de pénalités. Neuilly-sur-Marne revient à cinq, et Amiens est doublement sanctionné, avec des faire trébucher signalés contre Bouchard et Santala.

Les Gothiques s'en sortent sans dommages, et vont même corser l'addition. Salmivirta lance Bouchard côté droit, qui tente de trouver Claireaux devant le but, mais un défenseur envoie le palet au fond de ses filets (4-0, 44'51). 

Une vingtaine de secondes plus tard, Serer et Dubuc s'échangent des amabilités, laissant les deux équipes à 4 contre 4. Neuilly a une grosse occasion de sauver l'honneur, lorsque Denis Kadic, bien servi par Clément Rey qui était derrière le but, tente sa chance à bout portant, mais Sopko ne faillit pas et fait l'arrêt. Peu de temps après, Ouimet reprend un tir de Bouchard, repoussé par Beech, et trouve la lucarne, pour clôturer le score (5-0, 48'26). La fin de match n'apporte rien de nouveau, avec un jeu plutôt fermé malgré un écart assez conséquent, Ramon Sopko s'offrant son deuxième blanchissage de la saison.

 

Amiens – Neuilly-sur-Marne 5-0 (0-0, 3-0, 2-0)
Mardi 19 novembre 2013 à 20h à la patinoire du Coliséum, 2550 spectateurs.
Arbitrage de Savice Fabre assisté de Sébastien Levasseur et Pierre Dehean
Pénalités : Amiens 14' (2', 4', 8'), Neuilly 16' (2', 8', 6')

Évolution du score :
1-0 à 25'26" : Bouchard assisté de Santala et Bastien (sup. num.)
2-0 à 34'46" : Arnaud assisté de Claireaux et Carpentier
3-0 à 35'12" : Claireaux assisté de Carpentier et Salmivirta
4-0 à 44'51" : Bouchard assisté de Claireaux et Salmivirta
5-0 à 48'26" : Ouimet assisté de Bouchard et Bastien

Amiens

Gardien : Ramon Sopko.

Défenseurs : Jimi Santala – Romain Bault ; Kevin Dusseau – Johan Ohlsson ; Fabien Bourgeois.

Attaquants : Danick Bouchard (A) – David Bastien (C) – François Ouimet ; Romain Carpentier – Valentin Claireaux – Ilpo Salmivirta ; Fabien Kazarine – Marius Serer (A) – Mathias Arnaud ; Quentin Fauchon, Rémi Thomas.

Remplaçant : Léo Bertein (G). Absents : Martin Gascon (fracture du poignet), Aziz Baazzi (entorse de la cheville), Nicolas Leclerc (blessé), Vincent Bachet (luxation de l'épaule).

Neuilly-sur-Marne

Gardien : Kevin Beech.

Défenseurs : David Vsetecka – Maxime Dubuc (A) ; Jozef Wagenhoffer – Jonathan Lafrance ; Arthur Cuzin (A) – Jérémy Fritsch.

Attaquants : Stanislav Polodna – Julius Sinkovic – Loic Sadoun (C) ; Gabriel Da Costa – Zachary Hervato – Lukas Pek ; Marc Slupski – Léo Cuzin – Clément Rey ; Denis Kadic – Leyland Plaire – Kevin Guimbard.

Remplaçant : Rémi Husson (G).