Publicité

Pelicans Lahti - Kärpät Oulu (Liiga, 26e journée)

Pelicans LahtiOulun-Kärpät-LogoCela constituait une des plus grosses sensations de cette saison européenne de hockey : l'incroyable série finlandaise du Kärpät Oulu. La quatrième ville du pays n'avait plus connu la défaite depuis quasiment deux mois, un revers subi le 28 septembre à Tampere chez les Ilves. Une invincibilité qui se monte à 17 victoires consécutives, glanées en octobre et en novembre. L'ironie de l'histoire, c'est que ce sont ces mêmes Lynx de Tampere qui ont brisé cette interminable série samedi dernier.

Toute bonne chose a une fin, serait-on tenté de dire. Mais les Hermines chercheront à rebondir aussitôt, ce mardi à Lahti en y défiant les Pélicans. Un sursaut d'autant plus légitime que l'autre club de Tampere, le Tappara, n'a que 5 points de retard sur ce leader. En tout cas, le Kärpät fait l'unanimité : meilleure défense et meilleure attaque de la Liiga. À 26 ans, le gardien Jussi Rynnäs effectue un retour en force dans son pays, au centre d'une arrière-garde solide. Quant à l'attaque, elle est homogène. Treize joueurs ont obtenu plus de 10 points, alors que le Tchèque Ivan Huml et l'assistant-capitaine Mika Pyörälä ont déjà passé le cap de la vingtaine.

Tout le monde est solidaire dans cette équipe. Même l'international Juhamatti Aaltonen, très courtisé de l'autre côté de la frontière suédo-finlandaise. Le contrat qui le lie au Kärpät peut en effet l'autoriser à s'entendre avec une équipe suédoise en cours d'année. Quatre étaient sur les rangs, mais aucune n'a pour l'instant convaincu l'attaquant de 28 ans. Quant aux Pélicans de Lahti, ils n'ont pu retenir leur casque d'or, sous-entendu leur meilleur marqueur, Radek Smolenak. Ce dernier a profité de son option contractuelle pour rejoindre la KHL après 19 points accumulés en 21 matches.

Avant cette partie, cette équipe est classée cinquième de la Liiga, devancée par SaiPa et le JYP qui totalisent néanmoins le même nombre de points. Absent des play-offs en 2013 après leur finale surprise en 2012, Lahti est donc pour le moment bien positionné dans le peloton de tête.

Les deux équipes s'avèrent dangereuses dès les premiers instants. Le défenseur de Kärpät Ville Pokka tente de forcer le passage tandis que Jesse Niinimäki des Pélicans s'essaie poteau droit. Mais la première occasion nette intervient à la 5e minute, Juho Keränen est démarqué plein axe mais la parade de Jere Myllyniemi repousse sa tentative. Les Hermines continuent de créer le dange. Toni Kähkönen a l'angle du but complètement ouvert mais sa reprise de volée est ratée. Ben Maxwell est également laissé libre mais son tir touche le poteau.

La première pénalité à l'encontre de Suoranta permet aux locaux de montrer les dents en avantage numérique. Sopanen frappe devant le but mais sur son coéquipier Niinimäki qui ne peut tirer bénéfice du rebond. À la 13e minute, une fois de plus, un joueur du Kärpät n'est pas couvert par la défense adverse, c'est Juhamatti Aaltonen qui s'approche dangereusement mais Myllyniemi reste vigilant. La prison d'Aaltonen en fin de tiers n'aura aucune conséquence.

Dès le début du deuxième tiers-temps, on retrouve justement Juhamatti Aaltonen qui bénéficie d'un contre en partant seul en direction du but des Pélicans. Il feinte le slap, tire mais c'est encore repoussé par Jere Myllyniemi. Les deux formations continuent d'être actives mais, d'un côté comme de l'autre, il y a finalement peu d'espaces. Face au leader, les Pélicans tiennent bon et continuent de faire bonne impression.

Le quarantenaire Jan Latvala et le trentenaire Henri Laurila délivrent des lancers-frappés surpuissants tandis que la pénalité de Tuhkanen est négociée sans encombre. Comme Jere Myllyniemi, Jussi Rynnäs reste intransigeant devant son enclave même si la reprise de volée de Pekka Saarenheimo n'est pas cadrée pour quelques centimètres. Après deux périodes, le score est toujours nul et vierge.

AALTONEN Juhamatti-100520-038Cependant, le Kärpät redémarre de plus belle le troisième tiers. Keränen déborde de la droite mais son lancer du revers est repoussé. C'est ensuite le revers de Maxwell qui est écarté par Myllyniemi. Les Pélicans de Lahti réagissent avec plusieurs occasions, par Niinimäki, Ritamäki et Aronen. De l'autre côté, malgré une reprise de volée rembarrée, Aaltonen, très actif ce soir, va finalement devenir décisif.

Il déborde à droite, sert poteau gauche Maxwell mais la passe est contrée, cela n'empêche pas l'ancien attaquant du Canadien de Montréal d'inscrire son septième but de la saison (0-1, 51'44").

Quelques minutes plus tard, Sopanen est envoyé en prison. L'opportunité pour le Kärpät de doubler la mise.

Gros slap de Maxwell à la bleue, la rondelle est repoussée dans le coin, récupérée par le Kärpät, transmise de nouveau à la bleue où Mikko Lehtonen prend le temps de la réflexion et inflige un slap gagnant (0-2, 55'10").

Si l'éternel Jan Latvala échoue de peu à loger lucarne opposée son essai, les espoirs des Pélicans vont vite s'envoler. En zone défensive, Aaltonen s'arrache en direction du corner droit, récupère et lance à l'aveugle, le palet finit sa course dans les filets désertés par Jere Myllyniemi.

Victoire, dans la douleur, mais victoire quand même pour le Kärpät qui aura fait la différence dans les dix dernières minutes. Le revers de samedi n'a donc eu aucune conséquence sur le moral des troupes, toujours au beau fixe. Les Hermines, bien aidées par le sixième jeu blanc de Rynnäs, conservent leurs cinq points d'avance sur le Tappara tandis que les Pélicans demeurent à la cinquième place.


Pelicans Lahti - Kärpät Oulu 0-3 (0-0, 0-0, 0-3)
Mardi 26 novembre 2013 à 17h30 à la Isku Areena de Lahti. 3904 spectateurs.
Arbitrage de Petri Lindqvist et Tuomas Pöyhönen assistés de Jani Pesonen et Tuomas Sorsa.
Pénalités : Pelicans Lahti 6' (2', 2', 2'), Kärpät Oulu 6' (6', 0', 0').
Tirs : Pelicans Lahti 19 (6, 6, 7), Kärpät Oulu 18 (5, 4, 9).

Évolution du score :
0-1 à 51'44" : Maxwell assisté de Aaltonen et Huml
0-2 à 55'10" : Lehtonen assisté de Huml et Maxwell (sup. num.)
0-3 à 57'21" : Aaltonen assisté de Maxwell


Pelicans Lahti

Gardien : Jere Myllyniemi [sorti de 56'57" à 57'21"].

Défenseurs : Niko Tuhkanen (2') - Jan Latvala (A) ; Joonas Hurri - Henri Laurila ; Antti Ylönen - Juha-Pekka Pietilä.

Attaquants : Timo Pärssinen - Tyler Redenbach - Ilkka Pikkarainen ; Miikka Männikkö (2') - Pekka Saarenheimo - Jesse Niinimäki ; Janne Ritamäki - Tommi Paakkolanvaara (C) - Marko Pöyhönen ; Joonas Alanne - Jarkko Immonen - Vili Sopanen (2').

Remplaçant : Antti Rautiola (G).

Kärpät Oulu

Gardien : Jussi Rynnäs.

Défenseurs : Lasse Kukkonen (C) - Mikko Niemelä ; Atte Ohtamaa - Ville Pokka ; Mikko Lehtonen (A) - Ari Vallin.

Attaquants : Mika Pyörälä (A) - Jari Viuhkola - Toni Kähkönen ; Ivan Huml - Ben Maxwell - Juhamatti Aaltonen (2') ; Julius Junttila - Joonas Kemppainen - Joonas Donskoi (2') ; Simon Suoranta (2') - Juho Keränen - Mikko Alikoski.

Remplaçant : Tomi Karhunen (G).