Français Volants de Paris - Roanne (Division 2, 12e journée)

Pour ce dernier match de l’année 2013 pour les Français Volants, ces derniers étant dispensés lors du prochain week-end, les Parisiens reçoivent en leaders de la poule B l’équipe des Renards de Roanne, promus de cette poule. Si les Renards sont actuellement derniers,  les Français Volants ont tout intérêt à se méfier de cette équipe qui peut toujours viser une place dans le top 8, synonyme de play-off.

Xavier Bolomier garde la cage parisienne pour ce match, son alter ego roannais étant Vojtech Skliba.

Les premières minutes de jeu sont équilibrées, aucune équipe ne prenant l’ascendant, les occasions franches étant inexistantes. Antoine Amsellem décoche à 3’01’’ le premier tir cadré de la partie mais le cerbère roannais veille. Les minutes s’engrangent et les visiteurs sont toujours aussi accrocheurs et volontaires, les Volants ne les inquiétant que sur des tirs à la bleue, signe d’une certaine impuissance.

Après six minutes, les locaux accélèrent le jeu, les tirs s’accentuant. À 8’03’’, Milan Vastusko réalise une superbe infiltration plein axe, se joue de trois joueurs adverses avant de buter sur un quatrième qui le déséquilibre sur la glace. À 9’10’’, suite à un engagement mal négocié par Roanne en zone offensive, Nicolas Chauveau part rapidement en contre en longeant la glace du côté gauche : son tir est arrêté par Vojtech Skliba, ce dernier laissant un rebond repris par Antoine Blanchard qui ne cadre pas.

À force d’enchaîner les occasions franches, les Parisiens ouvrent enfin la marque à 13’11’’ par l’intermédiaire de Milan Vastusko : servi de la droite par Quentin Lamey, l’attaquant slovaque marque dans une position de demi-pivot. En infériorité numérique, Nicolas Chauveau part en échappée solitaire à 14’42’’ : le gardien roannais réalise un très bel arrêt de la mitaine et vole quasiment le but à l’attaquant parisien. Si les Renards ont été complètement dominés pendant une dizaine de minutes, la dernière minute du tiers leur est toute acquise. À 18’59’’, Nikita Smirnov lance un joli frappé dans la lucarne droite de Xavier Bolomier qui réalise un bel arrêt. 25 secondes plus tard, c’est au tour de Andrey Seryy d’essayer de tromper la vigilance du gardien parisien sans réussite. À 4 secondes de la fin, Serguei Toukmatchev part plein axe en solitaire : là encore, Xavier Bolomier réalise un arrêt de grande classe.

Ce premier tiers a bien été plus équilibré que ne le laissait présager le classement respectif des deux équipés. Roanne propose un jeu sans complexe. Si les Français Volants ont été globalement dominateurs, la dernière minute a été tout à l’avantage des visiteurs, minute ayant fait briller à 3 reprises le gardien parisien.

Les Renards commencent le deuxième tiers en supériorité numérique mais n'y montrent rien. Néanmoins, les Volants ont du mal à se dégager même après la fin de cette supériorité, Bastien Bonnefond effectuant un joli tir en s’infiltrant de la droite vers la gauche. Xavier Bolomier continue de veiller. Mais il ne pourra rien sur le tir en pleine lucarne victorieux de Kirill Kudarayov, profitant d’une très jolie passe provenant de la gauche de Nikita Smirnov à 24’32’’.

Les Parisiens n’auront pas le temps de gamberger : 75 secondes après l’égalisation, Antoine Amsellem permet à son équipe de reprendre l’avantage suite à un tir à la bleue assez peu puissant. Sur ce tir,  le gardien des renards est masqué par un attaquant parisien.

À 28’56’’, suite à une erreur de passe dans la zone neutre, Félix Chougui se présente seul face au gardien adverse. Vojtech Sliba réalise un superbe arrêt de la mitaine. Durant les quatre minutes qui suivent, le jeu devient plus rugueux entre les deux équipes et, progressivement, les Roannais ont un coup de moins bien physique. La possession de palet est de plus en plus importante pour les Volants. Les occasions des visiteurs sont épisodiques, un seul tir étant à leur actif à la 35’02’’ quand une passe de Quentin Lamey est interceptée. Les cinq dernières minutes ne présentent pas un grand intérêt avec peu d’occasions franches.

Si les Renards de Roanne se montrent assez solides, ils ont subi progressivement la montée en puissance des Français Volants. Néanmoins, tout reste à faire pour les Parisiens, leur avantage au score étant des plus minimes.

Le troisième tiers part sur les mêmes bases que la fin du deuxième tiers : un jeu équilibré avec de rares tirs de part et d’autre. Antoine Amsellem se procure une grosse occasion, d’un tir sur la droite de la cage, repoussée difficilement par le gardien des Renards. Pendant de longues minutes, le jeu s’équilibre à nouveau, les tirs restant peu dangereux pour les deux gardiens. Xavier Bolomier réalise le plus bel arrêt, de la jambière. Dans la foulée, à 51’53’’, Milan Vastusko récupère le palet en zone neutre, dribble deux défenseurs, se décale vers la gauche, fixe le gardien et marque. L’attaquant parisien vient de réaliser une action de grande classe en marquant un but superbe, tout en technicité.

Les Parisiens jouent en infériorité voire en double infériorité numérique pendant environ cinq minutes, mais les assauts désordonnés des visiteurs sont bien contenus par la défensive parisienne. Une minute et vingt secondes avant la fin, Vladimir Sorokin réalise une belle frappe sur la droite de la cage de Xavier Bolomier qui réalise à nouveau un bel arrêt. Afin de créer une ultime supériorité numérique, le coach des Renards fait sortir son gardien à 43 secondes de la sirène finale mais sans succès.

Les Français Volants s’imposent 3 à 1 face à de valeureux joueurs de Roanne. Grâce à cette victoire, les locaux sont assurés de conserver leur première place au moins encore une semaine en attendant le résultat du déplacement de Tours à Amnéville samedi prochain.

Les joueurs de Roanne ont montré qu’ils pouvaient inquiéter une solide équipe de division 2. Leur prochain match à domicile face aux Jokers de Cergy sera décisif dans l’optique de participer cette saison aux séries finales.

 

Français Volants de Paris – Renards de Roanne 3-1 (1-0, 1-1, 1-0)
Samedi 14 décembre 2013 à la patinoire Sonja Henie. 300 spectateurs
Arbitrage de M. Fraysse assisté de MM. Turbert et Colin.
Pénalités : FV Paris 26' (4', 2', 10'+10'), Roanne 2' (2', 0', 0').

Évolution du score :
1-0 à 13'11" : Vastusko assisté de Chougui et Lamey
1-1 à 24'32" : Kudayarov assisté de Smirnov
2-1 à 25'47" : Amsellem assisté de Chougui et Guilhem
3-1 à 51'53" : Vastusko assisté de Sertic