Norvège - Slovaquie (Arosa Challenge, match pour la 3e place)

BARANKA Ivan-120504-274Les deux équipes arrivées avec les effectifs les moins bien étoffés doivent logiquement se contenter de jouer le match pour la troisième place dans cet Arosa Challenge. Elles en profitent pour envoyer au feu de nouveaux gardiens. La Norvège aligne Steffen Søberg, le numéro 3 de la hiérarchie nationale, qui bénéficie ainsi de la blessure de Haugen.

La Slovaquie, quant à elle, donne sa chance à Marek Ciliak. Ce portier formé à Zvolen était parti à 15 ans dans le club tchèque du Kometa Brno, où il avait passé ses années juniors. Il y est donc retourné l'an passé, et après une saison de prêt en division inférieure, il perce cette saison avec le sixième meilleur pourcentage d'arrêts de l'Extraliga tchèque. De quoi mériter un coup d'oeil à 23 ans, même s'il n'est pas forcément le plus grand espoir du pays.

Ce sont les Slovaques qui frappent les premiers. Lušnák teste Søberg et Juraj Mikuš, placé devant le but, enfile le rebond en force. Pour autant, Marek Ciliak n'aura pas à attendre trop longtemps ses premiers arrêts : son équipe doit rapidement effacer une infériorité numérique après une charge à la tête de Skokan, et quelques minutes plus tard, ses réflexes sont testés sur une déviation de Steffen Thoresen. Ainsi rassurée sur le potentiel de son portier, la Slovaquie peut retourner à l'attaque et accroître son avance à 0-2 par l'intermédiaire d'Adam Lapsansky.

Au début de la deuxième période, Radoslav Tybor se retrouve en bonne position après une passe de Sykora, et après avoir eu tant d'occasions depuis le début de la saison internationale, il ne tremble pas et trouve enfin le chemin des filets. La Norvège réplique pourtant deux minutes plus tard par un lancer de Robin Dahlstrøm démarqué entre les cercles, sur lequel Marek Ciliak n'a aucune chance. Dans l'ensemble, le jeune gardien s'en sort bien.

Le score évolue au troisième tiers-temps sur des supériorités numériques. À 5 contre 4, Ivan Baranka essaie plusieurs lancers avant de porter le score à 4-1. Tomas Marcinko est tout près d'aggraver la marque puisqu'il tire sur la barre transversale. C'est donc la Norvège qui sauve l'honneur à 5 contre 3 par Steffen Thoresen (4-2). Roy Johansen sort son gardien à deux minutes de la fin, mais les Slovaques défendent collectivement le but de Ciliak.

On peut essayer de deviner les "olympiens" possibles de la Slovaquie après ce tournoi international. Outre le capitaine Granak, Ivan Baranka s'est montré précieux en défense et sera sûrement du voyage. Starosta voire Svarny ont une perspective plus lointaine, mais pourront toujours faire valoir qu'ils ont répondu à l'appel de la sélection.

Commentaires d'après-match

Vladimir Vujtek (entraîneur de la Slovaquie) : "Je veux remercier les joueurs pour ce tournoi, nous sommes venus avec une équipe plus jeune que prévu et les garçons ont fait de leur mieux. Nous avons été plus concentrés devant la cage, nous n'avons pas mis de beaux buts, mais ils étaient mérités. Notre deuxième ligne était la meilleure, et Rado Tybor en particulier a été excellent. Ceux qui étaient à Arosa et iront aux Jeux olympiques ont montré qu'ils méritaient leur sélection."

Marek Ciliak (gardien débutant de la Slovaquie) : "Nous avons bien joué et nous avons marqué les buts qui nous manquaient hier. Jan Laco m'a donné des conseils particuliers, il m'a dit que je devrais faire attention jusqu'à la fin car toutes les équipes ici jouent jusqu'au bout, ce qui s'est confirmé. Je n'étais pas absolument sûr de moi. J'étais nerveux avant le match."

 

Norvège - Slovaquie 2-4 (0-2, 1-1, 1-1)
Samedi 21 décembre 2013 à 20h00 à l'Obersee d'Arosa. 832 spectateurs.
Arbitrage de Marco Prugger et Stéphane Rochette (SUI) assistés de Peter Kung et Michael Rohrer (SUI).
Pénalités : Norvège 10' (2', 2', 6'), Slovaquie 18' (4'+10', 0', 4').
Tirs : Norvège 24 (8, 5, 11), Slovaquie 23 (8, 9, 6).

Évolution du score :
0-1 à 02'19" : Mikus assisté de Lusnak
0-2 à 13'56" : Lapsansky assisté de Bulik et Hascak
0-3 à 21'50" : Tybor assisté de Sykora
1-3 à 23'46" : Dahlstrøm assisté de Hansen
1-4 à 44'12" : Baranka assisté de Bulik et Hascak (sup. num.)
2-4 à 50'40" : S. Thoresen assisté d'Olden (double sup. num.)


Norvège

Gardien : Steffen Søberg [sorti à 57'57"].

Défenseurs : Henrik Solberg - Jonas Holøs (A, -1) ; Alexander Bonsaksen (C) - Daniel Sørvik (-1) ; Nicolai Bryhnisveen (-1) - Henrik Ødegaard (-1) ; Aleksander Rindal.

Attaquants : Sondre Olden (2') - Morten Ask (-1, 2') - Steffen Thoresen (2') ; Robin Dahlstrøm - Mads Hansen (+1) - Lars Erik Spets ; Fredrik Lystad Jacobsen (-1) - Niklas Roest (-1) - Mathias Trygg (-2) ; Michael Haga (-1) - Mats Frøshaug - Jonas Djupvik Lovlie ; Andreas Stene (-1, 2').

Remplaçant : Henrik Holm (G). En réserve : Lars Volden (G).

Slovaquie

Gardien : Marek Ciliak.

Défenseurs : Dominik Granák (C, -1) - Ivan Baranka (-1, 2') ; Ivan Švarný - Tomáš Starosta ; Juraj Mikuš (+1) - Peter Hraško (+1) ; Miroslav Macejko (2') - Peter Cerešnák.

Attaquants : Adam Lapšanský - Tomáš Bulík - Marcel Hašcák (2') ; Ján Sýkora (+1) - Tomáš Marcinko - Radoslav Tybor (+1) ; Roman Tománek (+1) - Patrik Lušnák (+2) - Rastislav Dej (+1) ; Peter Galamboš (2') - Peter Zuzin - David Skokan (2'+10') ; Gabriel Spilar.

Remplaçant : Ján Laco (G).